Étiquette : papillon (Page 1 of 2)

Semaine 24 du Projet 52-2020: Jardin

Pour la semaine 24 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Jardin« . Ce thème me fait immédiatement penser à des jardins extérieurs, comme ceux privés ou publics mais aussi à une lecture encore récente, Le jardin secret de Frances H. Burnett. Mais le temps pluvieux d’aujourd’hui n’ayant pas permis de sortir balader, pas même dans un jardin, je pioche dans mes archives pour illustrer le thème de ce samedi. Finalement, j’ai choisi un coin de jardin où un papillon s’était posé.

Un jardin, c’est un lien plein de vie, un lieu d’exploration et de jeux d’enfants, propice aux bons moments et doux souvenirs, comme par exemple chercher les petits animaux qui le peuplent, insectes, oiseaux, lézards ou écureuils, etc. Sans oublier les arbres pour y grimper! Ou bien encore les parties  de cache-cache ou les cabanes à construire… Et puis parfois aussi il y a le coin potager dans lequel il est rigolo de l’arroser (fous rires garantis avec l’arrosoir ou le jet d’eau, surtout l’été) ou d’y chiper des fraises, des tomates ou des framboises… Bon là, je m’égare dans mes souvenirs d’enfance ou plus récemment de mère. Et pour vous, à quoi vous fait penser le mot « Jardin »?

Au fil des pages avec Quelle horreur!

Nous lisons Quelle horreur de Claire Lebourg (éd. L’école des loisirs, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. À quelques jours de son vernissage,  Paty, un papillon artiste est inquiète de ne pas finir dans les temps ses derniers tableaux. Ses amis acceptent de poser comme modèles mais sont très mécontents du résultat. La pauvre Paty n’ose plus exposer son oeuvre.  Pourtant,  Michou, son galeriste n’est pas de cet avis. Paty va-t-elle se ridiculiser? Cet album jeunesse aux jolies illustrations à l’aquarelle aborde avec tendresse et humour l’Art et plus précisément la question de la subjectivité, du goût, de ce qu’est finalement une œuvre d’art. Il interroge ainsi le jeune lecteur sur ses propres goûts en matière d’art et d’esthétisme. Une première approche de philosophie des arts pour les tout-petits!

Pour prolonger la lecture, nous faisons le dossier pédagogique mis en ligne par l’École des Max, en nous intéressant à Léonard de Vinci et l’un de ses tableaux les plus connus, La Joconde.

Au fil des pages avec Dans l’herbe

Nous empruntons à nouveau à la médiathèque Dans l’herbe de Komako Sakaï et Yukiko Kato (éd. L’école des loisirs, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans. Nous retrouvons le coup de crayon tout en douceur et en tendresse de Komako Sakaï qui sait capter les petits riens si importants des tout-petits, comme cette petite fille se promenant dans l’herbe.

Des dessins magiques printaniers

Nous faisons cet après-midi une petite activité manuelle repérée à la mi-mars sur plusieurs comptes Instagram. Sur une feuille d’essuie-tout, je dessine au feutre noir les contours d’une fleur. Puis sur une autre feuille que je pose sur la précédente, je colorie l’intérieur de la fleur avec des feutres de couleurs différentes. Je refais les mêmes étapes en dessinant cette fois un papillon. Je prends ensuite le couvercle transparent de ma balance de cuisine (mais tout autre récipient peut servir comme une assiette un peu creuse) pour y mettre un fond d’eau. Pour la découverte de cette manipulation / « expérience scientifique », je superpose le dessin au feutre noir au-dessus de celui coloré et le plonge dans l’eau. Et là la magie opère! L’essuie-tout absorbe l’eau qui dévoile alors les couleurs de la fleur.

Nous recommençons avec le papillon avec tout autant de plaisir. Nous nous amusons un petit moment à créer d’autres dessins magiques comme un soleil ou un arc-en-ciel. Une chouette activité pour les tout-petits qui selon leur âge peuvent réaliser ou non entièrement les dessins!

Au fil des pages avec le tome 13 d’Ana Ana

Nous avons déjà emprunté tous les tomes d’Ana Ana que possède notre bibliothèque municipale, dont certains ont fait l’objet d’articles ici et à travers notre blog. Alors qu’elle ne fut pas mon emballement quand j’ai appris qu’un nouveau tome sortait en avril 2019! Voici donc notre nouvelle lecture: le tome 13 d’Ana Ana, Papillons, lilas et fraises des bois d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2019).

Cette fois-ci, sous l’impulsion de Goupille, Ana Ana et les doudous partent à une chasse au trésor, l’occasion pour eux de découvrir la nature et toutes les richesses de sa faune et de sa flore: les papillons, les fleurs, les nuages, etc. Les personnages vont ainsi faire des jeux que toute personne a fait lorsqu’elle était enfant (ou même plus grand, j’espère!), comme chercher les formes dans les nuages, sauter de caillou en caillou, manger des fruits sauvages, observer les petites bêtes ou les oiseaux, écouter le clapotis de l’eau, etc…

Une bien belle histoire qui nous donne aussi l’envie, si besoin était, de vite partir nous promener et de rester curieux! L’histoire mêle toujours humour et tendresse. On adore les facéties de Touffe de Poil. Le tout-petit pourra s’inspirer des jeux créés par les personnages dans ses futures explorations. Encore une fois un coup de cœur pour Ana Ana et ses doudous! Pour prolonger l’histoire, nous jouons avec des cartes plastifiées des différents personnages mais aussi avec une carte récupérée du tome 8: Goupille en mode ornithologue.

Challenge Petit Bac d’Enna – #5 catégorie Couleur : « Lilas »

Participation #10 Devine qui vient Bloguer?

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑