Étiquette : Olivier Desvaux

Au fil des pages avec Le prince dragon

J’emprunte à la médiathèque Le prince dragon de Marie Diaz et d’Olivier Desvaux (éd. Belin Jeunesse, 2014), un album jeunesse grand format à partir de 7/8 ans et d’après un conte traditionnel scandinave. Dans un royaume du Nord, au temps des dragons, une roi et une reine désespèrent de ne pouvoir avoir d’enfant. Un jour d’automne, la reine rencontre une vieille d’avant le temps qui lui donne une solution magique. Mais la reine ne suit pas totalement les recommandations de la vieille. Elle donne alors naissance, dans le plus grand secret, à deux êtres: une créature terrifiante qu’elle jette par la fenêtre puis un magnifique garçon. Le temps passe jusqu’au jour où l’enfant est en âge de se marier. Et si le secret de la reine refaisait surface? Qui sera à même de lever le maléfice du Prince Dragon qui l’oblige à dévorer chacune de ses épouses successives?

Quel beau conte scandinave à la fois féérique et terrifiant! Il y est question de désir d’enfant, de malédiction, de mort, d’amour libérateur… Les illustrations à la peinture à l’huile d’Olivier Desvaux sont magnifiques. J’avais d’ailleurs beaucoup apprécié ses illustrations de Cosette. Une très belle découverte pour le mois « Dragons » du challenge Contes et Légendes proposé par Bidib!

Participation #27 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Dragon

Au fil des pages avec Cosette

J’emprunte à la bibliothèque Cosette d’Olivier Desvaux, d’après Victor Hugo (éd. Belin Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 8 ans qui permet aux jeunes lecteurs d’accéder dans une version abrégée et joliment illustrée à l’œuvre magistrale de Victor Hugo parue en 1862, Les Misérables. Dans cet album jeunesse, nous nous concentrons sur l’enfance de Cosette, sa vie bien difficile et triste auprès des Thénardier, ce couple vil et maltraitant tenant une auberge à Montfermeil. La mère de Cosette, Fantine, s’est bien trompée en confiant aux époux Thénardier sa fille qui ont fait de cette dernière leur servante. Le soir de Noël 1823, maltraitée et âgée de 8 ans, Cosette est envoyée en pleine nuit, loin du village, pour aller chercher de l’eau pour le cheval d’un des clients de l’auberge. Dans la nuit noire, elle est aidée dans sa tâche par un homme inconnu et bienveillant, Jean Valjean. La vie de Cosette va-t-elle alors basculer avec cette rencontre?

Je retrouve avec grand plaisir le beau et émouvant texte de Victor Hugo. Les superbes illustrations d’Olivier Desvaux ne sont pas en reste non plus, à l’instar de la couverture de l’album qui m’a immédiatement attirée. L’illustrateur joue avec les ombres et la lumière, décrivant très bien par exemple les postures terrorisées de Cosette. Coup de cœur pour cet album jeunesse à mettre entre les mains de jeunes lecteurs avertis!

année

Participation #1 au Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » de Nathalie et Blandine #aventure/quête initiatique

Avec cet album jeunesse, je participe pour la première fois au Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » organisé par Nathalie du blog Délivrer des livres et par Blandine du blog Vivrelivre. Je vais tenter d’en lire 6 cette année en visant le niveau « Je deviens accro ». Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leur blog.

Participation #130 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Prénom: « Cosette »

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑