Étiquette : loups

Au fil des pages avec la plage

Nous continuons à emprunter des livres sur l’été, la plage et les vacances (dès 2/3 ans). Nous lisons Les souris à la plage de Haruo Yamashita et Kazuo Iwamura (éd. L’école des loisirs, 1999). Nous retrouvons avec plaisir le coup de crayon de Kazuo Iwamura pour les illustrations mais une autre famille de souris: les parents et les sept enfants qui se rendent à la plage, en ce premier jour des vacances d’été. Fort inquiet pour ses petits, le papa Souris fabrique des bouées. La journée se passera-t-elle paisiblement? Rien n’est moins sûr avec la marée. Il faudra alors compter sur l’entraide familiale. Cela nous rappelle les dangers qui peuvent exister au bord de la mer, comme dans le tome 3 d’Ana Ana, Une virée à la mer d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2017).

Puis nous lisons P’tit Loup va à la plage d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier (éd. Auzou, 2015), un album à partir de 2 ans.  Nous suivons P’tit Loup, sa cousine Louna et leur grand-mère, Mamie Loup lors d’une sortie plage, entre baignade et châteaux de sable et bien sûr les chamailleries des enfants très complices. L’histoire renvoie une nouvelle fois à la vie quotidienne des tout-petits. Il ne reste plus qu’à aller, nous aussi, à la plage!

Participation #15 Je lis aussi des albums

Participation #16 Devine qui vient Bloguer?

Le temps d’une visite au Parc Alpha

Ce 30 mai 2019, nous allons au Parc Alpha, le soleil étant au rendez-vous. Avant de nous y rendre, nous avons relu Les loups d’Anne Royer et Shiilia (éd. Larousse, coll. Ma baby encyclopédie, 2017). En ce jour férié, il y a beaucoup de visiteurs qui ont choisi de s’y rendre. Nous achetons également sur place, avec les billets d’entrée, un journal d’exploration élaboré pour les enfants avec des quiz des saisons du parc (éd. Artonic, 2018).

Violettes des bois

Nous faisons un petit tour par la petite ferme où des canards gambadent ça et là pendant que des enfants s’amusent à ramasser du fumier dans des petites brouettes avec des râteaux et des pelles. Il y a également des lapins, un lièvre variable et d’autres animaux de la ferme.

Pulmonaires

Dames de 11 heures

Puis nous nous dirigeons vers les enclos des loups. La neige de notre visite précédente a fait place à de nombreuses fleurs: myosotis des champs, pensées, pulmonaires, boutons d’or, fraisiers, dames de onze heures (également appelées ornithogale en ombelle), violettes des bois… Nous continuons de monter le sentier avec une petite halte au niveau de la maison des soigneurs. La meute des Erps n’est pas visible au moment où nous passons. Nous ne verrons que des pinsons des arbres.

Loup européen

15h45 approchant, nous allons ensuite à l’affût de la meute du Pelago composé de loups européens, déjà envahi de visiteurs venus également voir le nourrissage des loups. Nous pourrons quand même voir deux loups peu avant que le nourrissage ne commence. Puis des grands corbeaux se feront entendre et s’approcheront des morceaux de viande dispersés ça et là par les soigneurs. D’autres loups viendront alors se nourrir. Dommage de ne pouvoir voir ces loups en semi-liberté que derrière des grillages et non en pleine nature (avec la part de chance d’une telle rencontre!).

Loup canadien

Nous laissons ces loups sous le regard des autres visiteurs puis nous redescendons à la maison des soigneurs qui fait également office d’affût avec une baie vitrée pour la meute du Boréon, des loups canadiens. Nous aurons de la chance. D’abord caché derrière les arbres, un loup s’approche du point d’eau pour s’allonger un court moment. Nous apprendrons d’un soigneur qu’il s’agit de Drakkar, l’oméga de la meute et qui est bien imposant quand même. D’autres loups canadiens resteront bien à l’abri dans la forêt. Nous regagnons notre voiture avec en tête ce dernier loup, celui si souvent décrit dans nos contes traditionnelles (loup noir aux yeux jaunes).

Sur les traces du loup au Parc Alpha

Nonobstant la journée bien entamée, nous partons visiter le Parc Alpha, parc animalier consacré aux loups et situé juste après le lac du barrage du Boréon, à 1.480 mètres d’altitude.

Sur la route menant au parc, après avoir passé Saint-Martin-Vésubie, nous avons l’agréable surprise de voir que la neige tombée la semaine précédente a tenu, malgré une température autour de 10°. Dans les sous-bois attenant à la route, nous avons aussi la chance d’apercevoir, très furtivement, trois biches.

Arrivés sur le parking, direction le chalet d’accueil du Boréon pour acheter nos billets d’entrée.  Plutôt que de passer par l’intérieur pour gagner l’entrée du parc, nous choisissons de ressortir du chalet et de prendre le chemin bien balisé et fortement enneigé du Centre Nordique du Boréon. Bien nous en a pris puisque nous pouvons observer un écureuil roux sautant de branches en branches.

Nous laissons les skieurs à la piste de ski de fond pour prendre sur notre gauche le pont en bois nous permettant l’accès au parc. Nous sommes très aimablement accueillis par un des personnels du parc qui nous guide sur les possibles activités restantes de cette fin d’après-midi, en particulier le nourrissage de la meute Pelago.

Le chemin menant aux affûts nous est ouvert par de nombreux oiseaux, notamment des mésanges huppées. Plusieurs panneaux expliquent la végétation présente dans le parc. Il y a également un parc à insectes en forme de papillon.

Lors de notre première visite en mars 2007, il n’y avait que des loups. En dix ans, les meutes se sont bien agrandies. Depuis 2017, le parc accueille également deux chamois et des lièvres variables dans des enclos bien évidemment distincts.

Souvenirs, souvenirs… En mars 2007, la neige était également tombée lors de notre visite. Heureusement, nous avions pu nous réchauffer auprès du feu de bois. Les sculptures en bois de loups agrémentaient aussi le parc. Nous avions regardé un petit film documentaire sur le retour du loup, son mode de vie et sa cohabitation avec l’être humain, et en particulier les bergers. Nous avions ensuite observé la meute de loups au moment du nourrissage, sous les flocons de neige.

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑