Étiquette : Jory John (Page 1 of 2)

Pause lecture: Dis Ours

Avec ce billet, j’ai envie de revenir sur une série d’albums jeunesse que nous apprécions beaucoup et que nous relisons très régulièrement comme hier soir: les quatre histoires du duo rigolo de voisins, Ours et Canard imaginé par Jory John et Benji Davies et qui se construisent sur le même procédé comique avec le fameux « tu l’as déjà dit » et les caractères bien trempés mais diamétralement opposés du duo: Canard est surexcité voire un brin énervant/épuisant autant qu’Ours est grognon et un brin blasé. 

L’aspect comique ressort également de la mise en page des illustrations de Benji Davies très dynamiques et de l’expressivité du duo. Il est d’ailleurs amusant de lire ces histoires à haute voix, en prenant une grosse voix grave et lasse pour Ours et un débit beaucoup plus rapide pour mettre en valeur la logorrhée de Canard.

  • Dis Ours, tu dors?

Dis Ours, tu dors? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2017, rééd. 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Nous avons découvert cette série livresque avec ce tome. Tombant de fatigue, Ours se prépare à aller se coucher mais c’est sans compter sur son voisin, Canard encore bien trop éveillé. Pour mon billet plus détaillé: c’est ici.

  • Dis Ours, tu m’aimes?

Dis Ours, tu m’aimes? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Par une belle journée ensoleillée, Ours entend bien profiter de sa journée seul, au calme mais son voisin Canard n’est pas loin, imaginant plutôt partager cette belle journée avec Ours. 

  • Dis Ours, tu rentres bientôt?

Dis-Ours, tu rentres bientôt? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Ours est parti seul camper et compte bien profiter de ce moment pour passer du bon temps et pêcher, bien loin de son voisin Canard. Pour mon billet plus détaillé: c’est ici.

  • Dis Ours, tu sors?

Dis Ours, tu sors? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. A son réveil, Canard est ravi de voir que la neige est tombée et veut partager ce moment avec Ours sans lui laisser le temps de se préparer chaudement. Pour mon billet plus détaillé: c’est ici.

Point lecture hebdomadaire #19

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière et celles en cours et sans doute à venir, avec un passage à la médiathèque et un à la librairie.

Nos lectures du 6 au 12 décembre 2021:

Des lectures jeunesse:

Il y a surtout eu des relectures d’albums jeunesse avec quelques nouveautés découvertes dans notre calendrier de Noël.

  • (Album jeunesse) Dis Ours, tu m’aimes? de Jory John et Benji Davies

Découvert à l’ouverture de la case 7 de notre calendrier de Noël, nous lisons Dis Ours, tu m’aimes? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. L’histoire est construite comme les trois autres de ce duo Canard/Ours (que nous relisons d’ailleurs à cette occasion) et avec la fameuse réplique « tu l’as déjà dit ». Encore une histoire rigolote dans laquelle Canard ne laisse pas un moment de repos à son voisin Ours!

  • (Album jeunesse) Rêve de neige de Sibylle Delacroix

Découvert à l’ouverture de la case 8 de notre calendrier de Noël, nous lisons et relisons depuis Rêve de neige de Sibylle Delacroix (éd. Bayard Jeunesse, 2021), un album à partir de 3 ans et dans lequel nous retrouvons avec plaisir les deux enfants de Graines de sable. La veille de Noël, Lucie et son petit frère Ulysse vont se coucher regrettant l’absence de neige. Beaucoup de magie de Noël (sans Père Noël) et d’imagination enfantine dans cette histoire magnifiquement illustrée (que d’expressivité chez les deux enfants)! Coup de cœur pour cet album jeunesse comme tous ceux que nous avons lu de cette autrice!

  • (Album jeunesse) Qui a volé le bonnet du Père Noël? d’Emmanuelle Rey et Fabien Öckto-Lambert

Découvert à l’ouverture de la case 9 de notre calendrier de Noël, nous lisons et relisons depuis Qui a volé le bonnet du Père Noël? d’Emmanuelle Rey et Fabien Öckto-Lambert (éd. Fleurus, 2021), un album jeunesse grand format cartonné et à flaps à partir de 3 ans sur le même principe qu’un autre album jeunesse illustré par Fabien Öckto-Lambert et que nous adorons, Noël dans le grand arbre. Encore un très bon moment de lecture à soulever les flaps et observer les magnifiques illustrations, même si l’histoire de la disparition du bonnet du Père Noël est classique!

  • (Album jeunesse) Paddington reste à la maison de Michael Bond et R. W. Alley

Pendant le RAT de Noël, nous lisons Paddington reste à la maison de Michael Bond et R. W. Alley (éd. Hachette Jeunesse, 1999), un album jeunesse à partir de 3 ans. Resté seul à la maison, l’ours Paddington fait, à sa façon, un grand nettoyage de printemps tout en préparant un gâteau au chocolat. Il enchaîne les maladresses voire même les bêtises, s’épuisant à chaque fois pour tout ranger et recommencer à nettoyer. Une histoire vintage rigolote avec l’attachant ourson et bien sûr gourmande!

  • (Roman jeunesse) Starfell, Violette Dupin et le jour perdu de Dominique Valente (T1)

Emprunté au départ pour le Challenge Halloween avec le tome 2, je ne lis que cette semaine le tome 1 de Starfell, Violette Dupin et le jour perdu de Dominique Valente (éd. Casterman Jeunesse, 2020, 287 pages), un roman jeunesse fantasy pour les 9/12 ans et que j’avais repéré chez Chicky Poo.

Violette Dupin est la cadette d’une famille de sorcières qui se désole de ne pas avoir eu un don magique aussi puissant que ses sœurs aînées ou que sa mère. Elle a, en effet, le pouvoir assez banal de retrouver les choses perdues et fait l’objet de moqueries. Mais un jour, Moreg Vaine, la sorcière la plus puissante du royaume de Starfell lui demande son aide car une journée entière a disparu de la mémoire de tous les habitants, que ce soit chez les sorciers, les dragons ou les trolls. Un très bon moment de lecture avec ce premier tome mêlant quête initiatique, amitié et aventures fantastiques pour éviter la fin du monde!

  • (Roman jeunesse) Un garçon nommé Noël de Matt Haig et Chris Mould

Pendant le RAT de Noël, je lis Un garçon nommé Noël de Matt Haig et illustré par Chris Mould (éd. Actes Sud, coll. Hélium, 2016, 254 pages), un roman jeunesse pour les 9/12 ans. Orphelin de mère et âgé de 11 ans, Nicolas vit pauvrement avec Joël son père bûcheron dans la forêt finlandaise. Mais un jour, un chasseur propose, au nom du Roi, un travail à Joël pour rapporter la preuve de l’existence des lutins et de leur royaume, Lutinbourg. Joël accepte en laissant Nicolas avec sa méchante tante Carlotta. Mais ne supportant plus l’absence de son père, le jeune garçon s’enfuit. Parviendra-t-il à retrouver son père?

Cette histoire de quête initiatique est drôle et magique, malgré certains passages plus tristes, en compagnie d’un jeune garçon qui a été drimwické par des lutins. Je retrouve tous les ingrédients et qualités qui feront de lui le Père Noël: le bonnet à pompon qu’il tient de son père comme son surnom Noël, sa bonté, sa générosité, des lutins distillant la magie et leurs rennes… Sans oublier une souris rêvant de fromage et une fée de Vérité qui adore faire exploser des têtes. Un bon moment de lecture aux origines du Père Noël et avec des passages gourmands à Lutinbourg!

  • (Documentaire jeunesse) L’univers, Collectif (éd. Larousse, coll. Ma première encyclopédie, 1993, rééd. 2000)

Nous lisons L’univers de Jean-Pierre Verdet (éd. Larousse, coll. Ma première encyclopédie, 1993, rééd. 2000), un documentaire jeunesse écrit par un Astronome à l’Observatoire de Paris permettant de découvrir notre système solaire, les planètes, le Soleil, la Lune, la conquête spatiale… même si certaines données sont à mettre à jour, au vu des découvertes de ces dernières années, comme pour Pluton qui est désormais considérée comme une planète naine et non plus la neuvième planète de notre système solaire. De même, il n’y a plus de station MIR. Un documentaire intéressant qui répond donc à certaines questions tout en soulevant d’autres!

Des lectures adulte:

  • (Roman) Princess Bride de William Goldman

En voyant ce roman sur le rayon des nouveautés de ma médiathèque, j’ai eu envie de le lire après avoir vu il y a très longtemps le film éponyme de Rob Reiner sorti en 1987 avec dans les rôles principaux Robin Wright en Bouton d’Or et Cary Elwes en Westley, d’après le scénario de William Goldman qu’il a lui-même adapté de son roman paru pour la première fois en 1973: Princess Bride (éd. Bargelonne, 2004, rééd. 2021, 381 pages).

En commençant à lire, je suis surprise des nombreuses digressions et notes de l’auteur, anecdotes plus ou moins autobiographiques (plûtot fictives) entourant l’écriture de cette histoire d’aventures rocambolesques et de romance farfelue entre la princesse Bouton d’Or et son fidèle valet de ferme Westley. Je retrouve d’ailleurs le côté complètement loufoque du film avec ce roman sous-titré Le Grand Classique du Conte de Grand Amour et de Grande Aventure de S. Morgenstern et qui se veut être une version abrégée avec les meilleurs moments. Cela me donne envie de revoir le film!

  • (Cosy Mystery) Les Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman (T7)

Je lis en quelques heures, pendant le RAT de Noël, le tome 7 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman (éd. Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2021, 354 pages). L’histoire reprend au moment où le tome 6 s’arrêtait, au mois de mai et alors que la vie de Samson est une nouvelle fois, et peut-être la dernière fois, menacée. Mais Delilah va tout faire, avec l’aide des villageois de Bruncliffe en qui elle a confiance, pour empêcher un tueur à gages de parvenir à ses fins. Un très bon moment de lecture addictif avec ce tome qui se déroule sur une journée bien mouvementée, chaque minute étant comptée (un 24h chrono en mode « campagne anglaise »)! Vivement le tome 8!

Ma lecture en cours:

(Roman jeunesse) Winterhouse Hôtel de Ben Guterson et Chloé Bristol (T1)

Pendant le RAT de Noël, j’ai commencé à lire le tome 1 de Winterhouse Hôtel de Ben Guterson et Chloé Bristol (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz, 2018, 431 pages), un romance jeunesse à partir de 9 ans jusqu’au chapitre 6 (56 pages lues) avec le départ pendant les vacances de Noël d’Elizabeth, une jeune fille orpheline de 11 ans, pour l’hôtel Winterhouse.

Mes prochaines lectures envisagées:

  • (Roman jeunesse) le tome 2 de Starfell, Violette Dupin et le souvenir oublié de Dominique Valente ( éd. Casterman Jeunesse, 2021, 286 pages)
  • (Romance de Noël) Joyeux Noël et laisse-moi tranquille! d’Ève Borelli (éd. Harper Collins Poche, n°194, 2020, 236 pages)

Au fil des pages avec Dis-Ours, tu rentres bientôt?

En ce début d’été, nous relisons Dis-Ours, tu rentres bientôt? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Ours est parti seul camper et pêcher, loin de son voisin Canard. A son réveil, lorsqu’il découvre l’absence d’Ours, Canard se sent perdu sans lui. Et hop, il décide d’aller le retrouver. Peut-être que son ami se sent seul aussi et a besoin d’aide.

Encore une histoire rigolote avec ce duo attachant et détonnant! Le duo auteur/illustrateur reprend le schéma narratif et comique de répétition des tomes précédents, même si Canard et Ours sont séparés sur la plus grande moitié de l’histoire. Et bien sûr, j’ai noté les passages gourmands dont les marshmallows. Déjà l’année dernière pour le Mois Anglais, j’avais parlé d’une autre histoire de cette série livresque, Dis Ours, tu dors?, Benji Davies, l’illustrateur, étant Anglais.

Participation #16 au Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Participation #32 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Animal: « Ours »

Participation #62 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Nos lectures estivales 2021

En ce 21 juin 2021 qui dit Fête de la Musique et aussi Été, nous remettons en avant de nos bibliothèques les lectures estivales. Il y a bien sûr des histoires déjà les années précédentes, d’autres que nous avons découvertes à la médiathèque avant qu’elles rejoignent ou non nos bibliothèques ou bien encore d’autres totalement inédites pour nous (même si déjà parues il y a quelques temps). Ce billet sera ainsi actualisé tout au long de ce printemps au gré de nos lectures sur ce thème. 

Des histoires de vacances à la mer

  • Les souris à la plage d’Haruo Yamashita et Kazuo Iwamura (éd. L’école des loisirs, 1986, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 2/3 ans avec la famille passant une journée à la plage, Papa Souris n’étant pas très rassuré.
  • Bloub bloub bloub d’Yuichi Kasano (éd. L’école des loisirs, 2007, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 2 ans construit en randonnée avec un petit garçon plein d’imagination jouant avec son père dans l’eau
  • La grande aventure d’Ekaterina Trukhlan (éd. Marcel et Joachim, 2020), un album jeunesse à partir de 2 ans. Trois amis partent en vacances à la mer et découvrent une bouteille à la mer avec une carte au trésor. Quel trésor trouveront-ils? Une histoire toute mignonne sur l’amitié!
  • La vague de Suzy Lee (éd. L’école des loisirs, rééd. 2020), un album jeunesse sans textes et aux magnifiques illustrations à partir de 2/3 ans avec une petite fille au bord de la mer, jouant avec les vagues pour la première fois et passant par tout un tas d’émotions.
  • Caroline à la mer de de Pierre Probst (éd. Hachette Jeunesse, 1989, rééd. 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans. Une aventure estivale drôle et mignonne en compagnie de la petite fille blonde Caroline et de ses amis chats et chiens!
  • Ciao et la mer de Sarah Khoury (éd. Père Fouettard, 2019), un album jeunesse pour les tout-petits, à partir de 2 ans. Ciao, un lapin doudou, part explorer les fonds marin.Un album jeunesse tout doux!
  • le tome 3 d’Ana Ana, Une virée à la mer d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2014), une BD jeunesse pour les 3/6 ans. Ana Ana passe la journée à la mer avec ses doudous. Mais très vite, Baleineau s’éloigne du groupe, souhaitant rencontrer ses congénères.
  • Le bateau de fortune d’Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin (éd. Sarbacane, 2017), un album jeunesse à partir de 5 ans et aux magnifiques illustrations à l’huile, avec le premier jour d’été à la mer d’un renardeau-narrateur, de Michao et Marguerite.
  • Graines de sable de Sibylle Delacroix (éd. Bayard Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. De retour de vacances à la mer, une petite fille se les remémore avec bonheur et nostalgie en faisant revivre des grains de sable trouvés au fond de ses chaussures avec son frère. Une belle histoire pleine de rêverie enfantine et poétique!

Des histoires de vacances à la montagne

  • Edmond et ses amis, La grande aventure d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant (éd. Nathan, 2017, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans dans lequel nous retrouvons tout l’univers d’Edmond et ses amis. Polka et Hortense, deux souris amies décident de gravir la montagne pour découvrir ce qu’il se cache de l’autre côté. Et en avant l’aventure!
  • Dis-Ours, tu rentres bientôt? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans, Ours étant parti seul camper, loin de son voisin Canard.
  • Nous avons rendez-vous de de Marie Dorléans (éd. Seuil Jeunesse, 2018), un album jeunesse grand format à partir de 3 ans. Par une belle nuit étoilée d’été, une famille part à travers la campagne puis la montagne pour un rendez-vous spectaculaire.
  • Les mûres d’Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin (éd. Sarbacane, 2017), un album jeunesse à partir de 5 ans et dans lequel nous retrouvons les personnages de l’album jeunesse précédent, Le Bateau de fortune, à la fin de l’été, au moment du départ, se remémorant déjà les souvenirs passés de leurs vacances à la montagne. Un très joli album jeunesse!
  • Camping sauvage de Julia Woignier (éd. Seuil Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Les animaux de la forêt partent randonner, sacs-à-dos et tentes avec eux et ainsi découvrir la montagne. Mais surpris par la tempête, ils font une rencontre qui va donner un tournant à leurs vacances.

Des histoires de vacances avec les grands-parents

  • Le secret du potager de Luc Foccroulle et Annick Masson (éd. Mijade, rééd. 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Lili passe ses vacances d’été à la campagne chez son grand-père passionné par son potager.
  • L’enfant et Grand-Mère de Benji Davies (éd. Milan Jeunesse, 2009, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 4 ans. Noé passe l’été avec sa grand-mère sur une île qu’il décide d’aller explorer. Mais un jour, il est pris dans la tempête.
  • La fête de la tomate de Satomi Ichikawa (éd. L’école des loisirs, 2012), un album jeunesse à partir de 3 ans, avec Hana, une petite fille qui cultive des plants de tomates dans le potager de sa grand-mère.
  • Le parfum des grandes vacances de Thibault Prugne (éd. Margot, 2019), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans. Une petite fille, Louise passe l’été chez Léon son grand-père maternel, solitaire et excentrique, loin de la guerre.

Des histoires en colonie de vacances

  • La provision de bisous de Zou de Michel Gay (éd. L’école des loisirs, 2017), album jeunesse à partir de 3 ans. Zou, un petit zèbre part pour la première fois en colonie de vacances, loin de ses parents.
  • Pirateries de Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas (éd. L’école des loisirs, 2004), un album jeunesse à partir de 8 ans. Nicolas écrit dans son journal son quotidien un brin imagé et loufoque en colonie de vacances qui serait rempli de pirates.

Des histoires rafraîchissantes propices à des lectures estivales

  • La grande glissade de l’ours de Richard T. Morris et LeUyen Pham (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui fera partie de la sélection Maternelle du 33e Prix des Incos en 2022. Au bord de la rivière, un ours tombe dans l’eau et le voilà entraîné dans une étonnante et rafraîchissante aventure.
  • Un orage d’été de Kazuo Iwamura (éd. Mijade, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans avec les trois écureuils, Nic, Nac et Noc surpris par l’orage. Ce sera l’occasion de nouer de nouvelles amitiés.

Au fil des pages avec Dis Ours, tu dors?

Nous relisons ce soir Dis Ours, tu dors? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2017, rééd. 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Il s’agit d’une histoire hilarante et dynamique avec un de nos duos préférés: Canard – surexcité voire un brin énervant/épuisant et Ours – grognon et un brin blasé. C’est le soir et Ours ne souhaite qu’une chose: dormir. Mais c’est sans compter sur son voisin Canard bien trop éveillé à son goût. Lequel des deux finira par s’endormir en premier? Quel duo de choc! Les illustrations de Benji Davies sont superbes, très expressives et dynamiques, accompagnant à merveille le texte de Jory John et renforçant le comique de situation.

Nous avions déjà emprunté à la médiathèque des tomes de la série Dis Ours. Puis début avril, pendant le confinement, Little Urban a mis en ligne une lecture racontée gratuite du premier tome, Dis Ours, tu dors? que nous avons écouté à plusieurs reprises, en la finissant même une fois par des cookies fait maison et encore tièdes. Encore un véritable coup de cœur pour cette histoire! Alors c’est tout naturellement que cet album est arrivé dans notre bibliothèque. 

Avec cet album jeunesse, je participe au Mois Anglais 2020, Benji Davies, l’illustrateur, étant Anglais.

96806251_2969818223244550_7958071458817638400_o

Le Mois Anglais de Lou, Titine et Lamousmé

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑