En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures).

Nos lectures du  1er au 7 août 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Le rêve de Jonas de Marlies van der Wel

Nous lisons et relisons Le rêve de Jonas de Marlies van der Wel (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2021), un album jeunesse au format à l’italienne à partir de 5 ans. Lorsque Jonas découvre la mer à l’âge de 2 ans, il rêve alors de vivre au milieu des poissons. Mais est-ce possible, les pêcheurs riant de lui? Il y est question de persévérance, de patience, de croire en ses rêves, de pollution marine… Au fil des pages, nous voyons Jonas grandir: 2 ans, 8 ans, 18 ans, 30 ans puis 80 ans et fabriquer des inventions de plus en plus élaborées pour réaliser son rêve à partir des déchets rejetés par la mer. Dans le même temps, nous voyons également évoluer les techniques de pêche des pêcheurs. Les illustrations sont très jolies, jouant avec les ombres et lumières et en nous immergeant, comme Jonas, dans les profondeurs de la mer. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui s’inspire du court-métrage d’animation, Jonas and the sea, réalisé par l’autrice elle-même en 2017 et que nous avons aussi regardé!

  • (BD jeunesse) La boîte à musique, Les plumes d’aigle douce de Gijé et Carbone (T5)

J’ai lu le tome 5 (le dernier tome actuellement paru et fin du premier cycle) de La boîte à musique, Les plumes d’aigle douce de Gijé et Carbone (éd. Dupuis, 2021, 56 pages), une BD jeunesse à partir de 6 ans et graphiquement jolie. Alors que Nola veut retourner chez elle auprès de son père, elle découvre en pleurs et horrifiée qu’elle ne peut plus quitter Pendorient, la clef de la boîte à musique étant tombée par terre. Le seul moyen de remettre la clef en place est de fabriquer de la poudre de lévitation. Mais malheureusement, Telio, l’herboriste aveugle et ancien chasseur aguerri n’a plus de plumes d’aigle douce, un des ingrédients indispensables de la potion. Et voilà Nola et ses amis, Andréa et Igor, en quête d’une aigle douce, un oiseau en voie de disparition! Est-il vraiment nécessaire de la tuer pour récupérer ses plumes, comme le soutiennent les chasseurs? En découvrant encore un peu plus Pendorient, ce tome aborde les thèmes de la protection de l’environnement et de la préservation des espèces. Un bon moment de lecture même si j’ai plutôt hâte d’en savoir plus sur la mère de Nola, Hanna!

  • (Roman jeunesse/ado) D’or et d’oreillers de Flore Vesco

J’ai lu D’or et d’oreillers de Flore Vesco (éd. L’école des loisirs, coll. Médium+, 2021, 235 pages), un roman pour les adolescents, à partir de 13 ans selon l’éditeur. En 1813, dans le Sud de l’Angleterre, le jeune et riche lord Adrian Handerson (à peine âgé de 20 ans et avec une rente de plus de 80.000 livres) a décidé de se chercher une épouse. A cette fin, il a décidé d’inviter dans son manoir, Blenkinsop Castle, les prétendantes à passer une nuit chez lui. Faisant fi des convenances, Mrs Watkins envoie ses trois filles accompagnées de leur femme de chambre, Sadima à Blenkinsop Castle. Les trois filles Watkins ratent le test du jeune lord et rentrent chez elle sans Sadima, la jeune fille de 17 ans décidant elle-aussi de passer ce test scandaleux. Sera-t-elle la future épouse du lord?

L’autrice s’amuse à revisiter le conte de La princesse au petit pois de Hans Christian Andersen paru pour la première fois en 1835 tout en faisant référence à d’autres contes classiques, que ce soit par exemple Alice au pays des Merveilles, Cendrillon, La Belle et la Bête… Il y est question de condition de la femme au XIXe siècle, de sexualité, de sensualité sous fond de magie et de sorcellerie. Un bon moment de lecture fantastique et féministe!

Des lectures adulte:

  • (Romance historique) Un cœur en Écosse de Liv Fox

J’ai lu, en e-book, Un cœur en Écosse de Liv Fox (éd. Autoédition, 2022, 405 pages), une romance historique se déroulant en Écosse en 1820 et le premier tome de la saga des Maclean. Charlene Brighton, une Anglaise timide de 23 ans se voit contrainte d’épouser un jeune laird écossais, Neil Maclean. Ce mariage arrangé profite aux affaires du père de la jeune femme et de son futur époux, ce dernier pensant qu’il pourra mettre fin à l’exode de sa population menée par les Campbell. Mais pour Charlene, comment vivre ainsi seule et malheureuse sur l’île de Mull, Neil lui accordant pas la moindre attention, lui préférant sa maîtresse et la confiant à sa jeune sœur? Un moment de lecture plaisant en compagnie de ce duo Charlene/Neil, Charlene se découvrant elle-même en brisant petit à petit sa timidité et les convenances sociales qui lui ont été inculquées pour devenir une lady anglaise et qui ont brimé sa véritable nature!

  • (Roman fantastique) 669 Peony Street de Mélanie Launay

J’ai lu 669 Peony Street de Mélanie Launay (éd. 2022, 238 pages), un roman fantastique se déroulant en Angleterre, à l’époque victorienne. Des habitants de Sleepy Hawthborn, un petit village anglais, montent à bord du Blooming Greenfield, un train faisant remonter chez chacun des souvenirs et secrets, leur destin s’entremêlant. Parmi eux, il y a Simeon Lake qui attend depuis 10 ans de rencontrer la belle et troublante Peony – Miss D. et qui a enfin reçu un courrier pour se rendre au 669 Peony Street.

L’intrigue énigmatique progresse de chapitre en chapitre en passant du point de vue d’un des nombreux personnages (même d’un rat), que ce soit dans le passé, 10 ans auparavant ou dans le présent du train. Il y est ainsi question de secrets, de rumeurs, de scandales et même de la Mort qui lient inéluctablement les habitants de Sleepy Hawthborn. Un bon moment de lecture avec ce roman à la magnifique couverture qui dans sa construction narrative m’a rappelé Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton!

  • (Romance policière) Cupcake & co(caïne) de Fleur Hana (T1)

J’ai lu, en e-book, Cupcake & co(caïne) de Fleur Hana (éd. Autoédition, 2019, 381 pages), le premier tome d’une trilogie se déroulant sur la Côte d’Azur, Charlotte Monroe, propriétaire d’une cupcakerie se retrouvant mêlée malgré elle dans un trafic de stupéfiants entre mafia russe et italienne, après sa rencontre rocambolesque avec Maxence Vasseur, lieutenant à la Brigade des Stupéfiants en charge de cette affaire. Malgré les invraisemblances policières, un bon moment de lecture avec ce duo Charlotte/Maxence au tempérament diamétralement opposé et à l’origine de joutes verbales explosives, déjantées et rigolotes! Sans oublier Gina, la grand-mère italienne de Maxence qui vient mettre son grain de sel dans la relation de son petit-fils.