Étiquette : flaps (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec Les lettres de Mortimer: Ma sorcière m’exaspère!

J’emprunte à la médiathèque Les lettres de Mortimer: Ma sorcière m’exaspère! d’Hiawyn Oram et Sarah Warburton (éd. Gründ, 2009), un album jeunesse à rabats à partir de 5 ans. D’ailleurs pour la petite histoire, je suis tombée par hasard sur cet album jeunesse dans un rayon de  la médiathèque en cherchant un tout autre livre (étonnant qu’il n’est pas été mis en évidence par les bibliothécaires, un oubli peut-être pour notre plus grand plaisir).

Mortimer est un chat noir qui exerce le métier de Chassistant de Sorcière. Mais venant de conclure un nouveau contrat avec une jeune sorcière Barbara K. Dabra (BKD), sa tâche se révèle bien plus compliqué que prévu. Cette dernière s’habille comme une princesse. Captivée par les contes de fées (comme Cendrillon et La princesse au petit pois), elle ne rêve  que de se marier avec un prince charmant. L’aide épistolaire d’Oncle Sorbet, Chassistant retraité sera-t-il suffisant pour faire de BKD une véritable sorcière?

Construites autour d’échanges de lettres entre Mortimer et son oncle, l’histoire est très drôle. Les illustrations sont très jolies et colorées avec des rabats, des collages et même des salissures par-ci par-là (mouches écrasées ou taches d’encre à l’image de la page de garde). Elles fourmillent de détails, le contrat étant même mis en fin de livre. Plus Mortimer se désespère de l’attitude de la jeune sorcière et multiplie les sortilèges, plus les situations abracadabrantesques s’enchaînent pour notre plus grand plaisir de lecteur. Coup de cœur pour cet album jeunesse!

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: Syl.

Logo, Challenge Halloween 2020, sorcières

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Sorcière

Participation #55 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Personne réelle: « Mortimer »

Premier alphabet des animaux: Y comme Yack

Pour la semaine 25 de mon challenge sur Instagram #jojoenherbeetcieillustre qui associe la première lettre d’un animal avec une illustration tirée de la littérature jeunesse, il s’agit de Y comme Yack.

  •  Le yack qui fait tomber son yoyo dans le yaourt du yéti de L’extraordinaire abécédaire de Balthazar de Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier (éd. Hatier, 2013) 
  • Les animaux de la montagne de Marion Billet (éd. Lito, coll. Qui suis-je?, 2015), un album jeunesse cartonné à flaps pour les tout-petits.

Au fil des pages avec Rapido dans la ville

Nous empruntons à la médiathèque Rapido sur la ville de Jean-Luc Fromental et Joëlle Jolivet (éd. Hélium, 2011), un album jeunesse grand format à flaps et à partir de 4 ans selon l’éditeur, voire même avant. Nous suivons Rapido, un petit camion rouge au cours d’une journée bien remplie de livraisons au cœur de la ville. Après être parti de bonne heure au port, il enchaîne les livraisons.

Avec ce livre-jeu, nous amusons à nommer le contenu du colis. La mise en page de l’histoire permet une lecture à deux voix après avoir soulevé les flaps, l’enfant devant reconnaître l’objet livré qui est dessiné dans la devinette en rimes comme une ampoule pour le phare ou le casque du pompier… Les illustrations fourmillent de détails sur la ville, son architecture, ses habitants et l’intérieur de bâtiments comme l’école ou la caserne de pompiers. Un bien joli emprunt du jour à la médiathèque avec ce cherche et trouve à la fois visuel (retrouver la camionnette) et verbal (nommer l’objet livré et décrire le paysage urbain)!

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Lieu: « Ville »

Au fil des pages avec Une maison pour trois cochons

Nous empruntons à la médiathèque Une maison pour trois cochons de Sabine de Greef (éd. L’école des loisirs, 2006), un album jeunesse cartonné à flaps à partir de 3 ans et revisitant le conte des Trois petits cochons. Nous avions découvert cette autrice avec 1, 2, 3 Qui est là? qui renvoie au même conte. Dans cette version, les trois petits cochons s’unissent pour construire à la hâte une maison en bois pour échapper au loup affamé. Ce dernier très en colère souffle sur la maison qui s’envole et qui devient un bateau. Les trois petits cochons arriveront-ils à échapper au loup? Un très bon moment de lecture et beaucoup de rires en soulevant les rabats! Nous sommes bien sûr plus proches de la version de Disney de 1933 que de celle de Joseph Jacobs de 1890, les trois petits cochons se moquant du loup.

Participation #23 Contes & Légendes 2020 de Bidib

année

Participation #7 au Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » de Nathalie et Blandine

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Mot au pluriel: « Cochons »

Au fil des pages avec Voilà l’hiver

Nous empruntons à la médiathèque Voilà l’hiver de Pauline Kalioujny (éd. Seuil Jeunesse, 2017), un album jeunesse cartonné avec des linogravures et des rabats pour les tout-petits, à partir de 2 ans. Au fil des pages, l’hiver s’installe pour la plus grande joie d’une petite fille et des animaux. Dans chaque double page, sont mis en parallèle les faits et gestes de la petite fille et ceux d’un animal, comme par exemple lorsqu’elle mange bien au chaud en regardant les flocons de neige tombés dehors et qu’un écureuil en fait tout autant bien à l’abri avec ses réserves de nourriture. Chacun attend avec impatience l’hiver, ce que le lecteur ressent dès la couverture de l’album. Les illustrations très jolies en noir et blanc et rouge rendent l’histoire douce et poétique jusqu’à la chute et l’arrivée de l’hiver personnifié sous les traits de la Reine des neiges. Un très bon moment de lecture avec cet album-jeu! Les tout-petits s’amuseront à le manier avec beaucoup de plaisir en passant les doigts sur les reliefs des linogravures et en ouvrant les rabats.

Participation #156 Je lis aussi des albums

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑