Étiquette : cosy mystery (Page 1 of 5)

Point lecture hebdomadaire #30

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière et ma lecture en cours.

Nos lectures du 21 au 27 février 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) L’arbre-lit de Silène Edgar et Gilles Freluche

Nous avons lu L’arbre-lit de Silène Edgar et Gilles Freluche (éd. La Cabane bleue, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. Valentine a grandi et doit changer de lit. Son père en construit un avec un vieux poirier du jardin qui au fil des jours va devenir triste en constatant qu’aucun arbre n’a été planté à sa place. Un bien joli conte écologique sur la transmission et le cycle de la vie sans oublier le plaisir de lire et d’écouter des histoires!

  • (Album jeunesse) Hulotte de Juliette Lagrange

Nous avons également lu Hulotte de Juliette Lagrange (éd. L’école des loisirs, 2019, rééd. 2022), un album jeunesse à partir de 3 mois que mon mini lutin a reçu dans le cadre de son abonnement Kilimax pour le mois de mars 2022. Hulotte est angoissée à l’idée de présenter un exposé devant toute sa classe. Arrivera-t-elle à vaincre sa timidité grâce à sa passion pour la botanique? Une bien jolie histoire de confiance en soi avec l’attachante Hulotte qui vit dans un arbre d’une grande ville! Les illustrations nous plongent dans le quotidien de ce petit hibou qui va prendre confiance en elle en nous mettant à sa hauteur.

  • (BD jeunesse) Les Sœurs Grémillet, Les amours de Cassiopée de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci (T2)

Après avoir apprécié le premier tome consacré à l’aînée des sœurs, Sarah, j’ai emprunté à la médiathèque le tome 2 des Sœurs Grémillet, Les amours de Cassiopée de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci (éd. Dupuis, 2021), une BD jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur mais plutôt à partir de 9/10 ans selon moi et qui est consacrée à la deuxième sœur, Cassiopée. En vacances d’été avec ses deux sœurs chez leur grand-mère, Cassiopée est partagée entre Ulysse, son amoureux resté en ville et le déstabilisant Olivier. Ce dernier leur apprend alors qu’un fantôme hanterait les ruines de l’ancien château du village.  Les illustrations sont tout aussi réussies que dans le premier tome mais j’ai été moins emballée par l’histoire moins profonde et plus convenue sur les premiers émois amoureux de Cassiopée que celle du premier tome. Il y est ainsi question d’amour,  du temps qui passe et de secrets de famille, la grand-mère des sœurs apportant son soutien affectif à Cassiopée.

  • (Documentaire jeunesse) Les animaux préhistoriques d’Émilie Beaumont, Agnès Vandewiele, Mia et Betti Ferrero 

Tout en relisant des documentaires sur les dinosaures, nous lisons aussi Les animaux préhistoriques pour les faire connaître aux enfants d’Émilie Beaumont, Agnès Vandewiele, Mia et Betti Ferrero (éd. Fleurus, coll. L’imagerie animale, 2003, 28 pages), un documentaire jeunesse présentant les premiers animaux (poissons, insectes, mammouths…). Nous découvrons ou revoyons ainsi d’autres dinosaures. En effet, après être allés à une exposition sur les dinosaures pendant les vacances de février, mon mini lutin voulait en savoir plus car il y avait aussi d’autres espèces que les dinosaures (mammouth, smilodon…). Un documentaire aux jolies illustrations avec une explication succincte sur ces animaux imposants!

  • (Album jeunesse) Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon

Nous lisons et relisons Le grand concours de pâtisserie d’Ellie Snowdon (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse joliment illustré à partir de 3 ans. Après avoir reçu par erreur une invitation pour le grand concours de pâtisserie organisé par des lapins, Quentin un loup y participe en se déguisant en lapin. Il y est question de compétition, de tricherie mais aussi d’entraide et d’amitié. Nous prenons le temps de regarder les illustrations pleines de détails et de malice. Coup de cœur pour cet album jeunesse rigolo, gourmand et mignon!

  • (Album jeunesse) Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba

Lors du RAT gourmand et indien, j’ai lu dimanche après-midi Mahakapi, le singe roi de Patrice Favaro et Muriel Kerba (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Petits contes de sagesse, 2001), un album jeunesse à partir de 4/5 ans et s’inspirant d’un conte traditionnel bouddhiste. Au temps où seul le peuple de singes connaissaient la saveur exquise des mangues, un des singes commencent à les gaspiller et les laisser, à peine croquées sur le sol. Le roi singe Mahakapi met en garde son peuple contre de tels agissements qui pourraient permettre aux hommes de découvrir l’existence des mangues et de mettre à mal l’équilibre du manguier. Sera-t-il écouté? Dans ce conte bien pessimiste, il est question de surconsommation et de gaspillage des ressources, de jalousie et d’envie, la folie des singes rejoignant celle des hommes qui ne tiennent pas compte du discours pourtant si sage de Mahakapi. Un bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard

Lors du RAT gourmand et indien, j’ai aussi lu dimanche après-midi Contes du Vampire, contes de l’Inde de Catherine Zarcate et Rémi Saillard (éd. Syros Jeunesse, 2005). Il était une fois en Inde Vikram, un roi sage et courageux qui se rend en pleine nuit dans un cimetière décrocher un pendu habité par un vampire (un génie). Ce dernier lui pose de nombreuses énigmes. A chaque réponse, Vikram est obligé de revenir à son point de départ pour décrocher à nouveau le pendu. Arrivera-t-il à se taire face au Vampire? Un bon moment de lecture qui n’est pas dénoué d’humour, tant dans le texte imbriquant comme des poupées russes les histoires/énigmes que la mise en page et joliment illustré!

  • (Album jeunesse) Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin

Nous faisons la recette de cookies de Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin (éd. La Palissade, 2013). Je ne l’ai pas suivi à la lettre n’ayant pas eu tous les ingrédients. J’ai, en effet, remplacé le sucre blond par un mélange de vergeoise blonde et sucre en poudre et je n’avais plus d’extrait de vanille. Le livre permet aux enfants de suivre étape par étape illustrée la préparation de la pâte jusqu’à sa cuisson. Un livre parfait pour les petits marmitons en herbe!

Des lectures adulte:

  • (Cosy Mystery) Les Thés meurtriers d’Oxford d’H.Y. Hanna (T2)

J’ai repris cette semaine et fini de lire en e-book le tome 2 des Thés meurtriers d’Oxford,  Beau thé fatal d’H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2021, 271 pages) et qui se déroule quelques semaines après le premier tome, Gemma et Cassie assistant au décès d’une jeune femme lors d’un vernissage dans une galerie d’art d’Oxford tenue par le nouveau petit-ami de Cassie. Devlin est chargé de cette enquête, la jeune femme ayant été empoisonnée. Gemma enquête également de son côté, soupçonnant le petit-ami de Cassie d’être impliqué voire responsable de cet empoisonnement. Un bon moment de lecture même si ce tome est moins drôle que le précédent! Nous en apprenons plus sur les raisons de la séparation huit ans plus tôt entre Cassie et Devlin. Les vieilles chouettes ne sont jamais bien loin comme la chatte Muesli, coéquipière féline de choc de Gemma. Un tome 3, Flagrant délice est prévu pour le 15 avril 2022.

  • (Romance) Foutue Saint-Valentin! d’Adriana Kritter

J’ai également lu en e-book Foutue Saint-Valentin! d’Adriana Kritter (éd. Autoédition, 2022, 262 pages), une romance légère et rigolote du genre « ennemies to lovers » entre deux voisins parisiens. En couple avec Arthur, Garance ne supporte pas son voisin du dessous, Hugo. Qu’elle n’est pas sa surprise de le voir se présenter le soir de la Saint-Valentin à la place de son compagnon. Alors certes il y a des passages improbables et stéréotypés (comme par exemple la maladresse de Garance avec ses lentilles ou une méconnaissance du droit du travail) mais c’était plaisant, Garance finissant par remettre en question tant sa vie amoureuse que professionnelle. Le couple Garance/Hugo fonctionne bien.

  • (Romance) Fais-moi taire si tu peux! de Sophie Jomain

Après avoir lu pour une lecture commune à Noël Les étoiles brillent plus fort en hiver, j’ai lu en e-book Fais-moi taire si tu peux! de Sophie Jomain (éd. HarperCollins, 2018, 337 pages), une romance contemporaine « ennemies to lovers » dont je trouvais le pitch rigolo, une fleuriste organisant des mariages se heurtant à un comédien payé pour les détruire. Il y a des passages vraiment drôles comme celui où Loïc se fait passer pour un curé lors d’un mariage ou un vieux notaire lors d’un enterrement. Une romance légère, sans surprises et dont les personnages auraient pu être plus approfondis!

  • (Romance urban fantasy) Les Tribulations d’une pâtissière, Fourrure et forêt noire de Bones Vercetti (T1)

J’ai lu en e-book le tome 1 des Tribulations d’une pâtissière, Fourrure et forêt noire de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2021, 263 pages), une romance d’urban fantasy (je dirai à partir de 16 ans) se déroulant à Toulouse dans une époque contemporaine alternative, après le coming out des êtres surnaturels en 1985, le monde étant désormais gouverné par le Grand Conseil Surnaturel. En cette période de Noël, Lola Gabast a beaucoup de commandes dans sa pâtisserie et voit sa vie chambouler par sa rencontre avec Fergus, le bêta de la meute des Highlands qui est venu sauver Landon, son neveu garou de 8 ans kidnappé et qui vient s’incruster chez elle alors qu’elle préférerait s’atteler à ses bûches de Noël tout en buvant des litres de café. Même sa qualité d’humaine est remise en question par Donald, l’héritier du clan de magicien Payot qui a jeté son dévolu sur elle et qui voudrait la faire sienne. À qui peut-elle accorder sa confiance: Fergus, Donald ou bien encore de sa vieille cliente, Hilda?

Il y est question de secrets de famille, notamment autour de la naissance de Lola, de romance et d’enquête pour retrouver Landon. Le duo Lola/Fergus fonctionne bien, les deux étant attachants et au caractère bien trempé avec d’un côté Lola accro au café et au sucre, perdue dans le monde des Surnat’ mais déterminée à aider Fergus et en savoir plus sur elle tout en ayant un goût bizarre pour les pyjamas Disney en pilou et de l’autre Fergus, un vieux garou mystérieux, taisant et totalement soumis à son frère cadet Erwann, l’Alpha de la meute écossaise. Un bon moment de lecture avec un mélange bien dosé d’humour, de romance et d’action! Sans oublier les passages gourmands, que ce soit des pâtisseries ou non typiques de Noël (éclair au café, forêt noire, bûche de Noël…).

  • (Romance urban fantasy) Les Tribulations d’une pâtissière, Tartan et tarte tatin de Bones Vercetti (T2)

J’ai enchaîné en e-book avec le tome 2 des Tribulations d’une pâtissière, Tartan et tarte tatin de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2022, 233 pages) dont la fin appelle le tome 3 qui n’est pas paru. Direction l’Écosse et Glasgow pour Lola qui va rejoindre Fergus pour solliciter son aide et la protection de la meute des Highlands. Mais à la place, elle devient l’épouse de son frère Erwann, l’Alpha de la meute malgré ses sentiments pour Fergus. Lola arrivera-t-elle à s’adapter à sa nouvelle condition d’Élémentaire alors qu’elle a vécu toute sa vie en tant qu’humaine? Pourra-t-elle compter sur Callum, un kelpie venu se mettre à son service (une créature métamorphe de cheval aquatique issu du folklore écossais)? D’autant qu’une nouvelle menace apparaît en la personne de Baba Yaga, prévenue par sa fidèle servante sanguinaire, Roussalka.

Ce tome laisse beaucoup plus place à l’action et à la découverte par Lola de sa nouvelle condition. Nous en apprenons ainsi plus ses origines. Il est bien difficile pour Lola de ne pas tout ramener sous le prisme humain et à gérer ses nouveaux pouvoirs qui se déclenchent sans contrôle, lorsqu’elle est en colère, ayant grandi jusqu’à ses 30 ans en tant qu’humaine, que ce soit par exemple son besoin de sang ou encore de voir dans Landon un futur alpha garou devant obéissance à son père Erwann plutôt qu’un jeune enfant. Encore un bon moment de lecture! Vivement le tome 3, l’intrigue de ce tome finissant en plein suspense.

Ma lecture en cours:

(Roman policier) Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury

J’ai commencé hier Le serveur de Brick Lane d’Ajay Chowdhury (éd. Liana Levi 2021, 301 pages), un roman policier jusqu’à la page 86, les chapitres alternant entre le passé trois mois plus tôt à Calcutta de Kamil alors policier et son présent ou passé proche à Londres en tant que serveur dans un restaurant indien. Après avoir été démis de ses fonctions de sous-inspecteur de police à Calcutta, Kamil pense avoir mis de côté son passé mais le décès d’un riche entrepreneur, Rakesh Sherma lors de sa soirée d’anniversaire pour laquelle il est de service vient tout changer. Et si les deux affaires étaient liées? Pour le moment, je me laisse prendre par l’intrigue tout en apprenant plus sur Kamil.

Le Cherche et trouve du challenge British Mysteries 2022

Cette année, Hilde et Lou propose un petit jeu à la place du programme facultatif. Il s’agit d’un Cherche et Trouve. Un livre rentrant dans le cadre des British Mysteries valide une case même s’il est possible de combiner plusieurs cases avec un seul livre. Je vais essayer de compléter ce Cherche et trouve avec 12 livres.

Ce billet sera actualisé au fil de l’année tout en faisant un billet séparé pour chaque participation.

Un tour au jardinLa victime en savait tropRéjouissants commérages
A table & petites douceurs
Les Thés d'Oxford (T1)
Mort absurdeVacances (in)tranquillesTonic, Pub et autres remontantsManoirs et cottages
Enquêteurs et enquêtrices loufoquesMeurtre à la maisonHantéFamille royale et noblesse

Participation #3 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Cherche et trouve

Au fil des pages avec le tome 1 des Thés meurtriers à Oxford

Je découvre une nouvelle série livresque de cosy mystery avec le tome 1 des Thés meurtriers d’Oxford, Chou à la crim’ de H.Y Hanna (éd. Autoédition, 2021, 277 pages). À 29 ans, Gemma Rose quitte son emploi de bureau à Sydney, en Australie pour revivre chez ses parents, dans son village natal, 8 ans après en être partie et reprendre un salon de thé à Meadowford-on-Smythe, à quelques kilomètres d’Oxford, dans les Cotswolds. Pour tenir le salon de thé, elle a engagé sa meilleure amie, Cassie comme serveuse et Fletcher comme cuisinier/pâtissier et propriétaire d’un adorable et espiègle chat Muesli.

Mais un matin, la jeune femme découvre le corps sans vie d’un touriste américain antipathique sur la terrasse de son salon de thé. Très vite, la piste criminelle est retenue, l’Américain ayant été étouffé par un des scones qu’elle lui a vendu la veille. Pour éviter de mettre la clé sous la porte et innocenter ses amis, Gemma décide d’enquêter pour retrouver le coupable, malgré la mise en garde de l’inspecteur en charge de l’affaire, Devlin O’Connor qui n’est autre que son amour de jeunesse lorsqu’ils étaient étudiants à Oxford. Y parviendra-t-elle sans se mettre en danger?

Comme il s’agit d’un premier tome introductif, l’autrice prend certes un peu son temps pour décrire le village, ses habitants, son héroïne et la ville universitaire d’Oxford. Mais le ton est donné dès l’illustration de couverture qui m’a séduite comme les jeux de mots du titre. L’enquête de Gemma se déroule dans une ambiance so british et cosy mystery qui me rappelle un peu Les détectives du Yorkshire: la campagne anglaise, une enquêtrice amatrice maligne mais avec une mère entremetteuse, « les vieilles chouettes » – un groupe de commères âgées du village qui mènent elles-aussi l’enquête et qui sont hilarantes… et un duo Gemma/Devlin qui ne peut se terminer qu’en romance, leurs retrouvailles étant tout en tension. Un bon voire très bon moment de lecture!

Sans oublier plein de passages gourmands avec de nombreuses pâtisseries anglo-saxonnes accompagnées ou non d’une tasse de thé comme par exemple des crumpets – sortes de pancakes épais, du sticky toffee pudding, du cheesecake aux mûres, des shortbread traditionnels anglais – des biscuits salés, un teacake, un spotted dick – fait d’une délicieuse génoise remplie de groseilles juteuses, le tout cuit à l’étouffée et servi avec une cuillerée de crème anglaise ou bien encore un Victoria sponge cake – confiture de framboises et crème à la vanille insérées entre deux couches de génoise  et bien sûr des scones à la confiture et à la clotted cream… Le roman se termine même avec une recette de scones que j’ai bien envie de tester. Et au passage, je valide une nouvelle fois la catégorie « Boisson chaude » du Menu complet du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.

Je coche également une case du Cherche et Trouve proposé cette année par Hilde et Lou dans le cadre de leur challenge British Mysteries, celle de « À table & petites douceurs ».

Pour un autre avis sur ce tome 1: Pedro Pan Rabbit.

Participation #2 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Cosy Mystery

Participation #4 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Menu complet (Une boisson chaude/Thé) et Pâtisseries anglaises

Participation #7 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Australie

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Lieu: « Oxford »

Point lecture hebdomadaire #26

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière et ma lecture en cours.

Nos lectures du 24 au 30 janvier 2022:

Des lectures jeunesse:

Cette semaine, j’avais envie de relire avec mon mini lutin deux contes hivernaux dans différentes versions: La moufle et La soupe au caillou. Je vais d’ailleurs rédiger un billet thématique sur La Moufle.

  • (Album jeunesse) À pas de loup… de Christine Schneider et Hervé Pinel

Nous lisons À pas de loup… de Christine Schneider et Hervé Pinel (éd. Seuil Jeunesse, 2017), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Alors qu’ils devraient être en train de dormir, Claire et Louis quittent leur chambre pour aller manger dans la cuisine de la maison de leurs grands-parents. Mais en chemin, ils ne sont pas si discrets qu’ils le pensent, leurs grands-parents se demandant qui peut bien faire autant de bruit. Serait-ce les enfants ou d’autres étranges animaux de la maison? Cette balade nocturne mélange rêve et réalité. Les peluches des enfants auraient-elles pris forme animale? Les illustrations d’Hervé Pinel apportent une touche d’excentricité et d’onirisme à cette histoire. Un bon moment de lecture qui fait la part belle à l’imagination!

  • (Album jeunesse) Toi et moi d’Oliver Jeffers

Nous lisons ensuite Toi et moi, Ce que nous construisons ensemble d’Oliver Jeffers (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2020), un album jeunesse à partir de 6 ans et qui est paru après Nous sommes là, lorsque l’auteur est devenu père. Une petite fille et son père construisent ensemble leur vie à venir, en imaginant de quoi elle pourrait être faite et quels que soient les obstacles à surmonter. Il y est ainsi question d’amour paternel/filial. Un très bon moment de lecture à la fois poétique, onirique, tendre, drôle, optimiste et réconfortant autour de la relation père/fille!

  • (Album jeunesse) La soupe au caillou de Pauline Caudrillier

Après avoir adoré La soupe au caillou d’Anne Royer et Coralie Vallageas (éd. Lito, 2018), nous découvrons une autre version de ce conte traditionnel, celle de Pauline Caudrillier (éd. Fleurus, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans qui met en scène d’autres animaux. Dans cette version, c’est un renard rusé et non un vieux loup qui prépare une soupe au caillou, attisant la curiosité de nombreux animaux qui apportent chacun leur tour un ingrédient pour parfaire le délicieux repas à venir. Une bien jolie version colorée dans un décor enneigé!

  • (Album jeunesse) La moufle d’Elisa Paganelli

Nous découvrons également une nouvelle version de La moufle avec celle d’Elisa Paganelli (éd. Fleurus, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans qui met en scène d’autres animaux. C’est un lapin qui découvre la moufle, la souris n’apparaissant qu’en toute fin de l’histoire dans le rôle dévolu d’habitude à la fourmi qui n’est pas présente ici. La moufle est présentée comme un véritable petit logis où il fait bon se réchauffer et partager un bon thé. Une bien jolie version colorée de ce conte-randonnée!

  • (Album jeunesse) La moufle de Robert Giraud et Olivier Latyk

Après l’avoir emprunté les années précédentes à la médiathèque, j’ai fini par acheter en format poche La moufle de Robert Giraud et Olivier Latyk (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2000, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans, d’après un conte traditionnel russe. De toutes les versions que nous avons pu lire, celle-ci est celle à l’ambiance russe puisqu’elle met en scène un paysan russe qui en allant couper du bois perd une de ses moufles qui va devenir un abri pour différents de la forêt. Une bien jolie version également avec les illustrations épurées d’Olivier Latyk que nous avons encore pris plaisir à relire!

  • (Album jeunesse) La moufle de Céline Alvarez, Karine Michel et Julie Machado

Nous lisons La moufle de Céline Alvarez, Karine Michel et Julie Machado (éd. Les Arènes, 2020, rééd. 2021), un album jeunesse « premières lectures » aux jolies illustrations et à partir de 4/5 ans pour apprendre à lire seul, le texte étant en lettres majuscules (diagrammes en vert et lettres muettes en gris). Il y a trois niveaux de lectures avec à chaque double page une courte phrase, des bulles et des onomatopées. Une jolie version également!

  • (Album jeunesse) La moufle de Bernard Villiot et Antoine Guilloppé

Nous lisons enfin La moufle de Bernard Villiot et Antoine Guilloppé (éd. L’élan vert, 2012), un album jeunesse à partir de 4/5 ans. La moufle égarée est découverte par un petit rat. Puis d’autres animaux viennent s’y blottir jusqu’à l’explosion de la moufle. Mais l’histoire ne s’arrête pas là dans cette version, une araignée tissant un petit nid douillet avec le reste de la moufle. Les illustrations d’Antoine Guilloppé contrastent avec les versions précédemment lues, l’illustrateur s’étant surtout servi de trois couleurs (le noir, le blanc et le rouge), dans un jeu d’ombre et de lumière, les animaux étant à la fois représentés en gros plan ou en silhouettes comme des ombres chinoises.

  • (Album jeunesse) Blanc et Gris et Noir de Gérard Moncomble et Zaü

Nous lisons Blanc et Gris et Noir de Gérard Moncomble et Zaü (éd. Casterman, 2001), un album jeunesse au format à l’italienne et à partir de 4/5 ans. Au coeur de l’hiver enneigé, terne et glacial, Nika a peur de rentrer chez elle, après l’école, à la nuit tombée. Ses parents sont pourtant là pour la divertir et la réconforter. Mais rien n’y fait, son chagrin ne disparaît pas. Elle a hâte de retrouver les couleurs rassurantes du printemps. Et si ses parents trouvaient une solution pour lui redonner le sourire? Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse joliment illustré aux fusain et pastels!

Des lectures adulte:

  • (Romance de Noël) Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi de Juliette Bonte

Je lis Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi de Juliette Bonte (éd. Harper Collins, 2016, 335 pages), une romance de Noël se passant en Savoie. Pour le travail, Chloé se rend dans un hôtel de Savoie et rencontre Valentin, son ex-fiancé avec Émilie, sa nouvelle fiancée avec qui il l’avait trompée. Elle lui faire croire qu’elle aussi vit le parfait amour alors qu’elle est célibataire et toujours amoureuse de lui. Pour se dépatouiller de ce mensonge et de son désir de récupérer son ex-fiancé, pourra-t-elle compter sur Nick qui se fait passer pour son compagnon? J’avais apprécié deux autres romances de Noël de cette autrice: Tu fais quoi pour Noël? Je t’évite et Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige. Mais cette fois, je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire pourtant rigolote et pleine d’énergie ou plus exactement à l’héroïne, sa maladresse à répétition l’entraînant dans des situations grotesques et guère vraisemblables même pour une romance de Noël du type « ennemies to lovers ».

  • (Cosy Mytery) Les Thés meurtriers d’Oxford d’H.Y. Hanna (T1)

Je découvre une nouvelle série livresque de cosy mystery avec le tome 1 des Thés meurtriers d’Oxford, Chou à la crim’ (éd. Autoédition, 2021, 277 pages) qui se déroule dans un petit village proche d’Oxford, Meadowford-on-Smythe, dans les Cotswolds. Un touriste américain est découvert mort dans le salon de thé de Gemma Rose, étouffé par un scone qu’elle lui a vendu la veille. Elle décide d’enquêter pour retrouver le coupable, malgré la mise en garde de l’inspecteur en charge de l’affaire, Devlin O’Connor qui n’est autre que son amour de jeunesse lorsqu’ils étaient étudiants à Oxford. Y parviendra-t-elle sans se mettre en danger?

Le ton est donné dès l’illustration de couverture avec tous les ingrédients du cosy mystery et une ambiance so british qui me rappelle un peu Les détectives du Yorkshire, même si l’autrice prend un peu son temps pour mettre en place l’intrigue (la campagne anglaise, une enquêtrice amatrice maligne mais avec une mère entremetteuse, « les vieilles chouettes » – un groupe de commères âgées du village qui mènent elles-aussi l’enquête et qui sont hilarantes… et un duo Gemma/Devlin qui ne peut se terminer qu’en romance). Un bon voire très moment de lecture! Sans oublier plein de passages gourmands avec de nombreuses pâtisseries anglo-saxonnes (le roman se terminant avec une recette de scones que j’ai bien envie de tester).

Ma lecture en cours:

(Cosy Mytery) Les Thés meurtriers d’Oxford d’H.Y. Hanna (T2)

J’enchaîne avec le début du tome 2 des Thés meurtriers d’Oxford,  Beau thé fatal d’H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2021, 271 pages) et qui se déroule quelques semaines après le premier tome, Gemma et Cassie assistant au décès d’une jeune femme lors d’un vernissage dans une galerie d’art d’Oxford tenue par le nouveau petit-ami de Cassie.

Au fil des pages avec le tome 6 de Son espionne royale

En septembre 2021, j’ai lu le tome 6 de la série livresque Son espionne royale: Son espionne royale et les douze crimes de Noël de Rhys Bowen (éd. Robert Laffont, coll. La bête noire, 2020, 395 pages), un cosy mystery qui se déroule en Angleterre, dans les années 30 et que je chronique pour la semaine « Noëls mystérieux » d’Il était 9 fois Noël et pour le challenge Christmas Time 2021.

En décembre 1933, pour échapper à un morne Noël familial au château de Rannoch, Lady Georginia répond à une petite annonce d’hôtesse mondaine pour les festivités traditionnelles organisées par Lady Camilla Hawse-Gorzley qui n’est autre que la tante maternelle de Darcy O’Mara. Tout semble sourire à Lady Georginia qui se rend dans le petit village de Tiddleton-under-Lovey et y retrouve sa mère qui y a trouvé refuge pour écrire une pièce en compagnie du dramaturge Noël Coward, son grand-père maternel et même Darcy. Mais plusieurs décès viennent noircir son soudain bonheur ainsi que l’évasion de trois détenus de la prison voisine. Ces décès ne sont-ils qu’accidentels et sans rapports les uns les autres? Où sont-ils liés à la malédiction de la Lovey qui frappe le village, une sorcière revenant à chaque Noël se venger d’avoir été brûlée sur le bûcher dans les années 1700?

C’est encore une fois une lecture agréable et addictive en compagnie de Lady Georginia plus mûre mais toujours aussi indépendante et obstinée. En effet, la jeune femme devient de plus en plus aguerrie dans l’art d’être une enquêtrice amateur. Cette fois, elle ne doit pas remplir une mission royale confiée par la Reine. Mais elle se trouve au cœur d’une série de décès étranges et inquiétants dans un petit village anglais pourtant d’ordinaire si paisible, sous fond de Noël traditionnel (que ce soit les coutumes noëlesques ou les bons petits plats) avec une une dose halloweenesque avec une mystérieuse malédiction de sorcière. Un bon moment de lecture! Il ne me reste plus qu’à attendre que le tome 7 soit disponible à ma médiathèque.

Pour d’autres avis sur ce tome 6: Pedro Pan Rabbit et Hilde.

Participation #19 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #Cosy Mystery

Participation #13 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Roman policier de Noël

Participation #11 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Cosy Mystery de Noël

Participation #36 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Cosy Mystery

challenge 2021 lire au féminin

Participation #76 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Participation #74 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Repas traditionnel de Noël

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑