Étiquette : Claude K. Dubois

Au fil des pages avec J’aime pas les bisous

Nous empruntons à la médiathèque J’aime pas les bisous de Nadine Monfils et Claude K. Dubois (éd. Mijade, 2010), un album jeunesse à partir de 3 ans dont l’illustration de couverture est toute adorable. Une petite fille ne supporte plus les bisous incessant de sa mère et se demande bien qui en voudrait à volonté. Et pourquoi pas adopter un chien? La première partie de l’histoire nous rappelle de façon simple et rigolote le fait que chaque enfant, même tout-petit, est maître de son corps et que c’est son choix de faire ou non – ou de recevoir ou non – des bisous. Les illustrations pastel de Claude K. Dubois sont toujours aussi jolies que dans les autres albums jeunesse que nous avions pu lire. Un bon moment de lecture même si nous nous attendions pas à une telle chute quelque peu déroutante!

Participation #154 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Mot au pluriel: « Bisous »

Au fil des pages avec Ma feuille!

Nous empruntons à la bibliothèque Ma feuille! de Claude K. Dubois et Pélagie Lamenthe (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2013). De l’autrice, nous avions déjà lu La pêche à la lune et  Les mots doux.  De l’illustratrice,  nous avions lu Vite, c’est l’heure!. Leur collaboration nous donne cette histoire tout mignonne de la recherche du doudou perdu. Télio, un petit oiseau surmonte sa peur de quitter le nid pour retrouver une feuille… sa feuille… son doudou adoré. Malgré sa tristesse et son chagrin, cela lui permettra de découvrir la campagne environnante et de se lier d’amitié avec trois autres animaux (une mouche, une coccinelle et une libellule) qui lui prêtent main forte dans sa recherche, allant même jusqu’à le consoler. Télio arrivera-t-il à retrouver sa feuille? Cet album jeunesse permet d’aborder l’amitié, l’entraide et l’importance que revêt très souvent pour le tout-petit le doudou, objet transitionnel par excellence comme l’a si bien analysé Winnicot.  Le jeune lecteur pourra ainsi facilement s’identifier à Télio.  Quel tout-petit n’a pas égaré la nuit son doudou tombé du lit ou « caché » dans un coin du lit? De même, lorsque, à l’instar de Télio, il fera, par exemple, ses premières rencontres avec les autres enfants au parc ou à l’école, attendant le soir pour retrouver (ou non) son doudou. Un joli moment de lecture en attendant l’automne pour ramasser des feuilles mortes et des pommes de pin en forêt!

Participation #49 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #10 catégorie Végétal: « Feuille »

Au fil des pages avec Les mots doux

Nous empruntons à la bibliothèque Les mots doux de Carl Norac et Claude K. Dubois (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans. Nous suivons Lola, un petit hamster qui, dès le réveil, se sent incapable de laisser sortir les mots doux qui semblent bloqués dans sa bouche et qui font grossir de plus en plus ses joues au fur-et-à-mesure que la journée avance. Arrivera-t-elle à les dire? Et à qui? Ses parents, sa maîtresse, son amoureux, chacun plus ou moins pressé et vacant à ses occupations? Lui laisseront-ils le temps de le faire? Cet album jeunesse avec les illustrations pleines de tendresse et de douceur de l’illustratrice met en scène une jolie histoire d’amour filial. Cela nous rappelle, si besoin était, l’importance de ces petits instants où de simples mots doux et des câlins suffisent à être heureux! Et bien sûr de prendre le temps de le faire, de les dire ou de les écouter! D’autre part, en cette semaine de rentrée des classes, cet album permet d’accompagner les tout-petits lors de ce moment bien particulier puisque le décor de l’histoire se déroule en grande partie à l’école.

Participation #43 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #9 catégorie Lecture: « Mots »

Au fil des pages avec La pêche à la lune

Nous restons dans le thème de la lune avec La pêche à la lune de Claude K. Dubois (éd. L’école des loisirs, 2011). Nous suivons Momo, une petite grenouille qui va avec son papy à la pêche à la lune. Les illustrations sont attachantes et pleines de douceur. Nous prenons le temps, comme les deux personnages, d’apprécier les différentes étapes de cette journée qui amèneront à « pêcher » la lune: prendre un seau et une louche, construire une cabane, attendre la nuit au bord de l’eau et voir la lune se lever dans le ciel. La lune semble alors à portée de seau. Un beau moment de complicité et de partage entre un enfant et son grand-père! Rien de telle qu’une sortie en famille ou entre amis dans la nature pour s’émerveiller et se construire autour de ce qui fera de jolis souvenirs.

Challenge Petit Bac d’Enna – #1 catégorie Lieu « Lune »

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑