Étiquette : chenilles

Au fil des pages avec La chenille qui fait des trous

Nous lisons La chenille qui fait des trous d’Éric Carle (éd. Mijade, 2014), un album jeunesse cartonné avec des trous et des rabats. Quelle gourmande cette petite chenille qui mange de plus en plus au fil des jours jusqu’à en être malade! Une petite feuille plus tard, elle deviendra un splendide papillon. Nous suivons avec beaucoup de plaisir gourmand la transformation de cette chenille. Un joli coup de cœur pour cet album qui permet une vaste exploitation pédagogique: les jours de la semaine, les couleurs, les aliments, les chiffres et le cycle de vie du papillon.  Et dire que cet album jeunesse date d’il y a 50 ans, la première publication remontant à 1969!

Pour prolonger la lecture, nous jouons avec des cartes plastifiées faites à partir des illustrations de l’album. Nous faisons également des collages avec les jours de la semaine et les aliments mangés par la chenille.

Nous nous amusons également à compter à partir d’un livre à compter que j’ai fabriqué en reprenant les feuilles faites pour les collages. Je les ai complétées avec des ronds: 1 à 5 et 10. Puis j’ai plastifié le tout et en ai fait un petit livret relié avec un bout de laine verte. Nous pouvons ainsi compter jusqu’à 5 comme Cassis avec les cailloux.

Participation #11 Je lis aussi des albums

 

Participation #15 Devine qui vient Bloguer?

 

Challenge Petit Bac d’Enna – #6 catégorie Animal: « Chenille »

Des papillons en peinture

Nous faisons ce matin de la peinture avec comme thème des papillons, ce qui nous rappelle notre balade du week-end dernier au Fort de la Revère. Nous faisons des papillons bleues, jaunes, etc rappelant les azurés ou les piérides du chou… Nous faisons également des papillons en symétrie en ne coloriant qu’une des deux ailes du papillon. Puis nous plions en deux la feuille pour faire apparaître les mêmes couleurs sur l’autre aile.

Nous reprenons également l’idée du mélange des couleurs primaires lu dans Trois souris peintres d’Ellen Stoll Walsh (éd. Mijade, 2009). Dans cet album jeunesse, trois petites souris blanches découvrent trois pots de peinture: jaune, cyan (« bleu ») et magenta (« rouge »). Elles sautent chacune dans un pot. Des différentes gouttes tombées sur le papier blanc, elles créent des mélanges. Les couleurs secondaires apparaissent alors pour leur plus grand plaisir sur leurs pattes: l’orange, le violet et le vert. Cette histoire permet d’aborder avec les tout-petits les couleurs primaires et secondaires. Mais attention Petites Souris, le chat gris n’est pas loin.

Nous reproduisons « l’expérience » avec trois papillons:

  • une aile jaune et une aile bleue puis le mélange des deux sur la tête, le thorax et l’abdomen – le « centre » – devenant verts
  • une aile bleue et une aile rouge puis le mélange au « centre » devenant violet
  • et enfin une aile rouge et une aile jaune puis le mélange au « centre » devenant orange.

Nous faisons également un papillon avec une aile noire et une aile blanche puis le mélange au « centre » devenant gris comme le chat de l’album jeunesse. Il ne reste plus qu’à laisser sécher quelques heures tous les dessins.

Une fois séchés, nous découpons certains de nos papillons pour les coller sur une feuille sur laquelle a été imprimée une poésie de Pierre Gamarra, écrivain français du XXe siècle, intitulée « Les Papillons ». Mais avant nous y mettons des paillettes des mêmes couleurs: bleu, rose et or. Nous faisons avec d’autres papillons une guirlande attachés les uns les autres avec un bout de laine bleue.

Challenge Petit Bac d’Enna – #6 catégorie Métier: « Peintre »

Participation #6 Je lis aussi des albums

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑