Catégorie : Mini lecteur (page 1 of 21)

Au fil des pages avec Ma feuille!

Nous empruntons à la bibliothèque Ma feuille! de Claude K. Dubois et Pélagie Lamenthe (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2013). De l’autrice, nous avions déjà lu La pêche à la lune et  Les mots doux.  De l’illustratrice,  nous avions lu Vite, c’est l’heure!. Leur collaboration nous donne cette histoire tout mignonne de la recherche du doudou perdu. Télio, un petit oiseau surmonte sa peur de quitter le nid pour retrouver une feuille… sa feuille… son doudou adoré. Malgré sa tristesse et son chagrin, cela lui permettra de découvrir la campagne environnante et de se lier d’amitié avec trois autres animaux (une mouche, une coccinelle et une libellule) qui lui prêtent main forte dans sa recherche, allant même jusqu’à le consoler. Télio arrivera-t-il à retrouver sa feuille? Cet album jeunesse permet d’aborder l’amitié, l’entraide et l’importance que revêt très souvent pour le tout-petit le doudou, objet transitionnel par excellence comme l’a si bien analysé Winnicot.  Le jeune lecteur pourra ainsi facilement s’identifier à Télio.  Quel tout-petit n’a pas égaré la nuit son doudou tombé du lit ou « caché » dans un coin du lit? De même, lorsque, à l’instar de Télio, il fera, par exemple, ses premières rencontres avec les autres enfants au parc ou à l’école, attendant le soir pour retrouver (ou non) son doudou. Un joli moment de lecture en attendant l’automne pour ramasser des feuilles mortes et des pommes de pin en forêt!

Participation #49 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #10 catégorie Végétal: « Feuille »

Au fil des pages avec le tome 7 d’Ana Ana

Nous adorons Ana Ana et ses doudous. C’est encore un régal de lire une nouvelle aventure avec le tome 7: Ana Ana, On n’a pas peur du noir! d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2016), une bande dessinée au format à l’italienne pour les 3-6 ans et aux illustrations à l’aquarelle. En pleine nuit, Ana Ana se réveille en sursaut et réveille par ses cris tous les doudous qui ont à leur tour peur à l’exception de Goupille. Rassuré par ce dernier, ils se rendorment tous jusqu’à ce que Touffe de Poils décide de faire une farce à Pingpong. Mais les monstres ne seraient-ils pas loin? Alors, même pas peur? En abordant, avec beaucoup d’humour, la peur du noir et des monstres, cette bande dessinée permet aux jeunes lecteurs de pouvoir surmonter leur peur et de se sentir rassurés pour dormir paisiblement la nuit. Cela nous rappelle immédiatement l’histoire du tome 2 de Cassis, Cassis a peur. Encore un joli coup de cœur! A lire sans modération de « Vouuuu » ni de « Bouuuh »! Et fous-rires garantis avec les facéties de Touffe de Poils!

Challenge Petit Bac d’Enna – #10 catégorie Couleur: « Noir »

Au fil des pages avec l’arrivée d’un bébé

Nous empruntons à la bibliothèque deux albums sur l’arrivée d’un bébé dans une famille, des albums à partir de 2 ans et qui peuvent permettre de dédramatiser l’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille ou tout simplement d’apporter les premières réponses au fait de voir des femmes avec des ventres ronds.

Nous commençons par Une petite sœur pour Fenouil de Brigitte Weninger et Ève Tharlet (éd. Nord-Sud, 2009), un album cartonné abordant la naissance d’Églantine dans la famille de Fenouil. Appréciant beaucoup le personnage de Fenouil, nous avions lu plusieurs histoires mais dans certaines il n’y avait pas le petit lapereau blanc. Qu’à cela ne tienne! Nous allons enfin découvrir sa naissance et ses conséquences sur tous les membres de la famille, Fenouil en tête avec ses « grandes » discussions avec son ami Tony. Sera-t-il finalement heureux d’avoir une nouvelle petite sœur? Et qui sait, peut-être aussi un peu de fierté? L’histoire et les illustrations sont tout aussi attachantes que dans les précédentes aventures de Fenouil.

Puis nous lisons Dans mes bras d’Émile Jadoul (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2016), un album jeunesse racontant également la naissance cette fois d’un petit frère avec la même bienveillance et tendresse. Entre peur et jalousie, Léon le petit manchot empereur se questionne autour de l’arrivée de son petit frère Marcel au sein de la famille: va-t-il lui prendre sa place? La chute de l’histoire est toute mignonne.

Participation #48 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #8 catégorie Partie du corps: « Bras »

Au fil des pages avec Les bras de papa rien que pour moi

Après avoir lu Dans mon petit cœur, nous empruntons à la bibliothèque Les bras de papa rien que pour moi de Jo Witek et Christine Roussey (éd. De la Martinière Jeunesse, 2012), un album jeunesse cartonné à partir de 3 ans. Nous retrouvons la même petite fille qui nous dévoile, de page en page, tout l’amour réciproque qu’elle porte à son père dont on ne voit que les bras. Ah qu’il est bien réconfortant de se lover dans les bras de son père! Que de complicité entre les deux, que ce soit dans des moments de jeux ou d’apprentissage ou bien encore au moment du coucher! C’est encore une très jolie histoire fort attachante et poétique que nous offrent les deux autrices. Cet album jeunesse peut être une chouette idée de cadeau pour un anniversaire ou la fête des pères.

Participation #47 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #8 catégorie Métier: « Papa »

Au fil des pages avec Raymond l’escargot

Après C’est l’histoire, nous empruntons à la bibliothèque deux autres albums jeunesse d’Anne Crausaz dont le personnage principal est un escargot appelé Raymond. Nous lisons d’abord Raymond rêve (éd. MeMo, 2007), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a reçu le Prix Sorcières en 2009. En pleine hibernation, Raymond l’escargot rêve et se transforme au fil des pages en plein d’autres animaux et fruits issus de son imagination. Mais finalement ne vaut-il pas mieux être soi-même? Et qui sait cela lui permettra peut-être de trouver l’amour.

Puis nous lisons une des suites de cette histoire, Réveille-toi Raymond! (éd. MeMo, 2015). Cette fois-ci, le rêve a laissé place aux cauchemars. Raymond l’escargot réussira-t-il à se réveiller à temps? Cet album fait écho au premier. Mais les fraises, par exemple, sont bien plus terrifiantes. Heureusement, Juliette n’est pas loin.

Dans ces deux histoires, nous retrouvons le style épuré de l’autrice avec la part belle à l’imagination. Tant le texte que les illustrations permettent également une riche exploitation pédagogique autour de l’escargot, du sommeil, des saisons, etc. Par exemple, pour prolonger la lecture, nous nous amusons à colorier des escargots. Cela permet de dessiner de nouvelles formes comme la spirale et d’y coller ou non des gommettes rondes.

Participation #46 Je lis aussi des albums

Participation #17 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #9 catégorie Prénom: « Raymond »

« Older posts

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑