Étiquette : Dominique Roques (Page 1 of 3)

Point lecture hebdomadaire #39

En cette fin de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et ma lecture en cours.

Nos lectures du  25 avril au 1er mai 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) L’Arbre de Sobo de Marie Sellier et Charlotte Gastaut

Nous lisons L’Arbre de Sobo de Marie Sellier et Charlotte Gastaut (éd. de la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, 2018), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans et aux magnifiques illustrations. Kimi se souvient de sa grand-mère, Sobo chez qui elle passait les vacances, à la campagne. Sobo était couturière, brodant des kimonos. Elle se rendait avec Kimi au pied d’un arbre surplombant la campagne, avec au loin la mer. Mais au décès de Sobo, les parents de Kimi souhaitent vendre la maison. Kimi réussira-t-elle à leur faire changer d’avis? Il y est question du deuil, de transmission entre une grand-mère et sa petite fille, Sobo lui ayant transmis le goût de la Nature et de la broderie! Un très bon moment de lecture avec cette histoire qui renvoie aussi au folklore japonais avec le renard (le yokai Kitsune – « esprit renard »)!

  • (Album jeunesse) Dans l’œuf d’Emma Lidia Squillari

Nous lisons Dans l’œuf d’Emma Lidia Squillari (éd. Seuil Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. 12 oeufs sont prêts à éclore. Au fil des double page, un des animaux disparaissent. Serait-ce l’œuvre du serpent qui l’air de rien les dévore? Et si lui aussi était avalé à son tour? Un bon moment de lecture rigolo autour de la transgression et de la politesse (ou plutôt impolitesse)  qui nous rappelle d’autres histoires comme celle de C’est à moi, çà! de Michel Van Zeveren et qui permet au jeune lecteur de décompter les animaux avalés!

  • (BD jeunesse) Ana Ana, Touffe de poils, drôle d’animal! de Dominique Roques et Alexis Dormal (T19)

Nous lisons le dernier tome paru en mars 2022 d’Ana Ana, le tome 19: Touffe de poils, drôle d’animal! de Dominique Roques et Alexis Dormal (éd. Dargaud, 2022), une BD jeunesse pour les 3/6 ans. En se rendant compte que les autres doudous d’Ana Ana sont des animaux, Touffe de poils se demande quel animal il est. Mais la tâche est bien difficile. Encore un très bon moment de lecture avec ce tome qui aborde la question de l’appartenance et de la différence!

  • (Roman jeunesse) Hôtel Heartwood, Un hiver si doux de Kallie George et Stephanie Graegin (T2)

Mercredi après-midi, nous finissons de lire les derniers chapitres du tome 2 d’Hôtel Heartwood, Un hiver si doux de Kallie George et Stephanie Graegin (éd. Casterman Jeunesse, 2019, 187 pages), un roman jeunesse à partir de 8 ans et aux jolies illustrations en noir et blanc. Un très bon moment de lecture en compagnie de Mona la petite souris et tous les autres animaux de passage à l’hôtel Heartwood! Nous commencerons mercredi prochain le tome 3, Ensemble, c’est mieux.

  • (Album jeunesse) C’est peut-être une pomme de Shinsuke Yoshitake

Nous lisons et relisons depuis mercredi C’est peut-être une pomme de Shinsuke Yoshitake (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans qui nous a bien fait rire avec un petit garçon qui procrastine devant une pomme. Finira-t-il par la manger? Un très bon moment de lecture complètement loufoque, absurde autour de l’imagination débordante d’un petit garçon ou bien plus philosophe et scientifique qu’il n’y paraît, ne se fiant pas à ses sens et aux apparences, mettant alors en pratique le doute cartésien!

  • (Album jeunesse) Gaston la licorne, Mes émotions d’Aurélie Chien Chow Chine

Nous lisons Gaston la licorne, Mes émotions d’Aurélie Chien Chow Chine (éd. Hachette, ), un album jeunesse avec une roue des émotions à partir de 3/4 ans et qui regroupe des histoires déjà parues de Gaston la licorne et des nouvelles: une émotion par histoire suivie d’un exercice de sophrologie. Nous y retrouvons des émotions non présentes dans d’autres albums sur ce thème comme « tout fou fou » ou « coupable ». Un livre qui rejoint dans nos bibliothèques ceux avec le Monstre des couleurs, Le loup ou bien encore Minimoni.

  • (Album jeunesse) Hachiko, L’incroyable histoire d’un chien fidèle de Pamela S. Turner et Yan Mascimbene

Je lis Hachiko, L’incroyable histoire d’un chien fidèle de Pamela S. Turner et Yan Mascimbene (éd. Nobi Nobi, 2017), un album jeunesse à partir de 6 ans et qui s’inspire d’une histoire vraie rappelée en fin d’ouvrage. Un jeune garçon, Kentaro raconte l’histoire de Hachiko, un chien fidèle et loyal qui a attendu pendant des années, chaque jour, à la gare de Shibuya son retour, même après le décès de son maître. Un bon moment de lecture avec cette histoire de loyauté et d’amitié!

  • (Album jeunesse) Raymond La Taupe, détective de Camilla Pintonato

Nous lisons Raymond La Taupe, détective de Camilla Pintonato (éd. Seuil Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans avec l’histoire de Raymond, une taupe tenant un restaurant et chef cuisinier reconnu. Mais pourtant, son plus grand rêve est de devenir détective privé. Un jour, le papy d’une écureuil disparaît. Passionné de romans policiers, Raymond est déterminé à faire ses preuves et résoudre cette disparition. Mais n’est pas Sherlock Holmes qui veut. Un très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Les animaux préhisto de Cécile Alix et Kiko

Nous lisons Les animaux préhisto de Cécile Alix et Kiko (éd. L’élan vert, 2020), un album jeunesse à partir de 2/3 ans aux illustrations colorées accompagnant un texte rigolo en rimes. Une façon rigolote d’aborder les peintures rupestres et l’art préhistorique! A la fin de l’album, nous comprenons alors que les animaux de l’histoire sont ceux qui peuvent être vus sur les parois de la grotte Chauvet, grotte ornée paléolithique située en Ardèche.

  • (Album jeunesse) Un tout petit coup de main d’Ann Tompert et Lynn Munsinger

Nous lisons aussi Un tout petit coup de main d’Ann Tompert et Lynn Munsinger (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 1995), un album jeunesse à partir de 2/3 ans avec l’histoire d’un éléphant qui voudrait bien faire de la balançoire. Mais son poids empêche la bascule. Les autres animaux tentent de faire contrepoids. Seront-ils suffisants pour mettre en branle la balançoire et permettre à l’éléphant de jouer? Un bon moment de lecture rigolo avec cet album jeunesse au texte répétitif sur les thèmes de l’entraide, d’amitié et d’équilibre des masses!

  • (BD jeunesse) Les Quiquoi et le concours de déguisements qui risque de tourner à la catastrophe de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (T7)

Nous lisons le tome 7, Les Quiquoi et le concours de déguisements qui risque de tourner à la catastrophe de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior, 2017), une BD jeunesse à partir de 6 ans, au format à l’italienne et proche d’un album illustré. Les déguisements qu’ont choisi les Quiquoi pour le concours du meilleur déguisement de l’école sont ratés. Olive dessine l’entrée d’un château fort pour aider Pétole qui se désespère de trouver un costume de princesse. La bande d’amis sont alors amenés à aider un prince à délivrer une princesse. Encore une histoire loufoque et pleine d’imagination en compagnie des Quiquoi!

  • (BD jeunesse) Les Quiquoi et l’étrange maison qui n’en finit pas de grandir de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (T1)

Nous enchaînons avec un autre tome, le tome 1: Les Quiquoi et l’étrange maison qui n’en finit pas de grandir de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior, 2017), une BD jeunesse à partir de 6 ans, au format à l’italienne et proche d’un album illustré. Olive dessine une étrange maison qui est bien plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur. La bande d’amis y pénètre non sans appréhension. Un bon moment de lecture loufoque avec l’imagination débordante des Quiquoi!

  • (BD jeunesse) Dans les yeux de Lya, Un coupable intouchable de Justine Cunha et Carbone (T3)

Après avoir lu l’année dernière les deux premiers tome de cette trilogie, j’ai enfin pu emprunter le troisième et dernier tome de Dans les yeux de Lya, Un coupable intouchable de Justine Cunha et Carbone (éd. Dupuis, 2021), une BD jeunesse à partir de 9/10 ans. Malgré les incohérences/erreurs juridiques et judiciaires (en particulier dans le métier d’Avocat et en matière d’indemnisation en cas d’accident de la circulation, le rôle des compagnies d’assurance étant ici totalement occulté), j’avais apprécié le premier tome beaucoup moins le second. Je souhaitais quand même connaître le dénouement de cette affaire et voir la façon dont Lya allait confondre le responsable de son invalidité. Une jolie conclusion pour ce thriller judiciaire dans lequel le trio est toujours attachant et courageux!

  • (Album jeunesse) La grande famille de Galia Bernstein

Encore une histoire de chat pour mon mini lutin! Nous lisons La grande famille de Galia Bernstein (éd. Nathan Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Simon, un petit chat pense être de la famille des félins, ce qui fait rire les autres grands et forts félins tels que le lion, le tigre ou la panthère. Et s’il avait raison? Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui aborde avec humour le thème de la famille, de l’identité, de l’appartenance à un groupe et de la différence! Nous retrouvons d’ailleurs des thèmes communs à un autre album jeunesse de cette autrice, Laissez-moi tranquille….

  • (Documentaire jeunesse) 10 secrets sur les manchots de Catherine Barr et Hanako Clulow

Nous lisons aussi 10 secrets sur les manchots de Catherine Barr et Hanako Clulow (éd. Kimane, 2018, 24 pages), un documentaire jeunesse à partir de 6 ans et avec une couverture découpée pour en savoir plus sur les manchots, que ce soit par exemple les manchots empereurs et leur façon si particulière de se déplacer ou les manchots Adélie qui adorent les cailloux… Un bon moment de lecture qui ravira tous les amateurs de manchots! Forcément nous étions tenus de le lire.

Des lectures adultes:

  • (Roman adulte) Maïmaï d’Aki Shimazaki

En début de semaine, je continue et finis de lire Maïmaï d’Aki Shimazaki (éd. Actes Sud, 2019, 174 pages), un roman court à la fin ouverte et qui vient clore le cycle 2 de la pentalogie L’ombre du chardon. L’histoire se focalise cette fois sur Tarô, désormais âgé de 26 ans, sa mère, Mitsuko venant de décéder. Il découvre alors des secrets de famille tout en renouant avec Hanako, une amie de jeunesse âgée de 24 ans, les deux tombant amoureux l’un de l’autre. Encore une fois, l’autrice narre un amour de jeunesse retrouvé et qui aborde de façon toujours épurée et délicate des secrets de famille qui peuvent entraîner des situations graves et dérangeantes (maternité, adoption, inceste…).

  • (BD adulte) Béatrice de Joris Mertens

J’ai lu Béatrice de Joris Mertens (éd. Rue de Sèvres, 2020, 112 pages), une BD adulte/roman graphique sans textes. Dans les années 70, Béatrice, une jeune femme célibataire et vendeuse dans un grand magasin se rend sur son lieu de travail en train et est intriguée par un sac à main rouge laissé par terre. Un jour, elle succombe à sa curiosité et emporte le sac chez elle. Elle y découvre un album photo rempli de photos d’un couple amoureux ayant vécu dans les années 20. Cette découverte chamboule son existence bien terne et routinière. Jusqu’à quel point la jeune femme solitaire et rêveuse va-t-elle s’identifier à celle des photos? Est-ce une vie par procuration poussée à l’extrême ou un pacte avec le diable? Un très bon moment de lecture avec cette BD!

  • (BD adulte) Blanc autour de Wilfried Lupano et Stéphane Fert

J’ai enfin lu Blanc autour de Wilfried Lupano et Stéphane Fert (éd. Dargaud, 2020, 144 pages), une BD adulte s’inspirant de faits et personnages historiques ayant existé aux États-Unis, 30 ans avant la Guerre de Sécession. En 1832, la jeune institutrice Prudence Crandall décide d’accueillir dans son école pour filles qu’elle dirige à Canterbury, une petite ville du Connecticut, une jeune fille noire, Sarah. Mais encore marquée par une sanglante révolte d’esclaves menée un an plus tôt par Nat Turner, la communauté blanche et raciste va tout faire pour l’en empêcher, même par la violence si la voie légale n’était pas suffisante.

Comme pour Les filles de Salem de Thomas Gilbert, j’en attendais peut-être plus. Graphiquement alors que j’avais été attirée par l’illustration de couverture, j’ai trouvé que les personnages étaient un peu trop similaires et caricaturaux, même si la rondeur des illustrations permet d’atténuer un peu la dureté du propos. J’ai bien plus apprécié l’histoire même si j’ai trouvé que l’introduction de la « sorcière blanche » était peut-être de trop. Il y est ainsi question du droit à l’instruction, de sororité, d’égalité ou bien encore des droits civiques des Afro-américains qui bien que libres n’étant pourtant pas égaux… Un bon moment de lecture, l’ouvrage finissant par un postface de la conservatrice du Musée Prudence Candall!

Ma lecture en cours:

(Roman adulte) La Marche de Mina d’Yoko Ogawa

Avec retard pour la LC du 15 avril 2022, j’ai lu jusqu’au chapitre 33 (240 pages) La Marche de Mina d’Yoko Ogawa (éd. Actes Sud, 2008, 318 pages), un roman initiatique dans lequel Tomoko, désormais adulte se souvient lorsqu’elle a vécu, pendant un an, en 1972, chez son oncle et sa tante, après le décès de son père, lorsqu’elle était âgée de 12 ans et son amitié avec sa cousine, Mina, d’un an plus jeune qu’elle. Un bon moment de lecture au rythme lent et qui va bien avec l’histoire teinté de nostalgie et de doux sentiments, pleine d’anecdotes et de souvenirs d’enfance de Tomoko, que ce soit des faits historiques ou des épisodes familiaux auprès auprès des habitants de la maison d’Ashiya avec chacun leur personnalité excentrique!

 

Nos lectures estivales 2021

En ce 21 juin 2021 qui dit Fête de la Musique et aussi Été, nous remettons en avant de nos bibliothèques les lectures estivales. Il y a bien sûr des histoires déjà les années précédentes, d’autres que nous avons découvertes à la médiathèque avant qu’elles rejoignent ou non nos bibliothèques ou bien encore d’autres totalement inédites pour nous (même si déjà parues il y a quelques temps). Ce billet sera ainsi actualisé tout au long de ce printemps au gré de nos lectures sur ce thème. 

Des histoires de vacances à la mer

  • Les souris à la plage d’Haruo Yamashita et Kazuo Iwamura (éd. L’école des loisirs, 1986, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 2/3 ans avec la famille passant une journée à la plage, Papa Souris n’étant pas très rassuré.
  • Bloub bloub bloub d’Yuichi Kasano (éd. L’école des loisirs, 2007, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 2 ans construit en randonnée avec un petit garçon plein d’imagination jouant avec son père dans l’eau
  • La grande aventure d’Ekaterina Trukhlan (éd. Marcel et Joachim, 2020), un album jeunesse à partir de 2 ans. Trois amis partent en vacances à la mer et découvrent une bouteille à la mer avec une carte au trésor. Quel trésor trouveront-ils? Une histoire toute mignonne sur l’amitié!
  • La vague de Suzy Lee (éd. L’école des loisirs, rééd. 2020), un album jeunesse sans textes et aux magnifiques illustrations à partir de 2/3 ans avec une petite fille au bord de la mer, jouant avec les vagues pour la première fois et passant par tout un tas d’émotions.
  • Caroline à la mer de de Pierre Probst (éd. Hachette Jeunesse, 1989, rééd. 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans. Une aventure estivale drôle et mignonne en compagnie de la petite fille blonde Caroline et de ses amis chats et chiens!
  • Ciao et la mer de Sarah Khoury (éd. Père Fouettard, 2019), un album jeunesse pour les tout-petits, à partir de 2 ans. Ciao, un lapin doudou, part explorer les fonds marin.Un album jeunesse tout doux!
  • le tome 3 d’Ana Ana, Une virée à la mer d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2014), une BD jeunesse pour les 3/6 ans. Ana Ana passe la journée à la mer avec ses doudous. Mais très vite, Baleineau s’éloigne du groupe, souhaitant rencontrer ses congénères.
  • Le bateau de fortune d’Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin (éd. Sarbacane, 2017), un album jeunesse à partir de 5 ans et aux magnifiques illustrations à l’huile, avec le premier jour d’été à la mer d’un renardeau-narrateur, de Michao et Marguerite.
  • Graines de sable de Sibylle Delacroix (éd. Bayard Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. De retour de vacances à la mer, une petite fille se les remémore avec bonheur et nostalgie en faisant revivre des grains de sable trouvés au fond de ses chaussures avec son frère. Une belle histoire pleine de rêverie enfantine et poétique!

Des histoires de vacances à la montagne

  • Edmond et ses amis, La grande aventure d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant (éd. Nathan, 2017, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans dans lequel nous retrouvons tout l’univers d’Edmond et ses amis. Polka et Hortense, deux souris amies décident de gravir la montagne pour découvrir ce qu’il se cache de l’autre côté. Et en avant l’aventure!
  • Dis-Ours, tu rentres bientôt? de Jory John et Benji Davies (éd. Little Urban, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans, Ours étant parti seul camper, loin de son voisin Canard.
  • Nous avons rendez-vous de de Marie Dorléans (éd. Seuil Jeunesse, 2018), un album jeunesse grand format à partir de 3 ans. Par une belle nuit étoilée d’été, une famille part à travers la campagne puis la montagne pour un rendez-vous spectaculaire.
  • Les mûres d’Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin (éd. Sarbacane, 2017), un album jeunesse à partir de 5 ans et dans lequel nous retrouvons les personnages de l’album jeunesse précédent, Le Bateau de fortune, à la fin de l’été, au moment du départ, se remémorant déjà les souvenirs passés de leurs vacances à la montagne. Un très joli album jeunesse!
  • Camping sauvage de Julia Woignier (éd. Seuil Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Les animaux de la forêt partent randonner, sacs-à-dos et tentes avec eux et ainsi découvrir la montagne. Mais surpris par la tempête, ils font une rencontre qui va donner un tournant à leurs vacances.

Des histoires de vacances avec les grands-parents

  • Le secret du potager de Luc Foccroulle et Annick Masson (éd. Mijade, rééd. 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Lili passe ses vacances d’été à la campagne chez son grand-père passionné par son potager.
  • L’enfant et Grand-Mère de Benji Davies (éd. Milan Jeunesse, 2009, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 4 ans. Noé passe l’été avec sa grand-mère sur une île qu’il décide d’aller explorer. Mais un jour, il est pris dans la tempête.
  • La fête de la tomate de Satomi Ichikawa (éd. L’école des loisirs, 2012), un album jeunesse à partir de 3 ans, avec Hana, une petite fille qui cultive des plants de tomates dans le potager de sa grand-mère.
  • Le parfum des grandes vacances de Thibault Prugne (éd. Margot, 2019), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans. Une petite fille, Louise passe l’été chez Léon son grand-père maternel, solitaire et excentrique, loin de la guerre.

Des histoires en colonie de vacances

  • La provision de bisous de Zou de Michel Gay (éd. L’école des loisirs, 2017), album jeunesse à partir de 3 ans. Zou, un petit zèbre part pour la première fois en colonie de vacances, loin de ses parents.
  • Pirateries de Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas (éd. L’école des loisirs, 2004), un album jeunesse à partir de 8 ans. Nicolas écrit dans son journal son quotidien un brin imagé et loufoque en colonie de vacances qui serait rempli de pirates.

Des histoires rafraîchissantes propices à des lectures estivales

  • La grande glissade de l’ours de Richard T. Morris et LeUyen Pham (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui fera partie de la sélection Maternelle du 33e Prix des Incos en 2022. Au bord de la rivière, un ours tombe dans l’eau et le voilà entraîné dans une étonnante et rafraîchissante aventure.
  • Un orage d’été de Kazuo Iwamura (éd. Mijade, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans avec les trois écureuils, Nic, Nac et Noc surpris par l’orage. Ce sera l’occasion de nouer de nouvelles amitiés.

Au fil des pages avec le tome 17 d’Ana Ana

Pré-réservé à la librairie, nous avons découvert le dernier tome d’Ana Ana le jour même de sa sortie tellement nous apprécions cette BD jeunesse. Et c’est encore un coup de cœur! Il s’agit du tome 17: Ana Ana, Va-t-en, va-t-en, chagrin! d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2021), une BD jeunesse toute mignonne pour les 3/6 ans. Ana Ana est très triste après qu’une petite fille de son école n’a pas voulu être son amie. Elle ne veut même plus jouer avec ses doudous. La voyant ainsi déprimée, les doudous tentent de lui redonner le sourire avec une pièce de théâtre dans le jardin de la petite fille. Arriveront-ils à la réconforter et lui faire prendre conscience qu’il ne tient qu’à elle d’être heureuse?

Cette nouvelle histoire est toujours aussi tendre et adorable que les précédentes. Les doudous font preuve de beaucoup d’empathie pour aider Ana Ana (avec un Touffe de Poils encore irrésistible en jouant sur scène le rôle d’Ana Ana). D’autre part, en faisant des doudous des comédiens, le duo autrice/illustrateur montre leur attachement au théâtre, après les librairies dans le tome 15, Les doudous libraires. Une jolie histoire feel good qui fait du bien en ces temps de reconfinement!

Deuxième alphabet des animaux: L comme Lapin

Pour la semaine 36 de mon challenge sur Instagram #jojoenherbeetcieillustre qui associe la première lettre d’un animal avec une illustration tirée de la littérature jeunesse en suivant l’ordre de l’alphabet, il s’agit du L comme Lapin. Alors voici notre sélection de lapins qui sera mise à jour au fur-et-à-mesure de nos lectures.

  • Plume, une petite lapine dans Plume et les cadeaux de Noël de Rebecca Harry (éd. Gründ, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • l’un des doudous de Juliette dans Demain c’est Noël de Claire Marusel et Marie H. Henry (éd. L’école des loisirs, 1994, rééd. 2013), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Zigzag, un des doudous d’Ana Ana avec un doudou libraire dans le tome 15 d’Ana Ana, Les doudous libraires d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2020), un bande dessinée jeunesse pour les 3-6 ans (et même avant)
  • Fenouil et sa petite sœur Églantine dans Le Noël de Fenouil de Brigitte Weninger et Eve Tharlet (éd. Mijade, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Tipeton dans Tilly et ses amis de Polly Dunbar (éd. Kaléidoscope / École des loisirs, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Ciao, une peluche lapin toute mignonne dans Ciao dans les bois de Sarah Khoury (éd. Père Fouettard, 2020), un album jeunesse pour les tout-petits à partir de 2 ans

Deuxième alphabet des animaux: G comme Girafe

Pour la semaine 33 de mon challenge sur Instagram #jojoenherbeetcieillustre qui associe la première lettre d’un animal avec une illustration tirée de la littérature jeunesse en suivant l’ordre de l’alphabet, il s’agit du G comme Girafe. Alors voici notre sélection de girafes qui sera mise à jour au fur-et-à-mesure de nos lectures.

  • le doudou girafe Papaye dans le tome 14 d’Ana Ana, Le bel hiver d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2019), un bande dessinée jeunesse pour les 3-6 ans
  • le doudou girafe La longue marche des doudous de Claire Clément et Geneviève Godbout (éd. Milan Jeunesse, 2012), un album jeunesse à partir de 3 ans.
  • la girafe de Tout en haut de Mario Ramos (éd. L’école des loisirs, coll. Lutin Poche, 2009), un album jeunesse à partir de 2 ans.
« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑