Étiquette : Cécile Hudrisier (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec Graine de carotte

Nous relisons en ce moment Graine de carotte de Claire Garralon et Cécile Hudrisier (éd. Didier Jeunesse, 2019), un  album jeunesse à partir de 3 ans et que nous avions également beaucoup lu au printemps, l’année dernière. Un lundi matin de printemps, Petit Lapin est impatient de planter une graine de carotte, contrairement à Moyen Lapin et Grand Lapin qui ne cessent de reporter au jour suivant cette plantation. Parviendra-t-il à planter cette graine?

Au fil de la semaine, se dessine également en arrière-plan l’histoire d’un couple de rouges-gorges qui fabrique son nid pour accueillir son petit. Il y est ainsi question d’enthousiasme (et d’énergie) enfantine, d’impatience, de persévérance face à des parents blasés par leur quotidien et qui en oublient de s’émerveiller des petits riens comme Petit Lapin. Pour une exploitation pédagogique, cet album jeunesse permet d’aborder les jours de la semaine, les notions de contraste (petit, moyen et grand avec le trio de lapins), le cycle de la plante, le cycle de vie de l’oiseau ou bien encore le fait de grandir…

Nous apprécions toujours autant les jolies illustrations de Cécile Hudrisier qui apportent humour et tendresse au trio de cette histoire printanière. Comme dans La petite poule rousse, l’illustratrice s’amuse à détourner les noms de magazine. Coup de cœur pour cet album jeunesse dans lequel le jeune lecteur pourra facilement se reconnaître dans Petit Lapin! Et au passage, je valide la catégorie « Légume » du Menu complet du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.

Participation #16 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Menu complet (Légume/Carotte)

Participation #33 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Nos lectures printanières 2022

Le mois dernier, avec l’arrivée du printemps, nous avons recommencé à lire des histoires sur cette saison. Ce billet sera ainsi actualisé tout au long de ce printemps au gré de nos lectures sur ce thème. Je parlerai également de relectures de livres que je n’avais pas encore chroniqués sur le blog.

Des histoires printanières

  • (Album jeunesse) Le pique-nique de la famille Souris de Kazuo Iwamura

Nous relisons Le pique-nique de la famille Souris de Kazuo Iwamura  (éd. L’école des loisirs, 1988, rééd. 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans que nous avons découvert à la médiathèque il y a trois ans et aux jolies illustrations dans lequel nous suivons la famille Souris partir en pique-nique.

  • (Roman jeunesse) Hôtel Heartwood, Ensemble, c’est mieux de Kallie George et Stephanie Graegin (T3)

Nous lisons le tome 3 d’Hôtel Heartwood, Ensemble, c’est mieux de Kallie George et Stephanie Graegin (éd. Casterman Jeunesse, 2019, 190 pages), un roman jeunesse à partir de 8 ans et aux jolies illustrations en noir et blanc avec la suite des aventures de Mona une petite souris travaillant dans l’hôtel d’un blaireau, Monsieur Heartwood, au cœur de la forêt des Fougères.

  • (Album jeunesse) Contes de la Vallée, Un petit air de printemps de Carles Porta (T3)

Nous relisons cette année le tome 3 des Contes de la Vallée, Un petit air de printemps de Carles Porta (éd. Seuil Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la vallée, le printemps est revenu tout comme Ticky l’oiseau qui découvre avec surprise et tristesse que son nouveau voisin musicien, Maximilien a a accaparé l’attention de ses amis. Encore un très bon moment de lecture avec ce tome qui fait la part belle à l’amitié et à la musique!

  • (BD jeunesse) Sous les arbres, Le premier printemps de Dav (T4)

Nous lisons le tome 4 de Sous les arbres, Le premier printemps de Dav (éd. de la Gouttière, 2022), une BD jeunesse joliment illustrée à partir de 5 ans et au format à l’italienne. Pour son premier printemps, un petit marcassin tente, malgré son allergie au pollen, à cueillir avec son père un bouquet pour sa mère. Les illustrations sont toujours aussi réussies que dans les tomes précédents. Encore un coup de cœur pour ce nouveau tome qui aborde avec beaucoup de pudeur et de délicatesse le thème du deuil!

  • (Roman jeunesse) Taupe & Mulot, Les beaux jours d’Henri Meunier et Benjamin Chaud (T1)

Nous relisons encore cette année le tome 1 de Taupe & Mulot, Les beaux jours d’Henri Meunier et Benjamin Chaud (éd. Hélium, 2019, 64 pages), un roman jeunesse à partir de 5 ans et regroupant trois histoires printanières et champêtres de deux amis, Taupe et Mulot au caractère bien différent mais complémentaire: parties de pêche, séance de peinture en plein air ainsi que Taupe toujours aussi maladroit en amour mais bien plus constant en amitié, quelle que soit la saison… Encore un très bon moment de lecture!

Fleurs, plantations et jardinage

  • (Album jeunesse) Un loup dans le Potager de Claire Bouiller et Quentin Gréban

Nous relisons cette année Un loup dans le Potager de Claire Bouiller et Quentin Gréban (éd. Mijade, 2004, rééd. 2013), un album jeunesse à partir de 3 ans que nous avions découvert et apprécié l’année dernière mais que je n’ai chroniqué que cette année. Pour ne plus connaître la faim l’hiver prochain, un loup se met à cultiver un potager. Il y est question de partage, d’entraide et d’amitié avec un loup végétarien qui finira par se lier d’amitié, grâce à son potager, avec les autres animaux de la forêt.

  • (Album jeunesse) Graine de carotte de Claire Garralon et Cécile Hudrisier

Nous relisons également cette année Graine de carotte de Claire Garralon et Cécile Hudrisier (éd. Didier Jeunesse, 2019), un  album jeunesse à partir de 3 ans et que nous avions également beaucoup lu au printemps, l’année dernière. Un lundi matin de printemps, Petit Lapin est impatient de planter une graine de carotte, contrairement à Moyen Lapin et Grand Lapin qui ne cessent de reporter au jour suivant cette plantation. Il y est question d’enthousiasme (et d’énergie) enfantine, des jours de la semaine, des notions de contraste (petit, moyen et grand avec le trio de lapins), de cycle de la plante, de cycle de vie de l’oiseau ou bien encore du fait de grandir…

  • (Album jeunesse) Le jardin de Basilic, Les fleurs tombent-elles amoureuses? de Sébastien Perez et Annelore Parot (T2)

Nous lisons le tome 2 du Jardin de Basilic, Les fleurs tombent-elles amoureuses? de Sébastien Perez et Annelore Parot (éd. Flammarion Jeunesse, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans autour de la pollinisation. Avec son chat, Basilic est un petit garçon qui adore s’amuser dans son jardin. Un jour, il découvre le jardin recouvert de « neige » toute jaune. Sa mamie Carotte lui explique alors de façon poétique puis plus naturaliste la pollinisation. Un très bon moment de lecture!

Insectes

  • (Album jeunesse) Le grand changement de François Roussel

Nous lisons Le grand changement de François Roussel (éd. Glénat Jeunesse, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans avec la transformation d’une petite chenille manquant d’estime de soi en papillon. Grâce à ce grand changement qui l’attend, arrivera-t-elle à s’aimer? Un bon moment de lecture!

Nos lectures « La moufle »

Bien que nous possédons déjà deux autres versions de La moufle, conte traditionnel que nous relisons régulièrement et pas seulement en hiver, j’en ai emprunté à nouveau une autre à la médiathèque et ai acheté d’autres versions qui reprennent plutôt la version ukrainienne que russe puisque l’objet qui deviendra un abri aux animaux est une moufle. La version russe « Teremok » (La Maisonnette) mettant en scène une mouche a été repris dans les Contes populaires russes d’Alexandre Afanassiev, un recueil de contes paru en  1873.

  • (Album jeunesse) La moufle de Florence Desnouveaux et Cécile Hudrisier

La moufle de Florence Desnouveaux et Cécile Hudrisier (éd. Didier Jeunesse, coll. A petits petons, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans. Une souris, un lièvre, un renard, un sanglier et un ours vont chercher à se réchauffer dans une moufle rouge déposée par le vent sur la neige du chemin. Mais y aura-t-il de la place pour tout ce petit monde? Fous-rires garantis! Les illustrations sont aussi attachantes que le texte est drôle.

  • (Album jeunesse) La moufle de Chloé Chauveau et Céline Bielak

La moufle de Chloé Chauveau et Céline Bielak (éd. Lito, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Une souris, un lapin, un renard, un sanglier, un ours et une fourmi vont chercher à se réchauffer dans une moufle perdue par un petit garçon. Cette version est tout aussi rigolote que la précédente. Les illustrations remplies de tendresse nous ont aussi beaucoup plu. La répétition du texte sert également à entretenir le rire à l’arrivée de chaque personnage.

  • (Album jeunesse) La moufle d’Elisa Paganelli

Nous découvrons également une nouvelle version de La moufle avec celle d’Elisa Paganelli (éd. Fleurus, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans qui met en scène d’autres animaux. C’est un lapin qui découvre la moufle, la souris n’apparaissant qu’en toute fin de l’histoire dans le rôle dévolu d’habitude à la fourmi qui n’est pas présente ici. La moufle est présentée comme un véritable petit logis où il fait bon se réchauffer et partager un bon thé. Une bien jolie version colorée de ce conte-randonnée!

  • (Album jeunesse) La moufle de Robert Giraud et Olivier Latyk

Après l’avoir emprunté les années précédentes à la médiathèque, j’ai fini par acheter en format poche La moufle de Robert Giraud et Olivier Latyk (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2000, rééd. 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans, d’après un conte traditionnel russe. De toutes les versions que nous avons pu lire, celle-ci est celle à l’ambiance russe puisqu’elle met en scène un paysan russe qui en allant couper du bois perd une de ses moufles qui va devenir un abri pour différents de la forêt. Une bien jolie version également avec les illustrations épurées d’Olivier Latyk que nous avons encore pris plaisir à relire!

  • (Album jeunesse) La moufle de Céline Alvarez, Karine Michel et Julie Machado

Nous lisons La moufle de Céline Alvarez, Karine Michel et Julie Machado (éd. Les Arènes, 2020, rééd. 2021), un album jeunesse « premières lectures » aux jolies illustrations et à partir de 4/5 ans pour apprendre à lire seul, le texte étant en lettres majuscules (diagrammes en vert et lettres muettes en gris). Il y a trois niveaux de lectures avec à chaque double page une courte phrase, des bulles et des onomatopées. Une jolie version également!

  • (Album jeunesse) La moufle de Bernard Villiot et Antoine Guilloppé

Nous lisons enfin La moufle de Bernard Villiot et Antoine Guilloppé (éd. L’élan vert, 2012), un album jeunesse à partir de 4/5 ans. La moufle égarée est découverte par un petit rat. Puis d’autres animaux viennent s’y blottir jusqu’à l’explosion de la moufle. Mais l’histoire ne s’arrête pas là dans cette version, une araignée tissant un petit nid douillet avec le reste de la moufle. Les illustrations d’Antoine Guilloppé contrastent avec les versions précédemment lues, l’illustrateur s’étant surtout servi de trois couleurs (le noir, le blanc et le rouge), dans un jeu d’ombre et de lumière, les animaux étant à la fois représentés en gros plan ou en silhouettes comme des ombres chinoises.

Participation #5 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Conte ukrainien/russe

Participation #1 Challenge 2022 en classiques de Blandine et Nathalie #Conte traditionnel

Nos lectures pour le mois « Mythologie grecque et perse » 2021

En mai 2021, c’est aussi un mois dédié à la mythologie grecque et perse avec le Challenge Contes et Légendes de Bidib et 2021, cette année sera classique de Blandine et Nathalie. Le temps filant à toute vitesse, je n’aurai pas le temps de chroniquer toutes nos lectures et regroupe donc sous un même billet thématique nos lectures de mythologies grecques. 

Des albums jeunesse

  • Autrefois l’Olympe… Mythes en haïku

J’ai commencé par Autrefois l’Olympe… Mythes en haïku d’Agnès Domergue et Cécile Hudrisier (éd. Thierry Magnier, 2015), un album jeunesse à partir de 6 ans.

Les haïkus d’Agnès Domergue et les jolies illustrations à l’aquarelle de Cécile Hudrisier mettent en valeur 20 figures célèbres de la mythologie gréco-romaines comme par exemple Narcisse, Pégase ou La Méduse. Dans la même série, il existe les Contes et les Fables en haïku. Il n’est pas si simple de deviner ces grands mythes. J’avoue avoir plus facilement reconnu les contes (re)lus bien plus souvent ces dernières années avec mon mini lutin. Reconnaîtrez-vous les deux mis en illustration?

  • Dieux & Déesses de la mythologie grecque

J’ai aussi lu Dieux & Déesses de la mythologie grecque de Françoise Rachmul et Charlotte Gastaut (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2013), un album jeunesse à partir de 7 ans.

Nous retrouvons la vie de 12 Dieux et Déesses de l’Olympe avec par exemple Zeus, Héra, Poséidon, Athéna, Aphrodite, Artémis… Les illustrations de Charlotte Gastaut sont très jolies et apportent une touche classique et poétique au récit de Françoise Rachmul.

  • Héroïnes & et Héros de la mythologie grecque

J’ai ensuite lu Héroïnes & et Héros de la mythologie grecque de Françoise Rachmul et Charlotte Gastaut (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2016, rééd. 2019, 96 pages), un album jeunesse à partir de 7 ans.

Après les Dieux et les Déesses, le même duo autrice/illustratrice s’intéressent aux héros et héroïnes qui sont ou non aidés par les Dieux de l’Olympe. Nous retrouvons les destins épiques de Jason, Thésée, Hélène, Achille et Atalante. Ce choix est expliqué dès les premiers pages de l’album.

Des romans jeunesse

J’ai également prévu de lire des romans jeunesse abordant la mythologie grecque. Mise à jour du 8 juillet 2021: mi-juin, j’ai lu les deux tomes de L’enfance des Dieux.

  • L’enfance des Dieux (T1 et T2)

J’ai commencé par le tome 1, L’enfance des Dieux, Zeus d’Évelyne Brisou-Pellen illustré par Thierry Christmann (éd. Pocket Jeunesse, PKJ, 2021, 89 pages), un roman jeunesse à partir de 9 ans. Après avoir pris la place de son père, Chronos dévore un à un sa descendance pour échapper à une prédiction funeste. Mais sa sœur et épouse, Héra réussit à sauver le dernier-né Zeus. Zeus grandit dans la joie et l’ignorance auprès des nymphes. Une fois sa véritable nature révélée, il décide d’aller sauver ses frères et sœurs avec l’aide de sa cousine Métis. Il déclenche alors la guerre entre Dieux et Titans.

Puis j’ai poursuivi avec le tome 2 de L’enfance des Dieux, Athéna d’Évelyne Brisou-Pellen illustré par Thierry Christmann (éd. Pocket Jeunesse, PKJ, 2021, 97 pages), un roman jeunesse à partir de 9 ans. Cette fois, nous partons de la naissance d’Athéna qui semble grandir dans un caverne étrange, observant de l’intérieur le monde extérieur . En réalité, elle sort de la tête de Zeus qui l’a enfantée seul et qui a pris la place de son père en devenant le premier des Dieux de l’Olympe. Athéna décide d’aider les mortels. Malgré son caractère impulsif et même colérique, y parviendra-t-elle?

Dans les deux tomes, on trouve un petit glossaire, une carte des dieux et un arbre chronologique des différentes divinités présentées. Le texte est accompagné d’illustrations en noir et blanc. Une lecture très rapide dans un langage un peu trop familier à mon goût, notamment lorsque le narrateur apostrophe le lecteur ou donne son avis avec humour sur la vie pleine de péripéties des dieux (style narratif encore plus développé dans le tome suivant) et qui rend accessible aux plus jeunes la mythologie grecque! 

  • Zéphir cheval de l’Olympe (T1)

J’ai rendu sans le lire le  tome 1 de Zéphir cheval de l’Olympe, La course des dieux de Kallie George (éd. Albin Michel Jeunesse, 2019, 256 pages), un roman jeunesse à partir de 9 ans. Il existe un second tome qui était déjà emprunté à la médiathèque, La revanche de la Nuit (éd. 2020, 252 pages). Je les emprunterai lorsque les deux seront disponibles.

Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #Mythologie grecque

Challenge 2021, cette année sera classique de Blandine et Nathalie #Mythologie grecque

challenge 2021 lire au féminin

Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice/illustratrice française et autrice canadienne

Au fil des pages avec La balade de Koïshi

Nous lisons aussi La balade de Koïshi d’Agnès Domergue et Cécile Hudrisier (éd. Grasset Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans en forme de livre-accordéon dont les deux extrémités peuvent se rejoindre. Nous suivons de sa naissance à sa mort, Koïshi, un petit être « né d’une rizière et du soleil levant », conservant précieusement dans sa poche un grain de riz.

Au fil des pages qui se déroulent, Koïshi grandit sous nos yeux. Chaque saison renvoie à une partie de sa vie, l’enfance, l’âge adulte et la vieillesse. En chemin, il découvre tant de choses et se lie d’amitié avec un canard. Le chemin est plus ou moins sinueux, fait ou non de retours en arrière. Nous nous laissons entraîner dans cette balade sur le chemin de la vie. Les illustrations à l’aquarelle Cécile Hudrisier sont magnifiques et accompagnent à merveille le texte poétique et délicat d’Agnès Domergue. Coup de cœur pour cet album jeunesse contant de façon poétique le cycle de la Vie et de son perpétuel recommencement! Avec aussi des moments gourmands.

Ce duo autrice/illustratrice a également écrit toute une série en haïku comme Il était une fois… Contes en haïku (éd. Thierry Magnier, 2013) mais aussi des fables et des mythes en haïku et plus récemment, L’Herbier philosophe (éd. Grasset Jeunesse, 2020). J’en reparlerai une prochaine fois.

Participation #20 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Album jeunesse

challenge 2021 lire au féminin

Participation #26 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrices/Illustratrices européennes

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Voyage: « Balade »

Participation #39 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Participation #48 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑