Roquebillière – juillet 2018

Roquebillière – juin 2018

Roquebillière – août 2015

Ce 22 juillet 2018, nous montons en voiture à Roquebillière, à environ 600 mètres d’altitude, espérant y chercher un peu de fraîcheur, mais pas trop, afin de nous baigner dans la piscine biologique. Il fait 24 degrés. Le ciel est couvert. Craignant un orage, nous décidons de nous installer sous un arbre dans l’herbe, près du bassin de pêche, dans l’aire de pique-nique, tout près de la piscine et des rives de la Vésubie. Des tables et même un barbecue ont été installés.

Il y a beaucoup plus de monde que les fois précédentes. De nombreuses cannes à pêche sont installées tout autour du bassin prévu à cet effet. Ce sont surtout des pères qui initient leur(s) enfant(s) à pêcher – qui sait – leur premier poisson. Il y a, de ce fait, moins de libellules – bleues, vertes ou rouges, à observer.

Après avoir pique-niqué, nous marchons un peu dans le parc, soit près du bassin, soit près des rives de la Vésubie. Des libellules bleues survolent l’eau. Il est également possible de faire le parcours de santé ou des exercices sur les machines réparties un peu partout.

piscine biologique de Roquebillière – août 2015

Nous aimerions que le temps soit plus clément. Mais ce n’est pas le cas et vers 15h30, nous rentrons. Cela nous aurait pourtant tellement plu de nous baigner dans la piscine biologique, comme ce fut le cas en août 2015. En effet, cette piscine est ouverte tout l’été. L’avantage de cette piscine c’est qu’elle est traitée par bio-filtrage et est donc sans chlore ou autre produit chimique. Ce sont des plantes aquatiques qui servent à filtrer l’eau de la piscine. Beaucoup de familles sont plus téméraires que nous et n’hésitent pas à s’y baigner, malgré la température fraîche de l’eau.