Étiquette : solidarité (Page 1 of 4)

Au fil des pages avec Le Noël Enchanté de Noisette

Nous lisons en ce moment un de nos derniers emprunts à la médiathèque, Le Noël Enchanté de Noisette de Timothy Knapman et Rebecca Harry (éd. Gründ, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Alors que ses amis se prépare pour l’hiver et l’invitent à faire de même, Noisette, un renardeau préfère s’amuser plutôt que de suivre leurs conseils. Puis la veille de Noël, il se retrouve bien seul, sans abri ni nourriture. Et si la magie de Noël lui donnait un coup de pouce pour apprendre de ses erreurs?

Noisette est un jeune renardeau insouciant mais qui grâce à ses amis ne finira pas comme la cigale de la Fable de Jean de La Fontaine, La Cigale et la Fourmi. Les illustrations de Rebecca Harry sont magnifiques et adorables comme ses autres albums. Il y est ainsi question de partage, d’entraide, d’amitié et d’esprit de Noël (le Père Noël s’apercevant au loin sur son traîneau)! Sans oublier des petites touches gourmandes. Pour prolonger la lecture, il est possible d’aborder le cycle des saisons et les différentes façons de passer l’hiver pour les animaux (hibernation, migration et ceux restant actifs…). Coup de cœur pour cet album jeunesse!

Pour rester dans cet univers tout mignon de Rebecca Harry: Plume et les cadeaux de Noël et Un toit pour Noël.

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Album jeunesse

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Album Jeunesse

Participation #24 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Challenge Petit Bac d’Enna #13 Catégorie Couleur: « Noisette »

Au fil des pages avec Un toit pour Noël

J2 de notre calendrier livresque de Noël: il s’agit d’Un toit pour Noël de Rebecca Harry (éd. Gründ, 2020), un album jeunesse à partir de 3 ans. En ce jour du réveillon de Noël, nous suivons l’arrivée de Souricette dans la forêt des Cimes. En aidant avec beaucoup de gentillesse et de générosité ses nouveaux voisins, arrivera-t-elle à trouver avant la nuit un nouveau toit pour y vivre? Et si ses nouveaux amis lui réservaient une belle surprise?

C’est avec beaucoup de plaisir que nous retrouvons Souricette et ses amis, des personnages que nous avions découvert avec Plume et les cadeaux de Noël, même si ici Plume est devenue marron. Il y est toujours question de solidarité, de générosité, d’amitié et d’esprit de Noël! Les illustrations sont toute aussi adorables que l’histoire avec toujours des touches argentées brillantes, Rebecca Harry jouant avec les couleurs chaudes des différents foyers et le froid bleuté de l’extérieur. Et au passage quelques moments gourmands pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine: gâteau et chocolat chaud!

Un très bon moment de lecture qui nous fait relire également deux autres histoires dans le même esprit de Noël: Plume et les cadeaux de Noël de Rebecca Harry (éd. Gründ, 2014, rééd. 2018) que nous lisons très régulièrement, même en été et dont le protagoniste principal est Plume, une petite lapine blanche et un de nos derniers emprunts à la médiathèque, Le Noël Enchanté de Noisette de Timothy Knapman et Rebecca Harry (éd. Gründ, 2016), le protagoniste principal étant Noisette, un renardeau insouciant.

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Album jeunesse

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Album Jeunesse

Participation #23 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Satanés lapins!

Nous empruntons à la médiathèque Satanés lapins! de Ciara Flood (éd. Circonflexe, 2016), un album jeunesse à partir de 4 ans et qui a fait partie de la sélection CP du 29ème Prix des Incos en 2018. Monsieur Ours vit seul dans sa maison isolée loin de tout jusqu’à l’arrivée de nouveaux voisins, une famille de lapins qui ne cesse de venir le voir pour lui demander du miel ou échanger des livres par exemple. Cela met très en colère Monsieur Ours qui ne souhaite qu’une seule chose: voir sa vie redevenir comme avant, seul et sans ces satanés lapins. Et si pourtant leur présence lui était bénéfique?

Forcément, avec des personnages aussi diamétralement opposés (un ours grognon et solitaire et des lapins énergiques, envahissants mais bienveillants), l’humour fonctionne à merveille. Cela nous rappelle les amitiés d’Ours et Canard ou bien encore Bob & Marley. Il y est question d’amitié, de tolérance, de solidarité et de vivre ensemble malgré les différences de caractères… L’ours apprend ainsi qu’il est plus heureux en vivant avec des amis, même si cela lui a pris du temps de s’ouvrir aux autres. Les illustrations sont ainsi très jolies, se déclinant au fil des saisons et sont très expressives en retranscrivant les émotions ressenties comme la colère, la peur, la méfiance ou la joie de vivre.

Mais même jusqu’à l’arrivée de ces nouveaux voisins, Monsieur Ours vivait-il vraiment tout seul? Car même si elle n’est pas un personnage à part entière de l’histoire, il est amusant de chercher sur chaque double page la petite souris grise qui vit dans la maison de l’ours. Coup de cœur pour cet album jeunesse à la fois tendre et drôle! Sur le même thème, nous avions déjà lu Chut! de Morgane de Cadier et de Florian Pigé.

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Animal: « Lapins »

Participation #13 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Les chemins secrets de la liberté

Après l’avoir lu il y a presque trente ans, j’ai ressorti la semaine dernière, pour le Mois Américain, Les chemins secrets de la liberté de Barbara Smucker et illustré par Yves Beaujard (éd. Castor Poche Flammarion, 1982, rééd. 1991), un roman jeunesse à partir de 10 ans. Âgées de 13 ans, Julilly et Lisa sont deux jeunes esclaves qui se lient d’amitié dans une plantation de cotons du Mississippi. Ensemble, elles tentent de s’enfuir au Canada. Mais leur périple de nuit est très long et dangereux, les chasseurs d’esclave pouvant les retrouver à tout moment, même dans les États du Nord non esclavagistes. Elles peuvent toutefois compter sur des abolitionnistes, souvent Quakers et qui font partie du Chemin de fer souterrain. Esclaves fugitives, parviendront-elles à être enfin libres et en sécurité?

C’est la même émotion que je ressens à la lecture de cette histoire certes fictive mais reprenant des faits historiques et des abolitionnistes qui ont participé au Chemin de fer clandestin au XIXe siècle: Alexander Milton Ross  et Levi Coffin. Même si ce roman est destiné à de jeunes lecteurs avec une fin plutôt heureuse, son propos n’est pas édulcoré face aux conditions de vie des jeunes esclaves: maltraitance, coups et humiliations, pauvreté… Le texte est accompagné de quelques illustrations en noir et blanc qui mettent en scène le périple accompli par les deux jeunes filles. Un roman à lire pour tout jeune futur citoyen du monde!

america

Le Mois Américain de Titine #Roman jeunesse

Au fil des pages avec Qui a peur du Renard dans la nuit noire?

Nous empruntons à la médiathèque Qui a peur du Renard dans la nuit noire? d’Alison Green et Deborah Allwright (éd. Larousse, 2010), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la nuit noire, Petit Lapin se dépêche de rentrer chez lui de peur d’être mangé par un renard. Il est très vite rejoint par d’autres animaux qui ont également peur du renard dans la nuit noire. Mais est-il aussi effrayant qu’il y paraît ce renard?

Les illustrations de Deborah Allwright sont magnifiques dès la couverture avec ces étoiles et ce titre phosphorescents. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui permet de dédramatiser chez les plus jeunes lecteurs la peur du noir! Il y est aussi question de peur de l’autre, d’entraide et d’hospitalité, Petit Lapin accueillant chez lui d’autres animaux apeurés. La chute de l’histoire en est d’autant plus adorable.

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Couleur: « Noire »

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑