Étiquette : romance contemporaine (Page 1 of 6)

Throwback Thursday Livresque: Un titre qui forme une phrase

TTL n°267 chez Carole #Un titre qui forme une phrase

Ce jeudi 13 juin 2024, je participe au Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous livresque initialement chez Bettie Rose Books et repris depuis par Carole, les liens étant à déposer chez My-Bo0ks. Le principe est de partager chaque jeudi un livre en fonction d’un thème donné. Cette semaine, le thème est « Un titre qui forme une phrase ».

Pour illustrer ce thème qui offre de nombreuses possibilités, j’ai choisi parmi des lectures récentes:

  • (Recueil de nouvelles) À quoi songent-ils, ceux que le sommeil fuit? de Gaëlle Josse (éd. Noir sur Blanc, février 2024, 224 pages), des microfictions sous forme de très courts chapitres mettant en scène différents personnages ordinaires au cours de la nuit, confidente d’émotions fortes, regrets, souvenirs ou attentes à venir quand le sommeil ne vient pas, que ce soit en raison d’insomnie, de fêtes ou du travail
  • (Romance contemporaine) L’abus de toi est dangereux (pour mon cœur) de Caro M. Leene (éd. HarperCollins, janvier 2023, 353 pages), une romance contemporaine entre Harper et Liam sous fond de compétition lors d’un concours de barmaids et qui se déroule sur la même temporalité que le tome précédent, Bien cordialement votre employée (complètement folle de vous).
  • (BD jeunesse/Roman graphique) Toutes les princesses meurent après minuit de Quentin Zuttion (éd. Le Lombard, août 2022, 152 pages), une BD jeunesse à partir de 15 ans et qui a remporté le Prix Fauve Spécial du Grand Jury Jeunesse d’Angoulême en 2023 et qui relate une tranche de vie nostalgique au sein d’une famille dont l’équilibre va se briser le temps d’une chaude journée estivale, en écho au décès de la princesse Diana repris en boucle par les médias le 31 août 1997
  • (Court roman illustré) Comment le Prince Cardian en est venu à détester les histoires de Holly Black et  illustré par Rovina Cai (éd. Rageot, novembre 2022, 192 pages), le tome 3,5 de la série de fantasy féérique, Le Peuple de l’Air qui apporte une sorte de conclusion à la trilogie avec cette fois le point de vue de Cardian et non plus de June.

J’ai également pensé à deux lectures plus anciennes avec des romans contemporains: Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès Martin-Lugand (éd. Michel Lafon, éd. Pocket, n°15716, 2014), le premier roman court de l’autrice et sa suite que j’ai plus appréciée, La vie est facile, ne t’inquiète pas d’Agnès Martin Lugand (éd. Michel Lafon, éd. Pocket, n°16442, 2016).

Et vous, quel livre auriez-vous choisi pour cette thématique? La semaine prochaine, le thème sera: « Un tome 2 ».

Throwback Thursday Livresque: acteur/actrice

TTL n°266 chez Carole #Acteur/Actrice

Ce jeudi 6 juin 2024, je participe au Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous livresque initialement chez Bettie Rose Books et repris depuis par Carole, les liens étant à déposer chez My-Bo0ks. Le principe est de partager chaque jeudi un livre en fonction d’un thème donné. Cette semaine, le thème est « Acteur/Actrice ».

J’ai lu quelques romances contemporaines dont le personnage principal est un acteur mais celle qui m’est revenu en tête en premier est celle lu en janvier 2022. C’est d’ailleurs aussi l’un des choix d’Audrey pour ce thème.

Attirée par le titre poétique, j’avais en effet lu, en e-book, La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine (éd. HarperCollins, 2019, 320 pages), une romance contemporaine se passant dans une librairie d’un petit village de Charente appartenant à Sarah, une jeune femme timide, généreuse, rêveuse et vivant à travers ses livres qui accepte d’héberger, pendant 2 mois, Maxime, un acteur reconnu mais à fleur de peau, enfermé dans une colère qui le submerge depuis son enfance et qui vient d’être condamné après une agression de trop. Leur rencontre improbable grâce à un ami commun, Damien, leur permettra-t-elle de s’ouvrir l’un à l’autre et de repenser leur vie?

J’ai mis du temps à rentrer dans l’histoire qui alterne les points de vue entre Maxime et Sarah, l’autrice ayant inventé une histoire invraisemblable de « condamnation judiciaire » obligeant Maxime à vivre chez Sarah avec un bracelet électronique et en faisant un travail d’intérêt général dans sa librairie sans qu’à aucun moment la procédure pénale n’ait été respectée. Or dans la réalité, il faut une peine ferme bien plus longue pour un aménagement avec bracelet électronique (au moins 6 mois) et on ne peut pas le cumuler avec un travail d’intérêt général sauf s’il y avait déjà une condamnation précédente ayant été prononcée pour un autre délit avec une audience devant le Juge de l’Application des Peines. Avec une si courte peine et vu sa situation, celle-ci aurait ainsi fait l’objet de jours-amende.

Puis la romance s’installe, Sarah et Maxime devenant moins stéréotypés dans leur cohabitation forcée et laissant émerger des blessures anciennes qui influencent leur vie présente. Si je mets de côté l’aspect pénal de l’intrigue, un bon moment de lecture « feel-good »!

Et vous, quel livre auriez-vous choisi pour cette thématique? La semaine prochaine, le thème sera: « Un titre qui forme une phrase ».

Point lecture hebdomadaire 2024 #22

En ce début de semaine, voici mon point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures (mais pas nos relectures) de la semaine dernière.

Nos lectures du 27 mai au 2 juin 2024:

Des lectures jeunesse:

Avec mon mini lutin, il y a eu surtout des relectures d’albums jeunesse qu’il apprécie depuis longtemps comme Satanés lapins! de Ciara Flood, Graine de carotte de Claire Garralon et Cécile Hudrisier…

(BD jeunesse) Le loup en slip s’arrache de Wilfrid Lupano, Mayanna Itoïz et Paul Cauuet (T7)

Nous avons lu le tome 7 du Loup en slip, Le loup en slip s’arrache de Wilfrid Lupano, Mayanna Itoïz et Paul Cauuet (éd. Dargaud, novembre 2022, 40 pages), une BD jeunesse à partir de 5 ans et qui peut être lu seul par des jeunes lecteurs sachant lire en écritures majuscules et qui n’en oublie pas le lecteur adulte avec un clin d’œil à la fin aux Vieux Fourneaux. Dans cet opus, le loup en slip quitte sa forêt natale et prend un train qui le conduit au marché de la vallée des idoles, loin de son quotidien et de ses peurs. Il y fait la rencontre d’une renarde du désert qui lui sert de guide et vis-à-vis de laquelle il n’est pas insensible. Et si ce voyage lui permettait de voir la vie autrement et de se laisser aux sentiments? Il est ainsi question de routine quotidienne, de religion, de sentiments amoureux, de peur de l’inconnu ou bien encore de tolérance… Encore un bon moment de lecture!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Romance contemporaine) L’abus de toi est dangereux (pour mon cœur) de Caro M. Leene (T2)

J’ai lu, en e-book, L’abus de toi est dangereux (pour mon cœur) de Caro M. Leene (éd. HarperCollins, janvier 2023, 353 pages), une romance contemporaine entre Harper qui pour régler les frais médicaux d’une infirmière à domicile pour sa mère qui est en phase terminale d’un cancer participe au concours du meilleur barmaid, à New York et qui se retrouve en concurrence, sans le savoir, avec Liam qui y participe pour pouvoir déménager auprès de son fils Milo. On y retrouve également la collègue et meilleure amie, Aubrey qui avait fait l’objet de sa propre romance dans le tome précédent et qui se passe sur la même période: Bien cordialement votre employée (complètement folle de vous) et que j’avais eu envie de relire juste après avoir lu ce second tome (éd. HarperCollins, juillet 2021, 261 pages). Un lecture plaisante et non dénuée d’humour, malgré une vie familiale chaotique pour les deux personnages!

  • (Romantasy) Le Pont des Tempêtes, L’héritier insoumis de de Danielle L. Jensen (T3)

J’ai lu le tome 3 du Pont des Tempêtes, L’héritier insoumis de Danielle L. Jensen (éd. (éd. Bragelonne, coll. Fantasy, mars 2024, 663 pages), une romantasy se déroulant dans un monde en guerre et ravagé par des tempêtes sauvages, l’unique voie de passage commerciale étant le pont des tempêtes détenu par le roi d’Ithicana. Ce tome se déroule parallèlement aux événements des tomes 1 et 2 mais sous le double point de vue du prince héritier de Maridrina, Keris Veliant, le frère de Lara et de la nièce de l’impératrice de Valcotta et sa générale, future héritière, Zarrah. Derrière leur amour interdit, il y est ainsi question du poids de l’héritage, des préjugés et du droit à choisir sa propre vie, de complots, de trahisons, de deuil… Même si ce tome 3 finit là où s’arrête le tome 2 chronologiquement, j’ai apprécié découvrir cette partie de l’histoire. J’ai hâte de découvrir la suite dans le tome suivant, l’histoire entre Zarrah et Keris n’étant pas terminée. Un très bon moment de lecture, ayant su avant de commencer ma lecture que cela se passait dans la même temporalité que les deux premiers tomes et ayant eu peur alors que ce ne soit qu’une redite!

  • (Romance cosy mystery historique) La demoiselle et le mousquetaire, Châtiment céleste de S.D. Fischer (T3)

Le jour de sa parution le 1er juin, j’ai lu, en e-book, le tome 3 de La demoiselle et le mousquetaire, Châtiment céleste de S.D. Fischer (éd. Autoédition, juin 2024, 300 pages), une romance cosy mystery historique se déroulant sous le règne de Louis XIV, Joséphine Galtier se rendant avec son père, à la demande de Jérôme qui souhaite l’avis du médecin, au château des Faulcon de Montessand, en Normandie, la santé de son père étant au plus mal depuis plusieurs mois. Mais très vite, un meurtre a lieu. Serait-ce l’œuvre d’un fantôme comme aimait à le penser la victime elle-même de son vivant? Ou serait-ce lié à l’étrange maladie du père du comte? Une nouvelle fois, Joséphine et Jérôme enquêtent ensemble, le temps d’une nuit bien mouvementée et propice aux intrigues et rapprochements amoureux. J’ai une fois de plus apprécié leur complicité, leurs joutes verbales et leur amour naissant qui n’est pas du goût de leurs parents respectifs en raison de leur différence de classes sociales. Un bon moment de lecture même si leur relation est un brin trop moderne pour l’époque et qu’il est dommage que l’autrice ne cesse de Joséphine « la jeune fille » alors qu’elle est majeure! Un prochain tome est d’ores et déjà annoncée par l’autrice que je lirai volontiers.

Throwback Thursday Livresque: Personnage à lunettes

TTL n°263 chez Carole #Personnage à lunettes

Ce jeudi 16 mai 2024, je participe au Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous livresque initialement chez Bettie Rose Books et repris depuis par Carole, les liens étant à déposer chez My-Bo0ks. Le principe est de partager chaque jeudi un livre en fonction d’un thème donné. Cette semaine, le thème est « Personnage à lunettes ».

J’ai immédiatement pensé à l’illustration de couverture d’Obsolète de Sophie Loubière (éd. Belfond, février 2024, 528 pages), un roman noir d’anticipation dystopique qui se déroule en 2224, à l’époque du Grand Recyclage, les femmes de plus de 50 ans devant se retirer dans le Domaine des Hautes-Plaines pour laisser leur place à des femmes plus jeunes et encore fertiles.

J’ai aussi pensé à deux romances:

  • l’une contemporaine avec le personnage de Zoe dans la trilogie Si tu peux… de Marlene Eloradana (éd. Autoédition, 2021), des romances légères, feel-good et rigolotes avec une bande d’amis attachante et déjantée en Écosse.
  • et l’autre historique avec le tome 5 sur 12 des Audacieuses, Un pari sur l’amour d’Emma V. Leech (éd. Autoédition, janvier 2023, 341 pages) se concentrant sur la romance entre deux  amis d’enfance, la studieuse Harriet Stanhorpe et le beau Jasper Cadogan, comte de Saint-Clair.

Et vous, quel livre auriez-vous choisi pour cette thématique? La semaine prochaine, le thème sera: « Jaspage ».

Throwback Thursday Livresque: Grumpy/Sunshine

TTL n°261 chez Carole #Grumpy/Sunshine

Ce jeudi 2 mai 2024, je participe au Throwback Thursday Livresque, un rendez-vous livresque initialement chez Bettie Rose Books et repris depuis par Carole, les liens étant à déposer chez My-Bo0ks. Le principe est de partager chaque jeudi un livre en fonction d’un thème donné. Cette semaine, le thème est « Grumpy/Sunshine », le 3 mai étant la Journée Mondiale du sourire.

Il s’agit d’un trope qui joue sur les différences de caractère, entre un personnage grincheux, de mauvaise humeur et taiseux et son pendant solaire, pétillant et plein de vie. On le retrouve très souvent dans les romances de Noël avec un personnage adorant Noël et l’autre non.

  • (Romance de Noël) Coup de foudre à Manhattan, Noël sur la 5e avenue de Sarah Morgan (éd. HarperCollins, octobre 2021, 496 pages), le troisième tome de cette trilogie se déroulant à Noël avec le couple Eva (sunshine) et Lucas Blade (grumpy), les deux se retrouvant coincés dans l’appartement du jeune homme en plein blizzard new-yorkais.
  • (Romance historique) Même si ce trope est anachronique, je trouve que le couple Fitzwilliam Darcy et Elizabeth Benett reflète cette différence grumpy/sunshine dans Orgueil et préjugés de Jane Austen (éd. 10/18, rééd. avril 2007, 382 pages), un roman paru pour la première fois en 1813. Je rajoute d’ailleurs le couple Mark Darcy (grumpy) et Bridget Jones (sunshine) dans Le journal de Bridget Jones d’Helen Fielding (éd. J’ai lu, 1996), l’autrice s’en étant largement inspirée pour écrire cette romance contemporaine. Je n’ai pas sous la main mon exemplaire de Bridget Jones alors j’ai pris comme illustration l’une des pages de l’Encyclopédie visuelle Jane Austen de Gwen Giret et Claire Saim (éd. Hachette Heroes, octobre 2023, 312 pages).

Et vous, quel livre auriez-vous choisi pour cette thématique? La semaine prochaine, le thème sera: « Passages dans le passé ».

« Older posts

© 2024 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑