Étiquette : pluie

Semaine 18 du Projet 52-2020: Simplicité

Pour la semaine 18 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Simplicité« . Voici une photo prise de chez moi lors d’un jour de pluie, le 21 avril 2020. Un simple moment à regarder la pluie tomber! D’ailleurs, cela nous fait penser aux derniers jours passés autour de peintures célèbres, comme celles de Robert Delaunay avec son tableau Rythme, Joie de vivre (1930).

Tout comme ce petit goûter aujourd’hui avec une mousse au chocolat fait maison. Simple et gourmand!

Au fil des pages avec le tome 3 de P’tit Boule & Bill

Nous empruntons un nouveau tome des aventures de P’tit Boule & Bill. Il s’agit du tome 3, P’tit Boule & Bill, Cabanes de Laurence Gillot et Jose Luis Munuera, d’après Jean Roba (éd. Dargaud, 2013), une bande dessinée pour les jeunes lecteurs  à partir de 3 ans sur la petite enfance de Boule. Au moment où P’tit Boule et son père partent à la pêche, la pluie se met à tomber. Qu’à cela ne tienne, la cabane que P’tit Boule vient de fabriquer avec le parapluie de sa mère pourrait les protéger. Et les voilà partis! Une bande dessinée toute rigolote autour d’une belle complicité entre un père et son fils, sans oublier les facéties de Bill!

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Mot au pluriel: « Cabanes »

Au fil des pages avec Harper

J’emprunte à la bibliothèque trois tomes de la série Harper, romans jeunesse fantasy à partir de 7 ans. Je commence par lire Harper et le parapluie magique de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2016). Nous suivons les aventures de Harper, une jeune fille douée pour la musique, qui vit avec sa grande-tante Suzie au sein de la Cité des Nuages. Les chats de la cité disparaissant les uns après les autres, dont Minuit, le chat noir à la queue blanche de Harper, cette dernière va mener son enquête avec ses amis – une enquête placée sous le signe de la musique. Quelle équipe de choc avec Harper et son parapluie magique qui peut voler, Nate, aveugle de naissance avec sa fidèle louve, Fumée ainsi que Freddy, écrivain dans l’âme et sa petite sœur Lisette, adorant les souris et les contes de fées! Je retrouve avec plaisir les illustrations de Laura Ellen Anderson dont le trait de crayon est reconnaissable dès la couverture du roman. Harper n’a-t-elle pas des faux airs d’Amélia Fang? L’histoire se lit très facilement, avec de nombreuses illustrations, rappelant par moment Le joueur de flûte de Hamelin des Frères Grimm. Pleine de bons sentiments, de générosité et de musique, elle transportera facilement le jeune lecteur, un brin mélomane, dans son univers fantasy.

Puis j’enchaîne avec Harper et le cirque des rêves de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2017), deuxième tome qui permet d’en savoir un peu plus sur le passé de Harper et sur ses parents. Harper et ses amis vont ainsi être amenés à pénétrer le Cirque des rêves, un cirque magique dont le chapiteau se déplace dans le ciel au gré des tempêtes. Ce tome permet de répondre aux interrogations et mystères laissés sans réponse dans le tome précédent. Les illustrations de Laura Ellen Anderson sont toujours aussi plaisantes à regarder.

Puis je finis avec Harper et la forêt de la Nuit de Cerrie Burnell et Laura Ellen Anderson (éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Mes premiers Witty, 2017), troisième tome dans lequel ce conte moderne se mélange avec les contes traditionnels, la forêt de la Nuit étant le berceau de tous les contes de fées. Cette fois-ci, Harper et ses amis vont se retrouver au cœur de la légende d’une corneille de glace que souhaite capturer le chef d’orchestre fou. Dans cette nouvelle aventure, Cerrie Burnell s’amuse à distiller ça et là des éléments et personnages des contes traditionnels comme les horloges chantantes et une maison en pain d’épices. Mais à la lecture de ce troisième tome, c’est surtout le film Ladyhawke qui me vient en tête, référence que n’auront certainement pas les jeunes lecteurs.

Challenge Petit Bac d’Enna – #14 catégories Prénom: « Harper », Lieu: « Forêt » et Objet: « Parapluie »

Au fil des pages avec Winnie l’Ourson

Nous lisons Winnie l’Ourson et la pluie de Katherine Quenot et Philippe Harchy (éd. Hachette, coll. Ma première bibliothèque rose, 2003), album jeunesse des premières lectures à partir de 6/7 ans. En cette journée estivale, le soleil tape fort sur le potager de Coco Lapin. Mais c’est sans compter sur les nuages qui arrivent au loin. Une averse s’abat alors. Mais après la pluie, vient le temps de jouer dans les flaques d’eau pour le plus grand plaisir de Winnie l’Ourson, Tigrou et Porcinet!

Cette histoire est suivie d’une seconde: Winnie l’Ourson cuisine avec Maman Gourou. Maman Gourou s’absente de la maison et laisse la recette d’un gâteau au miel et toutes les instructions pour le réaliser à Petit Gourou et Porcinet, sous l’œil gourmand de Winnie l’Ourson. Arriveront-ils à préparer le gâteau?

Nous, en tout cas oui. En effet, ce week-end, nous avions fait un gâteau au miel suivant la recette du livre. J’étais un peu sceptique sur la quantité prévue de farine. Mais finalement, le gâteau est bien aéré, moelleux et au bon goût de miel, comme l’aime Winnie l’Ourson!

Puis nous faisons des marottes avec Petit Gourou et Porcinet, habillés de leur toque, ce qui nous permet de revivre l’histoire et les étapes de préparation de notre gâteau au miel. Il est alors temps d’en manger un petit bout d’ailleurs!

Pour prolonger la lecture, nous faisons aussi des collages et un puzzle avec un des dessins de la première histoire. Cela va bien avec le temps qu’il fait depuis ce matin, vu que la pluie s’est aussi invitée chez nous.

Participation #4 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #3 catégorie Prénom : « Winnie »

Au fil des pages avec Ana Ana

Nous tombons sous le charme d’Ana Ana et de ses doudous. Nous découvrons cette petite fille pleine d’imagination et d’espièglerie. Les différents tomes sont indépendants les uns des autres et abordent des moments de vie de la vie quotidienne des enfants, et même des tout-petits. Comme Cassis, Ana Ana reprend la mise en page des bandes dessinées classiques avec un format à l’italienne, même s’il n’y a pas de bulles à proprement parler. Cette bande dessinée est accessible dès 3 ans, même avant.

Nous commençons par le tome 5, Ana Ana, Super-héros en herbe d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2016). Forcément avec Jojo, c’est un titre qui nous parle! Après avoir lu un livre sur une super-héroïne, Ana Ana est triste de n’être qu’une personne ordinaire. Mais c’est sans compter sur ces doudous!

La nuit passe et ses doudous lui ont préparé une drôle d’aventure face à un « redoutable » méchant! De grands moments d’amitié et de fous-rires attendent Ana Ana. Ne pas hésiter, bien sûr, à faire des chatouilles! Les illustrations à l’aquarelle sont pleines de douceur et accompagnent l’humour du texte, tout en soulignant les traits très expressifs d’Ana Ana.

Nous lisons également le tome 4, Ana Ana, Les champions du désordre d’Alexis Dormal et Dominique Roques (éd. Dargaud, 2016). Par un temps de pluie, Ana Ana reste dans sa chambre avec ses doudous. Que de bêtises en jouant et laissant de partout ses jouets! En entendant sa mère, elle se dit qu’il faudrait quand même tout ranger. Même les doudous? Peut-être pas tout pour pouvoir continuer à jouer. Par cette nouvelle histoire, le tout-petit comprend qu’il existe des jeux adaptés à chaque lieu (la chambre, dehors, etc.). Ce tome est aussi rempli d’humour que le précédent.

Challenge Petit Bac d’Enna – #2 catégorie Prénom « Ana »

 

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑