Étiquette : papier toilette (page 1 of 2)

Petit sapin de Noël en rouleaux de papier toilette

En ce mercredi au chalet du challenge « Il était 7 fois Noël », direction l’atelier bricolage de Syl. J’avais dans l’idée de fabriquer un calendrier de l’Avent perpétuel sous forme de sapin de Noël mais pas assez de rouleaux de papier toilette pour le réaliser. Nous faisons finalement un petit sapin de Noël avec six cases, juste assez pour aller jusqu’à la Saint-Nicolas. Pour ce faire, nous avons peint en vert des rouleaux de papier toilette. Une fois secs, je les ai agrafés ensemble. Nous avons, ensuite décoré le sapin avec des gommettes en forme d’étoiles de toutes les couleurs.

J’ai ensuite découpé le fond du sapin dans du papier vert épais puis des ronds au même diamètre que les rouleaux pour les fermer à l’avant. J’ai inscrit au feutre doré les chiffres de 1 à 6. Puis après les avoir perforés, nous les avons maintenus sur la structure avec des curepipes de couleur verte pailletée. Et voici notre petit sapin de Noël prêt à attendre le cadeau de la Saint-Nicolas (un album jeunesse de Noël bien sûr: La lettre du Père Noël)!

Pour voir les autres créations: des pignes de sapin avec Syl.

L’atelier de Noël de Syl

Challenge Il était 7 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Bricolages DIY

Petits bricolages DIY de Noël

En ce 4 décembre 2019, les ciseaux et paillettes sont de sortie au chalet du « Il était 7 fois Noël » pour des DIY de Noël. Nous nous rendons donc, sous les chants de Noël, à l’atelier bricolage de Syl qui a déjà confectionné des petites couronnes. Chicky Poo a elle-aussi eu une chouette idée avec un sapin de plumes blanches.

De notre côté, dès fin novembre 2019, nous avons commencé à réaliser des petits bricolages DIY sur le thème de Noël avec du carton de récup’ et rouleaux de papier toilette notamment. Nous avons commencé par de petits bonnets de laine. Pour les réaliser, j’ai découpé des anneaux de 2 centimètres dans un rouleau de papier toilette puis des fils de laine de 20 centimètres. Puis après les avoir pliés en deux, nous avons passé, un à un, les fils de laine dans l’anneau en les nouant au bout. Nous avons ainsi attaché une bonne vingtaine de fils. Puis j’ai découpé un dernier fil de laine plus petit pour nouer tous les fils. J’ai ensuite découpé l’extrémité des fils pour former le pompon. Et voilà un premier bonnet de laine en pompon! D’ailleurs, la plupart ont fini suspendu sur le sapin de Noël: un blanc et rouge, un orange, un bleu et vert, un multicolore et d’autres couleurs encore.

Puis nous en avons gardé un rouge pour fabriquer un Père Noël à partir d’un rouleau de papier toilette. Nous avons peint en blanc et en rouge le rouleau. Une fois sec, nous y avons collé un morceau de papier marron pour la ceinture avec une gommette jaune. Puis nous avons collé des yeux mobiles ainsi que du coton pour la barbe et une gommette rouge pour le nez.

Nous avons ensuite fabriqué des rennes de Noël. J’ai découpé dans du carton un peu épais deux rennes. Puis nous les avons peints en marron. Une fois secs, nous avons rajouté des yeux mobiles et des gommettes rouges pour le nez.

Nous avons enfin refait des sapins avec des pommes de pin sur lesquels nous avons mis des pompons ou des curepipes. Nous en avions déjà fait les années précédentes avec des pingouins et des bonhommes de neige. Ces décorations sont également suspendues sur notre sapin de Noël.

Nous avons également commencé un sapin avec des rouleaux de papier toilette. Nous les avons peint en vert et d’autres en marron. Ils sont en train de sécher. J’en reparlerai plus tard, sans doute lors du prochain atelier de Noël de Syl au chalet.

L’atelier de Noël de Syl

Challenge Il était 7 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Bricolages DIY

Au fil des pages avec La petite poule rousse

Nous empruntons à la bibliothèque La petite poule rousse de Pierre Delye et Cécile Hudrisier (éd. Didier Jeunesse, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans. Il s’agit d’une version très rigolote du conte traditionnel: une petite poule rousse trouve quelques grains de blé qu’elle plante. Le temps passe. Elle demande de l’aide à trois amis, un canard, un cochon et un chat. Mais aucun d’eux ne veut l’aider dans les différentes tâches qui permettront de déguster un bon gâteau: s’occuper du champ de blé, récolter le blé, en faire de la farine au moulin puis préparer le gâteau. Ils préfèrent se prélasser sur la plage. Mais en sentant la bonne odeur de gâteau, ils se précipitent chez la petite poule rousse. Comment cette dernière va-t-elle réagir? Les illustrations en collage et très colorées distillent ça et là des références pour le parent lecteur et sont pleines d’humour, comme par exemple les magazines lus par les personnages de l’histoire ou la décoration de la maison de la petite poule rousse. Les tout-petits apprécieront ce conte-randonnée qui aborde les thèmes du travail, du partage et de la patience.

Cet album jeunesse permet une riche exploitation pédagogique, que ce soit sur le cycle du blé, la fabrication de la farine, le cycle de vie de la poule (les cadres de poussins dans la maison de la poule rousse), les émotions par exemple. Pour prolonger la lecture, nous faisons des puzzles de la couverture de l’album, des jeux pour compter autour des personnages de l’album. Nous jouons également avec des cartes plastifiées faites à partir des illustrations de l’album. Nous fabriquons également un moulin à vent à partir d’un rouleau de papier toilette, aux couleurs de celui de l’album. Nous y rajoutons la poule rousse (une marionnette à doigts en feutrine que j’avais fabriquée) et un sac de farine. Nous avons également prévu de faire un gâteau en réajustant la recette de la petite poule rousse : une brioche au citron.

Participation #86 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #12 catégorie Couleur: « Rousse »

Une abeille en rouleaux de papier toilette

En ce 20 mai 2019, journée mondiale des abeilles et pour prolonger la lecture des albums jeunesse de ces dernières semaines, nous faisons une abeille à partir de rouleaux de papier toilette. Nous avions peint il y a quelques jours un rouleau avec des bandes jaunes et un autre tout en jaune. Pour délimiter les parties jaune et noire, j’avais préalablement enroulé le rouleau avec du scotch de peintre. Il ne restait donc plus qu’à peindre les parties restantes en noir de celui zébré.

Nous avons laissé sécher le tout pendant quelques heures. Puis j’ai coupé en deux avec un cutter le rouleau jaune uni, cette moitié servant pour faire la tête de l’abeille. Nous y avons collé des yeux amovibles et dessiné une bouche. Puis j’ai emboîté les deux morceaux de papier toilette pour former l’abeille. J’ai ensuite scotché les antennes de l’abeille en curepipe noir et collé les ailes préalablement découpé sur une feuille blanche que nous avions également saupoudré de paillettes argentées.

Au fil des pages avec Un peu perdu

De Chris Haughton, nous avions lu, un nombre incalculable de fois, Oh non George!. J’avais repéré que dans notre bibliothèque municipale, nous pouvions emprunter Un peu perdu et Chut! On a un plan. Direction la bibliothèque et à force de rechercher ces deux albums, je ne fais pas attention que j’emprunte deux fois Un peu perdu mais dans deux formats différents. Encore une raison – si l’en fallait une – pour retourner à la bibliothèque pour Chut! On a un plan.

Nous lisons d’abord la version cartonnée, idéale pour les tout-petits: Un peu perdu de Chris Haughton (éd. Thierry Magnier, 2013). En plein sommeil, le Bébé Chouette (qui est en réalité un hibou) tombe du nid. Loin de sa mère, il n’a qu’une hâte, la retrouver au plus vite. Il sera aidé par un écureuil, pas très doué mais très enclin à l’aider du mieux possible. Heureusement, une grenouille saura reconnaître la Maman Chouette. Malgré le thème du sentiment d’abandon et la peur éprouvée par le Bébé Chouette d’être loin de sa mère, cette histoire est très drôle. Le texte répétitif y participe fortement tout comme les illustrations très colorées. La chute de l’histoire est aussi ouverte que celle de Oh non, George! et apporte avec elle de grands instants de rire.

Nous lisons également le format plus grand et plus souple: Un peu perdu de Chris Haughton (éd. Thierry Magnier, 2012), ce format permettant de mieux observer les détails des illustrations, en particulier les déplacements de la Maman Chouette qui recherche également son bébé.

Pour prolonger la lecture, nous faisons un hibou en rouleau de papier toilette à l’image du Bébé Chouette. Nous utilisons un rouleau que nous avions peint la semaine dernière en noir. Puis après avoir plié le haut du rouleau pour former les aigrettes du hibou, nous collons les yeux mobile et les différents morceaux de papier cartonné pour les autres parties du corps: des ailes grises, le contour des yeux violet, un bec orange et quatre bandes bleues sur le corps représentant des plumes.

Nous jouons également avec un imagier en cartes plastifiées et dans lequel nous retrouvons les différents animaux de l’histoire: chouette, écureuil, ours, lapin et grenouille. Nous faisons également des puzzles, un memory et des marottes de cet album jeunesse qui permet de dédramatiser cette peur de la séparation ou de l’abandon, comme par exemple un premier jour chez la nounou ou à la crèche ou le jour de rentrée à l’école maternelle.

Challenge Petit Bac d’Enna – #4 catégorie Adjectif: « Perdu »

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑