Étiquette : magicien (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec Lucien le magicien

Lors de l’édition 2020 du Challenge Halloween, nous avons lu et relu un album jeunesse emprunté pour l’occasion à la médiathèque: Lucien le magicien d’Anne Loyer et Marjorie Béal (éd. Tourbillon, coll. Premières histoires des petits, 2014), un album jeunesse cartonné pour les tout-petits. Lucien est un petit garçon espiègle qui fait des tours de magie. Ces tours de magie reprennent des moments quotidiens de la petite enfance, comme manger des bonbons, casser par maladresse un objet ou s’amuser avec son animal de compagnie ou ses amis. Un bon moment de lecture rigolo et tendre avec ce petit garçon plein d’imagination!

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Prénom: « Lucien »

Participation #2 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Bonbons

Au fil des pages avec Le Magicien d’Oz

J’emprunte à la médiathèque Le Magicien d’Oz de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe, d’après Lyman Frank Baum (éd. Albin Michel Jeunesse, 2018),  un album jeunesse à partir de 9 ans voire un peu plus puisqu’il s’agit plutôt d’un roman illustré. Quelle superbe adaptation de l’œuvre de L.F. Baum publié en 1900! Le narrateur de l’histoire est ici l’épouvantail qui prend vie dès les premières pages. L’histoire débute ainsi par la rencontre de Dorothy et de l’épouvantail, et non de l’arrivée de Dorothy au Pays d’Oz après la tornade qui a emporté la ferme de son oncle et de sa tante au Kansas. A peine âgé de quelques heures, l’épouvantail grandit au fil des pages en compagnie de ses compagnons de route – la jeune Dorothy avec son chien Toto et qui ne peut pas rentrer chez elle au Kansas, l’Homme de fer sans cœur et le lion sans courage –  vers la Cité des Émeraudes pour rencontrer le Magicien d’Oz, seul à même de lui donner un cerveau. Et si au fond, il possédait déjà tout en lui?

Les illustrations de Benjamin Lacombe sont magnifiques, avec cette prédominance de vert (vert métallisé, vert émeraude…) qui contraste avec le gris des terres fermières du Kansas. L’écriture de Sébastien Perez est très plaisante et fluide, accessible pour un jeune lecteur. Dans cette version, ce n’est pas Dorothy mais l’épouvantail qui est le personnage central de l’histoire – un personnage très attachant, tour à tour naïf et enfantin dans sa découverte du monde mais aussi astucieux et perspicace malgré lui. Cette idée de tout décrire de son point de vue n’oublie toutefois pas toutes les étapes-clés du romande L.F. Baum à partir de la rencontre de Dorothy et de l’épouvantail.

Il y est ainsi question de quête initiatique, d’aventures faites de rencontres et de dangers, d’amitié, d’entraide et de confiance en soi! Coup de cœur pour cette adaptation réussie du Magicien d’Oz, joli conte fantastique et initiatique! C’est aussi une critique sociale de la société américaine, ce que rappelle les dernières pages de l’album. Avec ce roman illustré, je participe au jeu de pistes du Mois des Contes et Légendes de Bidib pour la piste n°5, « Escale en Amérique ».

Participation #39 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Escale en Amérique

année

Participation #10 au Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » de Nathalie et Blandine

america

Le Mois Américain de Titine #Album jeunesse/roman illustré

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Personne réelle: « Magicien d’Oz »

Au fil des pages avec Merlin, L’enfance d’un enchanteur

Nous empruntons à la médiathèque Merlin, L’enfance d’un enchanteur d’Anne Ferrier et Christelle Le Guen (éd. Locus Solus, coll. La Table ronde, 2019), un album jeunesse à partir de 5 ans. Lug, un corbeau et fidèle ami de Merlin, nous raconte sa naissance et son enfance dans la forêt de Brocéliande. Né tout poilu un matin d’hiver, Merlin possède déjà les pouvoirs magiques qui feront sa renommée comme parler aux animaux, se métamorphoser ou encore prédire le futur… Bientôt, le Roi Vortigern vient lui demander son aide. Est-ce le début de son incroyable destinée au sein du royaume de Bretagne?

Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse aux jolies illustrations à l’aquarelle, plein d’humour et qui rend accessible aux jeunes lecteurs les légendes arthuriennes! J’ai hâte de pouvoir emprunter les deux autres tomes que j’avais repérés et que je n’ai pu récupérer pour cause de confinement et de fermeture de toutes les médiathèques le 14 mars jusqu’à nouvel ordre: Morgane, L’enfance d’une magicienne et Arthur, L’enfance d’un roi. Je pourrai les emprunter en janvier 2021, mois dédié aux Légendes arthuriennes dans le cadre du Challenge Contes et Légendes de Bidib.

Participation #170 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Personne réelle: « Merlin »

Participation #16 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Légendes arthuriennes

Au fil des pages avec Monsieur Madame et Halloween

Dans le cadre du second Hallow RAT 2019, je lis quatre albums de la série Monsieur Madame de Roger Hargreaves et que je réserve comme cadeaux pour la fête « mystère » d’Halloween. Mais pour savoir à qui offrir chaque livre au bon enfant, il faut les lire avant – que ne ferais-je pas pour eux!-. Je commence donc par Monsieur Madame fêtent Halloween (éd. Hachette Jeunesse, 2018). Face à Madame Terreur qui a rendu Halloween terrifiant, Monsieur Chatouille parviendra-t-il à rendre cette fête de nouveau amusante? Une histoire rigolote! Chatouilles garanties!

Puis je lis Mme Bonheur et la sorcière (éd. Hachette Jeunesse, 2018). Les amis de Madame Bonheur sont victimes de terribles sorts. Madame Bonheur mène l’enquête. Est-ce l’œuvre d’une terrible sorcière? Sera-t-elle la prochaine victime? Cet album jeunesse fait appel au courage,  à l’entraide sans oublier la magie.

Je lis ensuite M. Heureux et le magicien (éd. Hachette Jeunesse, 2019). Monsieur Heureux découvre un livre de magie à la bibliothèque. Il décide de le ramener à son propriétaire. Mais en chemin, pourquoi n’utiliserait-il pas quelques formules pour rendre ses amis plus heureux? Ce petit album rigolo aborde mine de rien la question de l’estime de soi. Après nous pouvons débattre sur la prédisposition de chaque à être ce qu’il est.

Puis nous finissons par M. Chatouille et le dragon (éd. Hachette Jeunesse, 2018). Un dragon détruit tout sur son passage au pays des Monsieur Madame. Monsieur Chatouille aura-t-il assez de courage pour rendre ce dragon gentil? Nous suivons une nouvelle fois Monsieur Chatouille qui est plein de ressources et d’ingéniosité. Cet album jeunesse aborde le droit à l’erreur et de la seconde chance car parfois, il suffit de croiser la route de la bonne personne pour se remettre en question et revenir sur le droit chemin.

A dire vrai, sous des histoires rigolotes, il est possible de lire ces albums dans le cadre d’un projet philo avec les tout-petits. En effet, il n’y a pas d’âge pour philosopher!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #Hallow RAT

Participation #71 Je lis aussi des albums

Participation #22 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 et #12 catégorie Métier: « Sorcière  » et « Magicien » et #12 catégorie Animal: « Dragon »

Un second Hallow RAT 2019

Et c’est reparti pour un second week-end Hallow RAT du 11 octobre minuit au 13 octobre 2019. J’ai déjà prévu une « petite » pile de lectures pour ce RAT avec des livres achetés ou empruntés à la bibliothèque, en reprenant parfois des idées de lecture repérées chez d’autres participants depuis le début de ce challenge:

Les esprits halloweenesques nous ayant ensorcelés, il est bien trop difficile d’attendre minuit pour nous plonger dans cette pile de livres surtout qu’après une sortie course, je reviens avec deux autres albums jeunesse de la série « Monsieur Madame » de Roger Hargreaves: Mme Bonheur et la sorcière et M. Chatouille et le dragon.

Alors, j’avoue avoir déjà lu cet après-midi les deux premiers tomes de Bergères Guerrières de Jonathan Garnier et Amélie Fléchais, une bande dessinée jeunesse qui, sans le savoir, rentre dans le thème du Halloween RAT puisque l’histoire se déroule dans un univers fantasy.

J’ai donc tout naturellement enchaîné avec ma PAL halloweenesque et ai lu le tome 1 des Chroniques de Spiderwick: Le livre magique de Tony Diterlizzi et Holly Black. Mais je dois attendre lundi pour aller chercher les autres tomes à la bibliothèque, en espérant que personne ne les ait empruntés entretemps.

Puis 16h30 rimant (ou pas) avec sortie des classes et donc début du week-end, nous lisons trois albums jeunesse (dès 3 ans): Comment reconnaître un Monstre de Gustave Roldán, Belfégor et l’orage de Laurence Bourguignon et Vincent Hardy ainsi que Le monstre du placard existe et je vais vous le prouver… d’Antoine Dole et Bruno Salamone.

En soirée, je lis Lili Goth et la souris fantôme de Chris Riddell et commence, quelques pages, de L’arbre d’Halloween de Ray Bradbury, avec son texte en rimes. Les esprits de la nuit sont bientôt prêts pour m’entraîner dans un profond sommeil.

Ce 12 octobre 2019, dès 6h30, nous commençons ce week-end de marathon avec deux albums jeunesse: La sorcière Tambouille de Magdalena Guirao-Jullien et Marianne Barcilon et Les Monsieur Madame fêtent Halloween de Roger Hargreaves. Puis je poursuis ma lecture de L’arbre d’Halloween.

Défi Mr Jack.jpg  Après un petit tour chez les autres participants, je finis de lire L’arbre d’Halloween en début d’après-midi et réussis donc le défi Mr. Jack (lire un titre avec une citrouille en couverture), avant de laisser de côté toute cette aventure halloweenesque pour d’autres petits diablotin, goûter d’anniversaire oblige, même si la magie n’est pas très loin, un des cadeaux étant M. Curieux et le haricot magique de Roger Hargreaves.

Dans la soirée, je fais un tour chez les autres participants qui ont également été très inspirés tout au long de la journée. C’est l’occasion de noter de nouvelles idées de lecture. Puis je débute ma soirée de lecture en commençant par Hilda et le troll. Puis je relis un roman déjà lu il y a bien vingt ans, Notre Dame de Paris de Victor Hugo, mais cette fois-ci la version illustrée par Benjamin Lacombe en deux tomes. Je ne lirai pas tout, m’arrêtant surtout sur les illustrations restituant formidablement le destin tragique d’Esméralda.

Ce 13 octobre 2019,  nous débutons la suite du marathon avec trois albums jeunesse, des Monsieur Madame: M. Heureux et le magicien, Mme Bonheur et la sorcière et M. Chatouille et le dragon. Puis je commence la lecture d’Amélia Fang et le bal barbare de Laura Ellen Anderson (tome 1) mais seulement pour quelques pages.

Vers 15h30, je reprends l’histoire très plaisante d’Amélia Fang et le bal barbare, ce qui me donne envie de lire les deux tomes suivants, le troisième tome sortant le 16 octobre 2019.

Contrairement au RAT précédent au cours duquel nous étions beaucoup sortis balader, j’ai dévoré, comme une petite créature halloweenesque, ma pile de livres – il est vrai essentiellement constituée d’albums jeunesse – et je me trouve fort dépourvue pour terminer avec des livres dans le thème cette fin de week-end. Je vais, en effet, commencer la lecture de C’est le cœur qui lâche en dernier de Margaret Atwood. Heureusement, demain, je vais pouvoir aller refaire le plein de livres à la bibliothèque.

Mais avant, une petite pause gourmande avec des biscuits en forme de monstres halloweenesques! Une recette qui rentre parfaitement dans le cadre du rendez-vous de ce dimanche gourmand de Syl.

Bilan halloweenesque de ce second Hallow RAT 2019: J’ai encore beaucoup apprécié ce marathon partagé en famille et à travers les blogs des différents participants. J’en profite pour tous les remercier pour leurs commentaires, leurs encouragements, leurs billets et idées de lecture. Nous arrivons bientôt à mi-parcours du challenge et j’ai hâte de découvrir toutes les lectures et aventures halloweenesques que nous réserve la suite!

Pour d’autres idées de lectures, les autres participants du RAT: Hilde, Lou, Tiphania, Bidib, FondantGrignote, Sookee, Clarabel, L’Or rouge, Sophie, Samarian, Touloulou, Blandine et Samlor en livre. Sans oublier la Hallow Pom Pom: AcrO.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #Hallow RAT

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑