Étiquette : Halloween Challenge 2019 (Page 1 of 7)

Au fil des pages avec La soupe de potiron et Un délice!

Nous empruntons à la bibliothèque La soupe au potiron d’Helen Cooper (éd. Kaléidoscope, 2001) et sa suite, Un délice! d’Helen Cooper (éd. Kaléidoscope, 2007), ce qui nous permet de terminer en ce début du mois de novembre le Halloween Challenge de Hilde et Lou tout en reprenant nos lectures sur le thème de l’automne.

Nous commençons par lire La soupe au potiron. Dans un vieux cabanon au fin fond d’une forêt, vivent un écureuil, un chat et un canard qui se régalent de soupes au potiron. Tout semble parfait jusqu’au jour où le canard s’empare de la cuillère en bois d’écureuil. S’ensuit une dispute qui finit par le départ de canard. Les trois amis arriveront-ils à se réconcilier? L’histoire se lit tant dans le texte que dans les illustrations qui rendent très dynamiques la lecture. Cet album jeunesse aborde l’amitié, le vivre ensemble, le partage mais aussi les émotions comme la colère, l’inquiétude et la joie. Un bon moment de lecture! De quoi donner envie aux tout-petits de manger une bonne soupe?

Dans Un délice!, l’histoire est plus légère et rigolote. Les trois amis sont bien en peine, les potirons n’étant pas encore mûrs pour en faire de la soupe. Ils dénichent dans leur bibliothèque un vieux livre de recettes. Trouveront-ils la recette idéale pour satisfaire le canard, le plus malheureux des trois de ne plus avoir de soupe au potiron? Les illustrations sont aussi plaisantes que dans le précédent album. Elles fourmillent de petits détails puisqu’il y a une histoire dans l’histoire avec des insectes du potager qui récupèrent les soupes refusées par le canard. En effet, le canard personnifie à merveille le tout-petit au moment de la diversification alimentaire ou au moment de néophobie alimentaire, le potiron du canard remplaçant le lait du bébé. Un album très rigolo pour faire apprécier les légumes aux tout-petits!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou # Cosy Halloween

Participation #84 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #13 catégorie Végétal: « Potiron »

Au fil des pages avec Vicky la petite sorcière

Nous empruntons à la bibliothèque, Vicky la petite sorcière de Marion Billet (éd. Lito, 2019), un album jeunesse cartonné à flaps, à partir de 10 mois. Vicky est une gentille sorcière qui par mégarde à transformer son chat Pelote en limace. Grâce aux flaps, le jeune lecteur doit vite l’aider à créer une nouvelle potion magique pour faire revenir Pelote. Y parviendra-t-il? Cet album jeunesse permet d’aborder avec les tout-petits un Halloween cosy, sans aucun frisson. Les illustrations sont simples et colorées avec de gentils monstres cachés au fil des pages. Tout mignon!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Participation #81 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #13 catégorie Métier: « Sorcière »

Au fil des pages avec Le sortilège des enfants squelettes

J’emprunte à la bibliothèque Le sortilège des enfants squelettes de Sébastiaan Van Doninck (éd. Alice Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 6 ans et sous-titré « Une histoire un peu effrayante ». Cet album conte l’histoire d’une petite fille qui, allant seule dans la forêt ramasser des baies, est transformée en squelette par une vieille femme très en colère car considérant ces baies comme  les siennes. Elle part alors à la recherche des os d’un petit garçon qui aurait été ensorcelé de la même façon qu’elle par cette vieille femme.

Nous suivons alors la petite fille à travers la forêt. De ses différentes rencontres avec les animaux de la forêt, parviendra-t-elle à redevenir humaine? Cet album jeunesse aborde le thème de l’entraide et de la solidarité à la façon d’une légende des temps anciens. Cet album jeunesse participe au Halloween Challenge en duo ce 27 octobre 2019 avec le Challenge de Bidib, Contes et légendes au pays d’Halloween.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Participation #79 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #12 catégorie Partie du corps: « Squelettes »

Au fil des pages avec D’entre les ogres

J’emprunte à la bibliothèque D’entre les ogres de Gilles Baum et Thierry Dedieu (éd. Seuil Jeunesse, 2017), un album jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur mais pour les plus grands selon moi au regard des illustrations au fusain très sombres voire effrayantes et dérangeantes pour de jeunes enfants. En effet, cet album jeunesse ne laisse pas indifférent après sa lecture, à l’instar de la couverture qui interpelle.

Un couple d’ogres découvre dans la forêt un bébé humain. Ils l’élèvent comme si elle était leur propre fille, la prénommant Blanche et la choyant de tout leur amour. Mais en grandissant, Blanche devient trop curieuse sur les différences qu’elle constate entre ses parents adoptifs et elle, en devenant même plus monstrueuse que les ogres. Pourquoi l’empêchent-ils de manger comme eux par exemple? Devant l’insistance des questions de Blanche auxquelles ils ne peuvent répondre par amour pour elle, ils décident, le cœur gros, de la ramener parmi les siens, ceux-là même à l’origine de son abandon dans la forêt. Qu’attendre d’un tel retour?

À travers la relation entre des ogres – parents imparfaits – et une enfant humaine, cet album jeunesse aborde d’une façon très singulière les thèmes de l’adoption,  de la différence, des préjugés et de la recherche de ses origines. La fin de l’histoire, bien qu’ouverte, ne présage rien de bon, si ce n’est, peut-être, l’amour inconditionnel que se portent ces trois êtres. Un album jeunesse à découvrir!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Participation #78 Je lis aussi des albums

Au fil des pages avec Amélia Fang

Dans le cadre de la lecture commune du Halloween Challenge prévue le 25 octobre 2019, je lis Amélia Fang et le bal barbare de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2018), le premier tome d’une série de romans jeunesse à partir de 8 ans.  Nous suivons Amélia Fang, une jeune vampire qui se voit, à son grand désespoir, encore obligée de participer au bal barbare organisé, comme chaque année, par ses parents. Mais heureusement cette année, elle ne sera pas la seule enfant puisque le roi Vladimir viendra avec son fils Tangine, un vampire du même âge qu’elle. Mais Amélia va vite déchanter devant le caractère exécrable de Tangine qui va jusqu’à lui prendre Trouille, sa citrouille de compagnie. Elle va alors tout faire pour récupérer Trouille, aidée de ses fidèles amis -Florence Patata, une espèce rare de yéti et Dimitri Mort-de-faux, un faucheur de crapauds. Le trio ne sera pas au bout de ses surprises, entre mystères et secrets de famille, sans oublier les cruelles et maléfiques créatures des lumières.

Les illustrations complètent à merveille le texte plein d’humour et qui renverse les rôles tenus traditionnellement par les créatures de la nuit et celles des lumières. Les habitants de Nocturnia ont même peur des fées, des paillettes et autres créatures des lumières! Derrière toutes les extravagances et la cuisine  particulièrement peu ragoûtante de Nocturnia, ce monde nous apparaît bien plus proche de nous. Ce roman jeunesse d’aventures et d’amitié ravira les jeunes lecteurs qui pourront s’identifier aisément à Amélia et ses amis apprentis détectives. Ils dorment certes le jour mais vont à l’école la nuit, s’amusent et se chamaillent comme tout enfant de dix ans. Ce trio est très attachant et j’ai hâte de connaître la suite de leurs aventures.

C’est chose faite lors du Cosy Halloween du 22 au 24 octobre 2019 au cours duquel je lis le tome 2: Amélia Fang et les seigneurs licornes de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2019). En route vers Pailletteville pour continuer de percer le mystère entourant la mère de Tangine.  Sur le même ton que le précédent tome, cette suite est tout aussi drôle et pleine de rebondissements. Je retrouve avec plaisir les quatre protagonistes toujours aussi intrépides, inventifs et plein de vie – si je puis dire pour des vampires et autres gentilles créatures des ténèbres. Mais gare aux paillettes, licornes, fées ou autres anges chatons dans leur périple loin de Nocturnia! Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spolier la fin du premier tome. Un bon moment de lecture qui donnerait envie d’adopter une citrouille de compagnie!

Pour d’autres avis sur le tome 1, Amélia Fang et le bal barbare : Tiphanya (plus exactement Nine), Hilde et Lou.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #Hallow RAT et #Cosy Halloween

Challenge Petit Bac d’Enna – #13 catégorie Prénom: « Amélia » et catégorie Animal: « Licornes »

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑