Étiquette : Des livres (et des écrans) en cuisine 2023

Au fil des pages avec Ce genre de petites choses

Repéré en décembre 2022 chez Bianca, j’ai emprunté début janvier 2023 à la médiathèque Ce genre de petites choses de Claire Keegan (éd. 2020, 117 pages), un court roman qui a été chroniqué entretemps aussi chez Fondant. En décembre 1985, à l’approche de la quarantaine, Bill Furlong, marchand de bois et de charbon a réussi sa vie tant personnelle (marié et père de cinq filles) et professionnelle (gérant une entreprise prospère), alors même qu’il est né sans père et d’une mère domestique enceinte à 15 ans qui a pu l’élever auprès d’elle grâce à la générosité et la bienveillance de sa patronne, la riche veuve Mrs Wilson. Le travail ne manque pas à l’approche de Noël.

Une livraison de  charbon au couvent de son village va bouleverser sa vie si bien rangée et l’amener à se questionner sur sa propre existence. En effet, dans la réserve de charbon, il découvre une jeune fille esseulée, pieds nus malgré le froid de l’hiver qui semble avoir passé la nuit là et inquiète du sort réservé à son bébé de 14 mois sur le point d’être vendu par les Sœurs du couvent. Ce n’est pas la première fois qu’il est témoin d’incidents dérangeants au couvent. De nombreuses rumeurs circulent d’ailleurs mais personne jusqu’alors ne s’y appesantit d’autant que le couvent est généreux et permet de faire tourner l’économie locale. Face à l’hypocrisie générale et à la très grande influence des religieuses catholiques, que pourrait bien faire Bill Furlong: : fermer les yeux, mettre un terme aux agissements du couvent ou à tout le moins aider cette pauvre jeune fille?

J’ai apprécié le personnage de Bill Furlong, un homme ordinaire, tranquille mais déterminé à ne plus resté indifférent aux agissements constatés au couvent qui le renvoient à sa propre trajectoire de vie, à celle de sa mère qui aurait pu finir dans ce couvent sans Mrs Wilson et à sa quête des origines paternelles. Son bonheur se heurte à la maltraitance du couvent.

L’histoire s’inspire des Magdalene laundry en Irlande, les derniers couvents ayant été fermés en 1996 et qui exploitaient pour des travaux de blanchisseries des femmes et jeunes filles dans des conditions quasi carcérales afin de les « laver de leurs pêchés », la plupart du temps placées par leur propre famille car enceintes hors mariage, considérées comme trop effrontées et impertinentes, voire même trop coquettes et « aguicheuses »…

Un roman certes court mais marquant, tout en pudeur et au style concis, à la fin ouverte qui laisse une petite part à l’espoir, dans l’esprit d’un conte de Noël, même si je serai plus pessimiste, les répercussions s’annonçant terribles pour Bill Furlong!

J’ai enfin noté quelques passages gourmands pour le challenge Des livres (et des écrans en cuisine) comme la préparation du gâteau de Noël par la famille de Bill (p.25/26) qui donne envie de lécher la cuillère avec le reste de pâte, les repas de Mrs Kehoe dans son pub (p.96) ou bien encore l’assiette d’œuf ou bien encore le cake aux fruits et le thé servi chez les religieuses (p.72).

Pour d’autres avis: Bianca et Fondant.

Participation #3 (Parcours littéraire) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib #Irlande

Participation #4 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant #Plats irlandais et de Noël

Au fil des pages avec Oh crotte, encore des carottes!

Hier après-midi, j’ai lu avec mon mini lecteur Oh crotte, encore des carottes! de Mr. Tan et Aurore Damant (éd. Bayard Jeunesse, 2015, rééd. 2021, 29 pages), un roman jeunesse premières lectures et qui est le tome 1 de la série « Les filous du CP » et de collection « Tu lis, je lis » (CP, niveau 1). Le jeune lecteur lit la partie colorée tandis qu’un lecteur confirmé lit la partie en noir. A la différence de d’autres collections pour débuter la lecture comme les Sami et Julie, les lettres muettes ne sont pas grisées ici. Il y a également un petit glossaire sur le rabat de couverture pour expliquer certains mots compliqués comme « tintamarre » ou « succulent ».

Dans cette histoire, Malo un petit lapin en a assez de ne manger que des carottes. Il décide désormais de ne plus en manger une seule. Il part ainsi à l’école sans avoir pris son petit déjeuner ni emporter son goûter, sa mère lui ayant prévu des plats à base de carottes (céréales aux carottes, jus de carotte, gâteau aux carottes…). Mais en cours de matinée, Malo a de plus en plus faim. Pourra-t-il manger autre chose que des carottes?

Même si ce roman permet au jeune lecteur d’apprendre à lire, l’histoire et les illustrations ne sont pas en reste. Le petit lapin est très expressif, passant par tout un tas d’émotions (colère, exaspération, honte…). Un très bon moment de lecture avec cette histoire toute mignonne, gourmande et très rigolote avec un petit lapin qui se désespère de ne manger que des carottes!

Participation #3 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant #Plats avec des carottes

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Végétal: « Carottes »

Au fil des pages avec Poster Girl

Je viens de finir de lire Poster Girl de Veronica Roth (éd. Michel Lafon, 2022, 319 pages), un roman dystopique pour les adolescents. Dix ans après la rébellion ayant mis fin au régime totalitaire de la Délégation en portant au pouvoir le Triumvirat, Sonya Kantor croupit dans la ville-prison, l’Objectif, avec d’autres Enfants de la Délégation, des opposants politiques ayant adhéré à divers niveaux à l’ancien régime, comme elle, surnommée « Poster Girl » et qui a été la fille des affiches de propagande. Un jour, en échange de sa liberté, Alexander Price, le frère aîné de son fiancé Aaron qui a été tué pendant la rébellion, lui propose de retrouver Grace Ward, une adolescente qui a été retirée à sa famille sous la Délégation lorsqu’elle avait 3 ans car conçue dans l’illégalité. Où mènera l’enquête de Sonya? La jeune femme peut-elle réellement espérer un autre avenir que celui de la prison? Mérite-elle une telle seconde chance? Ou restera-t-elle à jamais ce visage figé dans le passé?

La narration lente et introspective plonge le lecteur dans un monde futuriste gris et sombre dans lequel chacun tente de se remettre de la Délégation qui avait formaté les individus à vivre dans un schéma de vie conditionné par la Perception, un implant cérébral et oculaire qui surveillait la population et quantifiait la moindre parole ou le moindre geste en accordant un montant positif ou négatif de cryptodeniers tout en leur permettant d’avoir accès à une réalité augmentée et à un réseau social amplifié directement relié au cerveau. Que ce soit Sonya ou Alexander, chacun doit vivre avec sa culpabilité et l’après-Perception. Comment survivre à ses choix passés et à une vie calculée? Malgré l’endoctrinement technologique, chacun n’avait-il pas malgré tout une part de choix, même infime, autre que de l’adhésion totale, de l’opportunisme ou à tout le moins de la docilité, certains ayant réussi à résister? 

Au fil de l’enquête de Sonya sous la surveillance d’Alexander qui n’est pas sans dangers et qui s’accélère dans la dernière partie du roman, nous en apprenons plus sur le fonctionnement de la Délégation et sur le passé de la famille de la jeune femme. Sonya n’est plus la jeune fille naïve et docile de 17 ans dont le visage est associé aux affiches de propagande, même si dix ans plus tard elle est toujours considérée comme la « Poster Girl », que ce soit à l’intérieur de la prison qu’à l’extérieur. Au fil des années, elle a pourtant développé une personnalité bien différente de celle que lui avait façonnée sa Perception: elle est devenue plus mature et débrouillarde même si d’apparence froide, elle conserve en elle, par peur et par habitude, les réflexes, codes et usages de la Délégation (posture à adopter dans les transports en commun, choix des mots quand elle s’exprime…). 

Il est ainsi question d’identité, de libre-arbitre, de liberté, de conditionnement par la technologie et de la vie après avoir vécu en dictature. L’intrigue m’a fait penser à des épisodes de Black Mirror comme l’épisode 1 de la saison 3 « Chute libre » avec Bryce Dallas Howard. Certes, il y a quelques facilités scénaristiques mais j’ai apprécié que les personnages ne soient pas manichéens, chacun ayant une part d’ombre et que le monde d’après ne soit pas utopique bien qu’ayant permis le retour de libertés mais avec ses propres défauts: délabré, pauvre, sans opulence, rempli d’objets du quotidien venant du passé ou bien encore fortement marqué par le régime précédent et le réchauffement climatique. Il n’a pas non plus tranché le débat autour des technologies, permettant le retour des Précepteurs et luttant contre l’Armée analogique, un groupuscule d’individus radicaux et violents qui souhaitent la disparition de toute technologie et qui prônent la démédication pour tous. 

Un très bon moment de lecture avec cette dystopie avec un zeste de romance qui décrit un monde futuriste bien trop proche de l’anticipation et qui questionne sur le rôle des nouvelles technologies sur la constitution de l’identité d’un individu et avec une fin ouverte! D’ailleurs, ce questionnement sociétal, philosophique et politique est très actuel puisque l’illustration de couverture de ce roman fait polémique ayant été générée par une intelligence artificielle, l’IA MidJournée.

J’ai enfin noté quelques passages pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine malgré les difficultés à se nourrir correctement dans ce monde dystopique: des légumes et fruits du potager de Sonya et Nikhil qui servent principalement au troc, des boîtes de conserve… La jeune femme se régale de peu: une tomate cerise croquée, un chocolat chaud et un croque-monsieur qui lui rappelle son enfance alors qu’un simple jus d’orange l’écœure par son côté sucré. 

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Objet: « Poster »

Participation #1 (Parcours littéraire) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib #États-Unis

Participation #2 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec La cape magique

Découvert à l’ouverture de la case 20 de notre calendrier de Noël 2022, nous lisons et relisons depuis La cape magique de Nadine Brun-Cosme et Sibylle Delacroix (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2022), un album jeunesse à partir de 3 ans et que j’avais acheté à sa parution attirée par sa couverture intrigante. Dans la forêt, un loup affamé repère le Petit Chaperon rouge et s’apprête à la dévorer lorsqu’une bourrasque de vent l’en empêche. Le loup finira-t-il par assouvir sa faim?

Construite en randonnée, l’histoire détourne avec malice le conte originel du Petit Chaperon rouge, la cape passant d’un personnage à un autre à cause du vent. Pensant la cape magique, le loup salive devant les proies de plus en plus nombreuses alors que ces dernières, insouciantes, ne se doutent de rien. Il est amusant de retrouver les personnages des contes traditionnels comme le grand méchant loup, le Petit Chaperon rouge et son panier rempli de galettes, un petit cochon et son chargement de bois ou des moutons joueurs. Ils prennent vie sous le coup de crayon tout en rondeur de Sibylle Delacroix dont j’apprécie toujours autant ses illustrations. Un très bon moment de lecture avec ce conte détourné rigolo, gourmand et de douceur enfantine avec une fin heureuse pour tout le monde, même pour le loup! Nous l’avons d’ailleurs relu avant de déguster à notre tour une part de galette des rois.

Mise à jour du 11 janvier 2023: Cette lecture rentre parfaitement dans le nouveau défi proposé par Bidib et Fondant dans le cadre du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023: le défi accord mets/livre avec pour cette lecture la galette des rois.

Je coche aussi au passage la case « Conte et cuisine » de ma grille de bingo (jeunesse) du challenge Contes et légendes 2023.

Participation #1 (Parcours illustré) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib #Belgique (illustratrice)

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Objet: « Cape »

Participation #1 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant #Accord mets/livre (galette des rois)

Participation #1 Challenge Contes et Légendes 2023 de Bidib #conte détourné

Participation #1 Challenge 2023 sera classique de Blandine et Nathalie #conte détourné

Mes challenges livresques 2023

Avant de vous donner un avant-goût de l’édition 2023 des différents challenges livresques auxquels je participe, je tiens à vous souhaiter une très belle année et à vous présenter mes meilleurs vœux. Appréciant beaucoup mes participations et échanges autour des challenges livresques depuis quelques années, je continue encore en 2023, accompagnée pour certains de mon mini lecteur. La plupart sont des challenges annuels et d’autres limités à un mois particulier de l’année et qui reviennent d’année en année. Alors voici la liste qui sera complétée au-fur-et-à-mesure de l’année.

  • Le Petit Bac d’Enna

Challenge Petit Bac d’Enna

Pour la cinquième année consécutive, je participe au Challenge Petit Bac organisé par Enna et qui se déroule du 1er janvier au 31 décembre 2023. Comme les années précédentes, il y a 10 catégories avec les 5 premières identiques: prénom – lieu – animal – objet – couleur et une facultative: gros mot. Puis 5 nouvelles: maladie/mort –paysage – moment de la journée – bâtiment et végétal. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur son blog. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur son blog. Et mon billet de suivi: ici.

  • Le tour du monde en 80 livres 2023

Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib

Bidib reconduit cette année son challenge livresque autour de la littérature étrangère (traduite ou pas) en découvrant des auteurs du monde entier avec quelques nouveautés: un pays de départ (j’ai choisi la France) et deux parcours distincts: un littéraire et un illustré. On valide chaque étape (pays) en lisant un livre d’un auteur/illustrateur qui en est originaire. Ce challenge se déroule du 1er janvier au 31 décembre 2023. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur son blog.

  • Challenge British Mysteries 2023

Challenge British Mysteries 2023 de Hilde et Lou

Je participe pour la quatrième année consécutive au challenge annuel British Mysteries organisé par Hilde et Lou autour des mystères britanniques et irlandais (Angleterre, Écosse, Pays de Galles ou Irlande (nord et sud)). Cette année, les deux coorganisatrices ont prévu un British Mysteries Winter de janvier à mars 2023. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leur blog. Et mon billet de suivi du British Mysteries Winter: ici.

  • Challenge Contes & Légendes 2023

Challenge Contes & Légendes 2023 de Bidib

Je participe à nouveau à un autre challenge qui me tient à cœur: le challenge Contes et Légendes de Bidib et qui se déroule aussi du 1er janvier au 31 décembre 2023. Pour cette nouvelle édition, Bidib propose le défi Un conte/légende par mois en collaboration avec le challenge 2023 en classiques ainsi qu’un bingo facultatif. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur son blog. Et mon billet de suivi du bingo: ici.

  • Des livres (et des écrans) en cuisine 2023

Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant

Je rempile également, par pure gourmandise, pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant. Ce challenge se déroule également du 1er janvier au 31 décembre 2023 avec cette année une nouveauté: un défi accord mets/livre (suggérer les plats que nous marierons volontiers avec telle ou telle lecture). Il s’agit de partager des lectures gourmandes, tout type de livres étant acceptés ou des films, séries, etc. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leur blog.

  • 2023 sera classique

2023 sera classique de Blandine et Nathalie

Je participe aussi, pour la quatrième année consécutive, au Challenge « 2023 sera classique » coorganisé par Blandine et Nathalie. Comme les années précédentes, les deux coorganisatrices ont prévu un programme facultatif avec un thème par mois, du 1er janvier au 31 décembre 2023. Étant précisé que les classiques s’entendent comme ayant été écrits avant 1970. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leur blog.

  • Les Étapes Indiennes 2023

Challenge Les Étapes Indiennes 2023 de Hilde et Blandine

Je participe également aux Étapes Indiennes, challenge organisé par Hilde et Blandine et qui se déroule du 8 janvier 2023 au 7 janvier 2024. Elles nous ont concocté une programme facultatif, avec 11 étapes indiennes, des partages de recettes, des rendez-vous mensuels ou bien encore des lectures communes… Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leur blog.

  • Un Mois au Japon 2023
  • Le Mois Anglais 2023
  • Challenge Halloween 2023
  • Il était 11 fois Noël
  • Challenge Christmas Time 2023

© 2023 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑