Étiquette : Des livres (et des écrans) en cuisine 2021 (Page 1 of 19)

Au fil des pages avec Les étoiles brillent plus fort en hiver

Pour la lecture commune du challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian, j’ai lu mis novembre Les étoiles brillent plus fort en hiver de Sophie Jomain (éd. Charleston Poche, 2021, 365 pages), une romance de Noël se passant à Lille dans le grand magasin fictif des Galeries Hartmann.

A quelques jours du lancement de la semaine des Fééries – le plus gros évènement commercial de l’année aux Galeries Hartmann, Agathe Murano, décoratrice en chef depuis 5 ans, voit débarquer le nouveau directeur, Alexandre Hartmann qui exige de revoir toute la décoration de Noël du grand magasin la trouvant trop ringarde et surchargée à son goût. Cela m’est hors d’elle Agathe qui avait pourtant eu l’accord du directeur précédent, le défunt père d’Alexandre décédé quatre mois plus tôt. A l’approche des fêtes de fin d’année, l’ambiance est électrique entre Agathe et Alexandre. Et si pourtant la magie de Noël opérait grâce au coup de pouce d’un vrai/faux Père Noël et de son chat?

L’histoire est plaisante et se lit facilement, malgré des passages plus classiques et une romance Agathe/Alexandre plus lisse qu’attendue à la lecture de la quatrième de couverture. La romance patron/employée est certes au cœur du roman mais d’autres aspects sont développés par l’autrice qui étend la magie de Noël à la famille au sens large, tant Agathe qu’Alexandre devant faire face à des problèmes personnels au sein de leur famille respective, Agathe en élevant sa nièce qui rêverait de passer un Noël avec sa mère défaillante et Alexandre en plein deuil de son père. Un bon moment de lecture dans l’ensemble avec cette romance de Noël certes parfois convenue mais avec une petite dose de magie avec le personnage fort sympathique du vrai/faux Père Noël et de son chat!

Pâtisserie Meert

Le petit plus: le passage gourmand avec la pâtisserie de Meert (véritable institution et incontournable lillois, dommage que je ne puisse pas me téléporter dans le Vieux-Lille).

Le petit (gros) moins qui a parasité la fin de ma lecture: les erreurs judiciaires/juridiques concernant par exemple la procédure de garde de la nièce (le Juge des Enfants étant compétent pour attribuer la résidence de l’enfant dans ce cas de figure et non le Juge aux Affaires Familiales et un enfant de cet âge étant lui aussi convoqué à l’audience et pouvant avoir son propre Avocat de l’Enfant) ou en matière de droit du travail (un licenciement pour motif personnel ayant très bien suffi en l’espèce pour faire avancer l’intrigue amoureuse, d’autant qu’il n’est même pas fait mention d’une mise à pied à titre conservatoire) ou procédure pénale (le retrait de plainte n’entraînant pas un classement de l’affaire par le Parquet)…

Pour d’autres avis sur cette romance de Noël: Nathalie, Blandine, Chicky Poo, Méline, Au fil des pages, Agdel, So (IG) et Samarian, Isabelle et Marion.

Participation #15 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Romance de Noël

Participation#12 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Romance de Noël

challenge 2021 lire au féminin

Participation #75 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice française

Challenge Petit Bac d’Enna #14 Catégorie Météo: « Hiver »

Participation #73 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #cuisine italienne et pâtisserie Meert

Au fil des pages avec le tome 6 de Son espionne royale

En septembre 2021, j’ai lu le tome 6 de la série livresque Son espionne royale: Son espionne royale et les douze crimes de Noël de Rhys Bowen (éd. Robert Laffont, coll. La bête noire, 2020, 395 pages), un cosy mystery qui se déroule en Angleterre, dans les années 30 et que je chronique pour la semaine « Noëls mystérieux » d’Il était 9 fois Noël et pour le challenge Christmas Time 2021.

En décembre 1933, pour échapper à un morne Noël familial au château de Rannoch, Lady Georginia répond à une petite annonce d’hôtesse mondaine pour les festivités traditionnelles organisées par Lady Camilla Hawse-Gorzley qui n’est autre que la tante maternelle de Darcy O’Mara. Tout semble sourire à Lady Georginia qui se rend dans le petit village de Tiddleton-under-Lovey et y retrouve sa mère qui y a trouvé refuge pour écrire une pièce en compagnie du dramaturge Noël Coward, son grand-père maternel et même Darcy. Mais plusieurs décès viennent noircir son soudain bonheur ainsi que l’évasion de trois détenus de la prison voisine. Ces décès ne sont-ils qu’accidentels et sans rapports les uns les autres? Où sont-ils liés à la malédiction de la Lovey qui frappe le village, une sorcière revenant à chaque Noël se venger d’avoir été brûlée sur le bûcher dans les années 1700?

C’est encore une fois une lecture agréable et addictive en compagnie de Lady Georginia plus mûre mais toujours aussi indépendante et obstinée. En effet, la jeune femme devient de plus en plus aguerrie dans l’art d’être une enquêtrice amateur. Cette fois, elle ne doit pas remplir une mission royale confiée par la Reine. Mais elle se trouve au cœur d’une série de décès étranges et inquiétants dans un petit village anglais pourtant d’ordinaire si paisible, sous fond de Noël traditionnel (que ce soit les coutumes noëlesques ou les bons petits plats) avec une une dose halloweenesque avec une mystérieuse malédiction de sorcière. Un bon moment de lecture! Il ne me reste plus qu’à attendre que le tome 7 soit disponible à ma médiathèque.

Pour d’autres avis sur ce tome 6: Pedro Pan Rabbit et Hilde.

Participation #19 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #Cosy Mystery

Participation #13 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Roman policier de Noël

Participation #11 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Cosy Mystery de Noël

Participation #36 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Cosy Mystery

challenge 2021 lire au féminin

Participation #76 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Participation #74 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Repas traditionnel de Noël

Au fil des pages avec Tous les Noëls du monde

Nous lisons Tous les Noëls du monde, L’atlas des 5-8 ans d’Audrey Guiller (éd. Milan Jeunesse, 2011, rééd. 2014), un documentaire jeunesse à partir de 5 ans, chaque tradition étant illustré par des illustrateurs différents et qui nous permet de découvrir des Noëls à travers la planète avec pour point commun l’esprit de Noël.

A chaque double page, destination un pays et sa ou ses traditions associées comme par exemple au Groenland ou en Russie, que ce soit des plats typiques de Noël ou des festivités ou cérémonies religieuses. Nous ferions bien une halte dans chaque pays pour participer à chaque Noël comme casser des piñatas remplis de bonbons et de confettis à l’instar des enfants mexicains ou bien décorer nos maisons avec des lanternes de nacre en forme d’étoile comme aux Philippines… Un bien joli tour du monde illustré noëlesque! Toutefois, nous laissons volontiers les krampus en Autriche.

Participation #5 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Les Noëls du monde

Participation #5 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Documentaire jeunesse

Participation #66 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #Traditions de Noël

Participation #73 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Cuisine du monde noëlesque

Au fil des pages avec le tome 3 de Mortina, L’ami fantôme

Après les tomes 1 et 2, je relis encore cette année, pendant la période d’Halloween, le tome 3 de Mortina: Mortina, L’ami fantôme de Barbara Cantini (éd Albin Michel Jeunesse, 2019), un roman jeunesse cartonné à partir de 6 ans. Le soir du réveillon du Nouvel An, Mortina aide un mystérieux enfant fantôme amnésique et très mignon qui tente depuis plusieurs jours de rentrer dans la villa Décadente. Avec l’aide de son chien Mouron, la petite fille zombie arrivera-t-elle à lui faire retrouver son identité à temps, avant qu’il ne tombe dans l’Oubli?

Les illustrations sont tout autant réussies que dans les tomes précédents et sont remplies d’humour comme le texte qui les accompagne. Encore un très bon moment de lecture en compagnie de Mortina qui se révèle une détective amateur perspicace et toujours aussi sympathique et généreuse! Sa famille est toujours aussi lugubrement loufoque et aidera la jeune zombie dans ses recherches. Il y est ainsi question de quête d’identité, d’amitié ou plutôt d’amourette dans une ambiance hivernale bien douillette.

Sans oublier les passages gourmands en mode lugubre avec le menu du réveillon établi par Tante Trépassée pour le bal du Nouvel An. Je leur laisse volontiers tous ces plats peu ragoûtants tout comme la tourte à la laitue moisie. Je me contenterai d’accompagner mon café de chocolats.

Pour un autre avis sur ce tome 3: Hilde (et aussi le tome 2) et Lou.

Participation #29 au Challenge Halloween 2021 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #2 Challenge Christmas Time 2021 de MyaRosa #Album jeunesse

Participation #2 Challenge Il était 9 fois Noël de Chicky Poo et Samarian

Participation #71 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice italienne

Participation #72 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #réveillon

Au fil des pages avec le tome 3 de La famille Vieillepierre

Nous lisons le tome 3 de La famille Vieillepierre, Le voyage de Kaï de Joe Todd-Stanton (éd. Sarbacane, 2020), une BD jeunesse à partir de 5/6 ans. Après les légendes islandaises dans le tome 1, Arthur et la corde magique et égyptiennes dans le tome 2, Lucie et l’énigme du Sphinx, cette fois-ci nous partons en Chine. Wen et sa fille Kaï sont appelés par les villageois d’un village attaqué par un monstre. Alors que Kaï pense qu’une grande aventure les attend, sa mère Wen les emmène dans une grande bibliothèque  pour trouver une solution dans les livres. La petite fille s’ennuie très vite jusqu’à ce qu’elle trouve un vieux parchemin contant les exploits du Roi des Singes. Serait-ce le début de l’aventure tant recherchée pour la jeune fille?

L’histoire de cette petite fille attachante, à la fois impatiente et intrépide comme peut l’être un jeune enfant est très joliment illustrée. Il y est question de transmission familiale, d’aventures, d’autonomie et de légendes chinoises avec Sun Wukong, le Roi des Singes. Les illustrations sont tout aussi colorées et dynamiques que dans les tomes précédents, notamment dans la relation mère/fille. Sans oublier une note gourmande avec les pêches magiques du palais de l’Empereur de Jade qui rendent immortel. Un très bon moment de lecture!

Participation #65 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #Légende chinoise

Challenge Petit Bac d’Enna #12 Catégorie Voyage: « Voyage »

Participation #71 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #pêche magique

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑