Étiquette : Challenge Christmas Time 2020 (Page 1 of 6)

Au fil des pages avec Michka

Je réemprunte pour les fêtes de fin d’année deux albums jeunesse à partir de 3/4 ans de Michka, un conte de Noël écrit en 1941 par Marie Colmont mais illustrés par deux illustrateurs différents. Michka, un petit ours en peluche s’enfuit de la maison d’Elisabeth ne supportant plus que la petite fille ne respecte pas ses jouets.  Il découvre alors dans une forêt enneigée la liberté et rencontre le Renne de Noël. Il l’aide dans sa tournée. Mais lorsqu’un jouet vient à manquer pour un dernier enfant, Michka fera-t-il preuve d’abnégation?

Dans le premier album jeunesse, il s’agit des premières illustrations datant elles-aussi de 1941: celles de Feodor Rojankovsky (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 1941, rééd. 2013). Les illustrations un peu désuètes ne manquent pourtant pas de charme. Elles alternent des doubles pages en couleur et des petites scénettes en noir et blanc. Elles mettent bien en avant la liberté retrouvée par le petit ours en peluche le temps d’une journée et les petits plaisirs qui l’accompagnent: marcher dans la neige, jouer avec un roitelet farceur ou encore manger du miel; ce qui rend très touchante la chute de l’histoire.

Puis nous lisons un second album jeunesse reprenant le texte de Marie Colmont mais en le découpant différemment par pages et illustré cette fois de façon plus moderne et sur des doubles pages colorées avec la prédominance d’un bleu neigeux par Olivier Tallec (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2011), tout en gardant l’esprit des illustrations originelles. Par le format des illustrations, Michka apparaît si petit et fragile dans cette impressionnante forêt enneigée. Il est heureux malgré le froid de l’hiver et son inexpérience de la vie au grand air et fait preuve de grande générosité en aidant le Renne de Noël dans sa tournée.

Quelle jolie histoire dans l’esprit de Noël, même si elle peut paraître triste, en compagnie de cet adorable petit ours en peluche qui choisit de rester un jouet auprès d’un enfant! Nous lui souhaitons d’ailleurs que celui-ci soit bien plus gentil que la petite fille, en le choyant avec beaucoup d’amour. 

Je rajouterai enfin pour conclure ce billet que depuis quelques mois, j’ai pris l’habitude de regrouper différentes versions d’une même histoire car je considère que pour un même texte, des illustrations différentes apportent d’autres éclairages dans la compréhension de l’histoire. J’ai ainsi apprécié ici de rapprocher nos deux lectures en mettant côte à côte des passages identiques, avec dans les deux cas, un petit ourson très expressif. Mon ressenti, certes d’adulte, a été différent selon l’illustrateur, chacun des deux n’ayant pas appuyé sur les mêmes aspects du texte de Marie Colmont. Et vous et vos enfants, avez-vous lu ces deux versions ou l’une d’elles? Qu’en avez-vous pensé?

Participation #1 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Album jeunesse

Participation #3 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Pot de miel

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Prénom: « Michka »

Participation #1 au challenge 2021, cette année sera classique de Blandine et Nathalie

Au fil des pages avec L’arbre à vœux

Pour mon premier billet lecture de cette année 2021, j’ai choisi un album jeunesse que nous lisons depuis le mois dernier pour les fêtes de fin d’année et que j’ai emprunté à la médiathèque: L’arbre à vœux de Kyo Maclear et Chris Turnham (éd. Little Urban, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans. Persuadé de l’existence de l’arbre à vœux, un jeune garçon, Charles part avec sa luge dans la forêt enneigée à sa recherche. Avec son « ami » Émile, il fait des rencontres surprenantes en venant en aide aux animaux de la forêt qui se prépare à passer l’hiver. Mais le soleil décline de plus en plus. Arrivera-t-il à voir cet arbre à vœux pour y déposer son vœu?

Que d’imagination chez ce petit garçon attachant! L’histoire aborde l’entraide, la persévérance et le partage dans une jolie ambiance hivernale et dans l’esprit de Noël. Les illustrations sont adorables avec un côté vintage avec des couleurs un peu « délavées » et qui apportent un charme particulier en accentuant l’aspect magique et rêveur de l’histoire. Coup de cœur pour cet album jeunesse doux et poétique! D’ailleurs, cette histoire me rappelle une tradition irlandaise lue dans L’arbre à souhaits de Katherine Applegate (éd. Bayard Jeunesse, 2018), un roman jeunesse à partir de 9 ans et qui raconte, à la première personne du singulier, la vie d’un chêne, Rouge, qui se transforme, tous les ans, le 1er mai, en arbre à souhaits.

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Album jeunesse

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Album Jeunesse

Participation #1 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Festin nocturne

Notre bilan bloguesque 2020

En ce 31 décembre 2020 et en attendant le réveillon du Nouvel An ce soir, Chicky Poo et Samarian nous proposent dans le cadre de leur challenge Il était 8 fois Noël un billet sur notre bilan 2020 et du challenge de Noël. Pour le bilan du challenge, je vous renvoie si vous en avez envie à mon billet de suivi.

Quant au bilan 2020, j’ai envie cette année de me prêter au jeu pour un bilan bloguesque en cette année 2020 bien particulière au cours de laquelle nous avons quand même pu nous évader grâce à la lecture à défaut de pouvoir crapahuter dans la Nature. Alors forcément, j’ai beaucoup parlé de lectures cette année avec toujours beaucoup d’albums jeunesse mais aussi de plus en plus des lectures adulte grâce à des challenges livresques via les blogs ou les réseaux sociaux des organisatrices.

  • J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver des challenges doudous, celui des Contes et Légendes de Bidib, celui d’Halloween de Hilde et Lou et ceux de Noël de MyaRosa, Chicky Poo et Samarian.
  • J’ai découvert que même dans nos lectures nous étions gourmands grâce à Bidib et FondantGrignote et leur challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.
  • Je suis aussi sortie de ma zone de confort livresque en découvrant des thèmes que j’avais peu ou même pas du tout lu comme avec Hilde et ses Étapes Indiennes ou avec Enna et les catégories 2020 de son Petit Bac ou encore Le Mois Américain de Titine.
  • Je me suis régalée en découvrant les gourmandises chez Syl et ses marmitonnes et ai noté plusieurs recettes que j’espère pouvoir essayer un jour avec mon petit marmiton.
  • Je me suis replongée dans la littérature anglaise et les romans policiers avec le Mois Anglais de Lou et Titine et le challenge British Mysteries de Hilde et de Lou ou encore dans les classiques avec le challenge Cette année, je relis des classiques de Blandine et Nathalie.
  • J’ai enfin découvert cette année Bookstagram où j’ai retrouvé des copinautes et découvert d’autres comptes de lecture, notamment en échangeant autour de mon alphabet des animaux illustrés. Bien que confinée, j’ai pu partager, échanger dans la convivialité et la bienveillance autour de la lecture, des activités pour les enfants et les voyages.

D’ailleurs, n’hésitez pas à aller sur leurs blogs/réseaux sociaux pour (re)découvrir et piocher plein d’idées de lectures pour tous les âges et pourquoi pas vous lancer aussi dans leurs différents challenges.

MyaRosa aussi nous propose un billet de vœux et de bonnes résolutions dans le cadre de son challenge Christmas Time 2020. J’ai également fait un billet de suivi pour ce challenge.

Alors dans mes bonnes résolutions 2021, je mettrai de continuer à lire et à découvrir des pépites tout en échangeant avec toujours beaucoup de plaisir avec d’autres passionnés de belles histoires. Vous ne serez pas surpris si je vous dis que ma LAL n’a encore cessé de croître cette année… J’espère aussi qu’en 2021 nous pourrons à nouveau crapahuter, que ce soit de simples balades dans l’arrière-pays niçois ou des voyages pour revoir des amis habitant plus loin.

Pour conclure ce bilan bloguesque, je voulais vous remercier de me lire depuis bientôt trois ans et vous souhaite une belle année 2021 en profitant de tous ces petits instants de bonheur quotidien!

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Bilan

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Vœux et bonnes résolutions

Au fil des pages avec Le manteau rouge

J’emprunte à la médiathèque Le manteau rouge de Philippe Lechermeier et Hervé Le Goff (éd. Gautier-Languereau, 2017), un album jeunesse à partir de 6 ans et qui conte une origine possible du Père Noël. C’est à travers le point de vue d’un enfant que la légende nous est racontée. Dans une contrée lointaine, la garance était cultivée et faisait vivre un village tout entier. Pour la récolte puis pour la teinte des tissus, un groupe d’hommes venaient du pays du froid comme travailleurs saisonniers. Chaque hiver, ces hommes dirigés par Akupaï, revenaient au village pour la plus grande joie des habitants, les enfants en tête. Mais un jour, la culture de la garance fut arrêtée. Cela entraîna-t-il également l’arrêt des visites d’Akupaï?

J’ai trouvé les illustrations d’Hervé Le Goff bien différentes de celles que j’avais pu voir de lui dans d’autres albums. Elles accompagnent à merveille le texte de Philippe Lechermeier alternant le bleu et le blanc de l’hiver et le rouge de la garance, les deux s’entremêlant pour former le Père Noël, à l’image de la couverture de l’album. Un très bon moment de lecture avec ce conte de Noël qui véhicule de jolies valeurs simples et pourtant si chaleureuses!

Pour un autre avis de cette histoire du même auteur mais illustrée par Élodie Nouhen: Bidib.

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Album jeunesse

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Album Jeunesse

Participation #67 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #13 Catégorie Objet: « Manteau »

Au fil des pages avec Le Renard et le Lutin

Pour les fêtes de Noël, nous empruntons à la médiathèque Le Renard et le Lutin d’Astrid Lindgren et Eva Eriksson (éd. L’école des loisirs, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. A Noël, à la nuit tombée, pendant que les enfants jouent dans le salon, Goupil, un renard affamé se fait surprendre dans le poulailler par le lutin qui veille sur les animaux. Le renard sera-t-il chassé sans avoir pu manger?

Librement inspirée d’un poème de Karl-Erik Forsslund de 1965, cette histoire toute douce est dans l’esprit de Noël, le lutin partageant son repas avec le renard – de la bouillie préparée tous les soirs par les enfants de la ferme. Le texte est original dans sa forme puisque le narrateur interpelle non le lecteur mais le renard. Les illustrations sont aussi très jolies et accompagnent cette amitié naissante et a priori improbable entre un renard et un lutin, les personnages étant très expressifs. Un joli moment de lecture de Noël avec une touche gourmande!

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Album jeunesse

Challenge Il était 8 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Album Jeunesse

Participation #66 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Conte nordique

Participation #29 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Bouillie

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑