Catégorie : Mini toque (Page 1 of 3)

Au fil des pages avec Le carnaval de l’ogre

Dans nos derniers emprunts à la médiathèque sur le thème du carnaval, nous lisons Le carnaval de l’ogre de Catherine Tamain et Marjorie Béal (éd. Âne bâté, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Pour le carnaval organisé à l’école maternelle de Margotte, un ogre ne sait pas quel déguisement choisir. Il demande conseil auprès de ses amis bien occupés mais qui lui font cadeau de morceaux de tissus. Quel déguisement portera-t-il?

Quelle chouette histoire tendre et rigolote avec un gentil ogre! Les illustrations sont colorées et invitent à faire la fête. Il y est aussi question du Bonhomme Hiver, symbolisant une fois brûlé le passage de l’hiver au printemps. Un très bon moment de lecture! J’ai vu qu’il existait d’autres histoires de l’ogre et Margotte avec la soupe: La bonne soupe de l’ogre et la galette: L’ogre, Margotte et la galette.

Pour prolonger la lecture, nous faisons des activités trouvées sur le blog de La Maternelle de Bambou (associer les personnages à leur lieu de travail et un arlequin à colorier) et aussi des bugnes en suivant la recette insérée sur la dernière page de garde de l’album. La recette est toute simple puisqu’il faut remuer tous les ingrédients avec les doigts jusqu’à obtenir une pâte assez élastique. Une fois la pâte reposée, j’ai découpé des morceaux légèrement épais pour les faire dorer dans une friteuse. Délicieux saupoudrés de sucre glace! Je pense que la prochaine fois à la place du zeste de citron je mettrai de la fleur d’oranger voire même reprendrai la recette pour des beignets à la pomme.

Participation #21 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib #Traditions

Participation #21 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Bugnes

Peut être une illustration de texte qui dit ’Les Gourmandises 2021 10ème édition’

Participation #2 Les Gourmandises de Syl 2021 #Bugnes

challenge 2021 lire au féminin

Participation #5 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Auteure européenne

Des biscuits pour la St-Valentin

Hier, pendant le RAT gourmand de St-Valentin, j’ai préparé pour le goûter des petits biscuits en forme de cœur au miel, raisins secs et fruits confits. Comme il me reste de la pâte, j’en ai refait ce matin en faisant aussi d’autres en forme d’étoile.

Pour la recette, voici les ingrédients: 75 grammes de beurre ramolli, 1 œuf, 3 cuillères à soupe de sucre, 150 grammes de farine, 100 grammes de raisins secs et de fruits confits, une petite cuillère de miel (j’ai pris du miel de lavande).

J’ai mélangé l’œuf et le sucre au fouet. Puis j’ai rajouté le beurre ramolli et la farine. J’ai mélangé le tout avec les doigts jusqu’à ce que cela forme une boule comme de la pâte sablée. J’ai rajouté plus de farine que ce que j’avais prévu initialement jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux doigts et aussi pour séparer les raisins et les fruits confits avant de les intégrer à la pâte. J’ai attendu une demi-heure avant d’étaler la pâte au rouleau à pâtisserie sur un peu de farine. Puis j’ai utilisé un emporte-pièce en forme de cœur pour cuire les biscuits au four à 200° pendant environ 10 minutes.

A déguster froids ou tièdes (quand ils sont encore tièdes, le goût du miel ressort). Variante possible: avec de la poudre d’amandes en lieu et place du miel. C’est ma première participation de l’année aux Gourmandes de Syl, sa brigade de marmitonnes proposant des recettes tous les dimanches. N’hésitez pas à aller sur son blog pour d’autres recettes plus savoureuses les unes que les autres.

Peut être une illustration de texte qui dit ’Les Gourmandises 2021 10ème édition’

Participation #1 Les Gourmandises de Syl 2021 #biscuits

Participation #18 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Recette de biscuits

RAT gourmand de Saint-Valentin 2021

Ce week-end de Saint-Valentin 2021, Bidib et FondantGrignote organisent un RAT gourmand du samedi 13 février 8h au dimanche 14 février minuit.

Samedi 13 février 2021: J’avais gardé de côté des albums jeunesse pour ce week-end en lien avec le Mois des Contes en cuisine des challenges Contes et Légendes et des Livres (et des écrans) en cuisine 2021 mais que nous avons déjà presque tous lus en à peine 1h ce matin, dès notre réveil:

  • Vous ici? d’Olivier Dupin et Séverine Duchesne (éd. Frimousse, 2018), un album jeunesse rigolo à partir de 3 ans et qui détourne le conte du Petit Chaperon rouge tout en mentionnant également celui des Trois petits cochons. Cela se voit dès la couverture de l’album puisque mon petit marathonien me dit « maman, le petit chaperon c’est un loup comme on dirait son ombre ». Sa lecture préférée de cette demi-matinée!
  • Le bonhomme de pain d’épice de Jim Aylesworth et Barbara McClintock (éd. Circonflexe, 1998), un conte-randonnée nous rappelant Roule Galette.
  • une autre version que j’ai préférée à la précédente avec Malicieux pain d’épice de Jan Brett (éd. Gautier-Languereau, 1999). Martin, un petit garçon prépare avec sa mère un bonhomme de pain d’épice. Mais il ouvre le four avant la fin de la cuisson et le bonhomme de pain d’épice s’échappe.
  • La souris qui voulait faire une omelette de Davide Cali et Maria Dek (éd. Hélium, 2017), un conte-randonnée à partir de 3 ans, une souris partant à la recherche d’ingrédients auprès de ses voisins, l’idée d’omelette se transformant en préparation d’un gâteau.

J’avais également prévu des romans jeunesse gourmands avec:

  • Taupe & Mulot, La tarte aux lombrics d’Henri Meunier et Benjamin Chaud (éd. Hélium, 2019), un roman jeunesse à partir de 5 ans et regroupant trois histoires de deux amis, Taupe et Mulot.
  • la série d’Hôtel Heartwood de Kallie George et Stéphanie Graegin (éd. Casterman, 2018), un roman jeunesse à partir de 8 ans
  • La fille au cœur de dragon de Stéphanie Burgis (éd. Gallimard Jeunesse, 2019), la suite du Dragon au Cœur de chocolat, des romans jeunesse fantasy à partir de 9 ans

Après les albums jeunesse, nous lisons Taupe & Mulot, la deuxième histoire concernant un concours de tartes aux lombrics, les deux amis ayant chacun leur propre façon de cuisiner, Mulot très ordonné et méthodique tandis qu Taupe étant complètement farfelu et mélangeant les ingrédients du fait de sa vue défaillante, du cacao en poudre à la place de la farine par exemple. Qui remportera ce concours? Les illustrations de Benjamin Chaud, très reconnaissables, sont rigolotes, les deux amis étant très expressifs.

Puis nous commençons le premier tome d’Hôtel Heartwood, Une maison pour Mona (jusqu’au chapitre 4) en suivant une petite souris, Mona, cherchant refuge dans l’hôtel Heartwood. Puis petite pause dans nos lectures pour faire un petit tour chez les autres participantes.

Pour d’autres idées de lectures, les autres participants du RAT: Bidib, FondantGrignote, Blandine, Hilde, L’Orouge, Chicky Poo, Marielle, MissyCornish, Myrtille et Touloulou.

Qui dit RAT ce week-end dit aussi de la cuisine avec les gourmandises de Syl. J’ai prévu de faire un gâteau et/ou des biscuits à quatre mains pour le goûter aujourd’hui ou demain.

Après le déjeuner, nous continuons deux chapitres du premier tome d’Hôtel Heartwood, la petite souris Mona se faisant engager au sein de l’hôtel. Comme il s’agit d’un roman jeunesse destiné aux enfants à partir de 8 ans, le texte se lit facilement et est accompagné de quelques jolies illustrations en noir et blanc. Mais comme je le lis à voix haute pour mon petit lutin qui a décidé en voyant les tomes qu’ils étaient aussi pour lui, même s’il est bien plus jeune que l’âge indiqué, j’avance bien moins vite que prévu. Nous reprendrons demain la lecture au chapitre 6.

Vers 15h30/16h, je commence la lecture de La fille au cœur de dragon de Stéphanie Burgis. Cette fois-ci, l’histoire se concentre sur Silke, une jeune fille orpheline de 13 ans qui est engagée comme espionne par la princesse héritière de Drachenburg pour en savoir plus sur les intentions du roi et de la reine des fées d’Elfenwald qui ont entendu parler de l’alliance des humains avec les dragons. Silke arrivera-t-elle à protéger son amie Aventurine, un dragon changé en jeune fille et travaillant au sein d’une chocolaterie réputée? L’histoire me permet d’en apprendre plus sur Silke, son passé la ramenant à la disparition de ses parents six ans plus tôt alors qu’ils traversaient le territoire des fées, Elfenwald. J’enchaîne les pages jusqu’au chapitre 20 (237 pages). Il est alors 18h30 et il est temps de penser à préparer le dîner.

Pendant qu’il est en train d’être préparé, nous relisons deux albums jeunesse à partir de 3 ans, La grande glissade de l’ours de Richard T. Morris et LeUyen Pham (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020), une histoire d’aventure avec une rivière, un ours et bien d’autres animaux et Le roi, sa femme et le petit prince de Mario Ramos (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2008) détournant avec humour la célèbre comptine des jours de la semaine.

Puis après le dîner, place aux traditionnelles histoires du soir avec La Pat’patrouille, Les chiens pirates à la rescousse (éd. Hachette Jeunesse, 2018) et Deux pour moi, un pour toi de Jörg Mühle (éd. L’école des loisirs, 2019, rééd. 2021), une histoire rigolote entre un ours et une belette n’arrivant pas à se répartir leur repas constitué de trois champignons.

Vers 21h, je passe faire un petit tour chez les autres participantes avant de finir La fille au cœur de dragon. Que d’idées gourmandes chez elles que je salive derrière mon écran d’ordinateur, entre les crêpes chez Chicky Poo, le cake banane chocolat chez Bidib, un livre de cupcakes chez Marielle, les biscuits « eat me » chez Hilde, des pancakes chez Blandine… Finalement après un long tour de blogs, je ne lis que six chapitres du roman jeunesse en cours.

Dimanche 14 février 2021, après le petit déjeuner, nous lisons deux BD jeunesse à partir de 5 ans : La fabrique de nuages et Le roi de l’hiver de Mikaël (éd. Petit Pierre, 2013). Ce sont deux histoires apportant une explication poétique aux nuages fantaisistes dans un cas et au cycle des saisons dans le second cas.

Il y a également des passages gourmands: dans le premier tome avec le gâteau d’anniversaire au chocolat de la petite fille et dans le deuxième tome avec des crèmes sucrées se transformant en glaces avec l’arrivée du roi de l’hiver. 

Puis je finis les derniers chapitres (une trentaine de pages) de La fille au cœur de dragon, laissant derrière moi Silke et la chocolaterie de Drachenburg (et ses délicieux chocolats chauds).

Après le déjeuner, un nouveau tour chez les autres participantes, chacune ayant eu des activités variées, entre lectures au chaud, balades, jardinage ou encore bons petits plats… Il est déjà 14h et je vais me plonger dans une nouvelle lecture. Finalement, j’ai choisi de continuer L’ours et le rossignol de Katherine Arden (éd. Denoël, 2019), un roman se déroulant dans la Russie médiévale au sein de la famille de Piotr Vladimirovtich. Je reprends donc le récit au chapitre 10 et en lit trois, la plus jeune fille, Vassilia ayant bien grandi en quelques chapitres mais gardant son fort caractère et cachant sa capacité à parler aux esprits qui ne semblent pas seulement être des personnages issus des contes racontées lorsqu’elle était enfant par la vieille servante Dounia.

16h, pause goûter avec des petits biscuits fait maison aux fruits confits et raisins secs accompagnés d’un café pour moi et de la lecture de La tarte aux fées de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo (éd. Frimousse, 2013), un album jeunesse à partir de 3 ans. Nos biscuits sont vite avalés sans avoir à se plier en quatre comme Papa Crapaud pour faire manger Petit Crapaud dans cette histoire rigolote.

Peut être une illustration de texte qui dit ’Les Gourmandises 2021 10ème édition’

Les Gourmandises de Syl

Pour la recette: 75 grammes de beurre ramolli, 1 œuf, 3 cuillères à soupe de sucre, 150 grammes de farine, 100 grammes de raisins secs et de fruits confits, une petite cuillère de miel (j’ai pris du miel de lavande). J’ai mélangé l’œuf et le sucre au fouet. Puis j’ai rajouté le beurre ramolli et la farine. J’ai mélangé le tout avec les doigts jusqu’à ce que cela forme une boule comme de la pâte sablée. J’ai rajouté plus de farine que ce que j’avais prévu initialement jusqu’à ce que la pâte ne colle plus aux doigts et aussi pour séparer les raisins et les fruits confits avant de les intégrer à la pâte. J’ai attendu une demi-heure avant d’étaler la pâte au rouleau à pâtisserie sur un peu de farine. Puis j’ai utilisé un emporte-pièce en forme de cœur pour cuire les biscuits au four à 200° pendant environ 10 minutes. Ils étaient très bons encore un peu tiède!

Puis je retourne à ma lecture de L’ours et le rossignol, avec de nombreuses références au folklore russe et m’arrête au chapitre 16. Vassilia et sa famille doivent faire face à un hiver rude, le froid consumant de façon inhabituelle les réserves de bois. Serait-ce le fait du roi de l’hiver, ce démon du Gel en colère? Ce roi de l’hiver est bien plus inquiétant que celui de notre BD jeunesse de ce matin.

Petite pause dans nos lectures du jour jusqu’aux histoires du soir – des relectures – avec à nouveau la même histoire de Pat’Patrouille qu’hier, La tarte aux fées et aussi un de nos derniers emprunts à la médiathèque: Le chien de la bibliothèque de Lisa Papp (éd. Circonflexe, 2017), un album jeunesse à partir de 5/6 ans aux magnifiques illustrations. Dans cette dernière histoire, une petite fille, Madeline reprend confiance en elle pour apprendre à lire grâce à la présence bienveillante et réconfortante de Bonnie, un chien qui l’écoute lire à la bibliothèque.

Pour finir la dernière soirée de ce read-a-thon, un nouveau tour chez les autres participantes avant de continuer L’ours et le rossignol jusqu’au chapitre 21.

Petit bilan de ce marathon: J’actualise une dernière fois ce billet ce lundi matin, après avoir passé un très bon week-end gourmand et convivial. Encore merci à Bidib et Fondant d’avoir organisé ce RAT! J’entame cette nouvelle semaine avec plein d’idées de lectures et de recettes en tête. Bonne semaine!

1_EAXT5V_8eaJyMKw_O9vA5Q

RAT de St-Valentin de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Le loup qui découvrait le pays des contes

Nous empruntons à la médiathèque Le loup qui découvrait le pays des contes d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier (éd. Auzou, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans. Pour le goûter du Printemps, Loup voudrait préparer un gâteau aux pommes pour ses amis mais il ne sait pas cuisiner. Arrivera-t-il à trouver de l’aide dans la forêt en commençant par une bonne recette?

Un très bon moment de lecture avec Loup qui, ingrédient après ingrédient, croise de nombreux personnages issus des contes comme les Trois petits cochons, le Petit Chaperon rouge, la petite poule rousse et bien d’autres encore… Les illustrations en montrent beaucoup, certains dans les arrière-plans comme par exemple le Chat botté ou Pinocchio… Il est très rigolo de les rechercher. Le duo autrice/illustratrice s’amuse avec les contes traditionnels, le loup n’étant pas le méchant de l’histoire. Mais c’est aussi une histoire gourmande!

Pour prolonger la lecture, nous faisons un gâteau aux pommes en suivant la recette de Tatie Rosette – la tante des Trois petits cochons, ce qui va parfaitement avec le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.  Un régal! Je participe également au jeu de pistes du Mois des Contes et Légendes de Bidib pour la piste n°2, « Conte détourné ».

Participation #40 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Conte détourné

Participation #4 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Challenge Petit Bac d’Enna #9 Catégorie mot au pluriel: « Contes »

Miam miam de la mousse au chocolat!

En cette période de confinement, nous prenons le temps de faire des desserts et des goûters maison, comme par exemple des gâteaux au yaourts, des cookies, des muffins ou bien encore des mousses au chocolat.

Pour la recette, voici les ingrédients que j’ai ajustés d’une recette de charlotte au chocolat de mon enfance: 4 œufs, 60 grammes de sucre en poudre, 50 grammes de beurre mou, 120 grammes de chocolat et une pincée de sel. Il est bien sûr possible de rajouter plus de chocolat!

Je commence par séparer les blancs des jaunes. Puis je mélange les jaunes d’œuf avec le sucre un petit moment. Puis à part, je mélange le beurre ramolli et le chocolat fondu. Pendant que ce dernier mélange refroidit, je monte les blancs en neige avec une pincée de sel. Je vérifie ensuite que le chocolat et le beurre soient froids, ou à peine tiède. Je les rajoute au mélange de jaunes d’œuf sucrés. Puis j’intègre délicatement et lentement, petit à petit, les blancs. Une fois le tout bien lisse, je le dispose dans plusieurs ramequins. Maintenant, il faut attendre plusieurs heures (de préférence toute une nuit) pour pouvoir déguster la mousse au chocolat! Miam Miam!

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑