Étiquette : Challenge Petit Bac 2023 (Page 1 of 2)

Billet de suivi: Challenge Petit Bac 2023

Je participe pour la cinquième fois consécutive au Challenge Petit Bac d’Enna, les cinq premières catégories restant identiques aux années précédentes. Tous les mois, je vais actualiser ce billet et faire un point sur mes participations au challenge. Pour le moment, j’ai débuté mes deux premières lignes. Voici donc un récapitulatif provisoire:

Catégorie Prénom:

  • Ligne 1:
  • Ligne 2:
  • Ligne 3:
  • Ligne 4:
  • Ligne 5:

Catégorie Lieu:

  • Ligne 1:
  • Ligne 2:
  • Ligne 3:
  • Ligne 4:
  • Ligne 5:

Catégorie Animal:

  • Ligne 1: (Album jeunesse) LOUP – Le dernier des loups de Sébastien Perez et Justine Brax (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020)
  • Ligne 2:
  • Ligne 3:
  • Ligne 4:
  • Ligne 5:

Catégorie Objet:

  • Ligne 1: (Album jeunesse) CAPE – La cape magique de Nadine Brun-Cosme et Sibylle Delacroix (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2022)
  • Ligne 2: (Roman dystopique ado/YA) POSTER – Poster Girl de Veronica Roth (éd. Michel Lafon, 2022, 319 pages)
  • Ligne 3:
  • Ligne 4:
  • Ligne 5:

Catégorie Couleur:

Catégorie Maladie/Mort:

  • Ligne 1:
  • Ligne 2:
  • Ligne 3:
  • Ligne 4:
  • Ligne 5:

Catégorie Paysage:

  • Ligne 1:
  • Ligne 2:
  • Ligne 3:
  • Ligne 4:
  • Ligne 5:

Catégorie Moment de la journée:

  • Ligne 1:
  • Ligne 2:
  • Ligne 3:
  • Ligne 4:
  • Ligne 5:

Catégorie Bâtiment:

  • Ligne 1:
  • Ligne 2:
  • Ligne 3:
  • Ligne 4:
  • Ligne 5:

Catégorie Végétal:

Au fil des pages avec le tome 1 des Enquêtes de Lady Rose

J’ai lu, pendant le RAT British Mysteries 2023, le tome 1 sur 4 des Enquêtes de Lady Rose, Meurtre et séduction de M.C. Beaton (éd. Albin Michel, 2021, 299 pages), un roman historique au ton léger mêlant romance et enquête policière paru pour la première fois en Angleterre en 2003 et se déroulant à l’époque édouardienne, au début du XXe siècle.

Après avoir provoqué un scandale en s’affichant avec les suffragettes et un début de saison catastrophique, Lady Rose âgée de 19 ans est poussée par ses parents à se marier. Mais lorsqu’elle est courtisée par un prétendant douteux, son père engage le capitaine Harry Cathcart pour se renseigner. Ce dernier, un aristocrate désargenté de 28 ans, se découvre alors des talents de détective privé. Quelques semaines plus tard, lors d’une partie de campagne, Lady Rose et le capitaine Harry sont amenés à s’associer pour enquêter sur le meurtre d’une jeune lady célibataire et empêcher leur hôte d’étouffer l’affaire pourtant confiée à l’inspecteur Kerridge. 

Ce tome étant introductif, l’enquête de ce duo détonnant démarre tardivement pour finir dans un huis-clos où chaque invité de la partie de campagne peut être en danger ou suspect. En effet, la longue première partie du roman pose les bases des futurs rapports entre Lady Rose et le capitaine Harry, même si aucune romance ne se forme réellement dans ce tome, ce dernier reprochant à la jeune femme de ne pas être féminine (comprendre qu’elle ne tente pas de le séduire comme le ferait une débutante en quête d’un mari).

J’ai apprécié les principaux personnages qui sont atypiques et au tempérament décalé pour l’époque édouardienne, chacun défiant, avec audace, les conventions sociales et sociétales en place, que ce soit Lady Rose, une belle jeune femme cultivée, aux idées féministes et progressistes qui détonnent pour l’époque et et qui par ennui devient détective amatrice, se liant d’amitié avec sa femme de chambre Daisy et refusant farouchement le mariage, rêvant plutôt de travailler comme les classes bourgeoises, le capitaine Harry Cathcart qui en vient à travailler au détriment de son statut d’aristocrate ou bien encore l’inspecteur Kerridge qui ne cache pas son aversion pour les aristocrates. Sans oublier la femme de chambre Daisy et le valet Becket qui ne sont pas insensibles l’un à l’autre.

Derrière un ton badin et des rebondissements rocambolesques, il est ainsi question de critique de la société édouardienne, en particulier de la condition de la femme et des rapports inégaux entre classes sociales, la haute aristocratie s’accordant des privilèges, même pour influer sur le cours d’une enquête policière. Un bon moment de lecture proche du vaudeville qui me donne envie de lire les trois tomes suivants!

Participation #2 Challenge British Mysteries de Hilde et Lou #Roman policier

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Couleur: « Rose »

Participation #2 (Parcours littéraire) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2023 de Bidib #Royaume-Uni (Écosse)

Au fil des pages avec le tome 2 de Sous les arbres

Nous relisons le tome 2 de Sous les arbres, Le Frisson de l’hiver de Dav (éd. de la Gouttière, 2020, 32 pages), une BD jeunesse à partir de 4/5 ans, au format à l’italienne et que j’avais glissée dans la case 21 de notre calendrier de Noël 2021. Au cœur de l’hiver, un renard frileux et maladroit avec sa longue écharpe rouge croise une jolie renarde mais n’ose l’approcher par peur du ridicule. Et pourtant, si sa maladresse le rendait charmant et irrésistible aux yeux de la renarde?

Il est question cette fois-ci de rencontre amoureuse, l’alchimie entre les deux protagonistes étant indéniable. Dans ses maladresses et sa timidité, le renard est très attachant. Les personnages sont toujours aussi expressifs et cartoonesques que dans le tome précédent. Nous recroisons d’ailleurs au détour de quelques cases Monsieur Grumpf, le blaireau toujours aussi grincheux. Les gags et onomatopées s’enchaînent pour notre plus grand plaisir, apportant une touche légère aux émois amoureux du renard. C’est encore un coup de cœur pour ce deuxième tome tout aussi mignon et drôle que le précédent!

Pour un autre avis sur ce tome 2: Nathalie.

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Végétal: « Arbres »

Au fil des pages avec Le dernier des loups

Le week-end dernier, nous avons relu Le dernier des loups de Sébastien Perez et Justine Brax (éd. Albin Michel Jeunesse, 2020), un album jeunesse grand format à partir de 6 ans et que j’avais acheté à sa parution, en septembre 2020. Il est bien difficile de se remettre de la Grande Guerre des hommes contre les loups. Un jeune archer, Milo est bien décidé à tuer le dernier des loups. Et si sa longue traque changeait son regard sur les loups?

Les illustrations de Justine Brax sont magnifiques et poétiques, l’argenté se mêlant aux tons bleutés et hivernaux ou rouges et accompagnent à merveille le texte profondément humaniste de Sébastien Perez. Au fil de sa quête initiatique, la peur et la haine de Milo à l’égard des loups cèdent le pas à une introspection salvatrice et à l’espoir de cohabitation entre humains et loups. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui rappelle les thématiques déjà développés dans Fils de dragon du même duo!

Participation #2 Challenge Contes et Légendes 2023 de Bidib #Conte moderne

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Animal: « Loups »

Au fil des pages avec Oh crotte, encore des carottes!

Hier après-midi, j’ai lu avec mon mini lecteur Oh crotte, encore des carottes! de Mr. Tan et Aurore Damant (éd. Bayard Jeunesse, 2015, rééd. 2021, 29 pages), un roman jeunesse premières lectures et qui est le tome 1 de la série « Les filous du CP » et de collection « Tu lis, je lis » (CP, niveau 1). Le jeune lecteur lit la partie colorée tandis qu’un lecteur confirmé lit la partie en noir. A la différence de d’autres collections pour débuter la lecture comme les Sami et Julie, les lettres muettes ne sont pas grisées ici. Il y a également un petit glossaire sur le rabat de couverture pour expliquer certains mots compliqués comme « tintamarre » ou « succulent ».

Dans cette histoire, Malo un petit lapin en a assez de ne manger que des carottes. Il décide désormais de ne plus en manger une seule. Il part ainsi à l’école sans avoir pris son petit déjeuner ni emporter son goûter, sa mère lui ayant prévu des plats à base de carottes (céréales aux carottes, jus de carotte, gâteau aux carottes…). Mais en cours de matinée, Malo a de plus en plus faim. Pourra-t-il manger autre chose que des carottes?

Même si ce roman permet au jeune lecteur d’apprendre à lire, l’histoire et les illustrations ne sont pas en reste. Le petit lapin est très expressif, passant par tout un tas d’émotions (colère, exaspération, honte…). Un très bon moment de lecture avec cette histoire toute mignonne, gourmande et très rigolote avec un petit lapin qui se désespère de ne manger que des carottes!

Participation #3 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant #Plats avec des carottes

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Végétal: « Carottes »

« Older posts

© 2023 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑