Catégorie : Mini découvreur (Page 1 of 23)

Au fil des pages avec Fleurs!

Avec l’arrivée du printemps, j’ai emprunté à la médiathèque plusieurs albums jeunesse sur le thème floral, comme Fleurs! d’Hervé Tullet (éd. Bayard Jeunesse, 2019), un livre-accordéon cartonné sans textes et qui une fois déplié, se termine par un fleur-miroir. Comme toujours avec Hervé Tullet, c’est un livre qui permet aux tout-petits d’explorer avec leurs sens: avec les mains et aussi les yeux, les textures utilisés par l’auteur permettant un jeu d’ombres et de lumières. Place à la contemplation et à la rêverie!

En s’inspirant de ces fleurs, nous faisons à notre tour des dessins avec des feutres Posca sur des feuilles bleues. Un anniversaire approchant, nous fabriquons également une carte d’anniversaire. Je garde également l’idée pour la fête des mères.

Des lanternes japonaises DIY

Mercredi matin, nous faisons des lanternes japonaises. Nous commençons d’abord par dessiner sur une feuille blanche des motifs floraux. Nous la collons sur une feuille colorée (bien mettre de la colle de partout), une rose pour rester dans le ton des fleurs et de l’ambiance printanière actuelle et surtout la frénésie de découpage de mon mini lutin (une activité amusante de motricité fine pour bien apprendre à découper sans que tous les bouts ne fissent à la poubelle).

Puis c’est l’étape du découpage et du collage pour former une jolie lanterne: découper une première bande qui formera l’anse de la lanterne puis plier en deux la feuille, couper des bandes de largeur égale sans aller jusqu’en haut, ouvrir la feuille et en la changeant de sens la coller sur toute la longueur d’une bande.

Avec une autre feuille, nous passons ensuite à la fabrication du fond de la lanterne en faisant un rond de la taille de la lanterne et en ajoutant des encoches à plier. Nous en faisons plusieurs de différentes tailles. Il y en a même avec des dessins de voitures et aussi une sans dessin, juste avec deux feuilles de couleur différente.

Pour d’autres idées de l’Atelier bricolage/loisirs créatifs de ce 16 avril 2021:

Participation #13 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Loisirs créatifs

Des gyôzas avec Mercredi, c’est raviolis!

Ce dimanche 11 avril 2021, nous avons relu Mercredi, c’est raviolis! de Makato Tachibana et Setsuko Hasegawa (éd. L’école des loisirs, 2008), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui contient à la fin une recette de gyôzas – des raviolis japonais. Nous suivons un jeune garçon – le narrateur et sa grande sœur en préparer. Ils commencent par réaliser la pâte. Une fois la pâte reposée, ils l’étalent pour y rajouter la farce préparée par leur mère. Entre rires et chamailleries, ils arrivent même à faire des formes inattendues comme un gyôza pingouin.

L’histoire est rigolote et instructive pour le jeune lecteur cuisinier qui pourra se mettre à la place des deux enfants en se posant des questions similaires sur le déroulement de la recette ou en ayant les mêmes sensations au toucher de la pâte. En effet, les illustrations colorées et expressives décrivent les gestes à accomplir pour réaliser des gyôzas. Un bon moment de lecture gourmand avec cette tranche de vie de deux enfants dans une cuisine!

Les Gourmandises de Syl

Dès la première lecture de cet album, nous avions voulu tester la recette, ce que nous avons pu faire cet après-midi en ayant tous les ingrédients nécessaires à l’exception d’un petit morceau de gingembre. Nous avons ainsi commencé par faire la pâte que nous avons laissé reposer dans un bol avec un torchon humide. Nous avons fait comme les enfants de l’histoire en mélangeant de la farine (175g), de l’eau tiède (mais pas les 90cl indiqué mais plutôt 10/15 cl), de l’huile (1/2 c. à s.) et du sel  (1/2 c. à c.) pour en faire une boule.

Pendant ce temps, nous avons fait la farce comme indiqué dans le livre: nous avons haché un blanc de poulet, 8 champignons de Paris et un blanc de poireau. Puis nous avons rajouté un œuf entier (même si la recette indiquait un demi œuf), de la maïzena (1/2 c. à s.), de la farine (1/2 c. à s.), du sel et du poivre. Nous avons ensuite réservé la farce au frigo tout en continuant à laisser reposer la pâte bien plus longtemps que les 30 minutes mentionnées dans le livre. En effet, nous avons regardé Mon voisin Totoro de Hayao Miyazaki (1988), un film d’animation japonais conseillé à partir de 4 ans.

Une fois le film fini, nous avons travaillé une nouvelle fois la pâte avant de l’étaler comme les deux enfants de l’histoire. Nous avons ainsi pu faire une vingtaine de gyôzas mais sans réussir à faire le gyôza pingouin. Nous avons ensuite tester les deux cuissons proposées: à l’eau (avec un bouillon de cube de volaille) et à l’huile. Nous avons fait un de peu de gyôzas bouillis et un peu plus de gyôzas frits accompagnés de sauce soja (salé ou sucré).

Verdict? C’était très bon dans les deux cas. Alors devrions-nous dire désormais « Dimanche c’est raviolis! » à la place de mercredi voire même lundi? Car je dois bien avouer, le titre de cet album jeunesse m’a fait penser à l’une des répliques cultes du film La vie est un long fleuve tranquille d’Étienne Chatiliez  (1988), « c’est lundi c’est ravioli ».

Après le repas, cet album jeunesse a une nouvelle fois été choisi comme histoire du soir avec aussi Le poisson rouge de Nanami de Yuichi Kasano.

Participation #2 Les Gourmandises de Syl 2021 #Gyôzas

Participation #8 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Livre gourmand

Participation #41 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Gyôzas

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Aliment/Boisson: « Raviolis »

Des Kokeshi DIY

Hier, je me suis amusée, pour la première fois, à dessiner des Kokeshi sur des petites figurines en bois qu’il me restait avec des feutres Posca. Au départ, je pensais en faire en feutrine mais je n’avais pas de tissus avec des motifs floraux. 

Un peu d’histoire: Les Kokeshi sont des poupées traditionnelles japonaises en bois et qui sont devenues au fil du temps bien plus qu’un jouet pour les enfants. Elles sont originaires du Japon du Nord au début du XIXe siècle. Encore aujourd’hui, elles sont fabriquées et peintes à la main. Il en existe de 11 sortes. Avec une tête ronde et un corps cylindrique, elles sont surtout représentées en kimono avec des motifs floraux. Comme objets de décoration, elles sont offertes pour déclarer son amour ou par amitié ou encore comme porte-bonheur.

Pour d’autres idées de l’Atelier bricolage/loisirs créatifs de ce 8 avril 2021: des kokeshi aussi chez Lou mais à partir de rouleaux de papier toilette.

Participation #7 Un mois au Japon 2021 de Hilde et Lou #Loisirs créatifs

Semaine 13 du Projet 52-2021: Œuf

Pour la semaine 13 du Projet 52-2021 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Œuf« . Pile poil dans le thème de ce week-end de Pâques avec les œufs en chocolat. Voici donc nos trouvailles après la chasse au trésor de Pâques avec plein de chocolats que nous avons faites hier après-midi.

Nous avons d’abord commencé par une chasse aux œufs avec de nombreux oeufs en chocolat plus ou moins cachés par le Lapin de Pâques. Puis il fallait également retrouver trois indices. Ces indices étaient accompagnés d’activités trouvés sur Internet et Pinterest. Ils ont servi à déchiffrer le message codé indiquant l’emplacement du trésor: les deux tomes des Chiens Pirates de Clémentine Mélois et Rudy Spiessert (éd. L’école des loisirs, 2019 et 2020), des figurines Octonauts et encore des œufs en chocolat.

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑