Point lecture hebdomadaire #9

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière, celle en cours et sans doute nos prochaines, avec un passage à la médiathèque.

Nos lectures du 27 septembre au 3 octobre 2021:

Des albums jeunesse:

Cette semaine, nous avons relu beaucoup d’albums jeunesse surtout axés sur l’automne et Halloween mais aussi le tome 2 des Chiens pirates, Prisonniers des glaces.

  • (Album jeunesse) 6 aventures au refuge des petits ours de Françoise Le Glohaec et Guillaume Trannoy

Nous avons lu les deux premières histoires de 6 aventures au refuge des petits ours de Françoise Le Glohaec et Guillaume Trannoy (éd. Hemma, 2008), un album jeunesse choisi par mon mini lutin dans la bibliothèque de son école. A la fin de chaque histoire, il y a une note explicative sur l’animal mis en avant, une page de vocabulaire, une page de questions sur la compréhension de l’histoire et un jeu de connaissances sur les animaux.

Dans les deux premières histoires lues, il est question de maltraitance animale, un petit yorkshire ayant été abandonné en forêt par son propriétaire et une autruche ayant fui un zoo. Heureusement, ces animaux seront soignés et trouveront une vie plus agréable au refuge des petits ours. En feuilletant les autres histoires, j’ai vu qu’il était question par exemple des expérimentations animales avec un singe s’étant enfui d’un laboratoire testant des médicaments. Une lecture qui nécessite un accompagnement pour les plus jeunes même si le propos est atténué par les illustrations colorées et les fins heureuses!

  • (Album jeunesse) Capucine, la petite sorcière de Tanguy et Quentin Gréban

Nous avons également lu l’intégrale de Capucine, la petite sorcière de Tanguy et Quentin Gréban (éd. Mijade, rééd. 2020), un album jeunesse comprenant trois histoires. Dans la première histoire, Capucine est victime d’un sort qui la rend toute petite après avoir avalé par mégarde une perle du collier d’une gentille sorcière volée par son père. Elle part rencontrer la sorcière pour briser le sortilège. Dans la deuxième, Capucine apprend la sorcellerie commettant parfois des erreurs, son ami Nicolas se transformant en dragon après qu’elle a raté un sort. Et dans la troisième histoire, un robot pénètre avec Capucine au pays des rêves mais aucun des deux ne sait comment en ressortir. Il est ainsi question de magie, d’amitié, d’apprentissage, de persévérance et de courage. Un bon moment de lecture avec cette apprentie sorcière!

Des romans jeunesse:

  • (Roman jeunesse) Amélia Fang et le trésor des Yétis de Laura Ellen Anderson (T5)

J’ai fini de lire le tome 5 d’Amélia Fang, Amélia Fang et le trésor des Yétis de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2021, 237 pages). Amélia, Florence, Grimaldi et Tangine passent un séjour au mont des Yétis pour les 350 ans de la grand-mère de Florence. Mais alors que la fête bat son plein, des objets pailletés des yétis disparaissent puis plus tard Tangine. Encore une chouette aventure d’Amélia et ses amis qui résolvent une nouvelle fois une enquête pailletée et « citrouillée »!

  • (Roman jeunesse) Les tribulations d’Esther Parmentier, Cadavre haché Vampire fâché, Une enquête sang pour sang de Maëlle Desard

Je lis, je dirai même je dévore, également Les tribulations d’Esther Parmentier, Cadavre haché Vampire fâché, Une enquête sang pour sang de Maëlle Desard (éd. Rageot, 2019, 383 pages), un roman jeunesse pour adolescents repéré chez Tiphanya dans ses coups de cœur. La narration est à l’image du titre du roman, avec de nombreuses références à la pop culture et beaucoup d’humour, avec les premiers pas d’Esther Parmentier en tant que sorcière stagiaire auprès de l’agent Loan qui est chargé d’enquêter sur la disparition d’adolescents à Strasbourg et alentour.

Il y est aussi question de paillettes mais pas les mêmes que dans Amélia Fang. La jeune femme de 19 ans a un tempérament explosif et ne se laisse pas faire par son tuteur, l’agent Loan, même si au vu de son inexpérience du monde magique et de son jeune âge, elle arrive quand même à tout démêler très rapidement. Un très bon moment de lecture en compagnie d’Esther, une sorcière atypique mais attachante! J’ai déjà noté qu’un deuxième tome est paru.

Ma lecture en cours:

(Roman jeunesse) Winterwood, La forêt des âmes perdues de Shea Ernshaw

Le week-end, je lis presque la moitié de Winterwood, La forêt des âmes perdues de Shea Ernshaw (éd. Rageot, 2020, 399 pages) avec l’histoire de Nora Walker, jeune fille de 17 ans et descendante d’une lignée de sorcières qui recueille Oliver Huntsman après l’avoir découvert dans la neige une nuit de pleine lune dans la sombre forêt de Wicker Woods et alors que celui-ci a disparu depuis 15 jours du camp de redressement, en pleine tempête hivernale. Comment a-t-il pu survivre au froid? Et que s’est-il passé le soir de sa disparition? Le style d’écriture est radicalement différent de ma lecture précédente, beaucoup plus poétique et introspectif, alternant les points de vue entre Nora et Oliver sous fond de huis-clos oppressant. J’enchaîne les pages même si j’ai déjà mon idée sur Oliver et la relation qui le lie à Nora.

1 Comment

  1. Nathalie

    Capucine à l’air très mignon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑

%d blogueurs aiment cette page :