Étiquette : lectures d'Halloween (Page 1 of 13)

Point lecture hebdomadaire #65

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), avec une semaine dédiée à un marathon de lectures pour le challenge Halloween.

Nos lectures du 24 au 30 octobre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Un fruit rouge d’Yi Gee Eun

Nous lisons Un fruit rouge d’Yi Gee Eun (éd. Rue du Monde, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans tout mignon et poétique avec un petit ourson qui grimpe dans un arbre à la recherche d’un fruit rouge à manger. Il y est question d’aventure, de lever et coucher de soleil, de relation parent/enfant. Un bon moment de lecture!

  • (BD jeunesse) Le loup en slip n’en fiche pas une de Paul Cauuet, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz (T4)

Nous lisons le tome 4 du Loup en slip, Le loup en slip n’en fiche pas une de Paul Cauuet, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz (éd. Dargaud, 2019, 40 pages), une BD jeunesse toujours drôle, philosophique et sarcastique, la brigade anti-loup arrêtant pour vol le loup en slip et menant son enquête pour savoir comment il peut avoir de l’argent sans travailler. Le loup en slip est toujours aussi généreux et altruiste. Un très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Le phare de Sophie Blackhall

Nous lisons Le phare de Sophie Blackhall (éd. Les éditions des éléphants, 2021), un album jeunesse à partir de 5 ans où l’on suit la vie d’un gardien de phare dans les années 20 jusqu’à l’arrivée de l’éclairage électrique qui remplaça les lampes à huile. Chaque jour, dans la solitude puis au côté de son épouse, le gardien de phare note scrupuleusement dans son journal de bord ce qu’il fait. Son quotidien est rythmé par l’entretien du phare et les ravitaillements, parfois perturbé par les tempêtes. Un très bon moment de lecture instructif et aux jolies illustrations vintage!

  • (Album jeunesse) Par une sombre nuit de tempête de Bill Martin et Barry Root

Nous lisons et relisons Par une sombre nuit de tempête de Bill Martin et Barry Root (éd. Mijade, rééd. 2008), un album jeunesse à partir de 3/4 ans construit en randonnée avec de nombreux objets s’animant lors d’une sombre nuit de tempête: fantôme, tabouret, bougie, porte, hibou, sorcière… Comment tout cela peut-il finir, le vent s’immiscant à son tour? Une histoire halloweenesque qui a beaucoup plu à mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Un ami par magie de Lu Fraser et Sarah Massini

Nous lisons Un ami par magie de Lu Fraser et Sarah Massini (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse joliment illustré. Pour rompre sa solitude, une jeune et gentille sorcière tente de créer une potion d’amitié. Mais il lui manque un des ingrédients de la recette de son grimoire: la fourrure d’un ours éborgné. Et si l’amitié était finalement au rendez-vous? Repéré à sa parution pour le thème et les illustrations de Sarah Massini, j’avais réservé la lecture de cet album jeunesse pour Halloween. Un bon moment de lecture avec cette histoire halloweenesque!

  • (Album jeunesse) Les monstres de la nuit de Magdalena et Christine Davenier

Nous lisons et relisons Les monstres de la nuit de Magdalena et Christine Davenier (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2016) avec Petit Louis, un petit garçon qui n’arrive pas à dormir après que son père lui a lu une histoire de monstres. Seul dans sa chambre, il voit défiler devant lui des monstres: un ogre, une sorcière, un troll et un loup. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse tendre et rigolo, construit en randonnée et qui aborde les rituels du coucher! Même à la fin, les monstres ont droit à un doudou pour dormir. Une histoire qui a également beaucoup plu à mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Je veux mon chapeau de Jon Klassen

Nous lisons Je veux mon chapeau de Jon Klassen (éd. Milan Jeunesse, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Ayant perdu son chapeau rouge et pointu, un ours questionne les autres animaux pour le retrouver. Mais personne n’a l’air d’avoir ce chapeau. Un moment de lecture rigolo avec cet album jeunesse avec une chute inattendue!

  • (BD jeunesse) La Sentinelle du Petit Peuple, La pommade de fée de Carbone et Véronique Barrau et Charline Forns (T1)

J’ai lu le tome 1 de La Sentinelle du Petit Peuple, La pommade de fée de Carbone et Véronique Barrau et Charline Forns (éd. Dupuis, 2021, 56 pages), une BD jeunesse à partir de 6 ans. Alors qu’elle est tenue de se soigner en maison de repos, Adélaïde, la grand-mère d’Elina lui révèle son plus grand secret: elle est la sentinelle du Petit Peuple. Afin qu’Elina puisse prendre sa relève, elle lui transmet la recette de la pommade de fée qui permettra à la jeune fille de voir le petit peuple et de lui apporter son aide, l’ondine du lac ayant disparu. Il y est question de disparition, d’enquête, d’amitié et de bienveillance au coeur d’un Petit Peuple enfantin. Un moment de lecture mignon, bienveillant, joli graphiquement, qui rappelle La Boîte à musique et qui pourra plaire aux jeunes lecteurs amateurs de fantastique et de merveilleux!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Romance historique) Jamais avec le vicomte! de Caroline Linden (T1)

J’ai lu en e-book Jamais avec le vicomte! de Caroline Linden (éd. Harpercollins, rééd. 2022, 471 pages), une romance historique « ennemies to lovers » se déroulant à Londres, en 1822, entre Lady Joan Bennett et Lord Tristan Burke, le meilleur ami de son frère. J’ai bien apprécié ce duo et leurs joutes verbales, chacun d’eux revenant sur la perception qu’il avait de l’autre. Un bon voire très bon moment de lecture légère!

  • (Romance historique) Rivalités, Rendez-vous au printemps de Kate Bateman (T1)

J’ai lu le tome 1 de Rivalités, Rendez-vous au printemps de Kate Bateman (éd. J’ai lu, 2022, 380 pages), une romance historique se déroulant en 1815 entre deux familles de la haute aristocratie anglaise rivales depuis plusieurs siècles, les Montgomery et les Davies mais dont les derniers descendants, en particulier Madeline Montgomery et Gyffud Davies, qui se connaissent depuis l’enfance pourraient mettre un terme à cette rivalité en tentant d’arrêter des contrebandiers, après la découverte d’une grotte sur une parcelle commune aux deux familles. Une lecture agréable et légère, même si parfois les attitudes et échanges entre Madeline et Gyffud étaient trop modernes, surtout pour une jeune femme de la haute aristocratie anglaise qui devait respecter de nombreuses règles de savoir-vivre et de savoir-être hautement chaperonnée et certains rebondissements un brin trop rocambolesques!

  • (Cosy mystery) Les aventures de Lady Swift, Un goût pour le meurtre de Verity Bright (T3)

J’ai lu le tome 3 des aventures de Lady Swift, Un goût pour le meurtre de Verity Bright (éd. La City, 2022, 304 pages), un cosy mystery se déroulant en Angleterre dans les années 20, Lady Eleonor Swift ayant hérité de son oncle du manoir familial, Henley Hall. Après le décès suspect d’un homme politique lors d’un repas, la cuisinière est la principale suspecte. Mais Lady Swift la pense innocente et tout en briguant le mandat politique du défunt, elle décide de mener son enquête avec l’aide de son majordome, Clifford.

Dans cette enquête, il est question de la condition de la femme dans les années 20, en particulier du droit de vote (limitée à certaines femmes âgées de 30 ans) et du rôle des suffragettes pour faire modifier la loi même si cette thématique aurait pu être plus développée, ne servant que de ressort dramatique pour permettre à la jeune femme d’interroger les différents candidats et possibles suspects. Le duo Eleonor/Clifford fonctionne toujours aussi bien, leurs échanges étant toujours aussi vifs et non dénués d’humour. J’ai apprécié également que Lancelot soit peu présent, même si je regrette une nouvelle fois qu’Eleonor se soit entichée de lui plutôt que du commissaire divisionnaire Seldon qui est trop peu présent à mon goût. La série livresque comptant désormais 12 tomes en VO, j’espère que la romance tournera bientôt entre la jeune femme et Seldon plutôt qu’avec le très puéril et peu charismatique Lancelot.

Mes lectures en cours:

  • (Saga feuilletonnée fantastique) Blackwater, La crue de Michael Mcdowell (T1)

J’ai commencé à lire (118 pages lues) le tome 1 de Blackwater, La crue de Michael Mcdowell (éd. Monsieur Toussaint Louverture, 2022), une saga fantastique feuilletonnée qui comprend 6 tomes sur la famille Caskey. Après la crue qui a ravagé Perdido, une petite ville ségrégationniste du Sud de l’Alabama en 1919, les habitants attendent la décrue pour tenter ce qui peut l’être. Accompagné de son domestique noir, Oscar Caskey est surpris en découvrant dans un des hôtels de la ville, une jeune femme: Elinor Dammert. Pour le moment, je ne suis pas emballée par ma lecture, le ressort fantastique autour du personnage d’Elinor Dammert étant trop flagrant et sans subtilités même si ses intentions restent pour le moment mystérieuses et les habitants de Perdido très caricaturaux, en particulier la riche et puissante famille Caskey.

  • (Roman policier historique) Une enquête de Perveen Mistry, La malédiction de Satapur de Sujata Massey (T2)

J’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 6 (78 pages lues) la deuxième aventure de Perveen Mistry, La malédiction de Satapur de Sujata Massey (éd. Charleston, 2021, 485 pages), un roman policier historique se déroulant en 1922 dans les Indes britanniques, Perveen Mistry, désormais avocate associée au sein du cabinet de son père accepte la mission du gouvernement britannique de se rendre dans le petit Etat princier de Satapur afin de résoudre un différend entre la maharani douairière et sa belle-fille quant à l’éducation à donner au jeune maharadjah héritier de 10 ans. Et si la vie même de ce dernier était en danger? Pour le moment, j’apprécie ma lecture avec l’arrivée de Perveen Mistry chez l’agent britannique, Colin Wythe Sandringham. 

Au fil des pages avec le tome 2 d’Eli & Gaston

J’ai lu le tome 2 d’Eli & Gaston, La forêt des souvenirs de Céline Deregnaucourt et  Ludovic Villain (éd. Ankama, 2021, 104 pages), une BD jeunesse à partir de 7 ans et qui se finit avec un petit cahier graphique. Alors qu’elle passe ses vacances d’automne chez sa grand-mère Jo avec son chat Gaston, Eli vient en aide à une jeune fille dont le grand-père également Gardien a perdu la mémoire. Arriveront-ils à temps sur l’île oubliée sur laquelle se trouve le remède?

Comme je le supposais à la fin de la lecture du tome précédent, j’en apprends plus sur les gardiens de la forêt et le passé de la grand-mère d’Eli. La jeune fille est toujours aussi courageuse et prompte à aider les autres autant que son adorable chat Gaston est gourmand. Les illustrations aux couleurs automnales de Céline Deregnaucourt sont tout aussi mignonnes que dans le premier tome avec son lot de petits personnages fantastiques comme les roule-cailloux. Un bon moment de lecture fantastique avant tout pour les illustrations, l’intrigue étant plus classique dans ce tome tout en abordant chez les jeunes lecteurs le thème de la perte de mémoire (qui ici peut se soigner grâce à une mystérieuse fleur) et en permettant à Eli de poursuivre sa quête initiatique en faisant preuve de courage et d’entraide!

Participation #16 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #BD jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Prénom: « Gaston »

Participation #103 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Point lecture hebdomadaire #62

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), avec encore cette semaine et celles à venir une prédominante pour les lectures automnales et halloweenesques, l’automne étant arrivé et le challenge Halloween de Hilde et Lou ayant débuté le 23 septembre 2022.

Nos lectures du 3 au 9 octobre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) 20 bonnes raisons d’aller à l’école de Michaël Escoffier et Romain Guyard

Nous lisons et relisons 20 bonnes raisons d’aller à l’école de Michaël Escoffier et Romain Guyard (éd. Frimousse, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Un jeune garçon explique ce qu’il se passerait s’il n’allait pas à l’école et qu’il n’apprenait pas à lire et à écrire. Coup de cœur pour mon mini lutin et un très bon moment de lecture pour moi avec cet album jeunesse complètement loufoque dans lequel nous croisons des pirates, des super-héros en couches et d’inquiétantes limaces géantes! Pas sûre pour autant que les enfants seront convaincus par l’argumentaire…

  • (BD jeunesse) Polo, Le malin petit fantôme de Régis Faller (T3)

Nous lisons le tome 3 de Polo, Le malin petit fantôme de Régis Faller (éd. Bayard Jeunesse, 2015, 62 pages), une BD jeunesse à partir de 3 ans. Sur le nuage Lunapark, Polo est entraîné par les Luniens dans le train fantôme. Mais le fantôme mécanique tombe en panne. Polo décide d’aller chez le koala afin de le réparer. Et si le fantôme devenait vivant? Encore une histoire toute mignonne, rigolote et halloweenesque, avec peu de texte, en compagnie de Polo, d’un gentil fantôme et des Luniens!

  • (Album jeunesse) Cette maison est hantée d’Oliver Jeffers

Nous avons lu Cette maison est hantée d’Oliver Jeffers (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2022), un album jeunesse grand format avec des calques blancs et à partir de 3/4 ans. Une petite fille visite une maison hantée mais doute qu’elle le soit vraiment. En effet, passant de pièce en pièce, elle n’arrive pas à voir les gentils fantômes farceurs contrairement à nous lecteurs. Les illustrations de la maison hantée sont de vieilles photographies en noir et blanc qui rendent l’endroit lugubre et gothique et qui est en totale décalage avec les dessins enfantins des fantômes et même de la petite fille (la seule à être colorée en vert et bleu). Un très bon moment de lecture avec cet album-jeu participatif pour se faire gentiment peur et sur le même principe que Même pas peur! de Quentin Gréban que nous lisons et relisons aussi depuis début octobre!

  • (Album jeunesse) Les Musiciens de la Nouvelle-Brême de Pierre Delye et Cécile Hudrisier

Nous avons lu Les Musiciens de la Nouvelle-Brême de Pierre Delye et Cécile Hudrisier (éd. Didier Jeunesse, 2010), un album jeunesse à partir de 5 ans et qui revisite le conte traditionnel des frères Grimm paru pour la première fois en 1819 en le situant au Canada. Franky le caribou, Max le castor, Dexter le raton laveur et Charlie le grizzli sont tous les quatre passionnés de musique. Ils décident de se rendre à la Nouvelle-Brême mais en chemin, ils voient des braconniers. Un très bon moment de lecture rigolo avec ce conte qui se termine sur une jolie morale et qui fait la part belle à la musique, à l’amitié et à l’entraide!

  • (BD jeunesse) Princesse Sara, Toutes les aurores du  monde d’Audrey Alwett, Nora Moretti et Claudia Palescandolo (T14)

J’ai lu le tome 14 de Princesse Sara, Toutes les aurores du  monde d’Audrey Alwett, Nora Moretti et Claudia Palescandolo (éd. Soleil, 2022, 48 pages), une BD jeunesse à partir de 12 ans et qui commence un nouveau cycle. A bord de l’université volante, Sara Crewe est arrivée au Japon avec Lavinia et Donald. Mais ils ne peuvent descendre sur le sol japonais à moins que Sara accepte le marché proposé par l’ambassadeur du Japon et peut-être ainsi maintenir la paix entre l’Angleterre et le Japon. Ce nouveau cycle est bien éloigné de l’histoire originelle mais continue à développer son univers steampunk graphiquement très joli et depuis le départ de James offre les prémisses d’une nouvelle romance, Lavinia s’étant éprise de Sara. Un moment de lecture agréable surtout pour les illustrations, ayant été moins emballée par l’intrigue!

  • (BD jeunesse) Fils de Sorcières de Maxe L’Hermenier et Steven Dondt – Stedho (T1)

Pour une lecture commune avec Hilde, j’ai lu le tome 1 de Fils de Sorcières de Maxe L’Hermenier et Steven Dondt – Stedho (éd. Jungle, 2019, 72 pages), une BD jeunesse à partir de 9 ans qui adapte le roman éponyme de Pierre Bottero paru pour la première fois en 2003 et qui se finit avec un dossier pédagogique pour aller un peu plus loin. Âgé de 10 ans, Jean Sylvestre vit avec sa mère et sa petite sœur Lisa à Paris.Mais sa famille est spéciale, les femmes étant sorcières, de mère en fille. Même sa petite sœur maîtrise déjà ses pouvoirs. Lorsqu’un horrible buveur de magie s’en prend à sa famille en changeant ses tantes et même sa mère en poupées de chiffon, sauf Lisa qui arrive à lui échapper, Jean décide de demander de l’aide à son père qu’il n’a pas revu depuis 5 ans. Ensemble, parviendront-ils à anéantir le buveur de magie? Il y est ainsi question de magie/sorcellerie mais aussi et surtout de famille au sens large. Un moment de lecture agréable racontée du point de vue de Jean et au scénario classique, même si les illustrations ne m’ont pas particulièrement plu, qui fait la part belle aux beaux sentiments et où la famille prime sur la magie!

  • (Comics) Scary Godmother, Une terrifiante marraine de Jill Thompson

J’ai lu Scary Godmother, Une terrifiante marraine de Jill Thompson (éd. Delcourt, 2013, 208 pages), un comics regroupant 5 histoires parues pour la première fois aux États-Unis en 1997 et mettant en scène Scary Godmother, une gentille sorcière au look gentiment creepy, coloré et loufoque accompagnée de son chat et de nombreux gentils monstres espiègles. Dans la première histoire, une petite fille Hanna Marie fête pour la première Halloween avec les grands, sous la responsabilité de son cousin Jimmy. Mais ce dernier n’est pas content de devoir s’occuper de sa jeune cousine et décide avec ses amis de lui jouer un mauvais tour.  Grâce à l’aide de sa marraine, Hanna Marie parviendra-t-elle à surmonter sa peur? Puis dans les histoires suivantes, nous retrouvons les mêmes protagonistes, Scary Godmother faisant désormais partie du quotidien d’Hanna Marie comme les gentils monstres qui sont devenus ses amis. Un bon moment de lecture avec cette gentille marraine pas si terrifiante que ça!

  • (Roman ado) Carabosse, La légende des cinq Royaumes de Michel Honaker

J’ai fini de lire Carabosse, La légende des cinq Royaumes de Michel Honaker (éd. Flammarion, 2014, 372 pages), un roman pour adolescents à la jolie illustration de couverture de François Roca et qui revisite le conte de La Belle au Bois-Dormant de Charles Perrault. Le roman se passe en deux temps, le premier livre consacré à la naissance d’une septième fée, Carabosse et le second livre reprenant 18 ans plus tard après la naissance d’Aurore, la Belle au bois dormant plongée dans le sommeil grâce à la fée Lilas qui tente sans relâche de trouver le prince charmant capable de rompre le sortilège et de mettre fin à la régence de Carabosse. Il y est question de magie, de jalousie, de vengeance, d’amour et de destinée. Le personnage de Carabosse m’a fait penser à celui de la fée Morgane dans les légendes arthuriennes, que ce soit son amour à sens unique pour le roi ou le fait que son fils Clèves tue en son nom tous les autres fées. Une bien jolie version revisitée du conte traditionnel centrée sur Carabosse et dans laquelle on croise des hommes-loups ensorcelés et contrôlés par la méchante fée ainsi qu’un prince charmant à la noblesse de cœur!

Ma lecture en cours:

(Roman policier) L’orpheline de Salisbury d’Ann Granger

J’ai commencé à lire les deux premiers chapitres de L’orpheline de Salisbury d’Ann Granger (éd. 10/18, coll. Grands Détectives, 2020, 360 pages), un roman policier qui correspond au tome 7 de la série livresque « Lizzie et Ben Ross ». Alors que le brouillard s’est abattu sur Londres en ce mois de mars 1870, Benjamin Ross est chargé d’enquêter sur le décès d’une jeune femme découverte dans une poubelle derrière un restaurant de Piccadilly.

Au fil des pages avec La fille qui avait bu la lune

J’ai lu La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill (éd. S.N. Editions Anne Carrière, 2017, 366 pages), un roman jeunesse fantasy pour les adolescents à la magnifique illustration de couverture. Chaque année, les habitants du Protectorat sacrifient un bébé à la terrifiante Sorcière des bois afin d’échapper son courroux. Or il existe bien une sorcière – la sorcière Xan âgée de plus de 500 ans – qui récupère les bébés pour les confier à des familles aimantes des Cités Franches et qui ne comprend pas pourquoi ces abandons et n’ose jamais s’attarder près du Protectorat sur lequel pèse un gigantesque nuage de chagrin.  Une année, elle recueille un bébé qu’elle décide d’élever comme sa petite fille avec l’aide de Glerk, le Monstre des Marais et de Fyrian, un dragonus minusculus, après lui avoir fait boire par erreur le clair de lune et qu’elle nomme Luna.

Au même moment, la mère du bébé dite « Démente »  est enfermée dans une tour et un jeune adolescent de 13 ans, Antain est fortement marqué par ce jour du sacrifice. L’histoire alterne alors sur plus de 10 ans entre la vie quotidienne d’un côté de Luna et de sa famille adoptive et de l’autre d’Antain et de la Démente afin d’en savoir plus autour de ce troublant jour du sacrifice et ce qui se cache derrière. Il y est ainsi question de quête initiatique et identitaire (la sorcière Xan ayant bridé les pouvoirs de Luna jusqu’à ses 13 ans), d’oubli, de famille, de magie, d’asservissement et de faux semblants pour maintenir dans la peur tout un peuple… Un très bon moment de lecture avec ce roman jeunesse à l’écriture fluide et addictive!

Participation #12 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #Roman jeunesse fantasy

Participation #25 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Sorcière

Participation #97 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Verbe: « Avait bu »

Au fil des pages avec le tome 1 d’Oscar et Carrosse

Repéré l’année dernière chez Syl pendant Halloween, j’ai emprunté à la médiathèque le tome 1 d’Oscar et Carrosse, La soupe de pâtes de Ludovic Lecomte et Irène Bonacina (éd. L’école des loisirs, coll. Moucheron, 2020, 47 pages), un roman jeunesse à partir de 6 ans. Comme tous les matins, lorsqu’il quitte la fête foraine, Oscar un squelette se dépêche de regagner sa roulotte en évitant les chiens qui veulent le dévorer. Mais un jour, un petit chien attend devant sa porte. Las, Oscar lui propose un bol de soupe de pâtes alphabet. Et si le petit chien apprenait ainsi à lire?

Il y est question d’amitié et d’apprentissage de la lecture, le jeune lecteur pouvant facilement s’identifier à Carrosse. Les illustrations pastel sont adorables, le duo très expressif. Coup de cœur pour cette histoire toute mignonne et rigolote avec un gentil squelette! Il existe d’autres tomes parus en 2021, La fête foraine que nous avons aussi lu et apprécié, Quel cirque! et un autre paru en 2022, Le poisson rouge.

Au passage, je valide une nouvelle fois la catégorie « Plat (salé) » du Menu complet du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.

Pour un autre avis sur ce tome 1: Syl.

Participation #11 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #47 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Menu complet (Plat (salé)/Soupe de pâtes)

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Prénom: « Oscar »

Participation #95 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑