Étiquette : lectures d'Halloween (Page 1 of 6)

Au fil des pages avec Le petit ogre veut aller à l’école

Nous lisons, dans nos derniers emprunts à la médiathèque, Le petit ogre veut aller à l’école de Marie-Agnès Gaudrat et David Parkins (éd. Bayard Jeunesse, coll. Les Belles Histoires, 2007), un album jeunesse à partir de 3 ans. Un petit ogre vit avec ses parents qui passent leur temps à manger des enfants. Mais lui s’ennuie et rêve de pâtisseries. Un jour, après avoir trouvé un livre oublié par un petit garçon et qu’il n’arrive pas à déchiffrer, il convainc ses parents d’aller à l’école. Il découvre le plaisir des livres. Parviendra-t-il à donner le goût de la lecture aussi à ses parents et à les faire renoncer à la chair fraîche? Peut-être avec un livre de recettes?

Dans cette histoire, les rôles sont inversés puisque le goût de la lecture est transmis par l’enfant. L’illustrateur décrit des ogres très expressifs, notamment dans les émotions ressenties en écoutant ou en lisant une histoire. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse sur l’école et le plaisir de la lecture! D’ailleurs, cet album est souvent étudié en maternelle.

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Ogre

Participation #62 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Au pays des Ogres

Participation #21 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #Pâtisseries

Au fil des pages avec Les fantômes zen

Lors du Challenge Halloween 2020, j’ai lu Les fantômes zen de John J. Muth (éd. Fei, 2016), un album jeunesse à partir de 6 ans et que j’avais repéré l’année dernière chez Bidib. Le jour d’Halloween, trois enfants, Michael, Karl et Addy se préparent pour les festivités. A la nuit tombée, après la collecte de bonbons, Source-Tranquille, un panda calme et zen, les invitent chez lui pour écouter une histoire de fantômes, celle de la légende de la jeune Senjo éprise de son ami d’enfance et promise par ses parents à un autre homme fortuné. Et nous, lecteurs, nous nous laissons plonger également dans ce conte à l’intérieur de l’histoire. Quel en sera le dénouement?

L’auteur nous offre une histoire halloweenesque surprenante, énigmatique et qui invite à la réflexion philosophique via le personnage de Source-Tranquille faisant le lien entre les deux histoires du présent et du passé. En effet, que ce soit le choix du déguisement entre hibou ou pirate d’un des trois enfants ou le dilemme amoureux de Senjo, il est question de dualité entre corps et esprit ou de coexistence des deux, chacun devant trouver sa propre réponse.

Les illustrations à l’aquarelle sont magnifiques et reprennent également cette dualité dans l’emploi des couleurs avec des couleurs chaudes pour l’effervescence joyeuse de la fête d’Halloween avec les trois enfants et des couleurs froides pour la légende de la jeune Senjo racontée par le panda et qui semble bien triste et s’étant déroulée dans des temps anciens. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui permet d’initier les jeunes lecteurs à la philosophie bouddhiste zen! En effet, l’auteur a rajouté une note à la fin de l’album pour apporter un éclairage à son histoire qui renvoie à l’un des koans de La barrière sans porte de Wumen Huikai, moine bouddhiste chinois qui a publié ce recueil en 1228. Chaque lecteur donnera ainsi sa propre interprétation à cette histoire de fantôme énigmatique, l’histoire se finissant sur une mise en abîme.

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: Bidib.

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Fantôme

Participation #61 Contes & Légendes 2020 de Bidib#légende chinoise

Participation #19 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #bonbons

Notre sélection « Monstres » pour le Challenge Halloween

Pour cette édition 2020 du Challenge Halloween, je continue dans mes sélections spéciales Halloween avec cette fois les Monstres et créatures fantastiques d’autant qu’hier nous avons relu Max le terrible.

Des albums jeunesse:

  • Cher monstre d’Emma Yarlett (éd. Albin Michel Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Julia et les monstres perdus de Ben Hatke (éd. Dargaud Jeunesse, 2017), une bande dessinée pour les 3-6 ans au format à l’italienne
  • Le monstre du placard existe et je vais vous le prouver… d’Antoine Dole et Bruno Salamone (éd. Actes Sud Junior, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Plus gros que le ventre de Michaël Escoffier et Amandine Piu (éd. Frimousse, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Cap ou pas cap? de Nicole Maubert (éd. Milan, 2018, un album jeunesse pop-up et cartonné pour les tout-petits
  • Glouton, Le croqueur de livres d’Emma Yarlett (éd. Gründ, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Gare au monstre! de Sunghee Shin (éd. Circonflexe, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Max le terrible d’Ed Vere (éd. Milan, 2016), un album jeunesse au format d’une bande dessinée à partir de 3 ans
  • Gruffalo de Julia Donaldson et Axel Scheffler (éd. Gallimard Jeunesse, rééd. 2019), un album jeunesse à partir de 3/4 ans
  • Gloups de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon (éd. L’école des loisirs, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • La couleur des émotions d’Anna Llenas (éd. Quatre Fleuves, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Bob & Marley, Le monstre de Frédéric Marais et Thierry Dedieu (éd. Seuil Jeunesse, 2016), album jeunesse dès 3 ans

Des BD jeunesse:

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Monstre

Au fil des pages avec L’ogre et les sept frères Biquet

Nous empruntons à la médiathèque L’ogre et les sept frères Biquet de Véronique Cauchy et Fabien Öckto Lambert (éd. Circonflexe, 2016), un album jeunesse à partir de 5 ans et détournant de façon hilarante le conte du Loup et des sept chevreaux des frères Grimm. A l’approche de Noël, un ogre affamé jette son dévolu sur sept frères Biquet que leur mère a laissé seuls chez eux le temps de faire des courses. Mais contrairement à ce qu’il s’attendait, ce n’est pas si simple de les amadouer pour les dévorer. L’ogre sera-t-il plus rusé que les enfants pour arriver à ses fins?

L’histoire est un mélange d’humour et de suspense, l’ogre usant comme dans le conte revisité de nombreux subterfuges modernes pour rentrer dans la maison jusqu’à emprunter les habits du Père Noël. Les illustrations sont remplies de détails et de clins d’œil à notre monde moderne en incluant même, de façon totalement incongrue, une page de pub. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse loufoque qui fait la transition entre Halloween et Noël!

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Ogre

Participation #60 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Au pays des Ogres

Challenge Petit Bac d’Enna #13 Catégorie Mot au pluriel: « Frères »

Challenge Christmas Time de MyaRosa #Album jeunesse

Un second RAT gourmand et cosy d’Halloween 2020

Après un premier RAT gourmand début octobre, nous clôturons en beauté l’édition 2020 du Challenge Halloween avec un second RAT gourmand et cosy du 6 au 8 novembre 2020. Que nous ont concocté nos quatre sorcières, Hilde, Lou, Fondant et Bidib? Un marathon halloweenesque bien sûr mais pas que…

Outre les défis « traditionnels », trois petits nouveaux font leur apparition:

  • Défi l'étrange Noël.jpgla mission « Étrange Noël » en proposant une référence mixant Halloween et fêtes de fin d’année ou alternant les deux
  • un défi « Contes et Légendes »: Sorcières, Ogres ou tout conte et/ou légende halloweenesque – fantastique ou merveilleusement inquiétante
  • Défi celte.jpgun défi Celte avec une lecture mettant à l’honneur la littérature et la culture de l’Écosse, de l’Irlande et /ou du Pays de Galles. En effet, en novembre, c’est le mois celte avec Cryssilda.

Étant précisé que ces défis sont facultatifs et sont toujours amusants à relever.

Mais avant la lecture et les échanges entre blogs et/ou réseaux sociaux de suivi, je prépare une petite PAL avec ce qui nous restait à lire ou relire du mois dernier ou que j’ai pu récupérer quelques jours avant le confinement à la médiathèque et/ou en librairie. J’avoue que nous avons déjà commencé les lectures de Noël.

Déjà au précédent RAT, j’avais voulu lire Dix de Marine Carteron (éd. du Rouergue, 2019) et aussi relire Macbeth de William Shakespeare et Les fantômes de Klontarf de Colin Thiele (éd. Flammarion, coll. Père Castor, 1991).

Je rajoute aussi d’autres lectures que je comptais lire d’ici la fin du confinement puisque pour la plupart ce sont des emprunts en médiathèque:

  • le livre 1 de Warren 13, L’œil-qui-voit-tout de Tania Del Rio et Will Staehle (éd. Milan, 2016), un roman jeunesse à partir de 9 ans et repéré pendant le RAT précédent chez Bidib et Syl (EN COURS DE LECTURE)
  • Victor et la sorcière d’Olga Lecaye (éd. L’école des loisirs, 1999), un album jeunesse
  • Mon ogre est un papa de Charles Castella (éd. L’école des loisirs, coll. « Mouche », 2008), un roman jeunesse
  • Comment ratatiner les ogres? de Catherine Leblanc et Roland Garrigue (éd. Glénat, 2011), un album jeunesse et déjà chroniqué par Bidib
  • Blanche-Neige illustré par Éric Battut, d’après les Frères Grimm (éd. Didier Jeunesse, 2002), un album jeunesse
  • le tome 4 d’Amélia Fang, Le goûter complètement fabuleux de Laura Ellen Anderson (éd. Casterman, 2020), un roman jeunesse fantasy à partir de 8 ans (LU)
  • Cottage, fantômes et guet-apens d’Ann Granger (éd. 10/18, 2020), un roman que j’ai acheté aussi pour le Challenge British Mysteries.

Dois-je rajouter que d’autres albums jeunesse se grefferont dans cette sélection? Car à bien y regarder, il y a déjà celui des Monsieur Madame fêtent Halloween de Roger Hargreaves (éd. Hachette Jeunesse, 2018) qui s’est glissée sur la photo de présentation.

Pour d’autres idées de lectures, les autres participants du RAT: Lou, Hilde, Bidib, FondantSamarian, Chicky Poo, Myrtille, Blandine, Clarabel et Missycornish, Touloulou. et Cryssilda. Sans oublier L’Orouge qui lit aussi à nos côtés.

A vendredi pour le début du RAT!

Ce vendredi 6 novembre 2020, c’est parti pour un marathon de lectures cosy. Je commence par un petit tour sur les blogs des marathoniennes, Fondant s’étant déjà mise dans l’ambiance du RAT hier. Maintenant il me reste à trouver ma première lecture. Et hasard du calendrier c’est Halloween à l’école alors les déguisements sont de sortie.

Je passe ma première matinée en compagnie de la gentille vampirette, Amélia Fang, de sa citrouille Trouille et de ses amis en lisant le tome 4, Amélia Fang, Le goûter complètement fabuleux de Laura Ellen Anderson. Alors qu’ils sont partis en camp d’été sur l’île Prune-au-Sucre, Amélia et ses amis sont victimes d’un maléfice en mangeant des prunes lumineuses et dorées du Prunier sucré. Ils rétrécissent jusqu’à atteindre la taille minuscule d’insectes. Parviendront-ils à rompre le maléfice?

Que d’aventures encore avec cette petite bande d’amis très unis et qui sont confrontés à un maléfice qui fait penser au début à Alice au pays des merveilles ou à Chéri j’ai rétréci les gosses. Une première lecture cosy et gourmande (237 pages lues)!

11h30 approchant, il est temps de penser au déjeuner. En attendant de récupérer mon petit vampire, je commence à lire quelques pages de Dix de Marine Carteron et qui commence par la découverte d’un homme récemment tué. Bon appétit à tous!

Dans l’après-midi, je continue un peu Dix même si d’autres tâches de la vie quotidienne m’attendent avant l’heure du goûter et un cappuccino. Je suis toujours dans la mise en place de l’intrigue avec l’arrivée des candidats lycéens très stéréotypés d’une émission de téléréalité sur l’île perdue de Bretagne. Je reprendrai ce roman ce soir au chapitre III (60 pages lues).

Vers 20h30, je fais un petit tour des blogs des autres participantes. Hilde, Chicky Poo, Missycornish et Blandine nous ont rejointes en fin d’après-midi. Avant de continuer Dix, j’actualise mon billet en rajoutant nos lectures de fin d’après-midi.

Il s’agit – vous vous en doutez – d’albums jeunesse avec des relectures du moment et qui sont rigolotes. Nous relisons d’abord Les Fantômes ne frappent pas à la porte d’Eulalia Canal et Rocio Bonilla (éd. Père Fouettard, 2020), un album jeunesse à partir de 5 ans. Jalouse, Marmotte invente une histoire de fantômes pour empêcher Canard de venir goûter avec Ours et elle. Une très jolie histoire d’amitié avec des petites notes gourmandes entre le gâteau et le chocolat chaud!

Puis nous relisons Ouste! de Sally Grindley et Peter Utton (éd. L’école des loisirs, 2013), un album jeunesse à flaps à partir de 3 ans. Ce livre participatif est sur le même principe que Chhht! des mêmes auteurs, cette fois-ci le jeune lecteur étant invité à faire demi-tour pour ne pas rencontrer de dangereux ours habitant dans une maison au fond d’une forêt sombre.

Avec cet album jeunesse, nous validons le défi « Contes et Légendes », l’histoire faisant penser à l’ogre de Chhht (« Danger! Ici on mange des enfants ») et multipliant les références à Boucle d’Or et les trois ours. Une lecture pour se faire gentiment peur à chaque fois qu’un flap est soulevé!

Pour l’histoire du soir, c’est aussi une relecture rigolote du moment avec un petit album jeunesse cartonné suffisamment court pour lutter contre la fatigue après une semaine de reprise d’école en mode reconfinement. Il s’agit de Lucien le magicien d’Anne Loyer et Marjorie Béal (éd. Tourbillon, coll. Premières histoires des petits, 2014). Lucien est un petit garçon espiègle qui fait des tours de magie. S’agit-il de magie ou de petites bêtises/maladresses du quotidien? Une chouette lecture cosy pour s’endormir paisiblement.

Il est 21h40. Je m’arrête là pour ce soir pour continuer ma lecture de Dix. Bonne soirée à tous et à demain!

Ce samedi 7 novembre 2020, réveillée à 6h (c’est quand même mieux que les 4h d’hier matin du petit vampire) et après le petit déjeuner, je me replonge dans la lecture de Dix au chapitre V pendant que le petit vampire joue ou « lit » son Cherche et trouve, au pays du Père Noël

Il m’interrompt également pour une relecture hilarante et gourmande du tome 10 d’Ana Ana, Ana Ana est malade. Comment ça vous ne connaissez pas ce met succulent de carotte plongée dans un pot de miel comme remède à la grippe? Puis je retourne dans ma lecture de Dix où une Voix enregistrée sème le trouble, et même la mort, sur l’île.

Je termine Dix peu après 14h30 (303 pages lues), la fin arrivant un peu trop rapidement à mon goût et laissant des questions sans réponse. Une lecture plaisante même si j’avais deviné le coupable très tôt dans ma lecture et qui me donne envie de relire le premier roman policier que j’avais lu d’Agatha Christie, Les dix petits nègres renommé très récemment Ils étaient dix. Et au passage, le défi 666 pages validé! Je fais ensuite une pause lecture ou pas puisque je fais un tour sur les blogs des autres participantes, L’Orouge  et Touloulou nous ayant aussi rejointes.

Après le goûter, nous faisons des expériences halloweenesques que j’avais vu passer il y a quelques semaines sur Instagram. Nous avions déjà fait sur le même principe scientifique l’expérience du volcan. Alors voici notre citrouille Jack O’Lanterne et notre monstre diabolique. Et aussi une boisson spéciale pour Bidib pour accompagner son goûter de cet après-midi. Pour la recette, du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc et du colorant alimentaire. Le tout étant comestible, ça valide le défi gourmand d’un plat qui rappelle l’univers des sorcières?!

Puis avant et après le repas, nous relisons des albums jeunesse. Nous commençons par Stick Man de Julia Donaldson et Axel Scheffler éd. Alison Green Books, 2008), un album jeunesse en anglais à partir de 3 ans et qui nous fait basculer dans les lectures de Noël.

Pour les deux histoires du soir, nous relisons Splat à la chasse aux citrouilles de Rob Scotton (éd. Nathan, 2019), un album jeunesse qui nous permet au passage de valider le défi Mr. Jack (lire un titre avec une citrouille en couverture) et de laisser tout le jus de pomme aux sardines à Splat.

Puis nous enchaînons avec Vive l’hiver! de Leen Van Durme (éd. Ballon Media, 2012), un album jeunesse cartonné à partir de 2 ans et qui nous rappelle nos journées à la neige.

Avant une soirée devant la série Bienvenue à Sanditon dont j’ai regardé les deux premiers épisodes samedi dernier et qui est une adaptation du roman inachevé de Jane Austen, je vais lire un petit peu après un passage chez les autres participantes auxquelles se sont rajoutées Samarian et Cryssilda. Bonne soirée à toutes et à demain!

Ce dimanche 8 novembre 2020, encore un réveil matinal mais un peu plus tard que les jours précédents, à 6h15. Après le petit déjeuner, je continue de lire le tome 2 des Aventures d’Agathabaga la sorcière! d’Arthur Ténor et Valérie Michaut (éd. Lito, 2019), ayant lu hier soir la première des sept histoires, Agathabaga part en cure de remise en formes. Avec ses animaux de compagnie, Agathabaga se rend dans « un authentique château écossais hanté ». Une histoire qui me permet de valider, à ma grande surprise, le défi Celte!

Puis après un second café, je commence à lire le tome 1 de Warren 13, L’œil-qui-voit-tout de Tania Del Rio et Will Staehle (114 pages lues pour le moment). Warren 13, un jeune garçon de 12 ans à la tête de crapaud habite dans un vieux hôtel délabré avec son oncle Raoul et sa femme, Annaconda. Il est le souffre-douleur de sa tante sorcière qui n’aspire qu’à une chose: découvrir par tous les moyens L’oeil-qui-voit-tout. Comme dans les contes de fées, ce garçon-crapaud finira-t-il prince? Et quel est donc cet oeil-qui-voit-tout? Je retourne dans ma lecture pour percer le mystère.

11h30, c’est le moment de passer chez les autres participantes avant notre déjeuner, des crêpes (poke à Blandine et sa crêpe party d’hier soir). Finalement, je fais ce petit tour après, vers 14h.

L’après-midi passe vite et avec très peu de lectures, si ce n’est, en début d’après-midi, le tome 2 d’Ourse et Lapin, Un intrus dans la vallée de Julian Gough et Jim Field (éd. Flammarion Jeunesse, 2017), un roman jeunesse à partir de 7/8 ans. Au printemps, un pivert s’installe dans la vallée. Sa présence très bruyante rend furieux Lapin.

Et aussi les deux histoires du soir – des relectures d’albums jeunesse à partir de 3 ans. Nous commençons par relire Jules et le renard de Joe Todd-Stanton (éd. L’école des loisirs, rééd. 2020), une jolie amitié improbable entre un souriceau solitaire et un renard affamé.

Puis nous enchaînons avec Edmond et ses amis, La pièce secrète d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant (éd. Nathan, 2020), Edmond l’écureuil découvrant une pièce secrète sous le châtaignier.

Ce 9 novembre 2020, j’actualise une dernière fois ce billet de week-end de RAT qui s’est terminé hier soir en avançant de quelques chapitres Warren 13 et que je finirai sans doute aujourd’hui. Ce ne sera pas encore cette fois que je relèverai le défi de lire une heure à la bougie. Mais avec cette large palette de lecture multi-saisons, nous avons validé le défi « Étrange Noël » avec une ambiance Noëloween, comme l’a si bien dit Hilde. Je vais désormais cette semaine terminer mes derniers billets halloweenesques. Mais avant un dernier petit tour chez les autres participantes pour voir comment elles ont passé leur dernière soirée de marathon. Bonne semaine à tous!

Logo RAT 2.png

Challenge Halloween #RAT de Hilde, Lou, Bidib et Fondant

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑