Notre sélection « Ogres » du Challenge Halloween

Après notre sélection « Sorcières », voici notre sélection « Fuyons les ogres » avec des livres aussi déjà lus et/ou chroniqués les années précédentes. En effet, cette année, le Challenge Halloween de Hilde et Lou s’associe avec le Challenge Contes et Légendes de Bidib autour de la thématique des Ogres.

Dans les contes traditionnels, revisités ou non:

  • Le Petit Poucet de Charles Perrault et Jean-Marc Rochette (éd. Casterman, 2001), un album jeunesse à partir de 6 ans. Il s’agit d’une jolie version illustrée du conte et qui reprend presque intégralement le texte de Charles Perrault.
  • L’ogre et les sept frères Biquet de Véronique Cauchy et Fabien Öckto Lambert (éd. Circonflexe, 2016), un album jeunesse à partir de 5 ans et détournant de façon hilarante le conte du Loup et des sept chevreaux. A l’approche de Noël, un ogre affamé arrivera-t-il à dévorer les sept frères Biquet? Cet album jeunesse loufoque fait la transition entre Halloween et Noël.
  • Les plus jolies histoires du soir pour les petits (éd. Fleurus, 2015), un recueil de contes pour les tout-petits dont, sur le thème « Ogres »: Le Chat botté de Pascale Hédelin et Prisca Le Tandé, d’après Charles Perrault et Le Petit Poucet de Ghislaine Biondi et Madeleine Brunelet, d’après Charles Perrault.
  • Il n’y a pas de dragon dans cette histoire de Lou Carter et Deborah Allwright (éd. Circonflexe, 2018), un album jeunesse à partir de 4 ans. Comment le dragon va-t-il s’en sortir face au Géant de Jacques et le haricot magique?
  • À l’intérieur des méchants de Clotilde Perrin (éd. Seuil Jeunesse, 2016), un album jeunesse pop-up au très grand format à partir de 3 ans et qui s’intéresse notamment aux ogres dont celui de Jack et le haricot magique.

Dans des histoires plus récentes:

  • La sorcière Tambouille de Magdalena Guirao-Jullien (éd. L’École des loisirs, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Rococo, un ogre repenti engage la sorcière Tambouille comme dame de compagnie. Il apprécie apprécie tant ses plats qu’il souhaite l’épouser.
  •  D’entre les ogres de Gilles Baum et Thierry Dedieu (éd. Seuil Jeunesse, 2017), un album jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur mais pour les plus grands selon moi. Un couple d’ogres élève comme leur propre fille Blanche, un bébé abandonné dans la forêt.
  • Chhht! de Sally Grindley et Peter Utton (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2010), un album jeunesse avec des rabats à partir de 3 ans. Attention, jeune lecteur à ne pas réveiller le géant qui dort dans le château!
  • Le petit ogre veut aller à l’école de Marie-Agnès Gaudrat et David Parkins (éd. Bayard Jeunesse, coll. Les Belles Histoires, 2007), un album jeunesse à partir de 3 ans. Un petit ogre convainc ses parents d’aller à l’école. Il découvre le plaisir des livres. Parviendra-t-il à donner le goût de la lecture aussi à ses parents?
  • Comment ratatiner les ogres? de Catherine Leblanc et Roland Garrigue (éd. Glénat, coll. p’titGlénat, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans. Les auteurs nous livre dans cet album des astuces pour échapper aux ogres et ainsi ne pas finir dans leurs plats préférés. Il est ainsi possible par exemple de lui servir des cailloux à la place ou de lui coller ses impressionnantes dents lorsqu’il dort. Pour un autre avis: Bidib.
  • Mon ogre est un papa de Charles Castella (éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, 2008), un roman jeunesse à partir de 6 ans. Un ogre recueille un bébé abandonné. Bien trop maigre à son goût, il décide de l’élever jusqu’à ce qu’il puisse le manger, allant même jusqu’à l’inscrire à l’école. Et si finalement l’ogre s’attachait comme un père à cet enfant, Gringalet et qui a bien grandi? Une histoire pour les jeunes lecteurs apprenant à lire sur la relation père-enfant – en tout cas pour ceux qui ne seront pas effrayés par les illustrations de cet ogre!

Sans oublier des histoires dans lesquelles nous pouvons voir des ogres même s’ils ne sont pas des personnages principaux:

  • Comment être aimé quand on est un Grand Méchant Loup? de Christine Naumann-Villemin et Annick Masson (éd. Mijade, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans cette histoire, l’ogre fait partie du syndicat des méchants qui en ont assez de toujours être les méchants des histoires.
  • le tome 1 de Spooky, Les contes de travers, Pension pour monstres de Carine-M et Élian Black’Mor (éd. Glénat, 2015), une BD jeunesse à partir de 9 ans. Un ogre gourmand et amateur de confiture de fruits rouges est suspecté par Spooky d’être à l’origine d’étranges événements inquiétants. Mais est-il vraiment le coupable?

Challenge Halloween de Hilde et Lou

Au pays des Ogres avec Bidib

4 Comments

  1. Syl.

    La sorcière Tambouille est mignon ! Lu l’année dernière, je crois. Je note des idées avec la thématique de l’ogre pour la semaine prochaine… Merci, Jojo !

    • Jojo

      Nous aussi mais je l’ai ressorti 🙂 Hâte de voir tes lectures « Ogres » alors!

  2. FondantGrignote

    Une riche idée, cette sélection !! On voit que les « Histoires du soir pour les petits » ont été fort appréciées ; c’est tellement beau, je trouve, un livre qui a vécu (et qui vit toujours sans doute) ! 🙂

    • Jojo

      Merci et oh que oui, surtout qu’il a été pendant très longtemps lu matin, midi et soir 😅. J’imagine que vous avez aussi des livres avec le même succès voire le même état 🙈

Répondre à Syl. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑

%d blogueurs aiment cette page :