Étiquette : lecture jeunesse (Page 1 of 145)

Point lecture hebdomadaire #60

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et notre lecture en cours, avec une prédominante pour les lectures automnales et halloweenesques, l’automne étant arrivé et le challenge Halloween de Hilde et Lou ayant débuté le 23 septembre 2022.

Nos lectures du 19 au 25 septembre 2022:

Des lectures jeunesse:

Il y a eu beaucoup de relectures d’albums jeunesse sur le thème de l’automne et d’Halloween et bien sûr encore cette semaine de Satanés lapins! de Ciara Flood (éd. Circonflexe, 2016).

  • (Album jeunesse) La tarte aux cornichons sauvages d’Antonin Louchard

Nous avons lu La tarte aux cornichons sauvages d’Antonin Louchard (éd. Seuil Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans, l’auteur s’amusant à reprendre la blague de la tarte au concombre (que j’avoue je ne connaissais pas). Un petit lapin vient chaque jour demander à la boulangère une tarte aux cornichons. La boulangère lui répond sans cesse qu’elle n’en a pas. Et pourtant, un jour, elle en a? Quelle sera la réaction du petit lapin? Un bon moment de lecture rigolo même si j’ai trouvé que parfois le vocabulaire était un peu trop familier pour des jeunes lecteurs! De cet auteur, nous avions eu un coup de cœur pour Je suis un lion que nous avons lu et relu pendant des années.

  • (Album jeunesse) Même pas peur! de Quentin Gréban

Nous lisons et relisons Même pas peur! de Quentin Gréban (éd. Mijade, 2014), un album jeunesse à partir de 3/4 ans avec des calques rouges, deux enfants pénétrant dans une maison hantée pou récupérer leur cerf-volant. Tandis que le frère conserve son sourire, sa petite sœur est effrayée par ce qu’elle découvre de pièce en pièce. Un bon moment de lecture avec cette histoire pour se faire gentiment peur et dont le narrateur n’est autre que la maison hantée elle-même!

Des lectures ado/adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Roman policier) Cinq petits cochons d’Agatha Christie

J’ai fini de lire Cinq petits cochons d’Agatha Christie (éd. du Masque, n°7, rééd. 2015, 284 pages), un roman policier paru pour la première fois en 1943, Hercule Poirot étant engagée par la fille de Caroline Crale, depuis lors décédée et qui avait été condamnée pour le meurtre par empoisonnement de son époux, Amyas Crale 16 ans plus tôt. Caroline Crale était-elle innocente comme le pense sa fille? Hercule Poirot pourra-t-il faire éclater la vérité en se rapprochant des témoins et intervenants de l’affaire encore en vie? Il y est ainsi question de relation de couple, d’adultère, de jalousie, de création artistique ou bien encore de pardon et de choix de vie. Un bon moment de lecture (qui aurait été très bon si le livre 1 et le livre 2 n’avaient pas été un peu trop redondants malgré les nuances et divergences permettant d’écarter certains témoins)!

  • (Roman ado fantasy) La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill

J’ai lu La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill (éd. S.N. Editions Anne Carrière, 2017, 366 pages), un roman jeunesse fantasy pour les adolescents à la magnifique illustration de couverture. Chaque année, les habitants du Protectorat sacrifient un bébé à la terrifiante Sorcière des bois afin d’échapper son courroux. Or il existe bien une sorcière – la gentille sorcière Xan âgée de plus de 500 ans – qui récupère les bébés pour les confier à des familles aimantes des Cités Franches et qui ne comprend pas pourquoi ces abandons et n’ose jamais s’attarder près du Protectorat sur lequel pèse un gigantesque nuage de chagrin.  Une année, elle recueille un bébé qu’elle décide d’élever comme sa petite fille avec l’aide de Glerk, le Monstre des Marais et de Fyrian, un dragonus minusculus, après lui avoir fait boire par erreur le clair de lune et qu’elle nomme Luna. Il y est ainsi question de quête initiatique, d’oubli, de famille, de magie, d’asservissement et de faux semblants pour maintenir dans la peur tout un peuple… Un très bon moment de lecture avec ce roman jeunesse à l’écriture fluide et addictive!

Notre lecture en cours:

(Roman jeunesse) Marilou et le grand incendie de Valérie Zenatti et Colette Natrella

Avec la reprise ce mercredi du cours de tennis, nous reprenons notre habitude de lire le temps du trajet en tram. Nous relisons Satanés lapins! de Ciara Flood puis nous lisons le premier chapitre de Marilou et le grand incendie de Valérie Zenatti et Colette Natrella (éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, 2020, 91 pages), un roman jeunesse pour les 6/8 ans. Dans ce premier chapitre, nous découvrons Marilou, une petite écureuil vivant dans la forêt avec sa mère et ses frères et sœurs et nous la laissons au moment où sa mère lui annonce qu’il est temps pour elle d’aller explorer la forêt seule.

 

Au fil des pages avec le tome 2 de Mortina

L’année dernière, j’avais relu le tome 2 de Mortina, L’odieux cousin de Barbara Cantini (éd. Albin Michel Jeunesse, 2019), un roman jeunesse illustré et cartonné à partir de 6 ans. Par un temps pluvieux et alors que sa tante Trépassée est plongée dans la lecture de ses livres de botanique, Mortina reçoit la visite de son cousin Dilbert, muni d’une invitation. Ce n’est pas le seul à avoir reçu une invitation de la part de Tante Trépassée. Les amis de Mortina arrivent à leur tour dans la villa Décadente. Mais Tante Trépassée a disparu. Ou peut-elle bien être? Et que lui est-il passé par la tête pour inviter l’antipathique et insupportable Dilbert qui ne peut s’empêcher de tout critiquer?

Les illustrations sont toujours aussi réussies, à la fois loufoques et gentiment creepy et accompagnent à merveille cette nouvelle enquête de Mortina qui fait gentiment frissonner et qui se termine sur une jolie morale, sans oublier une note botanique. Encore un très bon moment avec Mortina, sa famille et ses amis! Cette histoire halloweenesque va parfaitement – lugubrement bien – avec  le thème « Familles extraordinaires » du challenge Halloween 2022. Et j’ai également noté des passages gourmands pour Dilbert (et non pour nous simples mortels lecteurs) avec son jus de citrouille « tiède, dans une grande tasse, avec trois morceaux de gingembre confit et un nuage d’œufs d’araignée ».

Pour un autre avis sur ce tome 2: Hilde (et aussi le tome 3).

Participation #2 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #Familles extraordinaires

Challenge Petit Bac d’Enna #6 Catégorie Famille: « Cousin »

Participation #88 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Italie

Participation #41 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Jus de citrouille

Challenge Halloween 2022: Week-end d’installation au Manoir

Pour cette nouvelle édition (la treizième) du Challenge Halloween, nos deux sorcières coorganisatrices, Hilde et Lou, ouvrent les portes du Manoir et propose un week-end halloweenesque, automnale et cosy du 23 au 25 septembre 2022. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leurs blogs. Ce billet sera mis à jour tout au long du week-end.

Les autres participantes à ce week-end d’installation: Hilde, Lou, Blandine, Chicky Poo (IG), Syl, Nathalie (IG), Tiphanya (et sa fille Nine), Bidib, Isabelle, Carfax, MissyCornish

Vendredi 23 septembre 2022

En ce premier jour d’automne, débute le challenge Halloween 2022. Certes nous n’avons pas attendu aujourd’hui pour nous replonger dans nos (re)lectures automnales et halloweenesques.

Dans la journée, je ressors des placards nos décorations automnales et halloweenesques que nous avions réalisés les années précédentes avec mon mini sorcier: guirlandes de feuilles et animaux en feutrine, pegs dolls comme par exemple nos sorcières…

En fin d’après-midi, j’ai repris mon carnet de notes spécial Halloween et j’ai préparé un gâteau aux pommes en suivant (plus ou moins car la mesure des quantités se fait avec un verre) la recette de Gâteau aux pommes de Dawn Casey et Geneviève Godbout (éd. La Pastèque, 2019), un album jeunesse à partir de 4 ans. Nous avons également relu Splat à la chasse aux citrouilles de Rob Scotton (éd. Nathan, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans.

Pendant que le gâteau est en train de cuire, je fais un petit passage chez les copinautes qui ont pris une chambre au Manoir: Hilde avec sa gigantesque PAL, Nathalie avec une partie de la sienne, Isabelle qui va notamment tenter de se remettre au crochet et Bidib qui fête Mabon, l’équinoxe d’automne…

Pour les histoires du soir, nous relisons deux albums jeunesse à l’ambiance automnale: Au bois dormant de Karen Jameson et Marc Boutavant (éd. L’école des loisirs, coll. Kilimax, 2020, rééd.2021) et Un thé à l’eau de parapluie de Karen Hottois et Chloé Malard (éd. Seuil Jeunesse, 2020) mais aussi pour ne pas changer depuis quelques semaines, Satanés lapins! de Ciara Flood (éd. Circonflexe, 2016)

Samedi 24 septembre 2022

Dès le réveil, un peu avant 7h, il pleut et ce sera le cas toute la journée et même le soir. Qui dit pluie dit journée avec surtout des jeux de société et des lectures. Après des parties de Jungle speed et de Batasaurus, nous lisons des albums jeunesse comme Même pas peur! de Quentin Gréban (éd. Mijade, 2014), un album jeunesse à partir de 3/4 ans avec des calques rouges, deux enfants pénétrant dans une maison hantée. Un bon moment de lecture avec cette histoire pour se faire gentiment peur et dont le narrateur n’est autre que la maison hantée elle-même! Nous relisons également Cher Monstre d’Emma Yarlett (éd. Albin Michel Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 4 ans avec des lettres à ouvrir et Pas de panique, Belette! de Ciara Gavin et Tim Warnes (éd. Mijade, 2020).

Puis je lis La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill (éd. S.N. Editions Anne Carrière, 2017, 366 pages), un roman jeunesse fantasy pour les adolescents à la magnifique illustration de couverture. Chaque année, les habitants du Protectorat sacrifient un bébé à la terrifiante Sorcière des bois afin d’échapper son courroux. Or il existe bien une sorcière – la gentille sorcière Xan âgée de plus de 500 ans – qui récupère les bébés pour les confier à des familles aimantes des Cités Franches et qui ne comprend pas pourquoi ces abandons et n’ose jamais s’attarder près du Protectorat sur lequel pèse un gigantesque nuage de chagrin.  Une année, elle recueille un bébé qu’elle décide d’élever comme sa petite fille avec l’aide de Glerk, le Monstre des Marais et de Fyrian, un dragonus minusculus, après lui avoir fait boire par erreur le clair de lune et qu’elle nomme Luna. Il y est ainsi question de quête initiatique, d’oubli, de famille, de magie, d’asservissement et de faux semblants pour maintenir dans la peur tout un peuple… Un très bon moment de lecture avec ce roman jeunesse à l’écriture fluide et addictive!

Pour les histoires du soir, mon mini sorcier a choisi Gâteau aux pommes de Dawn Casey et Geneviève Godbout et les premiers chapitres du tome 1 de L’École des Souris, Une rentrée en canoë d’Agnès Mathieu-Daudé et Marc Boutavant (éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, 2018, 47 pages).

Dimanche 25 septembre 2022

Beaulieu-sur-Mer

Malgré la pluie annoncée tout le week-end, il fait finalement beau temps ce matin et je prépare pour le goûter des cookies en suivant notre recette favorite, celle de Bobby le cookie de Marie Quenotte et Loïc Limosin (éd. La Palissade, coll. Et si on mangeait…, 2013). Nous en avons donc profité pour faire une balade cet après-midi sur la promenade Maurice Rouvier, un sentier littoral et pédestre qui relie St-Jean-Cap-Ferrat à Beaulieu-sur-Mer au cours de laquelle nous avons pu observer trois cormorans mais qui s’est terminée sous les gouttes d’eau mais avant la grosse averse.

Après la balade et pendant que le repas du soir est en train d’être préparé en cuisine, je fais le tour des blogs des copinautes et de la page FB du challenge Halloween: Lou qui a sorti les décorations et sa PAL halloweenesque tout en créant de nouveaux jolis logos, Bidib et Chicky Poo avec leur très grande PAL alléchante tout comme MissyCornish qui nous parle notamment de ses activités favorites pendant Halloween et Tiphanya (et sa fille Nine) ainsi que Touloulou.

Pendant ce temps-là, mon mini sorcier s’amuse à refaire un puzzle « Dinosaures » de 100 pièces et qui est phosphorescent (le séjour finissant dans le noir pour voir le squelette des dinosaures).

Pour l’histoire du soir, nous relisons The Octonauts & the Great Ghost Reef de Meomi (éd. HarperCollins Children’s Books, 2011), un album jeunesse en anglais et reprenant les personnages du dessin animé Les Octonauts, l’équipage arrivant pour leurs vacances sur un grand récif fantômes qui aurait dû être tout coloré et bien habité. Une lecture nous plongeant dans une ambiance halloweenesque avec un message écologique!

Participation #1 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou

Point lecture hebdomadaire #59

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) ainsi que ma lecture en cours.

Nos lectures du 12 au 18 septembre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Roman jeunesse) Oscar et Carrosse, La fête foraine de Ludovic Lecomte et Irène Bonacina (T2)

Après avoir début septembre le tome 1 d’Oscar et Carrosse, La soupe de pâtes, nous lisons le tome 2, La fête foraine de Ludovic Lecomte et Irène Bonacina (éd. L’école des loisirs, coll. Moucheron, 2021, 48 pages), un roman jeunesse à partir de 6 ans. Carrosse voudrait bien aller avec Oscar à la fête foraine. Mais il n’ose pas le lui demander. Un soir, il se décide enfin et accompagne Oscar à son travail. Mais tout ne se déroule pas comme prévu, entre quiproquos et incompréhensions de la part de Carrosse qui pense Oscar en danger. Les illustrations sont toujours tendres et rigolotes. Encore un très bon moment de lecture avec ce deuxième tome du duo très attachant Oscar/Carrosse!

  • (Album jeunesse) Regarde par la fenêtre de Katerina Gorelik

Nous lisons Regarde par la fenêtre de Katerina Gorelik (éd. Saltimbanque, 2021, 60 pages), un album jeunesse avec des découpes et à partir de 3/4 ans. Il est amusant de découvrir ce qui se cache derrière la fenêtre des maisons, leurs habitants étant souvent ceux des contes traditionnels comme le loup, la sorcière, le Petit Chaperon rouge mais aussi d’autres appréciés des enfants comme des souris ou un pingouin. Un très bon moment de lecture pour se faire gentiment peur avec ce livre participatif qui rappelle que les apparences peuvent être trompeuses!

  • (Roman jeunesse) Touchez pas au roquefort! de Bernard Stone et Ralph Steadman

Nous lisons Touchez pas au roquefort! de Bernard Stone et Ralph Steadman (éd. Gallimard Jeunesse, 1980, rééd. 2017, 29 pages), un roman policier jeunesse à partir de 9 ans paru pour la première fois en 1978 et qui est recommandé par le Ministère de l’Éducation Nationale pour le cycle 3 de l’école primaire. Grasboule découvre paniqué la disparition de tous les fromages de l’entrepôt. Accompagné de son adjoint, Sam Ledentu, l’inspecteur Souris enquête sur ce vol. Qui peuvent bien être les coupables? Un bon moment de lecture avec ce roman jeunesse qui reprend tous les caractéristiques du roman policier, plongeant les jeunes lecteurs dans une ambiance mystérieuse et jazzy, digne des vieux polars et films noirs et avec de l’humour tant dans les illustrations « vintage » que dans les noms des personnages jouant sur les noms de fromages!

  • (Roman illustré ado) La ferme des animaux de George Orwell et Quentin Gréban

J’ai lu La ferme des animaux illustré par Quentin Gréban (éd. Mijade, coll. Albums, 2021, 153 pages) et reprenant le texte intégral de George Orwell. Les animaux de la Ferme du Manoir se révoltent et prennent le pouvoir, forçant le fermier et sa femme à fuir leurs terres. Les humains n’ont plus leur place dans la ferme rebaptisée « Ferme des Animaux » et désormais dirigée par les cochons, en particulier Boule de Neige et Napoléon. Mais bien vite, l’euphorie de la révolution laisse place à une peur savamment entretenue par les cochons, les autres animaux de la ferme redevenant une masse exploitée. Marqué par son engagement dans la guerre civile espagnole (et le rôle de l’URSS), George Orwell a écrit une fable animalière politique bien pessimiste, les deux cochons Boule de Neige et Napoléon renvoyant à Trotski et Staline, l’auteur étant partisan du socialisme mais hostile au stalinisme.  Les illustrations à l’aquarelle de Quentin Gréban sont magnifiques et mettent en images les points clés du roman. Un classique de la littérature anglaise à (re)lire et à faire découvrir aux plus jeunes lecteurs! Il est d’ailleurs recommandé pour les lycéens.

Ma lecture en cours:

(Roman policier) Cinq petits cochons d’Agatha Christie

J’ai lu jusqu’à 208 la page Cinq petits cochons d’Agatha Christie (éd. du Masque, n°7, rééd. 2015, 284 pages), un roman policier paru pour la première fois en 1942 aux États-Unis, Hercule Poirot étant engagée par la fille de Caroline Crale, depuis lors décédée et qui avait été condamnée pour le meurtre par empoisonnement de son époux, Amyas Crale 16 ans plus tôt. Caroline Crale était-elle innocente comme le pense sa fille? Hercule Poirot pourra-t-il faire éclater la vérité en se rapprochant des témoins et intervenants de l’affaire encore en vie?

Au fil des pages avec Un Amour Américain

J’ai lu Un Amour Américain de Daniela Volpari (éd. Marmaille & Compagnie, 2015, 56 pages), un album jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur. Marqué par son premier amour Laura dont il conserve précieusement une photo, James recherche toute sa vie cette femme aimée le temps d’un après-midi et qu’il ne peut oublier malgré les années, ce qui le ramènera aux États-Unis, après avoir parcouru le monde. En effet, après une carrière de musicien, James finit sa vie dans le Sud des États-Unis. Le fera-t-il en compagnie de Laura?

Les illustrations sont magnifiques et poétiques, nous immergeant dans la vie de James et de ses souvenirs, que ce soit à Shanghaï (et sa rencontre avec le magicien Go), à New York (et la jazz des années 30/40, ayant en tête alors les mélodies de Billie Holliday) ou dans le Sud des États-Unis en compagnie des lucioles dans les champs de coton et de maïs (et le passage gourmand avec le popcorn). Un très bon moment de lecture empreinte de mélancolie et d’une douce nostalgie qui parlera sans doute plus aux lecteurs adultes qu’aux jeunes enfants! L’histoire est finalement bien triste, celle d’un homme perdu dans son passé amoureux.

Participation #87 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Italie

Participation #40 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Maïs/Popcorn

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑