Étiquette : mouton (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec Qui a peur du Renard dans la nuit noire?

Nous empruntons à la médiathèque Qui a peur du Renard dans la nuit noire? d’Alison Green et Deborah Allwright (éd. Larousse, 2010), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la nuit noire, Petit Lapin se dépêche de rentrer chez lui de peur d’être mangé par un renard. Il est très vite rejoint par d’autres animaux qui ont également peur du renard dans la nuit noire. Mais est-il aussi effrayant qu’il y paraît ce renard?

Les illustrations de Deborah Allwright sont magnifiques dès la couverture avec ces étoiles et ce titre phosphorescents. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui permet de dédramatiser chez les plus jeunes lecteurs la peur du noir! Il y est aussi question de peur de l’autre, d’entraide et d’hospitalité, Petit Lapin accueillant chez lui d’autres animaux apeurés. La chute de l’histoire en est d’autant plus adorable.

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Couleur: « Noire »

Semaine 16 du Projet 52-2020: Animaux de la ferme

Pour la semaine 16 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Animaux de la ferme« . Avec cette période de confinement, il n’est pas possible d’en voir de nos fenêtres, pas plus que dans le périmètre autorisé de sortie. Je n’avais pas envie de piocher dans mes archives et profiterai des vrais animaux de la ferme lorsque nous pourrons à nouveau crapahuter. Alors ce sera une version « enfant » des animaux de la ferme avec un livre et des figurines. Même si ce sont encore les vacances, nous nous sommes amusés à nommer les différents animaux de la ferme, à les compter comme nos plantations. Et un renard rôdait pas loin du poulailler. Aurait-il réussi à manger une de nos poules? Vous l’aurez compris, nous avons fini notre jeu avec un renard et l’histoire de La petite poule rousse.

Au fil des pages avec Les bons amis

Nous empruntons à la bibliothèque Les bons amis de Paul François et Gerda Muller (éd. Père Castor Flammarion, rééd. 1996), un album jeunesse à partir de 3 ans, d’après un conte chinois. En plein hiver, un lapin gris découvre deux carottes sous la neige. Il en mange une et décide d’offrir la seconde à son ami le cheval noir. La carotte reviendra en retour au lapin car chacun des amis – le cheval, le mouton et le chevreuil roux – étant rassasié, donne la carotte à un autre qui pourrait avoir plus faim que lui. C’est un joli conte plein de bons sentiments, de générosité et de solidarité très joliment illustré. Nous apprécions, en effet, beaucoup le travail de Gerda Muller, comme par exemple sa version illustrée de Boucles d’Or et les trois ours. Coup de cœur pour ce classique de la littérature jeunesse!

Pour prolonger la lecture, nous faisons des activités autour de l’album en rejouant l’histoire avec des marottes, des cartes plastifiées et surtout nos figurines (un cerf au lieu du chevreuil). Nous avons également construit dehors des maisons pour accueillir nos figurines.

Participation #139 Je lis aussi des albums

Participation #6 Contes & Légendes 2020 de Bidib #hiver

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Mot au pluriel: « Amis »

Au fil des pages avec Lulu l’agneau qui n’en faisait qu’à sa tête

Nous empruntons à la bibliothèque Lulu l’agneau qui n’en faisait qu’à sa tête de Sylvain Victor (éd. Thierry Magnier, 2019), un album jeunesse rigolo à partir de 3 ans. Délaissé par ses parents, Brigitte et Michel, trop occupés à manger des framboises, Lulu l’agneau part, seul, à l’aventure. Aussi entêté qu’il a de la chance, il devra affronter bien des épreuves et surmonter sa peur. Parviendra-t-il à revenir auprès de ses parents? Il y a beaucoup d’humour dans cet album jeunesse qui joue sur le décalage entre le texte et les illustrations, ce qui ne sera peut-être pas compris des plus jeunes lecteurs qui pourront cependant se retrouver dans la soif d’autonomie de Lulu.

Participation #104 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #14 catégorie Partie du corps: « Tête »

Au fil des pages avec Histoires de loups

Nous empruntons à la bibliothèque Histoires de loups de Mario Ramos (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Ce recueil  regroupe quatre histoires de l’auteur mettant en scène le loup et d’autres personnages des contes traditionnels dans des situations loufoques, drôles et invraisemblables, comme c’était déjà le cas dans Le code de la route.

Dans la première, C’est moi le plus fort, un loup rassasié – le Grand Méchant Loup – se pavane dans la forêt. Il effraie à chacune de ses rencontres ses interlocuteurs comme les trois petits cochons ou le Petit Chaperon rouge qui, par crainte, le confortent dans sa vantardise. Mais est-il vraiment le plus fort? Une espèce de petit crapaud le remettra-t-il à sa place? Dans cette histoire, l’auteur tourne en dérision le loup et aborde le thème du regard de l’autre.

Dans la deuxième, Mon ballon, l’auteur s’amuse à recréer la rencontre entre le loup et le Petit Chaperon rouge. En chemin pour aller chez sa grand-mère, le Petit Chaperon rouge chantonne la comptine « Promenons-nous dans les bois », son ballon à la main. Mais elle est interrompue à plusieurs reprises par des animaux pour le moins incongrus. Le loup ne rôderait-il pas? En se focalisant sur le ballon rouge, Mario Ramos met à rude épreuve les nerfs du jeune lecteur. La chute de l’histoire est inattendue et hilarante. Une histoire réussie pour rire de peur!

Dans le troisième, Le plus malin, il s’agit une fois encore d’une version détourné du conte du Petit Chaperon rouge, avec un loup qui finit par se retrouver piégé dans les habits de Mère-Grand. L’auteur s’amuse à malmener le loup de notre enfance qu’on finirait bien par plaindre. Pris pour Mère-Grand, il n’arrive même plus à faire peur à ceux qu’il croise, comme les trois petits cochons ou les sept nains. Un comble pour un Grand Méchant Loup! L’histoire est aussi drôle que les précédentes.

Enfin, dans la dernière, Le loup qui voulait être un mouton, il n’est plus question du Grand Méchant ou du Petit Chaperon rouge. Nous suivons un loup qui se déguise en mouton pensant ainsi réaliser son rêve: voler. Quelle drôle d’idée a priori! Et pourtant… Cet album jeunesse aborde avec tendresse le thème du rêve, de la curiosité et de l’acceptation de soi. Encore un bon moment de lecture autour de contes détournés! Que d’imagination chez Mario Ramos!

Participation #99 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #14 catégorie Lecture: « Histoires »

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑