Étiquette : mouton (Page 1 of 2)

Au fil des pages avec Loup gris se déguise

Nous empruntons à nouveau à la médiathèque pour le carnaval Loup gris se déguise de Gilles Bizouerne et Ronan Badel (éd. Didier Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 5 ans. Loup gris a terriblement faim mais il n’arrive pas à chasser la moindre proie. En voyant la technique du crocodile, il se dit qu’il a trouvé le meilleur piège, se déguiser. Mais les animaux seront-ils dupes, d’autant que Loup gris ne semble pas maîtriser l’art du camouflage que ce soit en arbre, carotte ou mouton?

  Il s’agit de la quatrième aventure (ou plutôt mésaventure) de Loup gris mais la deuxième que nous lisons puisque nous n’avions lu que la première, Loup gris et la mouche. Nous retrouvons Loup gris, un loup bien maladroit. Malgré tous ses efforts, il se ridiculise jusqu’à se laisser amadouer par une drôle de louve. Leurs échanges rappellent ceux entre le Petit chaperon rouge et le loup déguisé en Mère-Grand. L’histoire est rigolote, même si elle est au dépens de Loup gris. Un bon moment de lecture avec une chute très drôle!

Participation #18 au Challenge Contes & Légendes 2021 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Couleur: « Gris »

Au fil des pages avec Qui a peur du Renard dans la nuit noire?

Nous empruntons à la médiathèque Qui a peur du Renard dans la nuit noire? d’Alison Green et Deborah Allwright (éd. Larousse, 2010), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la nuit noire, Petit Lapin se dépêche de rentrer chez lui de peur d’être mangé par un renard. Il est très vite rejoint par d’autres animaux qui ont également peur du renard dans la nuit noire. Mais est-il aussi effrayant qu’il y paraît ce renard?

Les illustrations de Deborah Allwright sont magnifiques dès la couverture avec ces étoiles et ce titre phosphorescents. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui permet de dédramatiser chez les plus jeunes lecteurs la peur du noir! Il y est aussi question de peur de l’autre, d’entraide et d’hospitalité, Petit Lapin accueillant chez lui d’autres animaux apeurés. La chute de l’histoire en est d’autant plus adorable.

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Couleur: « Noire »

Semaine 16 du Projet 52-2020: Animaux de la ferme

Pour la semaine 16 du Projet 52-2020 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Animaux de la ferme« . Avec cette période de confinement, il n’est pas possible d’en voir de nos fenêtres, pas plus que dans le périmètre autorisé de sortie. Je n’avais pas envie de piocher dans mes archives et profiterai des vrais animaux de la ferme lorsque nous pourrons à nouveau crapahuter. Alors ce sera une version « enfant » des animaux de la ferme avec un livre et des figurines. Même si ce sont encore les vacances, nous nous sommes amusés à nommer les différents animaux de la ferme, à les compter comme nos plantations. Et un renard rôdait pas loin du poulailler. Aurait-il réussi à manger une de nos poules? Vous l’aurez compris, nous avons fini notre jeu avec un renard et l’histoire de La petite poule rousse.

Au fil des pages avec Les bons amis

Nous empruntons à la bibliothèque Les bons amis de Paul François et Gerda Muller (éd. Père Castor Flammarion, rééd. 1996), un album jeunesse à partir de 3 ans, d’après un conte chinois. En plein hiver, un lapin gris découvre deux carottes sous la neige. Il en mange une et décide d’offrir la seconde à son ami le cheval noir. La carotte reviendra en retour au lapin car chacun des amis – le cheval, le mouton et le chevreuil roux – étant rassasié, donne la carotte à un autre qui pourrait avoir plus faim que lui. C’est un joli conte plein de bons sentiments, de générosité et de solidarité très joliment illustré. Nous apprécions, en effet, beaucoup le travail de Gerda Muller, comme par exemple sa version illustrée de Boucles d’Or et les trois ours. Coup de cœur pour ce classique de la littérature jeunesse!

Pour prolonger la lecture, nous faisons des activités autour de l’album en rejouant l’histoire avec des marottes, des cartes plastifiées et surtout nos figurines (un cerf au lieu du chevreuil). Nous avons également construit dehors des maisons pour accueillir nos figurines.

Mise à jour: Nous avons tellement apprécié cette histoire que nous avons voulu avoir notre propre exemplaire. Mais cette version n’est plus éditée. Nous l’avons trouvé avec d’autres illustrations que nous apprécions malheureusement moins (éd. Flammarion jeunesse, rééd. 2018).

Participation #139 Je lis aussi des albums

Participation #6 Contes & Légendes 2020 de Bidib #hiver

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Mot au pluriel: « Amis »

Au fil des pages avec Lulu l’agneau qui n’en faisait qu’à sa tête

Nous empruntons à la bibliothèque Lulu l’agneau qui n’en faisait qu’à sa tête de Sylvain Victor (éd. Thierry Magnier, 2019), un album jeunesse rigolo à partir de 3 ans. Délaissé par ses parents, Brigitte et Michel, trop occupés à manger des framboises, Lulu l’agneau part, seul, à l’aventure. Aussi entêté qu’il a de la chance, il devra affronter bien des épreuves et surmonter sa peur. Parviendra-t-il à revenir auprès de ses parents?

Il y a beaucoup d’humour dans cet album jeunesse qui joue sur le décalage entre le texte et les illustrations, ce qui ne sera peut-être pas compris des plus jeunes lecteurs qui pourront cependant se retrouver dans la soif d’autonomie de Lulu. Cette histoire fait suite à deux albums précédents de cet auteur, l’un sur la mère de Lulu, Brigitte et l’autre sur son père, Michel.

Participation #104 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #14 catégorie Partie du corps: « Tête »

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑