Étiquette : bêtises (Page 1 of 4)

Au fil des pages avec Le dîner

Nous empruntons à la médiathèque Le dîner de Michel Van Zeveren (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2012), un album jeunesse à partir de 2/3 ans. C’est bientôt l’heure du dîner. En attendant et alors qu’il devrait patienter chez lui, Petit Lapin va jouer dans les bois et se fait capturer par le loup. Il devient alors le dîner. Mais Petit Loup a faim. Résistera-t-il à la tentation d’aller manger le lapin mis dans le frigo?

Coup de cœur pour cet album hilarant multipliant les rebondissements et les parallèles entre le comportement de Petit Lapin et du Petit Loup qui n’en font qu’à leur tête et qui n’écoutent pas leur parent! L’auteur s’amuse autour de la thématique de la faim et de la petite enfance. Il est souvent bien difficile d’attendre l’heure du repas pour le tout-petit. Une façon aussi rigolote d’aborder avec les plus jeunes le régime alimentaire des animaux!

Participation #2 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Voici une nouvelle participation après le RAT gourmand de ce week-end au challenge « Des livres (et des écrans) en cuisine » 2020 organisé par Bidib et FondantGrignote au cours duquel nous avons relu cet album jeunesse. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leur blog.

Au fil des pages avec Boucle d’Or et les trois ours

Nous empruntons à la médiathèque un conte que nous apprécions beaucoup: Boucle d’Or et les trois ours illustré par Marianne Barcilon et raconté par Anne Royer, d’après les Frères Grimm (éd. Lito, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans. Vivant à la lisière d’un grand bois, la petite fille oublie les paroles de sa mère et s’engage de plus en plus profondément dans le bois pour cueillir des fleurs. Elle se perd jusqu’à apercevoir une drôle de maisonnette dont la fenêtre était restée ouverte.

Les illustrations sont toutes mignonnes et remplies de cette tendresse représentative de la petite enfance. Boucle d’Or est très expressive – curieuse, espiègle, rêveuse et enfantine – sous le coup de crayon de Marianne Barcilon dont nous reconnaissons immédiatement le coup de crayon. Boucle d’Or ressemble à Alice au pays des Merveilles avec sa robe bleue. La dernière phrase de l’histoire invite le jeune lecteur à réfléchir sur l’amour inconditionnel de ses parents, à l’instar de Boucle d’or qui a été aidé par le petit ours à retourner chez elle malgré son comportement. Une bien jolie version de ce conte traditionnel qui aurait été publié la première fois par Robert Southey en 1837 et qui nous fait penser à celle de Gerda Muller, Boucles d’Or et les trois ours!

Participation #33 Contes & Légendes 2020 de Bidib

année

Participation #10 au Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » de Nathalie et Blandine

Challenge Petit Bac d’Enna #7 Catégorie Objet: « Boucle »

Au fil des pages avec 3 histoires de Pâques

Lors de la chasse aux œufs de la semaine dernière, le lapin de Pâques a glissé, entre les chocolats, 3 histoires de Pâques (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, rééd. 2020), un album jeunesse, à partir de 3 ans, regroupant trois histoires d’œufs, de lapins et de poules et qui peuvent être lus toute l’année, même si la première est un classique de Pâques.

Il s’agit tout d’abord d’un conte de Zemanel et Amélie Dufour, Le Premier Œuf  de Pâques. Poulette vient de pondre son premier œuf. Elle se dépêche de se rendre chez la reine qui choisit, chaque année, au début de printemps, le plus bel œuf. Mais dans sa hâte, Poulette n’arrête pas de le faire tomber et croise la route d’autres animaux qui tente de la dissuader. Son œuf arrivera-t-il sans encombre à la fête des œufs? Ce conte-randonnée joliment illustré nous entraîne aux origines de l’œuf décoré de Pâques, tout en abordant le thème de la persévérance.

Puis, toujours des mêmes auteurs, Trois Petits Lapins. Trois lapins curieux et pas très sages partent s’amuser, après avoir promis à leurs parents de ne pas s’approcher de la maison des humains. En chemin, ils embêtent les insectes. Puis n’écoutant pas leurs parents, ils s’approchent de la ferme. Ce qui devait arriver arriva, le fermier les capture. Qui pourra les sauver? Le jeune lecteur pourra facilement s’identifier à ces trois petits lapins qui apprendront de leurs bêtises (ou pas) tout en se faisant gentiment peur.

Nous finissons par la troisième histoire, La Petite Poule rouge d’Anne Fronsacq et Madeleine Brunelet qui nous rappelle dès la première page, La petite poule rousse de Pierre Delye et Cécile Hudrisier. En effet, c’est une nouvelle version de ce conte-randonnée dans lequel une petite poule se débrouille toute seule pour planter, faire pousser, récolter puis préparer un bonne brioche, les autres animaux de la ferme bien trop paresseux (l’oie, le canard, le chat et le dindon) refusant de lui apporter la moindre aide. Jusqu’à ce qu’ils sentent l’odeur de la brioche? La petite poule rouge la mangera-t-elle tout entière? Un très bon moment de lecture!

Participation #178 Je lis aussi des albums

Participation #20 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Au fil des pages avec Ourson le terrible

Nous empruntons à la médiathèque Ourson le terrible de Christian Jolibois et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Dans la forêt, haut comme trois pommes, Ourson le Terrible effraie tous les habitants qui croisent sa route. Il enchaîne les bêtises et les mauvaises actions et cela l’amuse beaucoup. Seule la nuit semble laisser un peu de répit aux habitants de la forêt, Ourson le Terrible se retrouvant bien seul. Puis un matin, l’ourson rencontre Dame Ours et son arme secrète, des bisous. Cette rencontre va-t-elle le transformer pour le meilleur? Les auteurs s’amusent avec l’expression populaire d' »ours mal léché ». En effet, autrefois, on pensait que les oursons n’étaient pas complètement formés tant qu’ils n’avaient pas été léchés par leur mère. C’est une façon rigolote d’aborder avec les tout-petits les règles de la vie en société et le vivre ensemble, même si certaines expressions employées dans le texte sont un peu trop familières voire grossières pour de jeunes lecteurs. Nous apprécions beaucoup les illustrations de Marianne Barcilon, cette dernière rendant très expressifs les traits de visage de l’ourson mais aussi de ses pauvres victimes. Finalement, malgré sa mauvaise humeur et ses mauvais comportements, Ourson le Terrible a une frimousse attachante. Un très bon moment de lecture surtout avec une chute pleine de tendresse et de bisous!

Participation #164 Je lis aussi des albums

Au fil des pages avec Le secret du rocher noir

Nous empruntons à la bibliothèque Le secret du rocher noir de Joe Todd-Stanton (éd. L’école des loisirs, 2018), un album jeunesse à partir de 6 ans. Erine a grandi avec sa mère dans un port de pêche et est curieuse de savoir ce qui se cache derrière la légende du Rocher noir qui emporte les bateaux des pêcheurs. Un jour, elle arrive à déjouer la surveillance de sa mère et part à bord de son bateau de pêche. Tombée à l’eau, elle va découvrir ce qui se cache derrière cet intriguant et magnifique rocher. Parviendra-t-elle à faire changer l’avis des pêcheurs emplis de préjugés? Quel joli album, ode à l’écologie et à la protection de l’environnement! Les illustrations de la faune marine sont très jolies et révèlent toute la beauté des fonds marins qui peuvent pourtant être mis à mal par la main des hommes. La petite héroïne, Erine, est fort courageuse et intrépide. Derrière cette légende, le jeune lecteur pourra se sensibiliser à l’importance de préserver la Nature. Un très bon moment de lecture engagée!

Participation #132 Je lis aussi des albums

Participation #4 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Couleur: « Noir »

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑