Étiquette : grottes

Randonnée estivale à Peïra-Cava

Le 31 juillet 2022, nous sommes partis randonner en fin de matinée à Peïra-Cava pour découvrir la grotte de Malpertus, la température étant de 26 degrés. Nous commençons à la balise n°36 puis avant de poursuivre notre ascension, nous pique-niquons et assistons, par hasard, à une course de carrioles qui a lieu ce jour-là dans une rue en descente de Peïra Cavae et qui nous rappelle les courses de caisses à savon. Nous regardons plusieurs descentes des participants, dont une femme au volant d’une carriole identique à celle de Gaston Lagaffe. Une chouette course conviviale avec des participants de tous âges, même de jeunes adolescents, en duo ou en solo!

Demi-deuil

Silène

Puis nous entamons véritablement notre randonnée en passant la balise n°38 en empruntant un sentier balisé en jaune, goudronné et peu ombragé. Pendant l’ascension, nous prenons le temps d’observer de nombreux papillons, certains se dissimulant sur l’écorce des arbres.

Un peu plus haut, après avoir tourné à droite, le sentier arrête d’être goudronné et nous passons dans les sous-bois de sapins, d’hêtres, de mélèzes… Nous continuons de marcher jusqu’à un bunker de la ligne Maginot datant de la Seconde Guerre Mondiale.

Nous revenons sur nos pas de quelques mètres pour suivre le balisage jaune vers le Nord. La montée devient plus escarpée sur la crête jusqu’à la cime de Peïra Cava (1.581 mètres d’altitude), offrant un joli panorama. Nous en profitons pour faire une nouvelle pause, un peu avant une nouvelle balise n°38.

Mélampyre des bois

Puis nous passons par la baisse de Peïra Cava, une longue descente bien à l’ombre jusqu’à la balise n°179 (1.508 mètres d’altitude), sous les chants des oiseaux. Nous voyons le sentier creusé par endroit par l’eau bien que totalement asséché.

Grotte de Malpertus

Nous faisons une nouvelle pause avant une dernière montée jusqu’à la balise n°180 pour aller voir l’entrée de la grotte de Malpertus. La grotte se situe en contrebas de la balise n°180, en dehors du sentier et balisé par des cairns.

Puis nous faisons demi-tour pour jusqu’à une autre balise n°179 qui permet un retour direct à Peïra-Cava et de terminer cette boucle à la balise n°35 et regagner notre voiture par la route départementale. La course de carrioles est terminée depuis un moment déjà. Il est déjà 18 heures et il est temps de rentrer chez nous. Une bien agréable rando en boucle!

Pour d’autres balades estivales: la plage de Deauville chez Isabelle.

Le jardin de Villecroze

Ce 10 février 2018, nous nous rendons à Villecroze et plus précisément au Nord de la commune pour visiter son parc. Ce jardin aménagé dans les années 20 est vraiment très plaisant et idéal pour toute la famille (mais interdit aux chiens). Après quelques pas, nous avons une magnifique vue sur la cascade, les grottes troglodytiques, les restanques et les terrasses aménagées. Sur les pelouses, des espaces boisés et des œuvres d’art se mélangent. Il est même possible d’apprendre en s’amusant les noms de 14 arbres en cherchant les QR codes associés… Il y a des tables de pique-nique et également un espace de jeux en plein air pour les enfants et même pour les tout-petits.

cascade

cascade

Un petit chemin grimpant avec des marches aménagées mène à la cascade puis à l’entrée des grottes. On ne s’attend pas à une telle cascade au milieu d’un parc municipal : elle mesure 35 mètres de haut, prenant sa source dans une commune voisine, Tourtour et se terminant en un ruisseau à travers le parc.

entrée des grottes

En haut des marches, nous trouvons les grilles closes, la visite des grottes troglodytiques ne commençant qu’au mois d’avril. Il est, en effet, possible, de les visiter d’avril à octobre de façon libre ou avec un guide à 17h00 (entrée payante). Ces grottes ont été construites dans des falaises de tuf, cette roche résultant de la lente fossilisation de végétaux il y a plus de 700.000 ans. Elles servirent de refuge aux habitants d’alors puis à des moines bénédictins. Au XVIe siècle, de véritables pièces ont été aménagées par le seigneur des lieux. De l’extérieur, nous pouvons ainsi voir des fenêtres à meneaux, des meurtrières… Depuis 1924, elles sont classées au titre des Sites et et Monuments naturels à caractère artistique. Désormais, le site est un refuge pour les chauve-souris et les araignées cavernicoles.

Nous redescendons pour faire le tour de la pelouse centrale et regarder de plus près les sculptures en bois. La visite des grottes sera pour une prochaine fois. Le temps d’observer un rouge-gorge se posant sur une table de pique-nique et nous rentrons.

Château de la Roche Courbon sous la brume

Ce 28 décembre 2007, malgré le temps brumeux, nous allons visiter le Château de la Roche Courbon, à Saint-Porchaire, dans la vallée du Bruant. Nous entrons par la porte des Lions. La brume semble nous avoir projetés dans des temps anciens. La vue sur les jardins à la française a un charme tout particulier. Le Château et son donjon datent du XVe siècle même si de grandes modifications furent apportées au XVIIe siècle. Le Château de la Belle au bois dormant, comme l’avait dit Pierre Loti en 1908 !

Nous commençons par la visite guidée du château, en particulier le cabinet de peintures avec des panneaux peints sur bois (paysages, allégories, vie d’Hercule…) et une cuisine saintongeaise avec son ancien tournebroche. Dans le donjon, il y a un petit musée de la Préhistoire où peuvent être vues des pierres gravées dont une représente un troupeau de mammouths.

 

 

 

Puis nous nous dirigeons vers les jardins à la française situés en partie sur des marais et reconstruits régulièrement sur pilotis. Dans les bassins, cygnes et canards Colvert se mélangent aux sculptures et ifs taillés. Nous empruntons un escalier qui nous permet d’avoir une belle vue sur le château se reflétant dans l’eau.

Grottes du Bouil bleu

En sortant des jardins, nous décidons d’emprunter le sentier en sous-bois vers les grottes du Bouil bleu creusées dans la falaise. Ces grottes étaient habitées au Paléolithique moyen, soit il y a plus de 50.000 ans, par des hommes de Néandertal. Malheureusement, nous ne voyons plus grand chose avec la pénombre et décidons de rentrer, le domaine fermant à 17h30.

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑