Étiquette : égoïsme

Au fil des pages avec Croc-Croc ne veut pas partager!

Avec sa couverture rafraîchissante et qui donne le ton de l’album, j’ai emprunté à la médiathèque Croc-Croc ne veut pas partager! de Carolina Rabei (éd. Circonflexe, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Nous le lisons ces dernières semaines très souvent.

Alors qu’il passe son temps à manger la nourriture abondante dans sa cage, un cochon d’Inde, Croc-Croc voit arriver une petite souris affamée, Gruyère qui lui demande de partager un peu de sa nourriture en échange d’un câlin. Impensable pour Croc-Croc qui refuse catégoriquement! Gruyère partie, Croc-Croc se remet en question et inquiet, décide d’aller à sa recherche.

Il y est ainsi question d’égoïsme puis de partage, de solitude puis d’amitié mais aussi de découverte du monde par un animal de compagnie qui n’était jamais sorti de sa cage. Petit bémol toutefois dans l’attitude de la souris à la fin de l’histoire (à regard d’adulte, ne serait-ce pas le début d’une amitié toxique?). Un bon moment gourmand et tout mignon de lecture avec cet album jeunesse aux illustrations rondes, colorées et expressives!

Participation #12 au Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

Participation #28 Challenge A year in England pour les 10 ans du Mois Anglais de Lou, Titine et Cryssilda #Album jeunesse

challenge 2021 lire au féminin

Participation #44 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice britannique

Participation #60 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec C’est mon arbre

Nous lisons C’est mon arbre d’Olivier Tallec (éd. L’école des loisirs, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans et sa suite, Un peu beaucoup (éd. L’école des loisirs, 2020). Dans une forêt aux couleurs automnales, un écureuil roux égoïste et possessif s’est octroyé un arbre avec ses pommes de pin. Il entend bien protéger son bien de toute convoitise jusqu’à construire un mur protecteur. Et pourtant, cela ne lui suffit pas, l’écureuil commençant à envier ce qui pourrait être au-delà du mur dans lequel il s’est isolé.

Les illustrations de l’écureuil sont très expressives, les mimiques montrant toutes les émotions ressenties: la peur de perdre son arbre, l’égoïsme, l’envie et la jalousie de ce que pourrait avoir les autres… Le texte répétitif et rempli d’humour appuie sur l’attitude complètement loufoque et irrationnelle de l’écureuil qui ne veut rien partager. Il est ainsi question du vivre ensemble, des bienfaits du partage et des travers de l’individualisme et de la propriété. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse à la chute très ironique!

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑