Étiquette : philosophie

Au fil des pages avec Les fantômes zen

Lors du Challenge Halloween 2020, j’ai lu Les fantômes zen de John J. Muth (éd. Fei, 2016), un album jeunesse à partir de 6 ans et que j’avais repéré l’année dernière chez Bidib. Le jour d’Halloween, trois enfants, Michael, Karl et Addy se préparent pour les festivités. A la nuit tombée, après la collecte de bonbons, Source-Tranquille, un panda calme et zen, les invitent chez lui pour écouter une histoire de fantômes, celle de la légende de la jeune Senjo éprise de son ami d’enfance et promise par ses parents à un autre homme fortuné. Et nous, lecteurs, nous nous laissons plonger également dans ce conte à l’intérieur de l’histoire. Quel en sera le dénouement?

L’auteur nous offre une histoire halloweenesque surprenante, énigmatique et qui invite à la réflexion philosophique via le personnage de Source-Tranquille faisant le lien entre les deux histoires du présent et du passé. En effet, que ce soit le choix du déguisement entre hibou ou pirate d’un des trois enfants ou le dilemme amoureux de Senjo, il est question de dualité entre corps et esprit ou de coexistence des deux, chacun devant trouver sa propre réponse.

Les illustrations à l’aquarelle sont magnifiques et reprennent également cette dualité dans l’emploi des couleurs avec des couleurs chaudes pour l’effervescence joyeuse de la fête d’Halloween avec les trois enfants et des couleurs froides pour la légende de la jeune Senjo racontée par le panda et qui semble bien triste et s’étant déroulée dans des temps anciens. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui permet d’initier les jeunes lecteurs à la philosophie bouddhiste zen! En effet, l’auteur a rajouté une note à la fin de l’album pour apporter un éclairage à son histoire qui renvoie à l’un des koans de La barrière sans porte de Wumen Huikai, moine bouddhiste chinois qui a publié ce recueil en 1228. Chaque lecteur donnera ainsi sa propre interprétation à cette histoire de fantôme énigmatique, l’histoire se finissant sur une mise en abîme.

Pour un autre avis sur cet album jeunesse: Bidib.

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Fantôme

Participation #61 Contes & Légendes 2020 de Bidib#légende chinoise

Participation #19 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant #bonbons

Au fil des pages avec L’homme montagne

J’emprunte à la médiathèque L’homme montagne  de Séverine Gauthier et Amélie Fléchais (éd. Delcourt Jeunesse, 2015), une BD jeunesse à partir de 6 ans. Grand-père se prépare pour son dernier voyage, ne pouvant plus avancer sous le poids des montagnes qui ont poussé sur son dos sa vie durant. Son petit-fils, un enfant décide de partir chercher le vent le plus puissant, un vent capable de soulever des montagnes et d’aider son grand-père vieillissant. L’enfant commence alors son premier voyage seul. De rencontres en épreuves, arrivera-t-il à tracer son propre chemin de vie?

Ce duo d’autrice-illustratrice (dont j’ai déjà lu Cœur de pierre pour Séverine Gauthier et la série Bergères Guerrières pour Amélie Fléchais) aborde avec poésie et philosophie le sens de la vie, le deuil d’un être cher et son souvenir, les racines d’une personne et leur rôle dans la construction de son identité… Les magnifiques illustrations dans les teintes marron-bleues accompagnent à merveille le texte doux et émouvant même si parfois non dénué d’humour comme lors de la rencontre de l’enfant avec trois cailloux qui ne vivent que pour descendre une unique fois la plus grande montagne. Sans oublier la symbolique des montagnes portées par Grand-père sur son dos comme récit de sa vie, le vent représenté sous forme d’un oiseau amical… Dans sa quête initiatique, chaque rencontre est un moment d’échanges, l’enfant se questionnant et en sortant grandi. Je me laisse ainsi emporter dans ce joli voyage onirique et initiatique! Coup de cœur pour ce magnifique conte initiatique!

Participation #31 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Conte initiatique

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑