Étiquette : parc naturel départemental (page 1 of 3)

Sur le sentier littoral de Théoule-sur-Mer

Grand cormoran

Mouettes rieuses

Ce 11 janvier 2020, nous allons à Théoule-sur-Mer. Mais avant d’y arriver, nous prenons le bord de mer et passons en voiture par le Cap d’Antibes. C’est l’occasion d’y observer, côté Juan-les-Pins, un grand cormoran et de nombreuses mouettes rieuses et goélands leucophée.

« Galatée » – Saintout

Une fois garés vers 16h00, nous nous promenons, dans le froid de l’hiver, le long du sentier littoral du parc départemental naturel de la Pointe de l’Aiguille, au cœur de l’Estérel, avec ses plages de sable et ses rochers couleur rouge-grenat caractéristique des falaises de porphyre, en commençant par la Promenade Pradayrol. Nous avons bien fait de prévoir le thermos de café et quelques viennoiseries. Nous nous arrêtons devant une sculpture de Saintout datant de 1988, « Galatée », nymphe marine de la mythologie grecque.

Puis nous reprenons la promenade jusqu’à arriver à de nouvelles petites sculptures posées sur des rochers de la plage de l’Aiguille et dont nous ignorions l’auteur, des animaux marins comme des bernards l’hermite et des étoiles de mer.

Vue sur les îles de Lérins

Le soleil commençant déjà à décliner, nous décidons de rentrer, sans oublier avant d’admirer les couleurs du ciel et la lumière si particulière produite sur les montagnes enneigées au loin du Mercantour et sur les îles de Lérins. Nous irons une autre fois jusqu’à la grotte de la Gardanne, ancien repère de contrebandiers.

Baie de Cannes

Pleine lune – Villeneuve-Loubet

Puis, comme à l’aller, nous rentrons chez nous par le bord de mer, nous arrêtons pour observer le coucher de soleil dans la Baie de Cannes aussi appelée Golfe de la Napoule puis la pleine lune à Villeneuve-Loubet. Une bien agréable sortie!

Des observations automnales à l’étang de Vaugrenier

Ce 9 novembre 2019, nous allons au parc de Vaugrenier, l’occasion de faire quelques observations d’oiseaux à l’étang de Vaugrenier. J’en profite pour prendre la photo pour la semaine 45 du Projet 52-2019 de Du côté de chez Ma’, le thème étant « Noir et blanc« : un héron cendré. Je retouche la photo en noir et blanc.

Grand cormoran

Au fond, du côté de la roselière, sont posés, sur un arbre (presque toujours les mêmes d’ailleurs), des grands cormorans bientôt rejoints par un quatrième.

Héron cendré

Héron cendré

Sur leur gauche, nous voyons également deux hérons cendrés. Puis quelques minutes plus tard, arrive un busard des roseaux qui effectue plusieurs aller-retour. Il y a aussi des mouettes rieuses et des poules d’eau posées sur l’étang.

Busard des roseaux

Fuligule milouin

Nous en avions déjà observé un le 2 novembre 2019, avec aussi un fuligule milouin et des canards Colvert.

Des cœurs de sorcière à Vaugrenier

Ce 29 octobre 2019, nous allons ce matin au Parc de Vaugrenier qui a pris des couleurs automnales. Nous prenons notre temps à marcher, passant d’un rocher à un arbre, sans vraiment respecter les allées aménagées. Un peu partout, des champignons ont poussé après ces derniers jours de pluie. Nous passons alors à côté d’un champignon à l’allure bien surprenante: rose / rouge avec des trous, visqueux et protéiforme. Il y en a d’autres un peu plus loin. Après recherche, il s’agit d’un clathre rouge également appelé cœur de sorcière. Il a une odeur nauséabonde et n’est pas comestible puisque sans intérêt gustatif. Il aurait servi au Moyen Âge dans la fabrication de sortilèges ou autres potions. Le Halloween Challenge de Hilde et Lou n’est pas loin. À vos chaudrons!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #botanique

Une plante face à la Mer

Pour cette semaine 41 du Projet 52-2019 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Plante« . Pour illustrer ce thème, une petite photo prise lors d’une de nos sorties dans le Parc de la Grande Corniche, au-dessus d’Èze, du côté du Fort de la Revère. J’aurai également pu choisir une des nombreuses plantes du jardin exotique qui se situe au sommet des ruines du château d’Èze.

Quand le printemps s’installe à Vaugrenier

Iris des marais

Ce 5 mai 2019, nous allons, à nouveau, au parc départemental de Vaugrenier, des ibis falcinelles ayant été observées depuis quelques jours. Mais malheureusement, nous n’arriverons pas à les voir, vu l’heure, l’affluence dans le parc et le fait que nous sommes surtout restés au niveau des observatoires ornithologiques. Les iris des marais ont fleuri depuis notre dernière venue, le jaune éclatant de leurs fleurs parsemant l’étang de Vaugrenier.

Poule d’eau

En revanche, nous avons pu voir de nombreux petits, entre les canetons et les nouveaux-nés des poules d’eau. Leurs cris retentissent bien fort malgré leur toute petite taille. Ils restent, toutefois, bien cachés dans la végétation de l’étang, tout près de leur mère. De même pour le caneton qui ne tarde pas à se cacher dans les iris des marais.

Cistude d’Europe

Nous observons également à la surface de l’étang des grenouilles et des tortues: une cistude d’Europe mais malheureusement aussi des tortues de Floride. Nous en avions déjà vu à une précédente sortie.

Un grand Cormoran plonge également par intervalles. Nous le suivons un moment, en cherchant d’où il pourrait ressortir. Nous gagnons le second observatoire. Ce grand Cormoran continue de remonter l’étang. Mais cette fois, il est à contre-jour. Il y a également des canards Colvert, en vol ou posés sur l’eau, d’autres poules d’eau et une foulque macroule.

Grand cormoran et cygne tuberculé

Puis au fond de l’étang, sur l’arbre déjà photographié fin mars 2019, nous pouvons voir, à nouveau, un grand cormoran. Est-ce le même ou un autre individu? L’arbre s’est depuis recouvert de feuilles bien vertes. Un peu devant lui, un cygne tuberculé fait sa toilette. En quelques instants, il a déjà regagné les rives de l’étang, au pied de l’observatoire dans lequel nous sommes.

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑