Étiquette : monstre (Page 1 of 6)

Au fil des pages avec Balthazar n’a pas peur du noir

Nous lisons, dans nos derniers emprunts à la médiathèque, Balthazar n’a pas peur du noir et Pépin presque pas non plus de Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier (éd. Hatier Jeunesse, 2013), un album jeunesse à partir de 3 ans. La nuit est tombée. Balthazar et son doudou, Pépin vont se coucher. Mais Pépin n’arrive pas à dormir, ayant peur du noir et des monstres de la chambre. Tel un parent ou un grand frère patient, Balthazar tente de le rassurer. Pépin arrivera-t-il à surmonter ses peurs et à trouver le sommeil?

Il y a un charme désuet à lire les histoires bienveillantes de Balthazar et de son doudou Pépin et qui s’inspirent de la pédagogie Montessori. Les illustrations crayonnées témoignent de la peur ressentie par Pépin et qui est tempérée par les explications rationnelles de Balthazar et les rituels du soir. D’ailleurs, la mise en page permet au jeune lecteur en reconnaissant le visage de Balthazar ou de Pépin de savoir qui parle dans leurs différentes discussions. Un bon moment de lecture bienveillante pour rassurer le jeune lecteur avant d’aller dormir et qui peut lui aussi avoir des terreurs nocturnes ou peur du noir!

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Monstre

Challenge Petit Bac d’Enna #12 Catégorie Personne réelle: « Balthazar »

Notre sélection « Monstres » pour le Challenge Halloween

Pour cette édition 2020 du Challenge Halloween, je continue dans mes sélections spéciales Halloween avec cette fois les Monstres et créatures fantastiques d’autant qu’hier nous avons relu Max le terrible.

Des albums jeunesse:

  • Cher monstre d’Emma Yarlett (éd. Albin Michel Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Julia et les monstres perdus de Ben Hatke (éd. Dargaud Jeunesse, 2017), une bande dessinée pour les 3-6 ans au format à l’italienne
  • Le monstre du placard existe et je vais vous le prouver… d’Antoine Dole et Bruno Salamone (éd. Actes Sud Junior, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Plus gros que le ventre de Michaël Escoffier et Amandine Piu (éd. Frimousse, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Cap ou pas cap? de Nicole Maubert (éd. Milan, 2018, un album jeunesse pop-up et cartonné pour les tout-petits
  • Glouton, Le croqueur de livres d’Emma Yarlett (éd. Gründ, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Gare au monstre! de Sunghee Shin (éd. Circonflexe, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Max le terrible d’Ed Vere (éd. Milan, 2016), un album jeunesse au format d’une bande dessinée à partir de 3 ans
  • Gruffalo de Julia Donaldson et Axel Scheffler (éd. Gallimard Jeunesse, rééd. 2019), un album jeunesse à partir de 3/4 ans
  • Gloups de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon (éd. L’école des loisirs, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • La couleur des émotions d’Anna Llenas (éd. Quatre Fleuves, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans
  • Bob & Marley, Le monstre de Frédéric Marais et Thierry Dedieu (éd. Seuil Jeunesse, 2016), album jeunesse dès 3 ans

Des BD jeunesse:

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Monstre

Au fil des pages avec Gare au monstre!

Nous lisons, parmi nos emprunts à la médiathèque, Gare au monstre! de Sunghee Shin (éd. Circonflexe, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a fait partie de la sélection Maternelle du 30ème Prix des Incos en 2019. Avec ce titre et l’illustration de la couverture avec des animaux cachés dans la forêt, cela me semblait une histoire parfaite pour le Challenge Halloween. Un jour dans la forêt, une souris aperçoit un animal fort étrange avec un long cou et un dos voûté. Elle court en parler au hérisson qui se dépêche de le dire au cerf et ainsi de suite. Mais à chaque nouvel interlocuteur, la description de l’animal vu par la souris se déforme et devient de plus en plus terrifiante. S’agit-il vraiment d’un monstre ou d’un animal tout à fait inoffensif?

Construit en randonnée, l’histoire aborde la puissance de l’imagination et la rumeur, ce qui me fait penser à Plouf de Guillaume Olive et He Zhihong (éd. des Éléphants, 2015), même si dans Gare au monstre! tous finissent par avoir peur. Les illustrations en noir et blanc à l’encre de Chine appuient sur ce décalage qui entraîne la panique chez tous les animaux.  Dans des bulles, chaque animal, très expressif, se représente un animal de la même espèce qu’eux, de plus en plus monstrueux puisque chacun rajoutant un élément à la description initiale. Leur représentation n’a rien à voir avec la nature réelle de l’animal observé par la souris. La chute très drôle surprendra les jeunes lecteurs et rappellera aux plus grands le jeu du téléphone arabe. Un très bon moment de lecture!

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #12 Catégorie Lieu: « Gare »

Au fil des pages avec le tome 2 de Spooky, Les contes de travers

Après avoir lu le premier tome, j’ai pu emprunter à la médiathèque le tome 2 de Spooky, Les contes de travers, Charmant vampire de Carine-M et Élian Black’Mor (éd. Glénat, 2016), une BD jeunesse à partir de 9 ans. Après avoir accepté une invitation du Petit Chaperon rouge, Spooky et ses oncles, les Trois petits cochons, reçoivent de sa part des clés magiques pour chambres améliorées et ainsi rebooster les réservations à la pension pour monstres. Un jeune vampire qui rêve de vivre sous le soleil d’Hawaï et de nombreuses princesses débarquent bientôt à la pension. Mais il manque les grenouilles princières et d’étranges événements ont lieu. Spooky doit à nouveau mener l’enquête pour sauver la réputation de la pension. Complètement sous le charme du jeune vampire, Spooky y arrivera-t-elle? 

Comme dans le précédent tome, le conte de fée tourne au conte hanté et gothique. Et oui, avec Spooky et son journal intime qui s’est auto-nommé Jason, tout dérape et va de travers pour notre plus grand plaisir! Les illustrations sont toujours aussi réussies et fourmillent de détails dans tous les sens. L’histoire fait référence à de nombreux contes (La princesse au petit pois, La petite sirène…) ou à l’époque contemporaine (Astérix, Les Snorky…) tout en incluant une critique des réseaux sociaux. Les créatures surnaturelles sont surprenantes avec des lapins pirates livreurs ou encore par exemple des zombies ananas… L’humour est aussi déjanté que dans le premier tome et saupoudré ici de romance. Hâte de pouvoir lire un jour le tome 3!

C’est ma participation pour le mercredi BD du 4 novembre 2020 du Challenge Halloween et aussi une lecture commune avec Hilde. Et comme Spooky détourne et retourne les contes traditionnels (mention spéciale au Petit Chaperon rouge), c’est aussi une nouvelle participation au Challenge Contes et Légendes de Bidib.

Pour un autre avis sur cette BD jeunesse: Hilde.

Challenge Halloween de Hilde et Lou #BD jeunesse

Participation #58 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Contes et Légendes

Participation #17 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec le tome 1 de Spooky, Les contes de travers

Attirée par la couverture, j’emprunte à la médiathèque le tome 1 de Spooky, Les contes de travers, Pension pour monstres de Carine-M et Élian Black’Mor (éd. Glénat, 2015), une BD jeunesse à partir de 9 ans. Il s’agit du journal intime de Spooky, une princesse du royaume des Contes au look gothique et qui a le pouvoir magique de rendre réel n’importe lequel de ses vœux. Elle adore inventer des contes à faire peur. Muni de son livre de contes amélioré – le seul à avoir échoué à son examen – qu’elle a rebaptisé « Journal intime conté et hanté », Spooky est invité chez ses trois oncles, les Trois Petits Cochons, à la pension de Gray’s Inn Road qu’ils tiennent à Londres et qui accueillent de nombreux monstres et personnages des contes de fée. Lors de sa première matinée dans la pension, Spooky doit faire face à son premier mystère, la disparition des pots de confiture aux fruits rouges (pour la plus grande joie des Toasts Maison Syndiqués). Serait-ce par exemple le méfait d’un Ogre? Entre visite de Londres et va-et-vient de pensionnaires plus monstrueux les uns que les autres, Spooky parviendra-t-elle à trouver le coupable?

L’histoire revisite de façon détournée et déjantée Le Petit Chaperon rouge des Frères Grimm sous des airs de la Famille Addams ou à la Tim Burton. Que d’imagination dans la tête des auteurs qui s’amusent en multipliant les références aux contes traditionnels mais aussi à l’époque contemporaine qui ne seront peut-être pas compris des plus jeunes (comme celles issues de la culture pop  – le Docteur Who par exemple) et en faisant même parler le journal intime! Les illustrations sont magnifiques, expressives, dynamiques, tantôt très colorées tantôt plus sombres et remplies de détails, sans oublier les annotations et les différentes polices d’écriture utilisées comme dans un journal intime. Spooky est une jeune ado moderne et attachante qui enquête parmi une multitude de personnages très réussis (Toasts Maison Syndiqués ou les deux Bobbies infiltrés MM, Bémis & Bémmis en tête). J’ai beaucoup apprécié cette lecture et ai hâte de pouvoir emprunter les tomes suivants. Gros coup de cœur pour cet album jeunesse à l’univers graphique déjanté, rempli d’humour et de mystères qui font gentiment peur!

Challenge Halloween de Hilde et Lou #BD jeunesse

Participation #49 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Au pays des Ogres

Challenge British Mysteries de Hilde et Lou

Participation #12 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑