Étiquette : loup (Page 1 of 8)

Au fil des pages avec Le Petit Loup Rouge

J’emprunte à la bibliothèque Le Petit Loup Rouge d’Amélie Fléchais (éd. Ankama, coll. Étincelle, 2014), un album jeunesse à partir de 8 ans, voire un peu plus et qui détourne, de façon tout aussi sombre que le conte écrit par Charles Perrault, Le Petit Chaperon Rouge. Un petit loup tout de rouge vêtu s’aventure dans la forêt pour apporter un lapin à sa grand-mère. Mais en chemin, il croise une jeune fille et la suit, oubliant la mise en garde de ne pas s’approcher des humains. Le petit loup rouge devrait-il si facilement lui accorder sa confiance?

Je retrouve avec plaisir le coup de crayon d’Amélie Fléchais qui a également illustré Bergères Guerrières, une série de BD jeunesse ou encore L’homme montagne. Les illustrations sont magnifiques plongeant le lecteur dans une forêt tour à tour accueillante et angoissante. Le petit loup rouge est un loup, ni gentil ni méchant qui mange des lapins tandis que la petite fille, fille de chasseur est celle dont il faut se méfier, témoignant de la cruauté dont peuvent faire preuve certains humains à l’égard des animaux sauvages. Il y est ainsi question des préjugés, de peur de l’autre et de nature humaine. Un très bon moment de lecture avec ce conte revisité!

challenge halloween 2020

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Contes et légendes (logo de Pedro)

Participation #51 Contes & Légendes 2020 de Bidib

Challenge Petit Bac d’Enna #11 Catégorie Couleur: « Rouge »

Au fil des pages avec Comment être aimé quand on est un Grand Méchant Loup?

Emprunté à la médiathèque le mois dernier, nous lisons et relisons Comment être aimé quand on est un Grand Méchant Loup? de Christine Naumann-Villemin et Annick Masson (éd. Mijade, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a fait partie de la sélection CE1 du 31ème Prix des Incos en 2020. Le loup en a assez d’être le grand méchant de l’histoire. Et il n’est pas le seul. Les grands méchants des histoires (loup, sorcière, ogre ou encore fantôme) se sont, en effet, réunis en syndicat car ils ne veulent plus être choisis par les écrivains comme archétypes de méchant. C’est ainsi que le loup se retrouve devant l’autrice de son histoire pour se plaindre et lui demander de remédier à la situation en lui permettant d’être aussi aimé. Mais comment l’autrice pourra-t-elle rendre un loup mignon et gentil? Le loup pourra-t-il dépasser sa condition notamment en présence de lapins? Et quel méchant choisir pour de futures histoires?

Les illustrations d’Annick Masson sont très drôles et très expressives. Les situations hilarantes s’enchaînent jusqu’à la chute inattendue et surprenante de l’histoire. Le loup est mis à rude épreuve par l’autrice qui tente de le réhabiliter en gentil. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui détourne avec humour le statut de méchant du loup dans les contes traditionnels!

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Album jeunesse

Participation #48 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Au pays des Ogres

Challenge Petit Bac d’Enna #10 Catégorie Amour et relations amoureuses: « Aimé »

Participation #11 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Au fil des pages avec Le loup qui découvrait le pays des contes

Nous empruntons à la médiathèque Le loup qui découvrait le pays des contes d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier (éd. Auzou, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans. Pour le goûter du Printemps, Loup voudrait préparer un gâteau aux pommes pour ses amis mais il ne sait pas cuisiner. Arrivera-t-il à trouver de l’aide dans la forêt en commençant par une bonne recette?

Un très bon moment de lecture avec Loup qui, ingrédient après ingrédient, croise de nombreux personnages issus des contes comme les Trois petits cochons, le Petit Chaperon rouge, la petite poule rousse et bien d’autres encore… Les illustrations en montrent beaucoup, certains dans les arrière-plans comme par exemple le Chat botté ou Pinocchio… Il est très rigolo de les rechercher. Le duo autrice/illustratrice s’amuse avec les contes traditionnels, le loup n’étant pas le méchant de l’histoire. Mais c’est aussi une histoire gourmande!

Pour prolonger la lecture, nous faisons un gâteau aux pommes en suivant la recette de Tatie Rosette – la tante des Trois petits cochons, ce qui va parfaitement avec le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.  Un régal! Je participe également au jeu de pistes du Mois des Contes et Légendes de Bidib pour la piste n°2, « Conte détourné ».

Participation #40 Contes & Légendes 2020 de Bidib #Conte détourné

Participation #4 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Challenge Petit Bac d’Enna #9 Catégorie mot au pluriel: « Contes »

Au fil des pages avec Pierre et le loup

Nous empruntons pendant l’été à la médiathèque Pierre et le loup de Sergueï Prokofiev, illustré par Olivier Tallec et raconté par Bernard Giraudeau et avec l’Orchestre National de France (éd. Gallimard Jeunesse, coll. « les albums musique », 2019), un album jeunesse à partir de 4 ans et accompagné d’un CD. Comme l’indiquent les premières pages de l’album, cette histoire est contée par la musique, chaque instrument de l’orchestre étant associé à un personnage de l’histoire. Nous suivons Pierre, un petit garçon courageux et ingénieux qui décide, contre l’avis de son grand-père, de défier un loup gris.

Les illustrations d’Oliver Tallec sont magnifiques (à l’instar de la page de garde) et accompagnent à merveille le texte tendre et avec un brin d’humour qui s’entend dans la voix de Bernard Giraudeau. Certaines de ses intonations me rappellent d’ailleurs la version de Disney (la version de Disney datant de 1956 et étant beaucoup plus violente notamment les coups du grand-père à l’encontre de Pierre). C’est une version très réussie du conte musical de Sergueï Prokofiev publié en 1936. Un grand classique que nous avons eu plaisir de réécouter! Avec ce conte musical, je participe au jeu de pistes du Mois des Contes et Légendes de Bidib pour la piste n°3.

Participation #38 Contes & Légendes 2020 de Bidib #conte musical

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Prénom: « Pierre »

année

Participation #12 au Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » de Nathalie et Blandine

Au fil des pages avec Le dîner

Nous empruntons à la médiathèque Le dîner de Michel Van Zeveren (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2012), un album jeunesse à partir de 2/3 ans. C’est bientôt l’heure du dîner. En attendant et alors qu’il devrait patienter chez lui, Petit Lapin va jouer dans les bois et se fait capturer par le loup. Il devient alors le dîner. Mais Petit Loup a faim. Résistera-t-il à la tentation d’aller manger le lapin mis dans le frigo?

Coup de cœur pour cet album hilarant multipliant les rebondissements et les parallèles entre le comportement de Petit Lapin et du Petit Loup qui n’en font qu’à leur tête et qui n’écoutent pas leur parent! L’auteur s’amuse autour de la thématique de la faim et de la petite enfance. Il est souvent bien difficile d’attendre l’heure du repas pour le tout-petit. Une façon aussi rigolote d’aborder avec les plus jeunes le régime alimentaire des animaux!

Participation #2 au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

Voici une nouvelle participation après le RAT gourmand de ce week-end au challenge « Des livres (et des écrans) en cuisine » 2020 organisé par Bidib et FondantGrignote au cours duquel nous avons relu cet album jeunesse. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leur blog.

« Older posts

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑