Étiquette : livre participatif (Page 1 of 8)

Point lecture hebdomadaire #63

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), avec encore cette semaine et celles à venir une prédominante pour les lectures automnales et halloweenesques.

Nos lectures du 10 au 16 octobre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Il en faut peu pour faire son miel! de Pip Cornell et Alex G. Griffiths

Nous lisons Il en faut peu pour faire son miel! de Pip Cornell et Alex G. Griffiths (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse à partir de 3 ans et sous-titré Guide d’élevage des abeilles pour ours gourmands. Sous le regard critique d’un oiseau bleu, un sympathique ours nous explique comment nous lancer dans l’apiculture. Mais est-il lui-même un véritable apiculteur capable de nous enseigner ce métier? Les illustrations colorées sont toutes mignonnes et rigolotes. A l’image des pages de garde, cet album jeunesse contient de nombreuses informations sur l’abeille comme on pourrait les trouver dans un documentaire. Un très bon moment de lecture avec cet album jeunesse ludique, rigolo et gourmand! 

  • (Roman jeunesse) L’École des Souris, Par ici la sortie! d’Agnès Mathieu-Daudé et Marc Boutavant (T2)

Nous lisons mercredi le tome 2 de L’École des Souris, Par ici la sortie! d’Agnès Mathieu-Daudé et Marc Boutavant (éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, 2019, 71 pages), un roman jeunesse pour les 6/8 ans. Alors que c’est dimanche, Madame de l’Écurie, la mère des 13 souriceaux les laisse à l’école d’Elvis le hibou. Mais comment les occuper alors qu’il n’y a pas classe? Une sortie en ville est alors décidée. Nous retrouvons avec plaisir les élèves souris, Elvis le directeur d’école, Emma la maîtresse et Ricky le surveillant en pleine sortie scolaire. Que de péripéties pour nos petites souris habituées à la campagne et qui découvrent pour la première fois la ville! Encore un bon moment de lecture rigolo en compagnie de l’école des souris!

  • (Album jeunesse) Le chevalier courage! de Delphine Chedru

Nous lisons et relisons afin de résoudre la quête du chevalier Courage dans Le chevalier courage! de Delphine Chedru (éd. Hélium, 2010), un album jeunesse grand format à partir de 5 ans. Dans ce livre-jeu dont tu es le héros, nous avons avancé (et surtout reculé) en résolvant des énigmes et en choisissant la page par laquelle continuer l’aventure du chevalier Courage qui a perdu son courage. Parviendra-t-on à l’aider? Un très bon moment de lecture avec cet album participatif qui s’est révélé bien plus complexe que Cap sur le trésor de Z la terreur! de Sylvie Misslin et Amandine Piu (éd. Amaterra, 2020) puisqu’il n’y a qu’ici qu’une seule solution pour résoudre la quête et affronter le terrible dragon vert.

***

Pour une lecture commune avec Hilde et Nathalie initialement prévue pour le 7 octobre, j’ai relu Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley (éd. GF Flammarion, coll. Étonnants Classiques, n°2128, rééd. 2001, 192 pages), un roman fantastique gothique paru pour la première fois en 1818. J’ai également deux adaptations de ce roman en BD jeunesse.

  • (BD jeunesse) Duckenstein de Bruno Enna et Fabio Celoni

J’ai lu Duckenstein de Bruno Enna et Fabio Celoni (éd. Glénat, 2020, 76 pages), une BD jeunesse à partir de 12/13 ans, d’après l’œuvre de Mary Shelley qui devient ici Mary Shelduck. Cette BD adapte à la façon Disney le roman Frankenstein. Au tournant du XIXe siècle, au pôle Nord, le capitaine Walton recueille à bord de son navire Victor von Duckenstein, un homme affaibli, délirant et poursuivant un monstre. Ce dernier lui raconte son enfance auprès de son oncle Balthazar von Picsou, de Daisy Beth, de son cousin Gontran Clerval puis de ses années d’étude loin de Daisy et qui lui ont permis de créer Growl, un être vivant de carton et de peinture. Un bon moment de lecture avec cette adaptation BD qui s’éloigne dans sa seconde partie du roman originelle avec une happy end à la Disney, Growl et Duckenstein ne finissant pas dans une spirale de haine meurtrière et de solitude infinie!

  • (BD jeunesse) Frankenstein de Marion Mousse et Marie Galopin (T1)

J’ai lu le premier tome du triptyque Frankenstein de Marion Mousse et Marie Galopin (éd. Delcourt, coll. Ex-Libris, 2007, 48 pages),  une BD jeunesse pour les adolescents et qui adapte le roman éponyme de Mary Shelley. Ce premier tome reprend les premiers chapitres du roman avec quelques changements et en insistant ici sur l’opposition religion/science. Lors d’une expédition au pôle Nord, l’explorateur Robert Watson sauve le Dr. Victor Frankenstein qui, affaibli et tourmenté lui raconte le début de sa vie, de sa jeunesse à ses années d’études scientifiques qui l’ont amené à créer un monstre vivant. Je n’ai pas accroché au graphisme (en particulier les traits des personnages) même si les illustrations sombres sont en accord avec le désespoir et la folie créatrice du scientifique recueilli et mourant.

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que d’un seul que j’ai bien apprécié.

  • (Cosy mystery) Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une infâme trahison de Lynn Messina (T3)

J’ai lu, en e-book, le tome 3 d’Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une infâme trahison de Lynn Messina (éd. Les Escales, 2022, 361 pages), un cosy mystery se déroulant sous la Régence anglaise sous fond de romance historique et qui se déroule trois semaines après les faits du tome 2, Une scandaleuse supercherie. Ayant fait passer son comportement comme résultant de la perte de son soupirant inventé de toute pièce, Theodore Davies, Beatrice Hyde-Clare est tenue à l’écart de tous chez elle, malgré les visites de Damien Matloc, le duc de Kesgrave et de la comtesse d’Abercrombrie qui se voient tous deux empêcher par sa tante Vera de la voir. Mais la venue de Monsieur Skellington vient lui offrir une porte de sortie pour oublier son amour naissant pour le duc qu’elle pense à sens unique: il lui demande d’enquêter sur le décès de l’amant de sa future belle-mère. Beatrice arrivera-t-elle à mener son enquête sans interférence de la part du duc?

J’avais hâte de découvrir ce nouveau tome au vu de la fin du précédent et surtout de voir comment la romance de Beatrice et Damien allait évoluer. Comme dans les précédents tomes, l’autrice prend son temps et il faut attendre plus d’un tiers du roman pour que Beatrice et Damien se revoit lors d’un bal. Entretemps, Beatrice a pu une fois encore démontrer ses talents d’enquêtrice amatrice. Encore une très bonne lecture légère et addictive avec ce duo toujours aussi attachant, malgré un rythme lent et une fin un peu trop rocambolesque et moderne pour l’époque, bien qu’elle colle bien au tempérament de la jeune femme! Il me reste désormais à attendre la parution française du tome 4.

Point lecture hebdomadaire #62

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), avec encore cette semaine et celles à venir une prédominante pour les lectures automnales et halloweenesques, l’automne étant arrivé et le challenge Halloween de Hilde et Lou ayant débuté le 23 septembre 2022.

Nos lectures du 3 au 9 octobre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) 20 bonnes raisons d’aller à l’école de Michaël Escoffier et Romain Guyard

Nous lisons et relisons 20 bonnes raisons d’aller à l’école de Michaël Escoffier et Romain Guyard (éd. Frimousse, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Un jeune garçon explique ce qu’il se passerait s’il n’allait pas à l’école et qu’il n’apprenait pas à lire et à écrire. Coup de cœur pour mon mini lutin et un très bon moment de lecture pour moi avec cet album jeunesse complètement loufoque dans lequel nous croisons des pirates, des super-héros en couches et d’inquiétantes limaces géantes! Pas sûre pour autant que les enfants seront convaincus par l’argumentaire…

  • (BD jeunesse) Polo, Le malin petit fantôme de Régis Faller (T3)

Nous lisons le tome 3 de Polo, Le malin petit fantôme de Régis Faller (éd. Bayard Jeunesse, 2015, 62 pages), une BD jeunesse à partir de 3 ans. Sur le nuage Lunapark, Polo est entraîné par les Luniens dans le train fantôme. Mais le fantôme mécanique tombe en panne. Polo décide d’aller chez le koala afin de le réparer. Et si le fantôme devenait vivant? Encore une histoire toute mignonne, rigolote et halloweenesque, avec peu de texte, en compagnie de Polo, d’un gentil fantôme et des Luniens!

  • (Album jeunesse) Cette maison est hantée d’Oliver Jeffers

Nous avons lu Cette maison est hantée d’Oliver Jeffers (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2022), un album jeunesse grand format avec des calques blancs et à partir de 3/4 ans. Une petite fille visite une maison hantée mais doute qu’elle le soit vraiment. En effet, passant de pièce en pièce, elle n’arrive pas à voir les gentils fantômes farceurs contrairement à nous lecteurs. Les illustrations de la maison hantée sont de vieilles photographies en noir et blanc qui rendent l’endroit lugubre et gothique et qui est en totale décalage avec les dessins enfantins des fantômes et même de la petite fille (la seule à être colorée en vert et bleu). Un très bon moment de lecture avec cet album-jeu participatif pour se faire gentiment peur et sur le même principe que Même pas peur! de Quentin Gréban que nous lisons et relisons aussi depuis début octobre!

  • (Album jeunesse) Les Musiciens de la Nouvelle-Brême de Pierre Delye et Cécile Hudrisier

Nous avons lu Les Musiciens de la Nouvelle-Brême de Pierre Delye et Cécile Hudrisier (éd. Didier Jeunesse, 2010), un album jeunesse à partir de 5 ans et qui revisite le conte traditionnel des frères Grimm paru pour la première fois en 1819 en le situant au Canada. Franky le caribou, Max le castor, Dexter le raton laveur et Charlie le grizzli sont tous les quatre passionnés de musique. Ils décident de se rendre à la Nouvelle-Brême mais en chemin, ils voient des braconniers. Un très bon moment de lecture rigolo avec ce conte qui se termine sur une jolie morale et qui fait la part belle à la musique, à l’amitié et à l’entraide!

  • (BD jeunesse) Princesse Sara, Toutes les aurores du  monde d’Audrey Alwett, Nora Moretti et Claudia Palescandolo (T14)

J’ai lu le tome 14 de Princesse Sara, Toutes les aurores du  monde d’Audrey Alwett, Nora Moretti et Claudia Palescandolo (éd. Soleil, 2022, 48 pages), une BD jeunesse à partir de 12 ans et qui commence un nouveau cycle. A bord de l’université volante, Sara Crewe est arrivée au Japon avec Lavinia et Donald. Mais ils ne peuvent descendre sur le sol japonais à moins que Sara accepte le marché proposé par l’ambassadeur du Japon et peut-être ainsi maintenir la paix entre l’Angleterre et le Japon. Ce nouveau cycle est bien éloigné de l’histoire originelle mais continue à développer son univers steampunk graphiquement très joli et depuis le départ de James offre les prémisses d’une nouvelle romance, Lavinia s’étant éprise de Sara. Un moment de lecture agréable surtout pour les illustrations, ayant été moins emballée par l’intrigue!

  • (BD jeunesse) Fils de Sorcières de Maxe L’Hermenier et Steven Dondt – Stedho (T1)

Pour une lecture commune avec Hilde, j’ai lu le tome 1 de Fils de Sorcières de Maxe L’Hermenier et Steven Dondt – Stedho (éd. Jungle, 2019, 72 pages), une BD jeunesse à partir de 9 ans qui adapte le roman éponyme de Pierre Bottero paru pour la première fois en 2003 et qui se finit avec un dossier pédagogique pour aller un peu plus loin. Âgé de 10 ans, Jean Sylvestre vit avec sa mère et sa petite sœur Lisa à Paris.Mais sa famille est spéciale, les femmes étant sorcières, de mère en fille. Même sa petite sœur maîtrise déjà ses pouvoirs. Lorsqu’un horrible buveur de magie s’en prend à sa famille en changeant ses tantes et même sa mère en poupées de chiffon, sauf Lisa qui arrive à lui échapper, Jean décide de demander de l’aide à son père qu’il n’a pas revu depuis 5 ans. Ensemble, parviendront-ils à anéantir le buveur de magie? Il y est ainsi question de magie/sorcellerie mais aussi et surtout de famille au sens large. Un moment de lecture agréable racontée du point de vue de Jean et au scénario classique, même si les illustrations ne m’ont pas particulièrement plu, qui fait la part belle aux beaux sentiments et où la famille prime sur la magie!

  • (Comics) Scary Godmother, Une terrifiante marraine de Jill Thompson

J’ai lu Scary Godmother, Une terrifiante marraine de Jill Thompson (éd. Delcourt, 2013, 208 pages), un comics regroupant 5 histoires parues pour la première fois aux États-Unis en 1997 et mettant en scène Scary Godmother, une gentille sorcière au look gentiment creepy, coloré et loufoque accompagnée de son chat et de nombreux gentils monstres espiègles. Dans la première histoire, une petite fille Hanna Marie fête pour la première Halloween avec les grands, sous la responsabilité de son cousin Jimmy. Mais ce dernier n’est pas content de devoir s’occuper de sa jeune cousine et décide avec ses amis de lui jouer un mauvais tour.  Grâce à l’aide de sa marraine, Hanna Marie parviendra-t-elle à surmonter sa peur? Puis dans les histoires suivantes, nous retrouvons les mêmes protagonistes, Scary Godmother faisant désormais partie du quotidien d’Hanna Marie comme les gentils monstres qui sont devenus ses amis. Un bon moment de lecture avec cette gentille marraine pas si terrifiante que ça!

  • (Roman ado) Carabosse, La légende des cinq Royaumes de Michel Honaker

J’ai fini de lire Carabosse, La légende des cinq Royaumes de Michel Honaker (éd. Flammarion, 2014, 372 pages), un roman pour adolescents à la jolie illustration de couverture de François Roca et qui revisite le conte de La Belle au Bois-Dormant de Charles Perrault. Le roman se passe en deux temps, le premier livre consacré à la naissance d’une septième fée, Carabosse et le second livre reprenant 18 ans plus tard après la naissance d’Aurore, la Belle au bois dormant plongée dans le sommeil grâce à la fée Lilas qui tente sans relâche de trouver le prince charmant capable de rompre le sortilège et de mettre fin à la régence de Carabosse. Il y est question de magie, de jalousie, de vengeance, d’amour et de destinée. Le personnage de Carabosse m’a fait penser à celui de la fée Morgane dans les légendes arthuriennes, que ce soit son amour à sens unique pour le roi ou le fait que son fils Clèves tue en son nom tous les autres fées. Une bien jolie version revisitée du conte traditionnel centrée sur Carabosse et dans laquelle on croise des hommes-loups ensorcelés et contrôlés par la méchante fée ainsi qu’un prince charmant à la noblesse de cœur!

Ma lecture en cours:

(Roman policier) L’orpheline de Salisbury d’Ann Granger

J’ai commencé à lire les deux premiers chapitres de L’orpheline de Salisbury d’Ann Granger (éd. 10/18, coll. Grands Détectives, 2020, 360 pages), un roman policier qui correspond au tome 7 de la série livresque « Lizzie et Ben Ross ». Alors que le brouillard s’est abattu sur Londres en ce mois de mars 1870, Benjamin Ross est chargé d’enquêter sur le décès d’une jeune femme découverte dans une poubelle derrière un restaurant de Piccadilly.

Au fil des pages avec Cap sur le trésor de Z la terreur!

Nous lisons et relisons Cap sur le trésor de Z la terreur! de Sylvie Misslin et Amandine Piu (éd. Amaterra, 2020), un album jeunesse grand format à partir de 4 ans. Sur la plage, Mary et Jack découvrent une bouteille à la mer contenant une carte aux trésors. Quel est donc le mystérieux trésor de 2 la terreur qui les attend sur l’île des Perroquets? Arriveront-ils à atteindre l’île sans trop d’embûches (tempête, poulpe géant…)?

Dans ce livre-jeu, nous choisissons quelle aventure vont vivre deux pirates en herbe, en choisissant entre deux options grâce à un système d’onglets. Les illustrations sont colorées et pleines de pep’s avec des personnages qui plaisent aux enfants, des références à des contes et légendes (Pinocchio, sirènes…) et même des manchots.  L’histoire est très rigolote et pleine de suspense, le choix du jeune lecteur influant sur les péripéties des deux enfants de l’histoire tout en abordant les thèmes de l’égalité des sexes et de la protection de l’environnement. Arriveront-ils au trésor ou devront-ils revenir sur la plage de départ? Coup de cœur pour cet album jeunesse très rigolo que nous relisons très régulièrement lors des histoires du soir!

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Objet: « Trésor »

Participation #37 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Participation #17 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib

Au fil des pages avec Le carnaval des insectes

Pour le carnaval et Mardi-Gras, nous lisons cette année Le carnaval des insectes d’Hélène Rajcak et Damien Laverdunt (éd. Actes Sud Junior, 2016), un album jeunesse en accordéon à partir de 2/3 ans. En dépliant le livre, une immense frise apparaît où se côtoient de nombreux carnavals, parades et défilés d’insectes. Il est amusant de se prêter au jeu des devinettes pour découvrir à chaque double page dépliée quel est le carnaval mis en scène.

Avec un court texte rythmé qui invite à chanter et à danser, les illustrations de ce carnaval des insectes sont remplies de détails. Un très joli album ludique, coloré, festif et vitaminé comme l’est un carnaval! Nous retrouvons ainsi le carnaval de Binche, de Rio, de la Nouvelle-Orléans ou bien encore de Venise et même le Nouvel An Chinois et Halloween! Que d’occasion pour se déguiser et faire la fête!

Participation #7 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Traditions

Participation #14 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec Il était un arbre

Cet automne, nous empruntons à nouveau à la médiathèque Il était un arbre d’Émilie Vast (éd. MeMo, 2012), un album jeunesse à découpes, à partir de 2 ans et dans lequel on peut observer un arbre au fil des saisons et ses interactions avec les animaux qui vivent autour de lui.

Comme toujours chez cette autrice, les jolies illustrations sont épurées et poétiques avec trois couleurs utilisées et pleins de détails à observer. Avec un texte minimaliste, nous passons avec enchantement d’une saison à l’autre en suivant les changements de saison qui s’opèrent sur l’arbre et dans le comportement des animaux qui chacun à leur façon dépendent de l’arbre (le cerf qui orne ses bois de fleurs au printemps, les écureuils qui mangent ses fruits en été…). Un très bon moment de lecture en suivant les trous et les empreintes qui nous plongent dans le cycle de la Nature!

Participation #67 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice française

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑