Étiquette : forêts (page 1 of 2)

Au fil des pages avec Le sortilège des enfants squelettes

J’emprunte à la bibliothèque Le sortilège des enfants squelettes de Sébastiaan Van Doninck (éd. Alice Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 6 ans et sous-titré « Une histoire un peu effrayante ». Cet album conte l’histoire d’une petite fille qui, allant seule dans la forêt ramasser des baies, est transformée en squelette par une vieille femme très en colère car considérant ces baies comme  les siennes. Elle part alors à la recherche des os d’un petit garçon qui aurait été ensorcelé de la même façon qu’elle par cette vieille femme. Nous suivons alors la petite fille à travers la forêt. De ses différentes rencontres avec les animaux de la forêt, parviendra-t-elle à redevenir humaine? Cet album jeunesse aborde le thème de l’entraide et de la solidarité à la façon d’une légende des temps anciens. Cet album jeunesse participe au Halloween Challenge en duo ce 27 octobre 2019 avec le Challenge de Bidib, Contes et légendes au pays d’Halloween.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Participation #79 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #12 catégorie Partie du corps: « Squelettes »

Au fil des pages avec Boucle d’Or et les trois ours

Nous empruntons à la bibliothèque deux nouvelles versions de Boucle d’Or. Nous commençons par Les trois ours de Byron Barton (éd. L’école des loisirs, 2014), un album cartonné pour les tout-petits, à partir de 2 ans qui présente une version très classique et colorée du conte. Mais pas de soupe dans cette histoire mais un bon chocolat chaud! De quoi se régaler pour les tout-petits, lecteurs mais gourmands aussi!

Puis nous lisons Boucle d’Or et les trois ours d’Olivier Douzou (éd. du Rouergue, 2011), un album jeunesse pour les plus grands, à partir de 4 ans selon l’éditeur, mais plutôt 6 ou 7 ans selon moi pour vraiment apprécier le jeu de mots et des illustrations autour des chiffres. En effet, c’est une version très originale dans son graphisme du conte. L’auteur compose un florilège de chiffres qui donnent vie aux différents personnages et décors: le zéro – une boucle doré – pour Boucle d’Or, le trois ou le cinq pour les ours, le quatre pour les chaises, etc. Et pour renforcer les jeux de mots, il a imaginé un zozotement pour Petit Ours. Cet album jeunesse permet ainsi une première approche de l’abstraction chez les tout-petits.

Avec ces deux albums jeunesse, je participe, pour la première fois et tardivement, au Challenge Contes & Légendes 2019 organisé par Bidib du blog « Ma petite Médiathèque » qui se déroule du 1er janvier au 31 décembre 2019. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur son blog. Ci-joint le lien vers les règles de ce challenge.

Participation #60 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 catégories Animal « Ours » et Objet: « Boucle »

Au fil des pages avec Polo et le dragon

Nous empruntons à la bibliothèque une bande dessinée sans texte: Polo et le dragon de Régis Faller (éd. Bayard Jeunesse, 2003). Nous suivons Polo, un chien qui part à l’aventure sur son bateau mais qui se retrouve bloqué par la neige. Heureusement, il trouve, dans un coffre, une encre magique lui permettant de pénétrer dans une forêt imaginaire. Pour pouvoir rentrer chez lui, il pourra compter sur l’aide d’un dragon y vivant. De cette rencontre, naîtra alors une grande amitié.

Cet album jeunesse aborde de façon rigolote et poétique les thèmes de l’entraide et de l’amitié. Les illustrations sont très compréhensibles pour les tout-petits (à partir de 2 ans) tant dans le déroulement de l’histoire que par exemple dans les différentes émotions ressenties par Polo.  Elles oscillent, d’ailleurs, entre les couleurs froides et les couleurs vives, selon l’endroit où se trouve Polo. Nous nous laissons emporter par l’imagination foisonnante de l’auteur.

Pour prolonger l’histoire, nous jouons avec des cartes plastifiées créées à partir des illustrations de l’album, ce qui permet là encore de développer le vocabulaire des tout-petits. Un joli coup de cœur qui nous donne envie de découvrir d’autres aventures de Polo et ainsi connaître le nom de son nouvel ami le dragon!

Participation #11 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #4 catégorie Objet: « Polo »

Au fil des pages sur le thème de la sécurité routière

Les enfants adorent jouer avec les véhicules, que ce soit les petites voitures, les camions de pompier ou les trains. Et qui dit véhicule dit sécurité routière avec les feux tricolores ou les panneaux de signalisation! A force d’entendre « rouge, vert, rouge, vert » à chaque feu ou lorsque nous jouons avec les petites voitures, je me suis dit qu’il était peut-être temps de lire des albums jeunesse sur les règles du code de la route.

Nous commençons par un album jeunesse qui ne va pas faire cesser les « rouge, vert » puisqu’il s’agit de Rouge et Vert de Gabriel Gay (éd. L’école des Loisirs, coll. Les lutins, 2016). Les petits bonshommes du feu de signalisation se disputent lorsque Vert voudrait que Rouge laisse traverser un chien, en l’absence de voiture. Cela crée un accident et Vert est éjecté du feu de signalisation. Il part à la découverte de la ville avec un pigeon. Mais toutes les voitures lui font de plus en plus peur, d’autant que son absence a provoqué un énorme bouchon. Vert finit par être renversé par une voiture. Rouge vient à sa rescousse. Rouge et Vert comprennent alors qu’ils doivent travailler de concert pour rétablir la circulation. Quel travail d’équipe entre ces deux petits bonshommes pour nous permettre de circuler sans soucis dans notre vie quotidienne, que nous soyons piéton, conducteur ou cycliste!

Cet album  jeunesse aborde également le thème de la pollution des grandes villes avec les tas de poubelles ou le fait que le pigeon se nourrit de plastique, ce qui n’est pas forcément appréhendé par les tout-petits lecteurs, trop concentrés sur les petits bonhommes aux couleurs bien vives et qui contrastent avec le décor très sombre de la ville. Il est donc possible de prolonger cet album, avec les plus grands enfants, en parlant d’écologie et de respect de l’environnement.

Puis nous lisons Le code de la route de Mario Ramos (éd. L’école des Loisirs, coll. Les lutins, 2018), un album jeunesse sans texte et revisitant les contes traditionnels. Le Petit chaperon rouge se rend, en draisienne, chez sa grand-mère. Grâce à de nombreux panneaux de la circulation, elle est prévenue – à l’instar du lecteur – du passage d’autres personnages de conte: les trois ours (sans Boucle d’Or) qui traversent la route à vélos, les trois petits cochons sur des skateboards ou bien encore un loup sur des patins à roulettes… Trois petites souris se sont aussi glissées dans chaque page. Fous rires garantis surtout avec le loup!

Une bien jolie initiation ludique aux règles de la circulation routière pour les tout-petits lecteurs et une piqûre de rappel pour les plus grands, même si dans le second livre, aucun des personnages ne porte de casque.

Challenge Petit Bac d’Enna – #2 catégorie Livre « Code » et #3 catégorie Couleur « Vert »

Deux autres albums jeunesse sur l’hiver

Dans cette dernière semaine d’hiver, nous empruntons à la bibliothèque deux albums jeunesse sur cette saison. Cette année, l’hiver ayant été particulièrement doux dans le Sud de la France, nous n’avons pas vraiment pu profiter de la neige.

Nous avions adoré découvrir les aventures automnales de Nic, Nac, Noc, trois petits écureuils dans Tout est rouge de Kazuo Iwamura (éd. Mijade, 2016). Cette fois-ci, nous les retrouvons heureux de voir que la neige est tombée pendant la nuit dans Vive la neige! de Kazuo Iwamura (éd. Mijade). Rien ne peut attendre pour aller faire de la luge avec leurs parents! Surtout pas les excuses de leurs parents pour rester au chaud dans la maison: le froid pour le père ou les tâches ménagères pour la mère! Et finalement, qui des enfants ou des parents s’amuseront le plus dans la neige? Les illustrations et le texte sont toujours aussi chaleureux que l’ouvrage précédemment lu.

Puis après les parties de luge, vient le tour des bonshommes de neige avec le tome 4 de Monsieur Blaireau et Madame Renarde – Jamais tranquille! de Brigitte Luciani et Eve Tharlet (éd. Dargaud, 2013). Nous avions déjà lu les tomes précédents de cette bande dessinée qui décrit le quotidien d’une famille recomposée avec d’un côté, une maman renarde, Marguerite et de sa fille Roussette et de l’autre, un papa blaireau, Edmond et de ses trois enfants, Glouton, Carcajou et Cassis. Cette fois-ci, nous les suivons pendant leur premier hiver ensemble. La cohabitation semble bien difficile de prime abord, les renards et les blaireaux n’adaptant pas leur rythme de vie de la même façon pour faire face à l’hiver, le froid, la neige et la raréfaction de la nourriture. Malgré les chamailleries entre les enfants, de beaux moments de partage et de complicité vont pouvoir encore avoir lieu. A la différence de Cassis, bande dessinée abordable dès 2 ans, ce tome est destiné à des enfants un peu plus grands (dès 4 ans selon l’éditeur), l’histoire étant plus longue à suivre même si les personnages sont toujours aussi attachants.

Challenge Petit Bac d’Enna – #2 catégorie Adjectif « Tranquille »

« Older posts

© 2019 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑