Étiquette : estime de soi

Au fil des pages avec Le pire des chevaliers

Nous avons emprunté à la médiathèque, il y a déjà quelques semaines, Le pire des chevaliers d’Anna Kemp et Sara Ogilvie (éd. Milan, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a été publié après La Pire des princesses. Il était une fois petit crapaud, surnommé « Riquiqui » par ses amis mais qui préférait de loin le prénom « César ». Il part en quête d’une princesse pour devenir chevalier, après avoir lu un soir un conte extraordinaire. Après avoir croisé sur sa route, ogre, sorcière et autre créature, parviendra-t-il à rencontrer une princesse et ainsi devenir un héros comme il se l’imagine (grand et costaud bien sûr)? Que d’humour dans ce conte de fées détourné tout en rimes et qui s’amuse avec les clichés des contes traditionnels! Exit le grand héros et la pauvre princesse en détresse! Chaque personnage a ses particularités et n’en est pas moins héros à sa façon. Cela nous rappelle la détermination de Petit Pois et l’importance de l’estime de soi. Un très bon moment de lecture!

Participation #169 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Mot au pluriel: « Chevaliers »

Participation #15 Contes & Légendes 2020 de Bidib #contes de fées

Au fil des pages avec Monsieur Madame et Halloween

Dans le cadre du second Hallow RAT 2019, je lis quatre albums de la série Monsieur Madame de Roger Hargreaves et que je réserve comme cadeaux pour la fête « mystère » d’Halloween. Mais pour savoir à qui offrir chaque livre au bon enfant, il faut les lire avant – que ne ferais-je pas pour eux!-. Je commence donc par Monsieur Madame fêtent Halloween (éd. Hachette Jeunesse, 2018). Face à Madame Terreur qui a rendu Halloween terrifiant, Monsieur Chatouille parviendra-t-il à rendre cette fête de nouveau amusante? Une histoire rigolote! Chatouilles garanties!

Puis je lis Mme Bonheur et la sorcière (éd. Hachette Jeunesse, 2018). Les amis de Madame Bonheur sont victimes de terribles sorts. Madame Bonheur mène l’enquête. Est-ce l’œuvre d’une terrible sorcière? Sera-t-elle la prochaine victime? Cet album jeunesse fait appel au courage,  à l’entraide sans oublier la magie.

Je lis ensuite M. Heureux et le magicien (éd. Hachette Jeunesse, 2019). Monsieur Heureux découvre un livre de magie à la bibliothèque. Il décide de le ramener à son propriétaire. Mais en chemin, pourquoi n’utiliserait-il pas quelques formules pour rendre ses amis plus heureux? Ce petit album rigolo aborde mine de rien la question de l’estime de soi. Après nous pouvons débattre sur la prédisposition de chaque à être ce qu’il est.

Puis nous finissons par M. Chatouille et le dragon (éd. Hachette Jeunesse, 2018). Un dragon détruit tout sur son passage au pays des Monsieur Madame. Monsieur Chatouille aura-t-il assez de courage pour rendre ce dragon gentil? Nous suivons une nouvelle fois Monsieur Chatouille qui est plein de ressources et d’ingéniosité. Cet album jeunesse aborde le droit à l’erreur et de la seconde chance car parfois, il suffit de croiser la route de la bonne personne pour se remettre en question et revenir sur le droit chemin.

A dire vrai, sous des histoires rigolotes, il est possible de lire ces albums dans le cadre d’un projet philo avec les tout-petits. En effet, il n’y a pas d’âge pour philosopher!

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou #Hallow RAT

Participation #71 Je lis aussi des albums

Participation #22 Devine qui vient Bloguer?

Challenge Petit Bac d’Enna – #11 et #12 catégorie Métier: « Sorcière  » et « Magicien » et #12 catégorie Animal: « Dragon »

Au fil des pages avec Petit Pois

Nous empruntons à la bibliothèque Petit Pois de Davide Cali et Sébastien Mour (éd. Actes Sud Junior, 2017), un album jeunesse à partir de 3 ans. Pendant toute son enfance, Petit Pois, un tout petit garçon grandit plein d’insouciance. Mais lorsqu’il entre à l’école, tout le renvoie à sa petite taille. Mais avec une telle différence – un handicap lui diront certains -, Petit Pois réussira-t-il avec volonté et détermination à trouver sa place dans la société et s’épanouir comme il le souhaite? Comme il est indiqué sur la quatrième de couverture, « on n’est jamais trop petit pour faire de grandes choses », à l’instar de Tom Pouce. Cet album jeunesse peut se lire comme un conte détourné de Tom Pouce. Il aborde les thèmes de la différence, du handicap et de la détermination. Les illustrations aux contours arrondis complètent l’humour du texte, comme par exemple la coccinelle, l’animal de compagnie de Petit Pois. Mon seul petit bémol la tenue de Petit Pois lorsqu’il explore le potager, cette tenue d’exploration aurait pu être plus moderne et non connoté. Un bon moment de lecture qui développe l’estime de soi! D’ailleurs, cet album jeunesse a fait partie de la sélection « Maternelle » pour le prix des Incorruptibles 2018/2019.

Participation #67 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna – #12 catégorie Végétal: « Pois »

© 2020 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑