Étiquette : campagne anglaise (Page 1 of 3)

Au fil des pages avec Une insolente curiosité

En juin 2022, pendant le Mois Anglais, j’ai lu, en e-book, le tome 1 d’Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une insolente curiosité de Lynn Messina (éd. Les Escales, 2022, 347 pages), un cosy mystery se déroulant sous la Régence anglaise sous fond de romance historique. Les époux Skeffington ont organisé une partie de campagne sur leur propriété de Lakeview Hall, malgré le temps pluvieux de septembre. Au cours de cette partie de campagne, en pleine nuit, Beatrice Hyde-Clare découvre dans la bibliothèque le corps ensanglanté de Monsieur Otley, un des invités tué d’un coup de chandelier, en même temps que Damien Matloc, le duc de Kesgrave. Qui a bien commettre un tel acte?

Cette rencontre hautement improbable, vu leur rang social respectif (elle une terne et timide orpheline non-mariée de 26 ans, vivant grâce à la charité de sa tante et de son oncle et lui un riche duc de 32 ans, bel homme blond aux yeux bleus), les oblige à se côtoyer et à enquêter de concert pour trouver le coupable de ce meurtre.

En effet, la jeune femme timide et discrète se révèle audacieuse et déterminée en présence du duc qui derrière un ego démesuré dû à son rang et à son pédantisme n’en est pas moins charmant et bien moins guindé qu’il ne le prétend, plein d’humour et d’autodérision. Leurs joutes verbales sont à la hauteur de leur véritable personnalité, piquantes et pleines de sarcasme, prémisses d’une romance qui – j’imagine – se développera plus dans les tomes suivants.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, en particulier la tante de Beatrice, Vera Hyde-Clare qui ne cesse de lui rappeler sa position sociale et les bonnes manières attendues de toute jeune lady.

D’autre part, derrière une écriture fluide, sarcastique et légère, l’autrice dépeint bien l’organisation très hiérarchisée de la société anglaise en pointant du doigt les privilèges de la haute aristocratie, que ce soit à l’égard de riches marchands sans titre comme Monsieur Otley qui a fait fortune dans le commerce des épices aux Indes ou pour orienter l’enquête de police, comme le fait le duc en faisant croire à un suicide ou bien encore des inégalités Femme/Homme. Il y est ainsi question de la condition de la femme et du poids des conditions sociales au temps de la régence anglaise.

Un très bon moment de lecture en compagnie du duo Béatrice/Damien, un duo attachant et complice! J’ai d’ores et déjà enchaîné avec le tome 2, Une scandaleuse supercherie de Lynn Messina (éd. Les Escales, 2022, 329 pages) qui se déroule 4 mois après les évènements de la partie de campagne.

J’ai, enfin, noté des passages gourmands avec de nombreux plats et gourmandises servis pendant la partie de campagne et que Beatrice énumère à plusieurs reprises et qu’elle aurait bien lancés sur la tête du duc.

Participation #14 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Cosy mystery

Participation #42 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Cuisine anglaise

Participation #90 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis

Participation #12 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Les propriétés et jardins dissimulés

Au fil des pages avec Meurtre à l’anglaise

J’ai lu le tome 1 des enquêtes d’Eleonor Swift, Meurtre à l’anglaise de Verity Bright (éd. City Editions, 2022, 349 pages), un cosy mystery se déroulant en Angleterre en 1920. Après le décès de son oncle, Eleonor Swift, une jeune veuve âgée de 29 ans rentre en Angleterre, après avoir passé de nombreuses années à parcourir le monde. Elle a en effet hérité du vieux manoir familial, Henley Hall. Dès sa première soirée, elle surprend le meurtre d’un homme dans une carrière adjacente au manoir. Mais lorsqu’elle revient sur les lieux du meurtre, il n’y a ni cadavre ni élément ou trace appuyant ces faits. La police ne la prend pas au sérieux. La jeune lady décide d’enquêter avec l’aide de l’ancien majordome de son oncle, Clifford qui est resté à son service.

Au fil de son enquête, Eleonor doute et suspecte de plus en plus de personnes, même son majordome! De par sa vie d’aventurière, la jeune lady ne se laisse pas facilement impressionnée et tient tête à la police, quitte à mettre sa vie en danger. Qui peut bien avoir été assassiné? Par qui? Et pour quelles raisons? J’ai bien apprécié cette première enquête qui permet de faire la connaissance d’une jeune lady indépendante et attachante qui revient chez elle après une très longue absence et en plein deuil de son oncle qu’elle connaissait si peu et qu’elle va redécouvrir grâce à la complicité qu’elle va peu à peu nouer avec Clifford. 

Quant à la romance, elle ne prend pas le pas sur l’enquête, la jeune femme étant sous le charme du jeune lord Lancelot Fenwick Langham, passionné d’aviation même si je la verrais bien avec le commissaire divisionnaire Seldon dont on ne sait que peu de choses, même pas son prénom, seulement qu’il est beau et très grand, Lancelot étant un bien trop puérile et immature à mon goût.

Un très bon moment de lecture avec ce duo attachant et original entre une jeune lady et son majordome! J’ai hâte de lire les tomes suivants, le tome 2 Mortelle Mascarade (éd. City Editions, 2022, 304 pages) étant déjà paru en français. En effet, ce couple d’auteurs a déjà écrit sous ce pseudonyme une dizaine d’histoires qui n’ont pas encore été toutes traduites. Peut-être que ce sera l’occasion d’en savoir plus sur le passé un brin mystérieux et rocambolesque de l’oncle d’Eleonor Swift.

Participation #11 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Cosy Mystery

Participation #79 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Royaume-Uni

Participation #11 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Les propriétés et jardins dissimulés

Au fil des pages avec Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle

Pendant le Mois Anglais 2022, j’ai lu Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton (éd. Sonatine, 2019, 540 pages), un roman policier fantastique se déroulant, semble-t-il, à l’époque victorienne ou édouardienne (fin XIXe siècle/début XXe siècle puisqu’il est fait mention du téléphone et de la voiture). Dix-neuf ans après le meurtre de leur fils Thomas alors âgé de 7 ans, les époux Hardcastle organisent un bal masqué réunissant toutes les personnes présentes ce jour-là dans leur domaine de Blackheath House, que ce soit les invités ou les domestiques. Mais la mort rôde, leur fille, Evelyn Hardcastle allant mourir le soir même à 23 heures. Serait-il possible d’éviter ce meurtre?

Un homme amnésique s’attelle à cette tâche en tentant de découvrir l’identité du meurtrier. Petit à petit, il tente de comprendre ce qui se passe tout comme nous lecteur. Qui est-il? Pourquoi est-il là? Que doit-il faire? Il apprend ainsi qu’il est piégé dans une boucle temporelle, passant d’hôte en hôte et qu’il ne pourra en sortir qu’en démasquant le coupable.

Au départ frustrée de ne pas savoir où voulait nous emmener l’auteur (le résumé de la quatrième de couverture ne correspondant pas totalement à ce que je lisais), je me suis ensuite laissée porter par l’intrigue digne d’un cluedo, le personnage principal tentant, en revivant dans une seule journée de huis-clos, à chaque nouvel hôte et avec l’aide d’Anna de reprendre possession de son libre-arbitre pour modifier le cours des évènements qui semblent pourtant mener inéluctablement à la mort récurrente d’Evelyn Hardcastle.

Chacun des résidents du domaine a sa part d’ombre et ses secrets, ce qui fait de tout le monde un suspect potentiel. Sans compter sur la présence de personnages qui mettront à mal la détermination de l’enquêteur principal qui doit également composer avec leur statut social: un troublant médecin de peste, un inquiétant valet de pied ou bien encore de vrais/faux alliés et des « hôtes » de plus en plus envahissants psychologiquement…

Lorsque le dénouement approche, l’auteur nous livre alors de nouvelles clés de compréhension de cette enquête fantastique tout en offrant une réflexion sur la nature humaine (innocence/culpabilité), sur la Justice et plus précisément sur le sens de la peine/condamnation pénale (répression, réinsertion, protection des victimes…). Un bon moment de lecture avec ce roman policier fantastique, addictif, surprenant et dans lequel tous les morceaux du puzzle s’emboîtent à la fin!

Pour d’autres avis sur ce roman: Fondant, Clarabel, Pedro Pan Rabbit, Cryssilda et Bidib.

Participation #8 au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #RAT

Participation #9 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Roman policier fantastique

Participation #6 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Les propriétés et jardins dissimulés

Participation #56 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Angleterre

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Chiffre: « Sept »

Au fil des pages avec le tome 7 des Détectives du Yorkshire

Pendant le RAT de Noël, j’avais lu en quelques heures le tome 7 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman (éd. Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2021, 354 pages), un cosy mystery se déroulant à l’époque contemporaine dans la campagne anglaise du Yorkshire. L’histoire reprend au moment où le tome 6 s’arrêtait, au mois de mai et alors que la vie de Samson est une nouvelle fois, et peut-être la dernière fois, menacée. Mais Delilah va tout faire, avec l’aide des villageois de Bruncliffe en qui elle a confiance, pour empêcher un tueur à gages de parvenir à ses fins.

Au vu du suspense de fin du tome 6, j’étais impatiente de lire ce nouveau tome à la hauteur des précédents. J’ai beaucoup apprécié retrouvé ce duo d’enquêteurs attachant mais aussi les résidents de la maison de retraite ou autres villageois gravitant autour de Samson et Delilah comme notamment le père de Samson, Ida Capstick et Troy qui tient le pub en face de l’agence du détective…

Que de rebondissements et d’entraide sur cette journée pleine d’action où chacun révélera sa personnalité et grâce à laquelle nous en apprenons plus sur les charges de corruption pesant sur Samson! L’autrice même habilement humour et action avec Delilah et ses plans pour sauver Samson qui ignore qu’un tueur à gages a été envoyé pour le tuer dans la journée. Un très bon moment de lecture addictif avec ce tome qui se déroule sur une journée bien mouvementée, chaque minute étant comptée (un 24h chrono en mode « campagne anglaise »)! Vivement le tome 8!

Pour d’autres avis sur ce tome 7: Chicky Poo.

Participation #5 au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Cosy Mystery

Participation #8 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Cosy Mystery

Participation #4 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Promenons-nous dans les bois

Participation #46 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Angleterre

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Lieu: « Yorkshire »

Au fil des pages avec le tome 1 des Thés meurtriers à Oxford

Je découvre une nouvelle série livresque de cosy mystery avec le tome 1 des Thés meurtriers d’Oxford, Chou à la crim’ de H.Y Hanna (éd. Autoédition, 2021, 277 pages). À 29 ans, Gemma Rose quitte son emploi de bureau à Sydney, en Australie pour revivre chez ses parents, dans son village natal, 8 ans après en être partie et reprendre un salon de thé à Meadowford-on-Smythe, à quelques kilomètres d’Oxford, dans les Cotswolds. Pour tenir le salon de thé, elle a engagé sa meilleure amie, Cassie comme serveuse et Fletcher comme cuisinier/pâtissier et propriétaire d’un adorable et espiègle chat Muesli.

Mais un matin, la jeune femme découvre le corps sans vie d’un touriste américain antipathique sur la terrasse de son salon de thé. Très vite, la piste criminelle est retenue, l’Américain ayant été étouffé par un des scones qu’elle lui a vendu la veille. Pour éviter de mettre la clé sous la porte et innocenter ses amis, Gemma décide d’enquêter pour retrouver le coupable, malgré la mise en garde de l’inspecteur en charge de l’affaire, Devlin O’Connor qui n’est autre que son amour de jeunesse lorsqu’ils étaient étudiants à Oxford. Y parviendra-t-elle sans se mettre en danger?

Comme il s’agit d’un premier tome introductif, l’autrice prend certes un peu son temps pour décrire le village, ses habitants, son héroïne et la ville universitaire d’Oxford. Mais le ton est donné dès l’illustration de couverture qui m’a séduite comme les jeux de mots du titre. L’enquête de Gemma se déroule dans une ambiance so british et cosy mystery qui me rappelle un peu Les détectives du Yorkshire: la campagne anglaise, une enquêtrice amatrice maligne mais avec une mère entremetteuse, « les vieilles chouettes » – un groupe de commères âgées du village qui mènent elles-aussi l’enquête et qui sont hilarantes… et un duo Gemma/Devlin qui ne peut se terminer qu’en romance, leurs retrouvailles étant tout en tension. Un bon voire très bon moment de lecture!

Sans oublier plein de passages gourmands avec de nombreuses pâtisseries anglo-saxonnes accompagnées ou non d’une tasse de thé comme par exemple des crumpets – sortes de pancakes épais, du sticky toffee pudding, du cheesecake aux mûres, des shortbread traditionnels anglais – des biscuits salés, un teacake, un spotted dick – fait d’une délicieuse génoise remplie de groseilles juteuses, le tout cuit à l’étouffée et servi avec une cuillerée de crème anglaise ou bien encore un Victoria sponge cake – confiture de framboises et crème à la vanille insérées entre deux couches de génoise  et bien sûr des scones à la confiture et à la clotted cream… Le roman se termine même avec une recette de scones que j’ai bien envie de tester. Et au passage, je valide une nouvelle fois la catégorie « Boisson chaude » du Menu complet du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine.

Je coche également une case du Cherche et Trouve proposé cette année par Hilde et Lou dans le cadre de leur challenge British Mysteries, celle de « À table & petites douceurs ».

Pour un autre avis sur ce tome 1: Pedro Pan Rabbit.

Participation #2 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Cosy Mystery

Participation #4 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Menu complet (Une boisson chaude/Thé) et Pâtisseries anglaises

Participation #7 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Australie

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Lieu: « Oxford »

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑