Étiquette : romans adulte (Page 2 of 16)

Point lecture hebdomadaire #46

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et ma lecture en cours. j’ai surtout pioché dans ma PAL anglo-saxonne puisqu’en juin, c’est le Mois Anglais 2022 coorganisée par Lou et Titine.

Nos lectures du  13 au 19  juin 2022:

Des lectures jeunesse:

Côté jeunesse, il y a surtout eu des relectures avec les tomes de la BD jeunesse, Ana Ana , Pomelo rêve, Onze chatons dans un sac ou encore les histoires à lire tout seul de Céline Alvarez comme Le gros radis ou Le petit chaperon rouge.

  • (Album jeunesse) La meilleure Maman du monde de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

Nous avons feuilleté et lu quelques pages de l’album jeunesse, La meilleure Maman du monde de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (éd. Margot, 2021, rééd. 2022, 64 pages), nous plongeant surtout dans les toujours aussi magnifiques illustrations de Benjamin Lacombe. Il y est question de maternité dans le règne animal et de l’amour inconditionnel unissant une mère à son enfant. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui a rejoint nos bibliothèques comme cadeau d’anniversaire!

Des lectures adulte:

En fin de semaine, j’ai lu les deux premiers tomes d’une nouvelle série livresque cosy mystery se déroulant sous la Régence anglaise avec Une enquête de Beatrice Hyde-Clare de Lynn Messina.

  • (Cosy mystery) Une insolente curiosité de Lynn Messina (T1)

J’ai lu, en e-book, le tome 1, Une insolente curiosité de Lynn Messina (éd. Les Escales, 2022, 347 pages), un cosy mystery se déroulant sous la Régence anglaise sous fond de romance historique. Beatrice Hyde-Clare, une orpheline non-mariée de 26 ans décide d’enquêter avec le Duc de Kesgrave, âgé de 32 ans, sur la mort de Monsieur Otley, un des invités à la partie de campagne organisé chez les Skeffington. Un très bon moment de lecture en compagnie du duo Béatrice/Damien, un duo attachant et piquant!

  • (Cosy mystery) Une scandaleuse supercherie de Lynn Messina (T2)

Puis j’ai enchaîné, en e-book, avec le tome 2, Une scandaleuse supercherie de Lynn Messina (éd. Les Escales, 2022, 329 pages) qui se déroule 4 mois après les évènements de la partie de campagne. La jeune femme s’associe de nouveau avec le duc pour enquêter sur le meurtre d’un dandy qui s’est écroulé raide mort à ses pieds. Encore un très bon moment de lecture!  J’ai hâte de lire le tome 3, Une infâme trahison qui paraîtra en octobre 2022. Il existe déjà 10 tomes en VO.

  • (Romance surnaturelle) Alpha Priors, La princesse de sang de Jocabel C. Caballero (T3)

J’ai lu, en e-book, le tome 3 d’Alpha Priors, La princesse de sang de Jocabel C. Caballero (éd. Autoédition, 2022, 321 pages), reprenant peu après les évènements du tome 2, la meute des frères Priors étant en pleine guerre de territoire avec celle du cruel et redoutable Makunga. L’oméga de la meute, Tobias a de plus en plus de mal à contenir ses émotions et à garder son loup calme, sauf lorsqu’il est en présence de la princesse de sang Elionore, une vampire du clan Campbell qui vient au sein de leur meute en tant qu’ambassadrice afin de renégocier l’accord de paix entre loups et vampires. Encore un bon moment de lecture au cours duquel de nouveaux ennemis apparaissent! J’ai hâte de pouvoir lire le tome 4 en cours d’écriture qui, je suppose, sera consacré au plus jeune des frères Priors, Blaine.

Ma lecture en cours:

(Roman policier fantastique) Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton

J’ai continué en début de semaine puis dimanche soir Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton (éd. Sonatine, 2019, 540 pages), un roman policier fantastique, un homme amnésique tentant de découvrir l’identité du meurtrier d’Evelyn Hardclastle. Chaque jour, cet homme prend comme hôte un des résidents de la demeure des époux Hardclastle afin de pouvoir quitter une boucle temporelle. J’en suis désormais au chapitre 20.

Cette semaine c’est une Semaine à mille pages organisée par Le pingouin vert sur IG chaque mois tout au long de l’année 2022. Alors combien ai-je lu de pages cette semaine?  1113 pages lues sans compter les albums jeunesse.

Au fil des pages avec le tome 7 des Détectives du Yorkshire

Pendant le RAT de Noël, j’avais lu en quelques heures le tome 7 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman (éd. Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2021, 354 pages), un cosy mystery se déroulant à l’époque contemporaine dans la campagne anglaise du Yorkshire. L’histoire reprend au moment où le tome 6 s’arrêtait, au mois de mai et alors que la vie de Samson est une nouvelle fois, et peut-être la dernière fois, menacée. Mais Delilah va tout faire, avec l’aide des villageois de Bruncliffe en qui elle a confiance, pour empêcher un tueur à gages de parvenir à ses fins.

Au vu du suspense de fin du tome 6, j’étais impatiente de lire ce nouveau tome à la hauteur des précédents. J’ai beaucoup apprécié retrouvé ce duo d’enquêteurs attachant mais aussi les résidents de la maison de retraite ou autres villageois gravitant autour de Samson et Delilah comme notamment le père de Samson, Ida Capstick et Troy qui tient le pub en face de l’agence du détective…

Que de rebondissements et d’entraide sur cette journée pleine d’action où chacun révélera sa personnalité et grâce à laquelle nous en apprenons plus sur les charges de corruption pesant sur Samson! L’autrice même habilement humour et action avec Delilah et ses plans pour sauver Samson qui ignore qu’un tueur à gages a été envoyé pour le tuer dans la journée. Un très bon moment de lecture addictif avec ce tome qui se déroule sur une journée bien mouvementée, chaque minute étant comptée (un 24h chrono en mode « campagne anglaise »)! Vivement le tome 8!

Pour d’autres avis sur ce tome 7: Chicky Poo.

Participation #5 au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Cosy Mystery

Participation #8 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Cosy Mystery

Participation #4 Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Promenons-nous dans les bois

Participation #46 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Angleterre

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Lieu: « Yorkshire »

Au fil des pages avec La passe dangereuse

Pour la journée du 11 juin 2022 du Mois Anglais dédiée à Somerset Maugham, j’ai lu La passe dangereuse de Somerset Maugham (éd. 10/18, rééd. 2019, 183 pages), court roman psychologique paru pour la première fois en 1925. Dans les années 20, après avoir accepté sous la pression familiale et sociétale un mariage sans amour avec Walter Lane, un terne et froid médecin-bactériologue maladroitement amoureux d’elle, Kitty, une jeune femme naïve et frivole de 25 ans part vivre à Hong-Kong et prend un amant séducteur et arrogant, Charles Townsend dont elle tombe très vite éperdument amoureuse. Son mari le découvre et lui pose un ultimatum: le divorce, ce qui provoquerait un scandale dans la haute société anglaise ou un départ immédiat pour un petit village chinois touché par une épidémie de choléra. Repoussé par son amant déjà marié, Kitty suit donc à contrecœur son mari en Chine. Leur couple survivra-t-il?

En enchaînant de courts chapitres au style épuré mais non dénué de sensibilité, Somerset Maugham décortique la personnalité et les états d’âme de chacun des personnages, en particulier de Kitty qui face aux épreuves qu’elle traverse va se découvrir. Il y est ainsi question de mariage arrangé, de condition de la femme dans les années 20, de relation de couple, du sens du devoir et du sacrifice, du poids des erreurs, des commérages et du pardon, que ce soit à travers Kitty ou des autres personnages gravitant autour d’elle (Walter se dévouant à corps perdu dans son travail, Charlie séducteur et arriviste qui tiendra à son mariage malgré ses infidélités, Waddington vivant avec une Mandchoue ou bien encore les religieuses catholiques s’occupant de l’orphelinat et des jeunes filles chinoises orphelines ou abandonnées à la naissance…).

J’ai apprécié la façon dont l’auteur dissèque psychologiquement ce couple si mal assorti tout en questionnant le sentiment amoureux et en posant un regard acerbe et cynique sur le mariage, institution qui oppresse les époux, la liberté n’étant alors recouvrée que par le veuvage, même si je ne me suis pas attachée à l’héroïne en quête de soi et de paix intérieure, prisonnière de son époque, pleine d’états d’âme et bercée d’illusions. Un bon moment de lecture à remettre toutefois dans le contexte de l’époque, notamment vis-à-vis du racisme et de cette supposée supériorité anglaise à l’égard des Chinois colonisés!

Pour d’autres avis autour d’un livre de Somerset Maugham: Lou et Hélène avec Il suffit d’une nuit, Nathalie avec Le sortilège Malais et qui avait déjà lu et chroniqué La passe dangereuse.

Participation #3 au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Somerset Maugham

Participation #6 Challenge 2022 en classiques de Blandine et Nathalie #Classique anglais

Participation #43 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Angleterre

Au fil des pages avec le tome 1 des Sœurs Mitford enquêtent

Pour la journée « Mitford sisters » du 7 juin 2022 du Mois Anglais, j’ai choisi une de mes lectures de mars 2021: le premier tome des Sœurs Mitford enquêtent, L’assassin du train de Jessica Fellowes (éd. du Masque, coll. Le livre de Poche, 2019, 496 pages), un roman policier à la jolie illustration de couverture qui se passe dans les années 20 en Angleterre et qui s’inspire de faits réels et de personnages ayant existé comme le meurtre non élucidé de Florence Nithinghale Shore et la famille Mitford.

En 1919, pour échapper à son oncle dangereux, Louisa Cannon se fait engager comme bonne d’enfants au sein de la maisonnée de la famille aristocratique Mitford, dans le manoir d’Asthall Manor. Elle se lie très vite d’amitié, malgré son statut de domestique, avec Nancy, la jeune fille aînée âgée de 18 ans, espiègle et à l’esprit romanesque. Après le crime mystérieux d’une infirmière âgée de la cinquantaine, Florence Nightingale Shore, à bord d’un train en plein jour, Louisa et Nancy décident de se lancer sur la piste du tueur. Qui aurait bien pu en vouloir à cette dame respectable et célèbre au point de la tuer?

J’ai vite démasqué le coupable par la tournure de phrase utilisée pour décrire une scène du train mais me restais à connaître son mobile. L’enquête est surtout celle de Louisa (et pas vraiment des Sœurs Mitford bien trop jeunes) qui n’est pas insensible au charme du jeune et attachant policier des chemins de fer en charge de l’enquête, Guy Sullivan qui rêve de travailler à Scotland Yard, est ainsi prétexte à décrire la société anglaise post-Première Guerre mondiale en pleine mutation: la vieille aristocratie essayant de maintenir les vieilles traditions, les rapports entre classes sociales, la condition de la femme, le sort des vétérans de guerre… Un moment de lecture agréable avant tout pour son ambiance d’après-guerre et qui se lit rapidement malgré certaines longueurs et une enquête sans réels rebondissements! Je lirai à l’occasion les tomes suivants s’ils sont disponibles à la médiathèque.

Participation #1 au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Mitford Sisters

Participation #7 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Roman policier

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Famille: « Sœurs »

Participation #41 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Angleterre

Point lecture hebdomadaire #42

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et ma lecture en cours. Une semaine avec beaucoup de BD!

Nos lectures du  16 au 22 mai 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Sidonie Souris de Clothilde Delacroix

Nous lisons Sidonie Souris de Clothilde Delacroix (éd. L’école des loisirs, coll. Moucheron 2020, rééd. 2022), un album jeunesse pour les 6/8 ans et que nous avons reçu dans le cadre de notre abonnement Kilimax. Sidonie, une jeune souris adore écrire. Mais un jour, elle est en panne d’inspiration.  Comment se sortir de cette situation? Heureusement, elle pourra compter sur sa famille et surtout sa mère. Nous avons beaucoup apprécié les illustrations pleines de tendresse et d’espièglerie de Clothilde Delacroix. Il y est ainsi question de l’enfance et de l’apprentissage de l’autonomie. Un très bon moment de lecture en compagnie d’une souris toute mignonne!

  • (Album jeunesse) Les Monsieur Madame et la Petite Souris de Roger Hargreaves

Nous lisons Les Monsieur Madame et la Petite Souris de Roger Hargreaves (éd. Hachette Jeunesse, 2021), un album jeunesse à partir de 3 ans avec l’histoire de Madame Pourquoi qui voudrait en savoir plus sur la petite souris. Parviendra-t-elle à satisfaire sa curiosité en découvrant à quoi ressemble la petite souris et où elle habite? Une histoire rigolote et parfaite pour accompagner un enfant qui vient de perdre sa première dent!

  • (Album jeunesse) Le merveilleux voyage de la petite abeille de Britta Teckentrup

Nous lisons Le merveilleux voyage de la petite abeille de Britta Teckentrup (éd. Hatier Jeunesse, 2016), un album jeunesse à découpes et à partir de  3/4 ans. Avec de très jolies illustrations, l’histoire aborde la pollinisation. Un bon moment de lecture en compagnie d’une petite abeille dans une journée de récolte!

  • (Album jeunesse) La chasse au Trésor de Monsieur Taupe de Katerina Gorelik 

Nous lisons également La chasse au Trésor de Monsieur Taupe de Katerina Gorelik (éd. Sarbacane, 2019), un album jeunesse à partir de 4 ans et lauréat du 33e Prix des Incos 2021/2022 dans la sélection CE1. Après que Maître Blaireau a lu un soir un nouveau livre, La chasse au trésor, aux habitants de la forêt, Monsieur Taupe se demande ce qu’est un trésor et part explorer le monde souterrain autour de sa galerie. Arrivera-t-il à découvrir un trésor? Il est question d’aventures, de partage, de solidarité et d’amitié. Un très bon moment de lecture avec cette histoire, Monsieur Taupe passant à côté de trésors ne sachant pas leur nature, contrairement à nous, lecteur! Et si pourtant celui qu’il arrive à trouver était le plus précieux de tous?

  • (BD jeunesse) La soupe aux Schtroumpfs de Peyo (T10)

Nous lisons le tome 10 des Schtroumpfs, La soupe aux Schtroumpfs de Peyo (éd. Dupuis, 1976, rééd. , 30 pages), une BD jeunesse à partir de 6 ans. Ce tome comprend surtout une histoire principale, un géant affamé, Grossbouf arrivant à pénétrer dans le village des Schtroumpfs après avoir rendu une visite à Gargamel. Le Grand Schtoumpf trouvera-t-il une solution pour assouvir la faim de Grossbouf? Une histoire rigolote même si les gags étaient un peu trop redondants à mon goût!

  • (BD jeunesse) La queue du Marsupilami de Batem, Greg et André Franquin (T1)

J’ai fait découvrir à mon mini lutin le premier tome du Marsupilami: La queue du Marsupilami de Batem, Greg et André Franquin (éd. Marsu productions, 1987, rééd. 2002, 48 pages), une BD jeunesse. Bring M. Backalive se rend en Palombie pour chasser le marsupilami. Aidé de Tapamilastiko, un Indien Chahutas, il est bien décidé à capturer cet animal insaisissable. Le marsupilami parviendra-t-il à lui échapper et à mettre à l’abri sa famille? Comme pour les Astérix ou les Schtroumpfs, je ne me souvenais pas qu’il y avait autant de bagarres dans les Marsupilami. Un moment de lecture nostalgique plein de « houba houba »!

  • (BD jeunesse) Eli & Gaston, La forêt des souvenirs de Céline Deregnaucourt et  Ludovic Villain (T2)

Je lis le tome 2 d’Eli & Gaston, La forêt des souvenirs de Céline Deregnaucourt et  Ludovic Villain (éd. Ankama, 2021, 104 pages), une BD jeunesse à partir de 7 ans. Alors qu’elle passe ses vacances d’automne chez sa grand-mère Jo avec son chat Gaston, Eli vient en aide à une jeune fille dont le grand-père également Gardien a perdu la mémoire. Arriveront-ils à temps sur l’île oubliée sur laquelle se trouve le remède? Comme je le supposais à la fin de la lecture du tome précédent, j’en apprends plus sur les gardiens de la forêt et le passé de la grand-mère d’Eli. Les illustrations de Céline Deregnaucourt sont tout aussi mignonnes que dans le premier tome. Un bon moment de lecture qui permet à la jeune fille de poursuivre sa quête initiatique en faisant preuve de courage et d’entraide!

Des lectures adulte:

  • (Roman fantasy) Emma Paddington, Le manoir de Dark Road End de Catherine Rolland (T1)

J’ai lu le tome 1 d’Emma Paddington, Le manoir de Dark Road End de Catherine Rolland (éd. Books on demand, 2021, 236 pages), un roman fantasy avec l’histoire d’Emma Paddington, une jeune femme de 22 ans qui vient d’hériter d’un manoir d’une tante. Psychologue de formation, Emma va devoir composer avec un univers magique, découvrant que sa tante était une sorcière qui protégeait la Terre de sombres créatures, aidée en cela par trois Djins avec lesquels Emma va devoir cohabiter. Un bon moment de lecture avec une jeune femme qui va de découverte en découverte surprenante tout comme nous, lecteur! Il existe un tome 2, Le fantôme hypocondriaque.

  • (BD fantasy) Ténébreuse de Hubert et Vincent Maillé (T1)

J’ai lu le tome 1 du diptyque Ténébreuse de Hubert et Vincent Maillé (éd. Dupuis, 2021, 80 pages), une BD fantasy à partir de 15 ans selon l’éditeur et qui a été classée en adulte par ma médiathèque. Arzhur, un chevalier déchu est engagé par trois mystérieuses vieilles femmes pour sauver une jeune princesse en détresse. Mais la réalité est tout autre, Islen s’étant retirée de son plein gré dans le château noir avec ses animaux monstrueux. Les deux jeunes gens partent alors pour le château du père d’Islen. Quelle destinée les attend?

Côté scénario, l’histoire est bien moins classique qu’il n’y paraît, Hubert s’étant amusé à prendre le contrepied des codes traditionnels des contes et légendes. Graphiquement, j’ai beaucoup apprécié cet ambiance médiévale, sombre et fantastique. Il se dégage une grande complexité et expressivité du duo Arzhur/Islen, chacun devant vivre avec le poids de son passé et ses démons intérieurs. Il y est question du poids du regard de l’autre, d’héritage familial, de déterminisme, de libre arbitre, de rédemption ou bien encore de seconde chance. Un très bon moment de lecture dont les péripéties et rebondissements s’enchaînent rapidement et qui se finit en plein suspense épique! Le passé va-t-il se reproduire? J’ai hâte de découvrir le second et dernier tome qui paraîtra en septembre 2022, Hubert ayant pu l’écrire avant son décès en 2020.

  • (BD adulte/Roman graphique) Edelweiss de Cédric Mayen et Lucy Mazel

Je lis ensuite Edelweiss de Cédric Mayen et Lucy Mazel (éd. Glénat, coll. Vents d’Ouest, 2017, 96 pages), un roman graphique où il est question d’amour, de passion pour l’alpinisme et d’handicap. Lors d’un bal d’après-guerre, à l’été 1947, Olympe et Edmond se rencontrent. Passionnée d’alpinisme, Olympe rêve d’escalader le Mont-Blanc comme son aïeule, Henriette d’Angeville. Au fil des ans, la détermination d’Olympe reste intacte, malgré la routine quotidienne et les aléas de la vie, Edmond lui apportant aide et soutien. Un très bon moment de lecture!

  • (BD adulte/Roman graphique) Malgré tout de Jordi Lafebre

J’ai également lu Malgré tout de Jordi Lafebre (éd. Dargaud, 2020, 152 pages), un roman graphique ado/adulte avec l’histoire d’un amour à rebours. Cela commence en effet par le chapitre 20. Un très bon moment de lecture avec cette histoire pétillante et légère, à la structure narrative étonnante sous forme de puzzle amoureux dans lequel chaque pièce du passé permet d’arriver au dénouement qui n’est pas une fin mais la concrétisation d’un amour!

Ma lecture en cours:

(Cosy Mystery) Son espionne royale et l’héritier australien de Rhys Bowen (T7)

J’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 9 (p.100) le tome 7 de Son espionne royale, Son espionne royale et l’héritier australien de Rhys Bowen (éd. Robert Laffont, 2021, 363 pages), un cosy mystery se déroulant cette fois, en mars 1934, dans le Comté du Kent, en Angleterre. Lady Georginia vient en aide à Jack Altringham, héritier du duc d’Eynsford venu d’Australie et principal suspect dans le décès de ce dernier. Qu’il est agréable de poursuivre cette série livresque et de replonger dans les aventures de Lady Georginia and co! 

« Older posts Newer posts »

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑