Étiquette : Prix des Incos 2021

Au fil des pages avec Le bon côté du mur

Nous lisons Le bon côté du mur de Jon Agee (éd. Gallimard Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui est lauréat de la sélection Maternelle du 32ème Prix des Incos 2021. Au milieu du livre, il y a un mur. Un petit chevalier est content d’être du bon côté du mur. Mais l’est-il vraiment?

L’histoire aborde avec humour les préjugés, les dangers et la peur de l’inconnu. Les illustrations épurées sont très expressives, chaque personnage ayant sa propre petite histoire qui se lit tantôt à gauche du mur tantôt à droite. Le petit chevalier ayant peur de l’ogre a dressé un mur qu’il est en train de réparer et ne se méfie pas de l’eau qui monte et qui est pourtant bien plus dangereuse que les habitants de l’autre côté du mur. Jon Agee s’amuse ainsi avec les codes des personnages, ceux qui sont réputés effrayants comme les animaux sauvages et l’ogre ne l’étant pas. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui peut amener à débattre avec les jeunes lecteurs sur leurs peurs et les dangers auxquels ils peuvent être confrontés!

Challenge Petit Bac d’Enna #10 Catégorie Adjectif: « Bon »

Au fil des pages avec Laissez-moi tranquille…

Nous lisons Laissez-moi tranquille… de Galia Bernstein (éd. Nathan Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Leyla est une jeune femelle babouin faisant partie d’une très grande famille qui prend soin d’elle mais qui parfois est envahissante. Qu’il lui est difficile de trouver sa place! Il est parfois bon de se retrouver seul… Un jour où Leyla recherche du calme, elle part loin des siens et, à la lisière du désert, elle rencontre un lézard qui ne fait rien, assis dans le calme sous le soleil. Leyla parviendra-t-elle à apprendre à s’apaiser en compagnie de son nouvel ami?

Les illustrations sont douces et rigolotes. Leyla et sa famille sont très expressifs. On peut facilement reconnaître les émotions ressenties comme l’énervement, la peur ou l’incrédulité… avec même les trois singes de la sagesse. Parfois cela fait du bien d’être seul pour mieux se retrouver ensuite avec sa famille ou ses amis. Un très bon moment de lecture!

challenge 2021 lire au féminin

Participation #29 au Challenge Lire au féminin de Tiphanya #Autrice israélienne

Challenge Petit Bac d’Enna #9 Catégorie Adjectif: « Tranquille »

Au fil des pages avec J’en rêvais depuis longtemps

Nous lisons J’en rêvais depuis longtemps d’Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior, 2018), un album jeunesse au grand format et s’ouvrant par le haut, à partir de 4 ans. Il fait également partie de la sélection Maternelle du Prix des Incos 2021. A Noël, un chien devient l’animal de compagnie d’un petit garçon. Nous les voyons grandir et s’apprivoiser l’un l’autre, à travers des petites scénettes de leur vie quotidienne.

Mais très vite, nous nous interrogeons: est-ce l’histoire d’un petit garçon et de son chien ou d’un chien et de son petit garçon. En effet, l’humour du texte tient au contrepied narratif, les illustrations révélant avant le texte l’identité du narrateur. Quant aux illustrations, elles sont très jolies avec un duo garçon/chien très expressif. Nous retrouvons avec beaucoup de plaisir le trait de crayon d’Olivier Tallec qui a déjà illustré par exemple une autre série livresque avec un chien, Rita et Machin. Coup de cœur pour cet album jeunesse avec une histoire d’amitié tendre, drôle et décalée (même dans les séquences gourmandes)!

Participation #43 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine de Bidib et Fondant

 

 

Nos lectures de la sélection Maternelle du Prix des Incos 2021

Cette année et comme déjà l’année dernière, nous avons pu lire la sélection Maternelle du 32ème Prix des Incos 2020/2021:

  • Le bon côté du mur de Jon Agee (éd. Gallimard Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Au milieu du livre, il y a un mur. Un petit chevalier est content d’être du bon côté du mur. Mais l’est-il vraiment? Un album qui aborde les préjugés et la peur de l’inconnu.
  • Il neige! de Hyejin Go (éd. Picquier Jeunesse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Réveillé alors qu’il est en train d’hiberner, un ours découvre la neige. Il entend partager cette jolie découverte avec ses amis oiseaux partis en migration.
  • J’en rêvais depuis longtemps d’Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior, 2018), un album jeunesse grand format et s’ouvrant par le haut, à partir de 4 ans. Une histoire d’amitié tendre, drôle et décalée entre un petit garçon et son chien ou entre un chien et son petit garçon.
  • Laissez-moi tranquille… de Galia Bernstein (éd. Nathan Jeunesse, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Leyla est une jeune femelle babouin faisant partie d’une très grande famille qui prend soin d’elle mais qui parfois est envahissante. Qu’il lui est difficile de trouver sa place! Il est parfois bon de se retrouver seul…

Ce n’est pas facile de n’en choisir qu’un préféré pour voter à ce Prix. Peut-être en choisissant le plus lu depuis un mois? Mais Le bon côté du mur et J’en rêvais depuis longtemps arrivent presque à égalité. Il nous reste d’ailleurs le dernier de la sélection à emprunter à la médiathèque, La bonne étoile de Taupe de Britta Teckentrup (éd. Circonflexe, 2019).

Mise à jour de mai 2021: nous avons également pu lire La bonne étoile de Taupe de Britta Teckentrup (éd. Circonflexe, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans abordant les thèmes du partage et de l’amitié. En voyant une étoile filante, une taupe fait le vœu de posséder toutes les étoiles du ciel. Mais son bonheur d’avoir dans son terrier toutes les étoiles ternit la vie des autres animaux, le ciel étant devenu tout noir. Une belle histoire douce et poétique aux magnifiques illustrations!

Nos lectures « Le Petit Chaperon rouge »

Après nos lectures de Blanche-Neige, voici celles du Petit Chaperon rouge pour continuer sur le thème Contes et Légendes du Challenge Halloween 2020. Comme pour le billet précédent, il sera mis à jour régulièrement, au fur-et-à-mesure de nos lectures du Petit Chaperon rouge.

Des versions classiques:

  • Le Petit Chaperon rouge de Beatrix Potter et Helen Oxenbury, d’après Charles Perrault (éd. Kaléidoscope, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Nous retrouvons l’histoire classique dans une ambiance très british.
  • Les plus jolies histoires du soir pour les petits (éd. Fleurus, 2015), un recueil de contes pour les tout-petits dont Le Petit Chaperon rouge de Christelle Chatel et Séverine Duchesne, d’après Charles Perrault
  • Le petit chaperon rouge illustré par Thomas Baas, d’après les Frères Grimm (éd. Play Bac, 2017), un album jeunesse à partir de 4 ans voire un peu plus grand.

Des versions détournées/revisitées du conte:

  • Histoires de loups de Mario Ramos (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans. Ce recueil comprend deux histoires dans lesquelles l’auteur s’amusant à recréer la rencontre entre le loup et le Petit Chaperon rouge: Mon ballon et Le plus malin. Dans Le plus fort, le loup croise notamment la petite fille.
  • Chapeau rond rouge de Geoffroy de Pennart (éd. Kaléidoscope, 2004), un album jeunesse à partir de 3 ans et détournant avec beaucoup d’humour et de modernité le conte traditionnel
  • Le retour de Chapeau rond rouge de Geoffroy de Pennart (éd. Kaléidoscope, 2011), un album jeunesse à partir de 3 ans à l’humour toujours aussi détonnant et qui revisite également un autre conte traditionnel, Boucle d’Or et les trois ours.
  • Le Petit Loup Rouge d’Amélie Fléchais (éd. Ankama, coll. Étincelle, 2014), un album jeunesse à partir de 8 ans, voire un peu plus et qui détourne, de façon tout aussi sombre que le conte écrit par Charles Perrault.
  • Cœur de bois d’Henri Meunier et Régis Lejonc (éd. Notari, 2016), un album jeunesse pour les adolescents, à partir de 15/16 ans qui invente une suite à l’histoire originelle du Petit Chaperon rouge
  • Dans les yeux de Philippe Jalbert (éd. Gautier-Languereau, 2017), un album jeunesse à partir de 6 ans et une très jolie revisite angoissante du conte traditionnel en alternant les points de vue du petit chaperon rouge et du loup, à travers leurs yeux.
  • une autre version détournée du conte avec Vous ici? d’Olivier Dupin (éd. Frimousse, 2018), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui fait partie de la sélection CP du 32ème Prix des Incos 2021.

Des histoires reprenant le(s) personnage(s) du conte:

  • le tome 1 de Spooky, Les contes de travers, Pension pour monstres de Carine-M et Élian Black’Mor (éd. Glénat, 2015), une BD jeunesse à partir de 9 ans et qui reprend le personnage du Petit Chaperon rouge tout en le détournant.
  • Le loup qui découvrait le pays des contes d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier (éd. Auzou, 2014), un album jeunesse à partir de 3 ans. Alors qu’il part dans la forêt récupérer les ingrédients nécessaires pour son gâteau, Loup croise le Petit Chaperon rouge.
  • Glouton, Le croqueur de livres d’Emma Yarlett (éd. Gründ, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans. Glouton tente de s’échapper et dévore notamment les pages du Petit Chaperon rouge.
  • Le code de la route de Mario Ramos (éd. L’école des Loisirs, coll. Les lutins, 2018), un album jeunesse sans texte et revisitant les contes traditionnels. Le Petit chaperon rouge se rend, en draisienne, chez sa grand-mère et croise de nombreux personnages d’autres contes.
  • Dans la grande forêt de Jeanne Boyer et Caroline Hüe (éd. Milan, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Rosalie ne se laisse pas duper par le loup qui avait détourné de son chemin le Petit Chaperon rouge.
  • Devine où j’suis de Richard Marnier et Aude Maurel (éd. Frimousse, 2016), un album jeunesse à partir de 3 ans avec un Petit chaperon rouge dans le ventre du Grand méchant loup. Une histoire rigolote construite à l’image des poupées-gigognes, les illustrations de la petite fille, de sa mère et de sa grand-mère reprenant cette allure des poupées russes!

Des histoires qui m’ont fait penser au Petit Chaperon rouge:

  • La tétine de Nina de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon (éd. L’école des loisirs, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans. Nina arrivera-t-elle à être plus rusée que le Grand Méchant Loup pour ne pas finir dévorer comme Le Petit Chaperon rouge?
  • Occupé de Matthieu Maudet (éd. L’école des loisirs, coll. Loulou & Cie, 2020), un album jeunesse cartonné pour les tout-petits. Dans la forêt, le Petit Chaperon a très envie de faire pipi. Mais qui utilise si longtemps les toilettes?
challenge halloween 2020

Challenge Halloween de Hilde et Lou #Contes et légendes

Challenge Contes & Légendes 2020 de Bidib

année

Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » de Nathalie et Blandine

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑