Étiquette : humour (Page 1 of 25)

Au fil des pages avec Debout, Maman (oie) ours!

Nous avons lu (et secoué!) Debout, Maman Oie Ours! de Ryan T. Higgins (éd. Albin Michel Jeunesse, septembre 2022, 48 pages), un album jeunesse à partir de 3 ans. Marcel l’ours grincheux voudrait bien faire la sieste. Mais les trois souris turbulentes en ont décidé autrement, voulant faire de Marcel la vedette d’un livre interactif, sous le regard amusé des quatre oisons adoptifs.

Encore un bon moment de lecture à réserver pour les plus jeunes lecteurs, l’histoire nous mettant à contribution en secouant Marcel dans tous les sens! C’est un plaisir de retrouver tout ce petit univers de personnages rigolos si expressifs, même s’il n’y a pas vraiment d’histoire en tant que telle dans ce tome puisqu’il s’agit avant tout d’un livre participatif  à l’instar de ceux d’Hervé Tullet comme par exemple On joue? ou Jeu de couleurs.

Avec cette lecture, je fais même un clin d’œil au challenge Un Mois au Japon 2024, Marcel faisant face à une grande vague comme celle de l’estampe « La Grande Vague de Kanagawa » de Katsushika Hokusai.

Challenge Petit Bac d’Enna #4 Catégorie Animal: « Ours »

Participation #9 (Parcours illustré) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2024 de Bidib #États-Unis

Au fil des pages avec L’enfant et le bonsaï

Lors du RAT du Mois au Japon 2024, nous avons lu L’enfant et le bonsaï de José Campanari et Luciano Lozano (éd. Belin Jeunesse, octobre 2016, 48 pages), un album jeunesse pour les 3/5 ans selon l’éditeur et qui a été classé parmi les albums illustrés du rayon « adolescents » par ma médiathèque.

Yoshi, un petit garçon laisse sa mère s’occuper de lui pour tous les actes de la vie courante, comme se nourrir, se laver ou se couper les ongles. Chaque jour, il grandit tout en observant son voisin qui s’occupe d’un bonsaï. Prenant conscience qu’il ne veut pas être comme le bonsaï de son voisin, parviendra-t-il à gagner en autonomie!

Les illustrations donnent l’impression que l’histoire se passe dans un Japon ancien et suranné alors que quelques détails, comme la tétine du petit garçon, l’ancre dans une époque moderne. J’ai trouvé l’idée rigolote de comparer la croissance du petit garçon à un bonsaï (entraînant une angoisse et une prise de conscience chez lui). Un bon moment de lecture avec cette jolie histoire, non dénuée d’humour, sur le fait de grandir avec Yoshi, un petit garçon qui était aussi petit qu’un bonsaï et qui apprend à être autonome, sous le regard de son chat!

Participation #4 Un Mois au Japon 2024 de Hilde et Lou #Album jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Personne humaine: « Enfant »

Participation #8 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2024 de Bidib et Fondant #Cuisine japonaise

Participation #6 (Parcours illustré) Challenge Le tour du monde en 80 livres 2024 de Bidib #Argentine (auteur) et Espagne (illustrateur)

Au fil des pages avec le tome 1 de Mortelle Adèle

Bien avant que mon mini lutin s’intéresse à Mortelle Adèle avec ses copains de classe, j’avais lu, en 2021, le tome 1 de cette BD jeunesse, ayant à l’époque l’idée d’offrir une de ses histoires à l’une de mes nièces. J’avais donc emprunté à la médiathèque, Adèle, Tout ça finira mal de Mr Tan et Miss Prickly (éd. Tourbillon, février 2012, 92 pages), une BD jeunesse à partir de 7/8 ans.

Adèle est une petite fille de 8 ans au sacré tempérament, un « brin » insolente et qui voit ses journées bien remplies, entre Ajax, son bébé lion que tout le monde prend pour un chaton, son ami imaginaire Magnus, ses parents qui passeraient leur temps, sans elle, à manger des légumes et à travailler ou bien encore ses camarades de classe, Geoffroy qui voudrait être son amoureux et Miranda et Jade, deux filles accrocs à la mode et bien trop « filles » pour Adèle qui ne les supportent pas. De gags en gags, entre ironie, humour second degré et même humour noir (qui parlera parfois plus à l’adulte qu’au jeune lecteur), on se demande bien qui sera destinataire des piques et « expériences » plus farfelues et loufoques les unes que les autres de la petite fille, tant que ce n’est pas nous lecteur!

Depuis, le coup de crayon a bien évolué, Diane Le Freyer ayant pris la relève de Miss Prickly mais l’humour est resté le même, Mortelle Adèle n’étant pas encore arriver à court de bêtises et d’imagination! Au fil des tomes, l’univers si apprécié des enfants s’est étoffée avec d’autres personnages on fait leur apparition, comme d’autres membres de la famille d’Adèle, Owen le zombie créé par la petite fille, Ludovic dont Adèle est amoureuse… Les répliques et punchlines de la petite fille sont devenues cultes dans les cours de récréation, comme « poussez-vous les moches », « bande de nazebroques! » ou bien encore « je te zut »… Mortelle Adèle est également une enfant de son temps, du XXIe siècle, préoccupée par le bien-être, le droit d’être enfant et le réchauffement climatique par exemple… Je pense d’ailleurs faire dans les semaines à venir un billet spécial sur les tomes lus et/ou qui ont rejoint nos bibliothèques.

Challenge Petit Bac d’Enna #1 Catégorie Prénom: « Adèle »

Pause ciné: la série jeunesse Les Quiquoi

Pendant les vacances de Noël, nous avons regardé l’adaptation audiovisuelle des Quiquoi avec la première saison (26 épisodes de 7 min) réalisée en 2D par Eugène Boitsov et coproduite par Silex Films et Doncvoilà productions, d’après la BD jeunesse de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior) pour les 6/8 ans.

Nous retrouvons avec grand plaisir en version animée la bande des Quiquoi: Olive l’artiste, Pétole la tête brûlée, Pamela l’indécise, Boulard le râleur, Raoul le trouillard et Mixo l’intello. Ensemble, ils tentent de résoudre de manière complètement loufoque des questions existentielles de leur âge. Les gags s’enchaînent. Rien ne semble arrêter leur imagination débordante!

Certains épisodes reprennent l’histoire des tomes déjà parus comme par exemple l’épisode 1, « Le coup de soleil » qui adapte le tome 4, Les Quiquoi et l’étrange attaque du coup de soleil géant (avec quelques différences vite repérées par mon mini cinéphile) ou bien encore l’épisode 11, « Le bonhomme de neige qui ne voulait pas fondre »… La plupart sont des histoires inédites tout en gardant l’humour et l’esprit de la BD jeunesse.

Quant au doublage, les comédiens choisis collent parfaitement aux personnalités de la bande d’amis toujours aussi imaginatifs et expressifs. Une bien jolie adaptation réussie! Il nous reste désormais à attendre les nouveaux épisodes.

Si ça vous tente, vous pouvez retrouver les épisodes, depuis octobre 2023, sur france.tv. Et pourquoi pas, relire ou découvrir aussi les tomes de la BD éponyme?

 

 

Au fil des pages avec le tome 5 de Rita et Machin

Lors du RAT de Noël 2019, nous avions lu le tome 5 de Rita et Machin, Le Noël de Rita et Machin de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec (éd. Gallimard Jeunesse, 2006, 28 pages), un album jeunesse à partir de 4 ans. Ce soir, c’est la nuit de Noël mais Rita et son chien, Machin, ne sont pas prêts. Auront-ils fini tous les préparatifs de Noël à temps pour le passage du Père Noël?

De façon certes classiques mais rigolotes pour une histoire de Noël, on retrouve tous les préparatifs incontournables d’un réveillon de Noël (lettre au Père Noël, décoration du sapin de Noël, de petites gourmandises pour le Père Noël et ses rennes…). Le duo Rita/Machin fonctionne toujours aussi bien que dans les autres opus, la petite fille avec son caractère bien affirmé, à l’âme d’une petite cheffe et un chien gaffeur. Un bon moment de lecture tendre et rigolo tant dans le texte que dans les jolies illustrations, expressives et dynamiques, au crayonné en noir et blanc avec des touches de rouge!

Participation #11 Challenge Christmas Time 2023 de MyaRosa #Album jeunesse

Participation #12 Challenge Il était 11 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #Album jeunesse

Participation # Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2023 de Bidib et Fondant #Gourmandises pour le Père Noël et ses rennes

« Older posts

© 2024 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑