Étiquette : contes de fées (Page 2 of 2)

Au fil des pages avec Le pire des chevaliers

Nous avons emprunté à la médiathèque, il y a déjà quelques semaines, Le pire des chevaliers d’Anna Kemp et Sara Ogilvie (éd. Milan, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans et qui a été publié après La Pire des princesses. Il était une fois petit crapaud, surnommé « Riquiqui » par ses amis mais qui préférait de loin le prénom « César ». Il part en quête d’une princesse pour devenir chevalier, après avoir lu un soir un conte extraordinaire. Après avoir croisé sur sa route, ogre, sorcière et autre créature, parviendra-t-il à rencontrer une princesse et ainsi devenir un héros comme il se l’imagine (grand et costaud bien sûr)? Que d’humour dans ce conte de fées détourné tout en rimes et qui s’amuse avec les clichés des contes traditionnels! Exit le grand héros et la pauvre princesse en détresse! Chaque personnage a ses particularités et n’en est pas moins héros à sa façon. Cela nous rappelle la détermination de Petit Pois et l’importance de l’estime de soi. Un très bon moment de lecture!

Participation #169 Je lis aussi des albums

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Mot au pluriel: « Chevaliers »

Participation #15 Contes & Légendes 2020 de Bidib #contes de fées

Comme dans un conte de fées

Pour cette semaine 44 du Projet 52-2019 de Du côté de chez Ma’, le thème est « Conte« . En cette semaine d’Halloween qui est propice à la relecture des contes et légendes, j’aurai pu choisir la couverture d’un livre ou un cliché d’une représentation théâtrale. Un loup, une forêt, un panier de pommes, une citrouille ou bien encore un nain de jardin aurait pu illustrer ce thème. Je dois bien avouer que ce thème est très inspirant. Mais j’ai finalement opté pour cette photo prise en juillet 2005 du Bastion des Pêcheurs, « Halaszbastya » à Budapest. Cette forteresse, ayant été achevée dans sa forme actuelle en 1902, m’a fait immédiatement penser aux châteaux des contes de fées en raison de sa forme et de sa couleur blanche lors de ma visite, bien qu’en réalité, ce monument soit un hommage aux sept tribus magyares ayant fondé la Hongrie au IXème siècle, les sept tourelles du bastion les représentant.

Au fil des pages avec Sortilèges

Lors des trois jours consacrés aux monstres et créatures du Halloween Challenge 2019 (du 7 au 9 octobre), nous empruntons à la bibliothèque Sortilèges d’Emily Gravett (éd. Kaléidoscope, 2008), un album jeunesse à partir de 5 ans selon l’éditeur. Nous suivons un crapaud qui, après avoir découvert un vieux livre de sortilèges tout déchiré, tente de se métamorphoser en un prince charmant. Parviendra-t-il à retrouver le bon sortilège pour y parvenir?

L’autrice s’amuse avec les contes de fées, notamment celui dans lequel le baiser d’une princesse peut transformer un crapaud en prince. La chute de cette album jeunesse décalé est très drôle, tout comme l’apparition du prince charmant qui pourra faire rougir les plus jeunes lectrices. Les découpes à l’horizontal des pages permettent de tester différentes recettes de sortilèges et formules magiques en transformant le crapaud en d’étranges animaux hybrides jusqu’à mélanger les bons ingrédients dans le chaudron. Les illustrations apportent une touche magique avec de la fumée et des étoiles dorées et scintillantes à chaque métamorphose (ratée ou non) du crapaud. Un très bon moment de lecture et de rires!

Pour un autre avis sur cet album jeunesse : Lou.

Challenge Halloween 2019 de Hilde et Lou

Participation #66 Je lis aussi des albums

Newer posts »

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑