Étiquette : BD jeunesse (Page 1 of 23)

Point lecture hebdomadaire 2023 #4

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures).

Nos lectures du 23 au 29 janvier 2023:

Des lectures jeunesse:

Côté jeunesse, c’était surtout des relectures cette semaine comme Satanés lapins! de Ciara Flood et le tome 2 des Chiens Pirates, Prisonniers des glaces! de Clémentine Mélois et Rudy Spiessert.

  • (Album jeunesse)  Un abri sous la terre de Sarah L. Thomson et Charles Santoso

Nous avons lu Un abri sous la terre de Sarah L. Thomson et Charles Santoso (éd. Circonflexe, 2022), un album jeunesse joliment illustré et à partir de 3/4 ans. En Australie, au cours d’un incendie, des animaux tentent de s’échapper au feu pendant que le wombat est à l’abri dans son terrier. Il y est question de solidarité et de réchauffement climatique. Un très bon moment de lecture qui se termine par une double page documentaire sur les incendies annuels en Australie!

  • (BD jeunesse) Le jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (T2)

J’ai lu le second tome du Jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (éd. Dargaud, 2022, 107 pages), une BD jeunesse adaptant en deux tomes le roman éponyme. A l’instar de Mary qui se métamorphosait au contact du jardin secret et de son ami Dickon dans le premier tome, c’est au tour de son cousin Colin de dépasser sa condition d’infirme malade et colérique qui l’isole dans sa chambre depuis de nombreuses années. Les illustrations témoignent de ce changement tout au long du printemps. Une très jolie version qui ne tardera pas à rejoindre nos bibliothèques comme le premier tome!

Des lectures adulte:

  • (Romance historique) Recherche gentleman fortuné, Guide à l’usage des jeunes filles de Sophie Irwin

J’ai lu Recherche gentleman fortuné, Guide à l’usage des jeunes filles de Sophie Irwin (éd. Calman-Lévy, 2023, 396 pages), une romance historique se déroulant sous la Régence anglaise. En 1818, Kitty Talbot, âgée de 20 ans, l’aînée d’une fratrie de 5 sœurs quitte le cottage familial dans le comté du Dorset pour se  rendre à Londres, le temps de la saison, y chercher un mari fortuné avec sa sœur Cecily, âgée de 18 ans et ainsi sauver sa famille de la ruine, ses parents étant décédés en laissant de nombreuses dettes. Elle jette son dévolu sur plusieurs prétendants, en particulier Archie âgé de 21 ans, le frère cadet de Lord James Radcliffe, un comte marqué par la guerre contre Bonaparte. Ce dernier voit vite très clair dans le jeu de Kitty. Et si pourtant le comte lui était utile pour parvenir à ses fins en lui expliquant les codes et usages de la haute aristocratie anglaise et en se renseignant sur ses potentiels prétendants? L’alchimie entre Kitty et James fonctionne très bien, chacun ayant du répondant. La jeune femme est déterminée, audacieuse et ne se laisse pas intimidée dans sa chasse au mari, faisant passer sa famille avant son propre bonheur. Un très bon moment de lecture avec cette romance historique légère, drôle et féministe!

  • (Roman court) Ce genre de petites choses de Claire Keegan

Repéré en décembre 2022 chez Bianca, j’ai lu Ce genre de petites choses de Claire Keegan (éd. 2020, 117 pages), un court roman qui a été chroniqué entretemps aussi chez Fondant. En décembre 1985, à l’approche de la quarantaine, Bill Furlong, marchand de bois et de charbon a réussi sa vie tant personnelle et professionnelle alors même qu’il est né sans père et d’une mère domestique enceinte à 15 ans qui a pu l’élever auprès d’elle grâce à la générosité et la bienveillance de la riche veuve Mrs Wilson. Une livraison de  charbon au couvent de son village va bouleverser sa vie si bien rangée et l’amener à se questionner sur sa propre existence. Un roman certes court mais marquant qui s’inspire des Magdalene laundry en Irlande, tout en pudeur et au style concis, à la fin ouverte qui laisse une petite part à l’espoir, dans l’esprit d’un conte de Noël, même si je serai plus pessimiste, les répercussions s’annonçant terribles pour Bill Furlong!

  • (Romance contemporaine) Je t’aime! Non attends, je te hais! d’Elizabeth Davis

J’ai lu Je t’aime! Non attends, je te hais! d’Elizabeth Davis (éd. Pemberley, 2023, 287 pages), une romance contemporaine « ennemies to lovers ». Victoria et Owen sont avocats et ne peuvent se supporter dans la vraie vie alors qu’ils s’apprécient sous leurs profils anonymes de Nora et Luke sur Twitter. J’ai apprécié le duo amoureux. Il est question de différence de statut social, de préjugés, de quiproquos et de faux-semblants. Un bon moment de lecture qui reprend la dynamique du film Vous avez un message de Nora Ephron sorti en 1998 et dont l’autrice fait d’ailleurs référence!

  • (Romantasy) Dark Crown, La reine sans visage de S.F. Hughes (T1)

J’ai lu le premier tome de Dark Crown, La reine sans visage de S.F. Hughes (éd. Rain éditions, 2022, 338 pages), une romance fantasy dans laquelle le monde est réparti en 3 continents: Licorent, Aslain et Shandar. Le roi de Licorent, Kal Theorene, âgé de 25 ans a décidé de marier son frère, Kristofer, âgé de 22 ans avec la reine défigurée Aelys, âgée de 20 ans, afin d’asseoir son autorité royale et poursuivre son extension à l’Est, vers Shandar, un continent où existerait encore la magie. Ce mariage arrangé aura-t-il lieu alors même que le futur fiancé refuse de voir Aelys qui se cache constamment derrière un voile et que cette dernière s’y oppose farouchement, en tenant tête au roi? Il y est question de trahisons, d’intrigues royales, de secrets de famille et de faux-semblants. J’ai apprécié les personnages principaux, que ce soit Aelys qui a su se relever des sévisses vécus lorsqu’elle avait 8 ans et qui tente de lutter contre le roi et ses taxes qui appauvrissent son peuple, Kal qui apparaît dominateur et cruel mais qui reste encore bien mystérieux ou bien encore Kristofer qui se libère petit à petit de la coupe de son frère. Un bon moment de lecture qui se termine sur un dernier rebondissement qui présage encore beaucoup d’action et de romance dans le prochain tome!

  • (Romance historique) Les Audacieuses, Un pari sur l’amour d’Emma V. Leech (T5)

J’ai lu le tome 5 sur 12 des Audacieuses, Un pari sur l’amour d’Emma V. Leech (éd. 2023, 341 pages), une romance historique se déroulant en Angleterre. Ce tome reprend là où s’était arrêté le précédent avec la romance de Kitty Connoly et Luke Baxter pour s’intéresser à deux autres amis d’enfance, la studieuse Harriet Stanhorpe et le beau Jasper Cadogan, comte de Saint-Clair. C’est un des couples que j’attendais le plus de découvrir avec celui de Matilda Hunt et le marquis de Montagu. En effet, déjà dans les précédents tomes, les joutes verbales entre ces deux ennemies to lovers étaient déjà présentes, Harriet rejetant toute tentative de séduction de la part de Jasper. Il est désormais temps pour Harriet de s’expliquer avec Jasper, les non-dits et rancunes ayant depuis trop longtemps envenimés leurs rapports. Un bon moment de lecture avec cette douce et légère romance! Le prochain tome, Danser avec le diable (T6) sera consacré à la romance entre le frère cadet de Jasper, Jérôme Cadogan et l’extravagante et trop franche Bonnie Campbell dont le tuteur, le comte de Morven l’oblige à épouser son cousin écossais, Gordon Anderson.

  • (Roman rétrofuturiste) Démé-Ter, Les trois couronnes, Le Roi affranchi de Jo Colleen (T2)

J’ai lu le tome 2 de Démé-Ter, Les trois couronnes, Le Roi affranchi de Jo Colleen (éd. Autoédition, 2022, 407 pages), un roman rétrofuturiste mêlant steampunk, époque victorienne, réchauffement climatique et l’Antiquité avec les gladiateurs et se déroulant au XXIVe siècle, après la Régénèse qui a remodelé le monde en trois zones royales et trois mois après les événements du précédent tome. Diane se retrouve de nouveau esclave dans les arènes et Jérémiah « le Thanatos » est torturé depuis des semaines par Servius, le Roi de Démé-Ouest qui veut savoir où se cache Athénaïs, la cousine de Diane et désormais Reine de Démé-Est. J’ai apprécié retrouvé ces personnages et cet univers rétrofuturiste et également en découvrir plus sur Athénaïs et le Roi Servius. Tout ce petit groupe doit s’allier pour se rendre à Démé-Nord. De nouvelles alliances et romances se créent.  Un bon voire très bon moment de lecture  avec de nombreux rebondissements! J’ai hâte de pouvoir lire le troisième tome lorsqu’il paraîtra.

  • (Romance historique) Les MacLean, Inconcevable affection de Liv Fox (T4)

J’ai lu, en e-book, le dernier tome de la saga historique des MacLean, Inconcevable affection de Liv Fox (éd. Autoédition, 2023, 399 pages), une romance historique avec le benjamin de la famille MacLean, Alexander qui est amené à choisir entre son amie d’enfance, Elsie Miller, la dame de chambre de sa belle-sœur Charlene et Miss Amanda Williams, une jeune lady anglaise dont le père est en affaires avec Neil. Le jeune homme doit-il se résigner comme l’avait fait quelques années plus tôt son frère aîné Neil en épousant Charlene? Une lecture plaisante pour clore la saga des MacLean et qui tourne avant tout autour de l’esprit tourmenté et indécis d’Alexander, encore bien jeune et immature dans ses premiers émois amoureux! Mais j’aurai  apprécié moins de tergiversations et un peu plus de confrontations entre lui et Neil.

  • (Roman policier fantasy) De lune et de sang d’Erin Beaty (T1)

J’ai lu le tome 1 de la duologie De lune et de sang d’Erin Beaty (éd. Lumen, 2023, 508 pages), un roman policier fantasy sous fond de romance. Dans la ville de Collis, Cat, une orpheline de 17 ans qui travaille pour le Magister Thomas, architecte en chef, est en train d’inspecter les échafaudages du chantier de construction du Sanctum un soir de pleine lune lorsqu’elle est témoin d’un meurtre, entendant de très loin les dernières paroles de la victime. Le prévôt de la ville désigne son neveu, Simon de Mesanos, âgé de 19 ans et expert en folie comme Vénatre pour mener l’enquête. De nouveaux meurtres aussi sordides ont bientôt lieu. Qui peut être l’assassin? Les deux fils du prévôt, Oudin et Lambert? Son ami d’enfance Rémi? Ou Simon lui-même? Cat tente de démêler le vrai du faux tout en enquêtant sur ses propres origines, la lune semblant lui donner des pouvoirs magiques.

J’ai apprécié ce mélange enquête policière qui rappelle Jack l’éventreur et révélation magique sur la nature de la jeune fille même si cette dernière tarde beaucoup à venir. Comme souvent dans ce genre de roman, j’aurai préféré que les protagonistes soient beaucoup plus âgés au vu de leur maturité et de leurs rôles endossés. Il y est question de secrets de famille, de meurtres perpétrés par un tueur en série, de magie avec un monde opposant adorateurs du Soleil et peuple de la Lune, les Selenae ou bien encore de maladies mentales. Un bon moment de lecture dans l’ensemble même si j’aurai préféré que l’enquête soit plus aboutie et que la romance soit moins enfantine!

Cette semaine c’est une Semaine à mille pages organisée par Le pingouin vert sur IG chaque mois tout au long de l’année 2023. Alors combien ai-je lu de pages cette semaine? 2900 pages lues sans compter les albums jeunesse.

Au fil des pages avec le tome 2 de Sous les arbres

Nous relisons le tome 2 de Sous les arbres, Le Frisson de l’hiver de Dav (éd. de la Gouttière, 2020, 32 pages), une BD jeunesse à partir de 4/5 ans, au format à l’italienne et que j’avais glissée dans la case 21 de notre calendrier de Noël 2021. Au cœur de l’hiver, un renard frileux et maladroit avec sa longue écharpe rouge croise une jolie renarde mais n’ose l’approcher par peur du ridicule. Et pourtant, si sa maladresse le rendait charmant et irrésistible aux yeux de la renarde?

Il est question cette fois-ci de rencontre amoureuse, l’alchimie entre les deux protagonistes étant indéniable. Dans ses maladresses et sa timidité, le renard est très attachant. Les personnages sont toujours aussi expressifs et cartoonesques que dans le tome précédent. Nous recroisons d’ailleurs au détour de quelques cases Monsieur Grumpf, le blaireau toujours aussi grincheux. Les gags et onomatopées s’enchaînent pour notre plus grand plaisir, apportant une touche légère aux émois amoureux du renard. C’est encore un coup de cœur pour ce deuxième tome tout aussi mignon et drôle que le précédent!

Pour un autre avis sur ce tome 2: Nathalie.

Challenge Petit Bac d’Enna #2 Catégorie Végétal: « Arbres »

Point lecture hebdomadaire #65

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), avec une semaine dédiée à un marathon de lectures pour le challenge Halloween.

Nos lectures du 24 au 30 octobre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Un fruit rouge d’Yi Gee Eun

Nous lisons Un fruit rouge d’Yi Gee Eun (éd. Rue du Monde, 2019), un album jeunesse à partir de 3 ans tout mignon et poétique avec un petit ourson qui grimpe dans un arbre à la recherche d’un fruit rouge à manger. Il y est question d’aventure, de lever et coucher de soleil, de relation parent/enfant. Un bon moment de lecture!

  • (BD jeunesse) Le loup en slip n’en fiche pas une de Paul Cauuet, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz (T4)

Nous lisons le tome 4 du Loup en slip, Le loup en slip n’en fiche pas une de Paul Cauuet, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz (éd. Dargaud, 2019, 40 pages), une BD jeunesse toujours drôle, philosophique et sarcastique, la brigade anti-loup arrêtant pour vol le loup en slip et menant son enquête pour savoir comment il peut avoir de l’argent sans travailler. Le loup en slip est toujours aussi généreux et altruiste. Un très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Le phare de Sophie Blackhall

Nous lisons Le phare de Sophie Blackhall (éd. Les éditions des éléphants, 2021), un album jeunesse à partir de 5 ans où l’on suit la vie d’un gardien de phare dans les années 20 jusqu’à l’arrivée de l’éclairage électrique qui remplaça les lampes à huile. Chaque jour, dans la solitude puis au côté de son épouse, le gardien de phare note scrupuleusement dans son journal de bord ce qu’il fait. Son quotidien est rythmé par l’entretien du phare et les ravitaillements, parfois perturbé par les tempêtes. Un très bon moment de lecture instructif et aux jolies illustrations vintage!

  • (Album jeunesse) Par une sombre nuit de tempête de Bill Martin et Barry Root

Nous lisons et relisons Par une sombre nuit de tempête de Bill Martin et Barry Root (éd. Mijade, rééd. 2008), un album jeunesse à partir de 3/4 ans construit en randonnée avec de nombreux objets s’animant lors d’une sombre nuit de tempête: fantôme, tabouret, bougie, porte, hibou, sorcière… Comment tout cela peut-il finir, le vent s’immiscant à son tour? Une histoire halloweenesque qui a beaucoup plu à mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Un ami par magie de Lu Fraser et Sarah Massini

Nous lisons Un ami par magie de Lu Fraser et Sarah Massini (éd. Kimane, 2022), un album jeunesse joliment illustré. Pour rompre sa solitude, une jeune et gentille sorcière tente de créer une potion d’amitié. Mais il lui manque un des ingrédients de la recette de son grimoire: la fourrure d’un ours éborgné. Et si l’amitié était finalement au rendez-vous? Repéré à sa parution pour le thème et les illustrations de Sarah Massini, j’avais réservé la lecture de cet album jeunesse pour Halloween. Un bon moment de lecture avec cette histoire halloweenesque!

  • (Album jeunesse) Les monstres de la nuit de Magdalena et Christine Davenier

Nous lisons et relisons Les monstres de la nuit de Magdalena et Christine Davenier (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2016) avec Petit Louis, un petit garçon qui n’arrive pas à dormir après que son père lui a lu une histoire de monstres. Seul dans sa chambre, il voit défiler devant lui des monstres: un ogre, une sorcière, un troll et un loup. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse tendre et rigolo, construit en randonnée et qui aborde les rituels du coucher! Même à la fin, les monstres ont droit à un doudou pour dormir. Une histoire qui a également beaucoup plu à mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Je veux mon chapeau de Jon Klassen

Nous lisons Je veux mon chapeau de Jon Klassen (éd. Milan Jeunesse, 2012), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. Ayant perdu son chapeau rouge et pointu, un ours questionne les autres animaux pour le retrouver. Mais personne n’a l’air d’avoir ce chapeau. Un moment de lecture rigolo avec cet album jeunesse avec une chute inattendue!

  • (BD jeunesse) La Sentinelle du Petit Peuple, La pommade de fée de Carbone et Véronique Barrau et Charline Forns (T1)

J’ai lu le tome 1 de La Sentinelle du Petit Peuple, La pommade de fée de Carbone et Véronique Barrau et Charline Forns (éd. Dupuis, 2021, 56 pages), une BD jeunesse à partir de 6 ans. Alors qu’elle est tenue de se soigner en maison de repos, Adélaïde, la grand-mère d’Elina lui révèle son plus grand secret: elle est la sentinelle du Petit Peuple. Afin qu’Elina puisse prendre sa relève, elle lui transmet la recette de la pommade de fée qui permettra à la jeune fille de voir le petit peuple et de lui apporter son aide, l’ondine du lac ayant disparu. Il y est question de disparition, d’enquête, d’amitié et de bienveillance au coeur d’un Petit Peuple enfantin. Un moment de lecture mignon, bienveillant, joli graphiquement, qui rappelle La Boîte à musique et qui pourra plaire aux jeunes lecteurs amateurs de fantastique et de merveilleux!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Romance historique) Jamais avec le vicomte! de Caroline Linden (T1)

J’ai lu en e-book Jamais avec le vicomte! de Caroline Linden (éd. Harpercollins, rééd. 2022, 471 pages), une romance historique « ennemies to lovers » se déroulant à Londres, en 1822, entre Lady Joan Bennett et Lord Tristan Burke, le meilleur ami de son frère. J’ai bien apprécié ce duo et leurs joutes verbales, chacun d’eux revenant sur la perception qu’il avait de l’autre. Un bon voire très bon moment de lecture légère!

  • (Romance historique) Rivalités, Rendez-vous au printemps de Kate Bateman (T1)

J’ai lu le tome 1 de Rivalités, Rendez-vous au printemps de Kate Bateman (éd. J’ai lu, 2022, 380 pages), une romance historique se déroulant en 1815 entre deux familles de la haute aristocratie anglaise rivales depuis plusieurs siècles, les Montgomery et les Davies mais dont les derniers descendants, en particulier Madeline Montgomery et Gyffud Davies, qui se connaissent depuis l’enfance pourraient mettre un terme à cette rivalité en tentant d’arrêter des contrebandiers, après la découverte d’une grotte sur une parcelle commune aux deux familles. Une lecture agréable et légère, même si parfois les attitudes et échanges entre Madeline et Gyffud étaient trop modernes, surtout pour une jeune femme de la haute aristocratie anglaise qui devait respecter de nombreuses règles de savoir-vivre et de savoir-être hautement chaperonnée et certains rebondissements un brin trop rocambolesques!

  • (Cosy mystery) Les aventures de Lady Swift, Un goût pour le meurtre de Verity Bright (T3)

J’ai lu le tome 3 des aventures de Lady Swift, Un goût pour le meurtre de Verity Bright (éd. La City, 2022, 304 pages), un cosy mystery se déroulant en Angleterre dans les années 20, Lady Eleonor Swift ayant hérité de son oncle du manoir familial, Henley Hall. Après le décès suspect d’un homme politique lors d’un repas, la cuisinière est la principale suspecte. Mais Lady Swift la pense innocente et tout en briguant le mandat politique du défunt, elle décide de mener son enquête avec l’aide de son majordome, Clifford.

Dans cette enquête, il est question de la condition de la femme dans les années 20, en particulier du droit de vote (limitée à certaines femmes âgées de 30 ans) et du rôle des suffragettes pour faire modifier la loi même si cette thématique aurait pu être plus développée, ne servant que de ressort dramatique pour permettre à la jeune femme d’interroger les différents candidats et possibles suspects. Le duo Eleonor/Clifford fonctionne toujours aussi bien, leurs échanges étant toujours aussi vifs et non dénués d’humour. J’ai apprécié également que Lancelot soit peu présent, même si je regrette une nouvelle fois qu’Eleonor se soit entichée de lui plutôt que du commissaire divisionnaire Seldon qui est trop peu présent à mon goût. La série livresque comptant désormais 12 tomes en VO, j’espère que la romance tournera bientôt entre la jeune femme et Seldon plutôt qu’avec le très puéril et peu charismatique Lancelot.

Mes lectures en cours:

  • (Saga feuilletonnée fantastique) Blackwater, La crue de Michael Mcdowell (T1)

J’ai commencé à lire (118 pages lues) le tome 1 de Blackwater, La crue de Michael Mcdowell (éd. Monsieur Toussaint Louverture, 2022), une saga fantastique feuilletonnée qui comprend 6 tomes sur la famille Caskey. Après la crue qui a ravagé Perdido, une petite ville ségrégationniste du Sud de l’Alabama en 1919, les habitants attendent la décrue pour tenter ce qui peut l’être. Accompagné de son domestique noir, Oscar Caskey est surpris en découvrant dans un des hôtels de la ville, une jeune femme: Elinor Dammert. Pour le moment, je ne suis pas emballée par ma lecture, le ressort fantastique autour du personnage d’Elinor Dammert étant trop flagrant et sans subtilités même si ses intentions restent pour le moment mystérieuses et les habitants de Perdido très caricaturaux, en particulier la riche et puissante famille Caskey.

  • (Roman policier historique) Une enquête de Perveen Mistry, La malédiction de Satapur de Sujata Massey (T2)

J’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 6 (78 pages lues) la deuxième aventure de Perveen Mistry, La malédiction de Satapur de Sujata Massey (éd. Charleston, 2021, 485 pages), un roman policier historique se déroulant en 1922 dans les Indes britanniques, Perveen Mistry, désormais avocate associée au sein du cabinet de son père accepte la mission du gouvernement britannique de se rendre dans le petit Etat princier de Satapur afin de résoudre un différend entre la maharani douairière et sa belle-fille quant à l’éducation à donner au jeune maharadjah héritier de 10 ans. Et si la vie même de ce dernier était en danger? Pour le moment, j’apprécie ma lecture avec l’arrivée de Perveen Mistry chez l’agent britannique, Colin Wythe Sandringham. 

Au fil des pages avec le tome 2 d’Eli & Gaston

J’ai lu le tome 2 d’Eli & Gaston, La forêt des souvenirs de Céline Deregnaucourt et  Ludovic Villain (éd. Ankama, 2021, 104 pages), une BD jeunesse à partir de 7 ans et qui se finit avec un petit cahier graphique. Alors qu’elle passe ses vacances d’automne chez sa grand-mère Jo avec son chat Gaston, Eli vient en aide à une jeune fille dont le grand-père également Gardien a perdu la mémoire. Arriveront-ils à temps sur l’île oubliée sur laquelle se trouve le remède?

Comme je le supposais à la fin de la lecture du tome précédent, j’en apprends plus sur les gardiens de la forêt et le passé de la grand-mère d’Eli. La jeune fille est toujours aussi courageuse et prompte à aider les autres autant que son adorable chat Gaston est gourmand. Les illustrations aux couleurs automnales de Céline Deregnaucourt sont tout aussi mignonnes que dans le premier tome avec son lot de petits personnages fantastiques comme les roule-cailloux. Un bon moment de lecture fantastique avant tout pour les illustrations, l’intrigue étant plus classique dans ce tome tout en abordant chez les jeunes lecteurs le thème de la perte de mémoire (qui ici peut se soigner grâce à une mystérieuse fleur) et en permettant à Eli de poursuivre sa quête initiatique en faisant preuve de courage et d’entraide!

Participation #16 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #BD jeunesse

Challenge Petit Bac d’Enna #8 Catégorie Prénom: « Gaston »

Participation #103 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Au fil des pages avec Pilu des bois

Fin août 2022, j’ai lu Pilu des bois de Mai K. Nguyen (éd. Kinaye, coll. Graphic Kids, 2021, 160 pages), une BD jeunesse à partir de 9 ans. Après le décès de sa mère, Willow a dû mal à gérer son deuil, se laissant submergée par la colère et le chagrin. Après une énième dispute avec sa grande sœur, la jeune fille s’enfuit dans les bois avec son chien Chicorée. Elle rencontre alors Pilu, une petite fée des bois qui s’est disputée avec sa mère et qui ne sait pas comment rentrer chez elle. Willow comprend très vite que Pilu habite le bosquet de magnolias où elle allait avec sa mère. La jeune fille parviendra-t-elle à maîtriser ses émotions, faire face à son chagrin et ramener saine et sauve Pilu chez elle?

Grâce à sa rencontre avec Pilu qui s’est fâchée avec sa mère, Willow va se plonger dans son propre deuil afin d’apaiser son chagrin et sa colère (qui prennent la forme de petits monstres incontrôlables) et ainsi se pardonner à elle-même et éviter à la petite fée des bois de faire les mettre erreur qu’elle avec sa famille. Au contact de la forêt, la jeune fille va s’apaiser avant de rentrer chez elle, auprès de sa sœur aînée et de son père.

En effet, la Nature autour d’elle va participer à son travail d’introspection et de gestion de ses émotions, la jeune fille ayant pris le sentier Pilumnus, du nom du dieu romain protecteur des cultures et des jeunes enfants. Willow partage d’ailleurs avec la petite fée des bois ses connaissances naturalistes et botaniques comme celles sur les champignons. Sous un fond un brin magique/féérique, il y est ainsi question de deuil, d’amitié, de nature et d’écologie. Un très bon moment de lecture avec cette BD jeunesse tout en douceur et bienveillance aux jolies illustrations automnales!

J’ai enfin noté quelques passages gourmands, en particulier le plat préféré de la défunte mère de Willow, le riz aux champignons. A la fin de la BD, il y a d’ailleurs la recette de ce plat japonais, « Kinoko gohan », l’autrice étant américaine d’origine vietnamienne et japonaise. 

Pour un autre avis sur cette BD jeunesse: Lou.

Participation #15 Challenge Halloween 2022 de Hilde et Lou #BD jeunesse

Participation #27 Challenge Contes & Légendes 2022 de Bidib #Fée des bois

Participation #50 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Riz aux champignons

Participation #102 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #États-Unis

« Older posts

© 2023 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑