Étiquette : BD jeunesse (Page 1 of 21)

Au fil des pages avec Puisette et Fragile

Depuis cet été, et encore ce matin avant l’école, nous lisons et relisons Puisette et Fragile d’Estelle Olivier, Laure Poudevigne et Samuel Ribeyron (éd. Seuil Jeunesse, 2021, 88 pages), une BD jeunesse pour les 6/9 ans que j’avais achetée à sa sortie en septembre 2021 et que j’avais glissée dans le calendrier de Noël de 2021. Puisette est une petite fille qui vit seule, avec son pingouin, dans un phare. Chaque jour, elle s’occupe de la mer qui l’entoure. Mais un matin, elle découvre dans un carton étiquetée « fragile » une autre petite fille bien différente d’elle. Et si une amitié naissait entre les deux petites filles, malgré leurs caractères bien différents (le caractère volubile, un brin autoritaire de Puisette face au caractère taiseux de Fragile comme l’était déjà Pingouin)?

Il y est question d’une rencontre qui vient bouleverser positivement la routine de Puisette et sa solitude, de la peur de l’inconnu et d’amitié. Au contact de Fragile, Puisette commence d’abord par la repousser puis elle s’adoucit et retrouve une légèreté toute enfantine en jouant avec elle tout en acceptant que Fragile ne fasse pas les choses de la même façon qu’elle. J’ai beaucoup apprécié les illustrations de Samuel Ribeyron qui sont colorées, épurées et dynamiques. Elles apportent un souffle enfantin et onirique à l’histoire pleine de douceur, d’humour, de poésie et de fantaisie et complètent à merveille le bavardage proche de la logorrhée de Puisette et toutes les émotions qu’elle ressent. Coup de cœur pour cette BD jeunesse qui est très agréable à lire à voix haute!

Au passage, j’ai noté des passages gourmands pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine, Puisette buvant du café en compagnie de Pingouin.

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Objet: « Puisette »

Participation #35 Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Café

Participation #80 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Point lecture hebdomadaire #57

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures). Nous avons déjà commencé nos lectures halloweenesques même si c’est encore l’été.

Nos lectures du 29 août au 4 septembre 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Les trois brigands de Tomi Ungerer

Nous lisons et relisons Les trois brigands de Tomi Ungerer (éd. L’école des loisirs, rééd. 2011), un album jeunesse à partir de 6 ans paru pour la première fois en 1968 et que mon mini a voulu emprunter à la médiathèque après avoir été attiré par l’illustration de couverture. Cela faisait plusieurs années que je voulais l’emprunter à la médiathèque pour Halloween mais il n’était jamais disponible. C’est chose faite et il nous a plu. Dans des temps anciens, trois brigands volent tous ceux qui croisent leur route jusqu’au jour où ils rencontrent une jeune orpheline, Tiffany. Les trois voleurs deviendront-ils bons et généreux en venant en aide aux orphelins? Un très bon moment de lecture avec ce classique jeunesse! J’ai également vu qu’il existait une adaptation en film d’animation sorti en 2007.

  • (BD Jeunesse) Hilda et le Géant de Minuit de Luke Pearson (T2)

Nous lisons le tome 2 d’Hilda, Hilda et le Géant de Minuit de Luke Pearson (éd. Casterman, rééd. 2019, auparavant publié en 2013 aux éd. Nobrow), une BD jeunesse à partir de 6/7 ans, le texte étant en lettres majuscules. Hilda vit avec sa mère dans une maison isolée. Mais depuis quelques temps, elles reçoivent des lettres de menace leur intimant l’ordre de quitter leur maison. La jeune fille parviendra-t-elle à convaincre les petits elfes invisibles de les laisser vivre dans chez elle? Et quel est donc ce géant qui apparaît chaque nuit vers minuit? Il y est question de petit peuple et de géants, d’amitié, d’entraide et d’aventures. Un très bon moment de lecture dans lequel nous avons croisé de drôles de chats miniatures!

  • (Roman jeunesse) Oscar et Carrosse, La soupe de pâtes de Ludovic Lecomte et Irène Bonacina (T1) ♥

Repéré l’année dernière chez Syl pendant Halloween, j’ai emprunté à la médiathèque le tome 1 d’Oscar et Carrosse, La soupe de pâtes de Ludovic Lecomte et Irène Bonacina (éd. L’école des loisirs, coll. Moucheron, 2020, 47 pages), un roman jeunesse à partir de 6 ans. Comme tous les matins, lorsqu’il quitte la fête foraine, Oscar un squelette se dépêche de regagner sa roulotte en évitant les chiens qui veulent le dévorer. Mais un jour, un petit chien attend devant sa porte. Las, Oscar lui propose un bol de soupe de pâtes alphabet. Et si le petit chien apprenait ainsi à lire? Il y est question d’amitié et d’apprentissage de la lecture. Les illustrations sont adorables. Coup de cœur pour cette histoire toute mignonne avec un gentil squelette! J’ai déjà repéré qu’il y avait deux autres tomes à la médiathèque parus en 2021, Quel cirque! et La fête foraine.

  • (Roman jeunesse) Nectar et Ambroisie et le monde des ténèbres de Sabina Colloredo (T1)

J’ai lu le tome 1 de Nectar et Ambroisie et le monde des ténèbres de Sabina Colloredo (éd. Hachette Jeunesse, 2022, 144 pages), un roman jeunesse à partir de 9 ans et avec quelques illustrations en noir et blanc avec des touches orangées. Nectar et Ambroisie sont deux orphelins qui ont été recueillis sur le Mont Olympe. Inséparables et avec des caractères bien différents mais complémentaires, les deux enfants décident de se rendre dans le royaume des Enfers afin de convaincre Hadès de libérer Perséphone. Le duo est attachant et espiègle. Leurs aventures permettent une approche ludique de la mythologie grecque en s’intéressant ici notamment au mythe de Perséphone, une déesse grecque partagée entre son amour pour sa mère, Déméter et pour Hadès et au cycle des saisons, Perséphone étant associée au retour de la végétation au printemps. Un bon moment de lecture avec ce roman jeunesse qui plaira aux jeunes lecteurs amateurs de mythologie grecque! D’autres tomes sont prévus et qui permettront d’en savoir plus sur les origines de Nectar et Ambroisie.

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Roman policier) Brasier, héritage et coup du sort d’Ann Granger (T3)

J’ai fini de lire le tome 3 de la série livresque Campbell et Carter, Brasier, héritage et coup du sort d’Ann Granger (éd. 10/18, coll. Grands Détectives, 2022, 377 pages), un roman policier paru pour la première fois en 2013. Un cadavre est retrouvé dans les décombres de l’incendie qui a détruit Key House, le manoir abandonné appartenant à Gervase Crown. Est-ce lui la victime? Jess Campbell et Ian Carter mènent l’enquête. Encore une fois, ce tome se focalise sur l’enquête plus que sur les enquêteurs même si Ann Granger distille quelques informations afin de mettre en place maladroitement une future romance entre Jess Campbell et Ian Carter. Il était intéressant de revoir des personnages vus dans le tome 1 même si j’ai trouvé que l’enquête avançait mollement et qu’elle était bien lisse. Je lirai quand même le tome 4 que j’ai déjà emprunté à la médiathèque, Pluie, pubs et chouettes hulottes. en attendant de pouvoir poursuivre une autre série livresque d’Ann Granger que j’apprécie bien plus, celle de Lizzie et Ben se déroulant à l’époque victorienne, avec le tome 7, L’orpheline de Salisbury et le tome 8, L’héritage de Sir Henry qui ne sont pour le moment pas disponibles à ma médiathèque.

Point lecture hebdomadaire #56

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et ma lecture en cours.

Nos lectures du 22 au 28 août 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Oups! de Suzi Moore et Russell Ayto

Nous lisons et relisons Oups! de Suzi Moore et Russell Ayto (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2015), un album jeunesse à partir de 3 ans. Trois amis – un chat, un chien et une souris – voudraient pouvoir retrouver leur état normal. Après avoir demandé conseil au hibou, ils partent renconter la vieille dame de la maison décatie. Cette dernière parviendra-t-elle à leur rendre leur état normal grâce à la bonne formule magique? Un très bon moment de lecture avec cette histoire halloweenesque très rigolote, tout en répétitions et onomatopées!

  • (Album jeunesse) 1,2,3…On est tous des cats! de Caroline Stutson et Jon Klassen ♥

Nous lisons et relisons 1,2,3…On est tous des cats! de Caroline Stutson et Jon Klassen (éd. Little Urban, 2015), un album jeunesse à partir de 3/4 ans. A la nuit tombée, un couple de chats commence à danser. Coup de cœur pour cet album jeunesse tout en rimes et en musique qui permet de compter de deux en deux jusqu’à 20 et magnifiquement illustré, dans une ambiance musicale rappelant Broadway et le film West Side Story de 1961 (même si parfois les illustrations sont un peu trop sombres pour bien voir tous les détails)!

  • (Album jeunesse) Entre chats de Claire Zucchelli-Romer et Amandine Delaunay 

Nous lisons Entre chats de Claire Zucchelli-Romer et Amandine Delaunay (éd. Mango Jeunesse, un album jeunesse au format à l’italienne avec un fil jaune reliant deux chats et à partir de 3 ans. Noir et Blanc se réveillent et se rapprochent petit à petit en s’amusant avec un fil. Comment cela va-t-il se terminer? Un album jeunesse tout mignon qui ravira tous les enfants qui adorent les chats!

  • (BD jeunesse) Pilu des bois de Mai K. Nguyen

J’ai lu Pilu des bois de Mai K. Nguyen (éd. Kinaye, coll. Graphic Kids, 2021, 160 pages), une BD jeunesse à partir de 9 ans. Après le décès de sa mère, Willow a dû mal à gérer son deuil, se laissant submergée par la colère et le chagrin. Après une énième dispute avec sa grande sœur, la jeune fille s’enfuit dans les bois avec son chien Chicorée. Elle rencontre alors Pilu, une petite fée des bois qui s’est disputée avec sa mère et qui ne sait pas comment rentrer chez elle. Willow comprend très vite que Pilu habite le bosquet de magnolias où elle allait avec sa mère. La jeune fille parviendra-t-elle à maîtriser ses émotions, faire face à son chagrin et ramener saine et sauve Pilu chez elle? Il y est question de deuil, d’amitié et de nature. Un très bon moment de lecture avec cette BD jeunesse tout en douceur et bienveillance!

  • (Roman ado dystopique) Démé-Ter Les trois couronnes, Le corbeau blanc de Jo Colleen (T1)

J’ai lu en e-book le premier tome de Démé-Ter Les trois couronnes, Le corbeau blanc de Jo Colleen (éd. Autodédition, 2022, 395 pages), un roman dystopique pour adolescents, à partir de 16 ans. Diane est une esclave et la dame de compagnie d’Athénaïs, fille de la noblesse de Démé-Ouest. Elle se retrouve condamnée aux Arènes, après avoir tenté de récupérer auprès d’un jeune voleur citoyen, Galène, le cadeau de mariage de sa maîtresse.  J’ai apprécié me plonger dans cet univers dystopique, rétrofuturiste et original, l’autrice ayant mélangé steampunk, époque victorienne, magie et époque gallo-romaine. Un très bon moment de lecture! Au vu de la fin de ce premier tome, je lirai avec plaisir le suivant lorsqu’il sera paru pour en savoir plus sur le sort réservé à Diane et ses amis.

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Romance historique) Miss catastrophe de Mary Balogh

J’ai lu en e-book Miss catastrophe de Mary Balogh (éd. J’ai lu, coll. Regency, 2022, 318 pages), une romance historique parue pour la première fois en 1990 et qui se déroule à l’époque de la Régence anglaise. Refusant le mariage arrangé par son père avec le duc de Mitford, Joséphine s’enfuit du domaine familial la veille de leur première rencontre. Bloquée pour la nuit dans une auberge, elle est secourue par Paul Villiers. Un vaudeville gentillet dans lequel le ressort dramatique joue sur le caractère bien écervelé de la jeune femme qui va suivre un homme qu’elle ne connaît pas (et qui se révèlera être son futur fiancé) pour préserver sa réputation d’un autre homme qui l’a enlevée et qui lui a volé ses bijoux! Je m’attendais à une romance plus rigolote et plus poussée dans le style « ennemies to lovers » à la lecture de la 4e de couverture mais ça n’a pas été le cas.

  • (Cosy Mystery) Billie Biverlack enquête, L’affaire du Petit-Popelin de Katy-Lynn Cénac (T1)

J’ai lu en e-book la première enquête de Billie Biverlack, L’affaire du Petit-Popelin de Katy-Lynn Cénac (éd. Autoédition, 2022, 348 pages), un cosy mystery se passant à l’époque contemporaine, sur l’île d’Omerton. Jeune anglaise de 23 ans expatriée par ses parents chez sa tante Mimi à Saint-Charme, Billie se retrouve mêlée dès son arrivée aux meurtres de ses voisins. De nature très curieuse, elle décide d’enquêter au grand dam du jeune capitaine de 28 ans en charge de l’affaire, Willem Edelmond. Dans ce premier tome, l’autrice a introduit de nombreux personnages habitant la petite bourgade de Saint-Charme au point que très souvent, l’écriture perdait en fluidité. Un bon moment de lecture dans l’ensemble! La fin de ce premier tome annonce un nouveau crime. Je suis curieuse de découvrir cette nouvelle enquête et de voir la romance s’installer entre la jeune femme et le capitaine.

  • (Romance urban fantasy) Les tribulations d’une pâtissière, Surnaturel & brioche cannelle de Bones Vercetti (T4)

Après être restée en plein suspens fin mai avec la fin du tome 3, j’ai lu en e-book le quatrième et dernière tome des Tribulations d’une pâtissière, Surnaturel & brioche cannelle de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2022, 254 pages), une romance d’urban fantasy. L’histoire reprend quelques mois après les événements du tome précédent, Lola se remettant difficilement du décès supposé de Fergus  auprès des selkies, Erwann étant pris dans la procédure de garde de son fils Landon. Mais une menace plane toujours, Baba Yaga ayant besoin des capacités d’élémentaire de Lola. Un bon moment de lecture placé sous le signe de l’action non dénuée d’humour!

  • (Cosy Mystery) Meurtre à l’anglaise de Verity Bright (T1)

J’ai lu samedi le tome 1 des enquêtes d’Eleonor Swift, Meurtre à l’anglaise de Verity Bright (éd. City Editions, 2022, 349 pages), un cosy mystery se déroulant en Angleterre en 1920. Après le décès de son oncle, Eleonor Swift, une jeune veuve âgée de 29 ans rentre en Angleterre, après avoir passé de nombreuses années à parcourir le monde. Elle a en effet hérité du vieux manoir familial, Henley Hall. Dès sa première soirée, elle surprend le meurtre d’un homme dans une carrière adjacente au manoir. Mais lorsqu’elle revient sur les lieux du meurtre, il n’y a ni cadavre ni élément ou trace appuyant ces faits. La police ne la prend pas au sérieux. La jeune lady décide d’enquêter avec l’aide de l’ancien majordome de son oncle, Clifford qui est resté à son service.

Un très bon moment de lecture avec ce duo attachant et original entre une jeune lady et son majordome! Quant à la romance, elle ne prend pas le pas sur l’enquête, la jeune femme étant sous le charme du jeune lord Lancelot Fenwick Langham même si je la verrais bien avec le commissaire divisionnaire Seldon dont on ne sait que peu de choses, même pas son prénom, seulement qu’il est beau et très grand. J’ai hâte de lire les tomes suivants, le tome 2 Mortelle Mascarade (éd. City Editions, 2022, 304 pages) étant déjà paru en français. En effet, ce couple d’auteurs a déjà écrit sous ce pseudonyme une dizaine d’histoires qui n’ont pas encore été toutes traduites. 

Ma lecture en cours:

(Roman policier) Brasier, héritage et coup du sort d’Ann Granger (T3)

J’ai lu jusqu’au chapitre 9 (123 pages lues) le tome 3 de la série livresque Campbell et Carter, Brasier, héritage et coup du sort d’Ann Granger (éd. 10/18, coll. Grands Détectives, 2022, 377 pages), un roman policier paru pour la première fois en 2013. Un cadavre est retrouvé dans les décombres de l’incendie qui a détruit Key House, le manoir abandonné appartenant à Gervase Crown. Est-ce lui la victime? Jess Campbell et Ian Carter mènent l’enquête.

Cette semaine c’est une Semaine à mille pages organisée par Le pingouin vert sur IG chaque mois tout au long de l’année 2022. Alors combien ai-je lu de pages cette semaine? 2647  pages lues sans compter les albums jeunesse.

Au fil des pages avec le tome 2 de La famille Passiflore

En septembre 2021, nous avions lu le tome 2 de La famille Passiflore, La chorale de Loïc Jouannigot (éd. Dargaud, 2013, 32 pages), une BD jeunesse à partir de 5 ans et aux illustrations vintage et un brin désuet. La chouette Louna recherche des choristes pour participer au concert de Roméo, le chat chanteur. Pirouette est ravie de pouvoir faire partie de cette chorale et ainsi rencontrer sa star préféré.  Pendant qu’elle participe aux répétitions, ses 4 frères font la connaissance d’un groupe de jeunes écureuils. Malgré l’intransigeante chouette Louna, Pirouette réalisera-t-elle son rêve en chantant avec Roméo?

Il est amusant de lire à voix haute le texte et de chanter les comptines célèbres qui parcourent la BD comme par exemple Dans la forêt lointaine, Un kilomètre à pied… Un agréable moment de lecture musical en compagnie de la famille Passiflore, une adorable famille de lapins, après avoir lu auparavant le tome 1, L’anniversaire de Dentdelion (éd. Dargaud, 2012, 32 pages)!

Challenge Petit Bac d’Enna #5 Catégorie Art: « Chorale »

Participation #76 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

Point lecture hebdomadaire #53

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures).

Nos lectures du  1er au 7 août 2022:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Le rêve de Jonas de Marlies van der Wel

Nous lisons et relisons Le rêve de Jonas de Marlies van der Wel (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, 2021), un album jeunesse au format à l’italienne à partir de 5 ans. Lorsque Jonas découvre la mer à l’âge de 2 ans, il rêve alors de vivre au milieu des poissons. Mais est-ce possible, les pêcheurs riant de lui? Il y est question de persévérance, de patience, de croire en ses rêves, de pollution marine… Au fil des pages, nous voyons Jonas grandir: 2 ans, 8 ans, 18 ans, 30 ans puis 80 ans et fabriquer des inventions de plus en plus élaborées pour réaliser son rêve à partir des déchets rejetés par la mer. Dans le même temps, nous voyons également évoluer les techniques de pêche des pêcheurs. Les illustrations sont très jolies, jouant avec les ombres et lumières et en nous immergeant, comme Jonas, dans les profondeurs de la mer. Coup de cœur pour cet album jeunesse qui s’inspire du court-métrage d’animation, Jonas and the sea, réalisé par l’autrice elle-même en 2017 et que nous avons aussi regardé!

  • (BD jeunesse) La boîte à musique, Les plumes d’aigle douce de Gijé et Carbone (T5)

J’ai lu le tome 5 (le dernier tome actuellement paru et fin du premier cycle) de La boîte à musique, Les plumes d’aigle douce de Gijé et Carbone (éd. Dupuis, 2021, 56 pages), une BD jeunesse à partir de 6 ans et graphiquement jolie. Alors que Nola veut retourner chez elle auprès de son père, elle découvre en pleurs et horrifiée qu’elle ne peut plus quitter Pendorient, la clef de la boîte à musique étant tombée par terre. Le seul moyen de remettre la clef en place est de fabriquer de la poudre de lévitation. Mais malheureusement, Telio, l’herboriste aveugle et ancien chasseur aguerri n’a plus de plumes d’aigle douce, un des ingrédients indispensables de la potion. Et voilà Nola et ses amis, Andréa et Igor, en quête d’une aigle douce, un oiseau en voie de disparition! Est-il vraiment nécessaire de la tuer pour récupérer ses plumes, comme le soutiennent les chasseurs? En découvrant encore un peu plus Pendorient, ce tome aborde les thèmes de la protection de l’environnement et de la préservation des espèces. Un bon moment de lecture même si j’ai plutôt hâte d’en savoir plus sur la mère de Nola, Hanna!

  • (Roman jeunesse/ado) D’or et d’oreillers de Flore Vesco

J’ai lu D’or et d’oreillers de Flore Vesco (éd. L’école des loisirs, coll. Médium+, 2021, 235 pages), un roman pour les adolescents, à partir de 13 ans selon l’éditeur. En 1813, dans le Sud de l’Angleterre, le jeune et riche lord Adrian Handerson (à peine âgé de 20 ans et avec une rente de plus de 80.000 livres) a décidé de se chercher une épouse. A cette fin, il a décidé d’inviter dans son manoir, Blenkinsop Castle, les prétendantes à passer une nuit chez lui. Faisant fi des convenances, Mrs Watkins envoie ses trois filles accompagnées de leur femme de chambre, Sadima à Blenkinsop Castle. Les trois filles Watkins ratent le test du jeune lord et rentrent chez elle sans Sadima, la jeune fille de 17 ans décidant elle-aussi de passer ce test scandaleux. Sera-t-elle la future épouse du lord?

L’autrice s’amuse à revisiter le conte de La princesse au petit pois de Hans Christian Andersen paru pour la première fois en 1835 tout en faisant référence à d’autres contes classiques, que ce soit par exemple Alice au pays des Merveilles, Cendrillon, La Belle et la Bête… Il y est question de condition de la femme au XIXe siècle, de sexualité, de sensualité sous fond de magie et de sorcellerie. Un bon moment de lecture fantastique et féministe!

Des lectures adulte:

  • (Romance historique) Un cœur en Écosse de Liv Fox

J’ai lu, en e-book, Un cœur en Écosse de Liv Fox (éd. Autoédition, 2022, 405 pages), une romance historique se déroulant en Écosse en 1820 et le premier tome de la saga des Maclean. Charlene Brighton, une Anglaise timide de 23 ans se voit contrainte d’épouser un jeune laird écossais, Neil Maclean. Ce mariage arrangé profite aux affaires du père de la jeune femme et de son futur époux, ce dernier pensant qu’il pourra mettre fin à l’exode de sa population menée par les Campbell. Mais pour Charlene, comment vivre ainsi seule et malheureuse sur l’île de Mull, Neil lui accordant pas la moindre attention, lui préférant sa maîtresse et la confiant à sa jeune sœur? Un moment de lecture plaisant en compagnie de ce duo Charlene/Neil, Charlene se découvrant elle-même en brisant petit à petit sa timidité et les convenances sociales qui lui ont été inculquées pour devenir une lady anglaise et qui ont brimé sa véritable nature!

  • (Roman fantastique) 669 Peony Street de Mélanie Launay

J’ai lu 669 Peony Street de Mélanie Launay (éd. 2022, 238 pages), un roman fantastique se déroulant en Angleterre, à l’époque victorienne. Des habitants de Sleepy Hawthborn, un petit village anglais, montent à bord du Blooming Greenfield, un train faisant remonter chez chacun des souvenirs et secrets, leur destin s’entremêlant. Parmi eux, il y a Simeon Lake qui attend depuis 10 ans de rencontrer la belle et troublante Peony – Miss D. et qui a enfin reçu un courrier pour se rendre au 669 Peony Street.

L’intrigue énigmatique progresse de chapitre en chapitre en passant du point de vue d’un des nombreux personnages (même d’un rat), que ce soit dans le passé, 10 ans auparavant ou dans le présent du train. Il y est ainsi question de secrets, de rumeurs, de scandales et même de la Mort qui lient inéluctablement les habitants de Sleepy Hawthborn. Un bon moment de lecture avec ce roman à la magnifique couverture qui dans sa construction narrative m’a rappelé Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton!

  • (Romance policière) Cupcake & co(caïne) de Fleur Hana (T1)

J’ai lu, en e-book, Cupcake & co(caïne) de Fleur Hana (éd. Autoédition, 2019, 381 pages), le premier tome d’une trilogie se déroulant sur la Côte d’Azur, Charlotte Monroe, propriétaire d’une cupcakerie se retrouvant mêlée malgré elle dans un trafic de stupéfiants entre mafia russe et italienne, après sa rencontre rocambolesque avec Maxence Vasseur, lieutenant à la Brigade des Stupéfiants en charge de cette affaire. Malgré les invraisemblances policières, un bon moment de lecture avec ce duo Charlotte/Maxence au tempérament diamétralement opposé et à l’origine de joutes verbales explosives, déjantées et rigolotes! Sans oublier Gina, la grand-mère italienne de Maxence qui vient mettre son grain de sel dans la relation de son petit-fils.

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑