Étiquette : Aurélie Neyret

Au fil des pages avec le tome 4 des Carnets de Cerise

Après avoir lu les trois premiers tomes, j’emprunte le tome 4: Les Carnets de Cerise, La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret (éd.  Soleil,  coll. Métamorphose, 2016), une bande dessinée jeunesse à partir de 9/10 ans, aux très jolies illustrations à l’instar de la couverture. 

Dans ce quatrième et avant dernier tome, Cerise fête ses 12 ans. Pour l’occasion, sa mère a organisé un séjour anniversaire dans un manoir un peu spécial puisque les propriétaires y proposent des enquêtes. Un cadeau rêvé pour Cerise et son âme d’enquêtrice, l’énigme à résoudre étant « Quand Monsieur Loyal s’envolera-t-il jusqu’à Vénus? « .  Cette énigme est bien mystérieuse et fait travailler l’imagination de Cerise, cette dernière souhaitant être romancière comme son amie, Madame Annabelle Desjardins. Heureusement,  Cerise peut compter sur sa mère avec laquelle elle est de plus en plus complice et sur Marvin, le fils des propriétaires du même âge qu’elle. Arrivera-t-elle à percer l’énigme avant la fin de son séjour? Jusqu’où cette nouvelle enquête la conduira et dans le passé de qui?

Encore une enquête rondement menée par Cerise! Les pages de journal intime et de planches de BD à proprement parler s’alternent toujours aussi efficacement que dans les tomes précédents, apportant une touche d’humour et de légèreté derrière un histoire un peu plus tendue émotionnellement. Mais tout n’est pas encore révélé sur Cerise, notamment sur son père et les relations mère-fille sont encore bien compliquées. Encore un bon moment de lecture!  Il ne me reste plus qu’à emprunter le tome 5.

Challenge Petit Bac d’Enna – #15 catégorie Partie du corps: « Visage »

Au fil des pages avec le tome 3 des Carnets de Cerise

J’emprunte à la bibliothèque le tome 3 des Carnets de Cerise, Le dernier des cinq trésors de Joris Chamblain et Aurélie Neyret (éd. Soleil, 2014), une bande dessinée jeunesse à partir de 9/10 ans. Dans ce troisième tome, l’histoire se déroule en décembre, la première page mettant immédiatement le lecteur dans la magie de Noël avec une lettre de Cerise au Père Noël. Comme dans les tomes précédents, Cerise mène l’enquête avec ses fidèles amies, Line et Erica, les trois étant désormais au collège. En effet, en découvrant de vieilles partitions dans l’atelier de reliure de Sandra, elles mettent la main sur le premier des cinq trésors. D’autres suivront, perturbant de plus en plus Sandra qui replonge dans son passé un brin mystérieux. Quel secret se cache derrière cela? Sandra sera-t-elle la seule impactée par cette enquête? Les illustrations sont toujours aussi jolies que dans les tomes précédents. J’apprécie toujours autant ce mélange entre le journal intime de Cerise avec ces croquis, confidences et même recettes de Noël et les passages de bandes dessinées. L’ambiance de Noël est vraiment bien retranscrite dans ce tome, notamment à travers la relation entre Cerise et sa mère, cette dernière ayant cette fois-ci été avertie de l’enquête. Un très bon moment de lecture! Et pourquoi pas une idée de cadeau de Noël?

Cette bande dessinée allait parfaitement bien avec mon week-end cosy du premier RAT du challenge Il était 7 fois Noël. Et puisque je l’ai lu le 14 décembre 2019, c’est également la présentation d’une bande dessinée pour le Challenge Christmas Time 2019.

Challenge Il était 7 fois Noël de Chicky Poo et Samarian #RAT

Challenge Christmas Time 2019 de Mya Rosa #Bande dessinée

Challenge Petit Bac d’Enna – #16 catégorie Végétal: « Cerise »

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑