Étiquette : Angleterre (Page 1 of 6)

Au fil des pages avec Le ciel de Darjeeling

J’ai lu, en début de semaine dernière, Le ciel de Darjeeling de Nicole Vosseler (éd. Archipoche, 2020, 519 pages), une romance historique se déroulant entre la Grèce, l’Angleterre et les Indes britanniques et qui avait été choisie comme lecture commune dans le cadres des Étapes Indiennes 2022 et que j’ai choisi pour la journée du 21 juin « Meeting India » du Mois Anglais 2022.

En 1876, orpheline ruinée de 16 ans et cavalière émérite, Helena accepte, à contrecœur et  pour rester avec son jeune frère de 11 ans, la proposition de mariage de Monsieur Ian Neville, âgé de 32 ans, un homme riche, beau, au passé mystérieux et qui a fait fortune dans le commerce du thé dans les Indes britanniques. L’adolescente a-t-elle fait le bon choix en s’en remettant à lui et en laissant derrière elle les Cornouailles pour une vaste plantation de thé à Darjeeling, dans l’Himalaya?

S’ensuit alors dans une longue première partie classique et convenue l’acceptation par l’adolescente de son sort puis de son départ pour une aventure vers l’inconnu. Mais se fera-t-elle à sa vie de jeune épouse avec un mari taiseux et un brin colérique qui semble (trop) enfermé dans un sombre passé? Helena est d’ailleurs sur le point de s’enfuir avec un autre homme rencontré avant son départ, lors d’un bal à Londres. C’est alors que Mohan, serviteur fidèle de son époux, décide de la retenir pour lui révéler le passé d’Ian. Quelle vie la jeune adolescente finira-t-elle par choisir?

Il y est ainsi question de secrets de famille, d’amour contrarié, de double culture anglaise/indienne, du système de caste, de l’hindouisme à l’époque de la colonisation de l’Inde par les Britanniques et à l’ère des Maharadjas (choc des cultures, guerre de territoire, révoltes lourdement réprimées…) ou bien encore la condition de la femme (peu enviable) que ce soit en Angleterre ou en Inde…

Je n’ai pas été emballée par cette lecture faite en trois parties très inégales (le voyage d’Helena, l’histoire des parents d’Ian et le dénouement rapide plus centré sur Ian) que j’ai trouvée fade et sans souffle romanesque ni sensuel (un peu plus dans la deuxième partie avec l’histoire des parents d’Ian) et ne me suis pas du tout attachée à la (trop) jeune héroïne qui arrive à faire chavirer le cœur de deux hommes mûrs… J’ai un peu plus apprécié le personnage d’Ian (surtout sa relation avec Mohan, un peu moins son besoin insensé de soif de vengeance mais pas du tout son improbable attirance pour Helena qui ne tient qu’au fait qu’elle sait bien monter à cheval et qui est loin de la femme forte qui aurait pu lui tenir tête pour l’apaiser et faire le deuil de son passé).

Même le style d’écriture de Nicole Vosseler ne m’a pas emporté, trop classique et pas très fluide lorsque l’autrice insère des explications historiques certes intéressantes mais qui sont plus là pour nous lecteurs que pour l’adolescente dans sa découverte d’un nouveau pays et de la culture indienne, n’exploitant pas non plus la rivalité des deux hommes épris d’Helena.

Je pensais avoir, enfin, plein de passages gourmands à relever avec du thé pour le challenge Des livres (et des écrans) en cuisine mais finalement il y en a eu peu comme lors de la cérémonie indienne de mariage ou bien encore les passages expliquant la récolte du thé dans la plantation d’Ian qui se révèle fin connaisseur et très investi dans sa plantation.

Pour d’autres avis (un peu plus enthousiastes que moi) sur ce roman: Hilde, Blandine (IG) et Lily (IG).

Participation #3 Les Étapes Indiennes 2022 de Hilde et Blandine #LC

Participation # au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Meeting India

Participation # Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Les propriétés et jardins dissimulés

Participation # Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Allemagne

Participation # Challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2022 de Bidib et Fondant #Thé

Nos lectures « Le jardin secret »

Pour cette journée « Garden » du 14 juin 2022 du Mois Anglais, j’ai choisi de regrouper dans un billet nos lectures autour du Jardin secret de Frances H. Burnett, un classique de la littérature jeunesse anglaise paru pour la première fois en 1911.

  • (Roman jeunesse) Le jardin secret de Frances H. Burnett

J’ai lu Le jardin secret de Frances H. Burnett (éd. Gallimard Jeunesse, coll. Folio Junior, rééd. 2010, 319 pages), un roman jeunesse à partir de 10 ans avec jolies illustrations en noir et blanc de Monique Gaudriault et Jacques Rozier. Orpheline renfermée et solitaire de 10 ans, Mary Lennox part des Indes britanniques, après le décès de ses parents pour être confié à son oncle, Archibald Craven, un vieil homme riche, bossu et malheureux depuis le décès de sa femme dix ans auparavant et qui vit dans un manoir en Angleterre, dans la lande du Yorkshire. La jeune fille va s’éveiller au contact de la Nature (et des amitiés qu’elle engendre) en arrivant à vivre pleinement son enfance et à s’épanouir à l’instar de la Nature au printemps, en s’ouvrant aux autres, en se laissant aimer et aimer en retour, que ce soit auprès de son ami Dickon ou de son cousin Colin. Un très bon moment de lecture avec ce roman d’apprentissage, ode à la Nature et à l’enfance!

  • (BD jeunesse) Le jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (T1)

J’ai lu le tome 1 du Jardin secret de Maud Begon, d’après Frances H. Burnett (éd. Dargaud, 2021), une BD jeunesse adaptant le roman éponyme, lu l’année dernière et dont un second tome paraîtra le 2 septembre 2022. Sous le coup de crayon de Maud Begon, Mary Lennox se métamorphose à l’instar du jardin abandonné qui reprend vie avec l’arrivée du printemps. Comme dans le roman, la Nature est omniprésente. Une jolie adaptation réussie et fidèle de la première partie du roman!

  • (Album jeunesse) Le jardin secret de Brigitte Barrager, d’après Frances H. Burnett

Nous avons aussi lu Le jardin secret de Brigitte Barrager, d’après Frances H. Burnett (éd. Deux Coqs d’Or, 2019), un album jeunesse à  partir de 3 ans et qui adapte pour les plus jeunes lecteurs le roman éponyme avec la recherche du jardin abandonné par Mary, sa rencontre avec Dickon, l’ami des animaux puis de son cousin Colin… Un bien joli moment de lecture pour découvrir l’histoire de Mary Lennox!

Participation # au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Garden

Participation #6 Challenge 2022 en classiques de Blandine et Nathalie #Classique anglais

Participation # Challenge Cottagecore 2022 de MissyCornish #Les propriétés et jardins dissimulés

challenge lecture les 50 livres recommandé par Hayao Miyazaki

Challenge des 50 livres recommandés par Miyazaki – Bidib (6)

Au fil des pages avec le tome 1 des Sœurs Mitford enquêtent

Pour la journée « Mitford sisters » du 7 juin 2022 du Mois Anglais, j’ai choisi une de mes lectures de mars 2021: le premier tome des Sœurs Mitford enquêtent, L’assassin du train de Jessica Fellowes (éd. du Masque, coll. Le livre de Poche, 2019, 496 pages), un roman policier à la jolie illustration de couverture qui se passe dans les années 20 en Angleterre et qui s’inspire de faits réels et de personnages ayant existé comme le meurtre non élucidé de Florence Nithinghale Shore et la famille Mitford.

En 1919, pour échapper à son oncle dangereux, Louisa Cannon se fait engager comme bonne d’enfants au sein de la maisonnée de la famille aristocratique Mitford, dans le manoir d’Asthall Manor. Elle se lie très vite d’amitié, malgré son statut de domestique, avec Nancy, la jeune fille aînée âgée de 18 ans, espiègle et à l’esprit romanesque. Après le crime mystérieux d’une infirmière âgée de la cinquantaine, Florence Nightingale Shore, à bord d’un train en plein jour, Louisa et Nancy décident de se lancer sur la piste du tueur. Qui aurait bien pu en vouloir à cette dame respectable et célèbre au point de la tuer?

J’ai vite démasqué le coupable par la tournure de phrase utilisée pour décrire une scène du train mais me restais à connaître son mobile. L’enquête est surtout celle de Louisa (et pas vraiment des Sœurs Mitford bien trop jeunes) qui n’est pas insensible au charme du jeune et attachant policier des chemins de fer en charge de l’enquête, Guy Sullivan qui rêve de travailler à Scotland Yard, est ainsi prétexte à décrire la société anglaise post-Première Guerre mondiale en pleine mutation: la vieille aristocratie essayant de maintenir les vieilles traditions, les rapports entre classes sociales, la condition de la femme, le sort des vétérans de guerre… Un moment de lecture agréable avant tout pour son ambiance d’après-guerre et qui se lit rapidement malgré certaines longueurs et une enquête sans réels rebondissements! Je lirai à l’occasion les tomes suivants s’ils sont disponibles à la médiathèque.

Participation # au Mois Anglais 2022 de Lou et Titine #Mitford Sisters

Participation #7 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #Roman policier

Challenge Petit Bac d’Enna #3 Catégorie Famille: « Sœurs »

Participation # Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #Angleterre

Billet de suivi: Le Mois Anglais 2022

Comme déjà depuis plusieurs années, je participe tout au long du mois de juin 2022 au challenge Le Mois Anglais 2022. Un  programme facultatif a été prévu par deux des trois coorganisatrices Lou et Titine, Cryssilda ne pouvant se joindre à elles cette année pour l’organisation. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller sur leurs blogs.

J’ai d’ores et déjà prévu une PAL pour l’occasion avec des livres déjà présents dans ma PAL de l’année dernière, que ce soit en jeunesse ou en adulte comme par exemple le tome 7 de Son Espionne royale, Son espionne royale et l’héritier australien de Rhys Bowen (éd. Robert Laffont, 2021), un cosy mystery se déroulant en 1934 en compagnie de Lady Georginia ou bien encore la trilogie de romans jeunesse, Les aventures de Charlotte Holmes de Brittany Cavallaro. Sans oublier les pauses gourmandes et teatime!

Ce billet sera actualisé au fil du mois en tenant compte uniquement de nos lectures anglaises tout en faisant un billet séparé pour chaque participation.

Semaine 1 du Mois Anglais:

  • 1er juin 2022/À vos PALS
  • 2 juin 2022/Jane Austen
  • 3 juin 2022/The Queen/Jubilee
  • 4 juin 2022/Family
  • 5 juin 2022/Food n’drinks

En fin de semaine, j’ai lu le tome 2 des Rebelles d’Oxford, La réputation perdue de Lord Ballentine d’Evie Dunmore (éd. J’ai lu, coll. Regency, 2022, 574 pages), une romance historique « ennemies to lovers » se déroulant en 1880 à Londres, parmi la haute aristocratie anglaise, entre Lady Lucinda, femme célibataire âgée de 28 ans, suffragette et qui vient d’acquérir la moitié des parts  d’une maison d’éditions londonienne qui lui permettrait d’aider la cause des femmes et du sulfureux Lord Ballentine qui pourrait compromettre ses projets. Un bon moment de lecture avec une fin pour le moins audacieuse et moderne pour l’époque où il est question de la condition de la femme, de mariage et qui s’appuie sur l’attente d’un amendement à la loi de 1882 sur la propriété des femmes mariées selon lequel ces dernières pourront conserver la propriété de leurs biens propres!

Côté séries, j’ai regardé la cinquième et dernière saison de Poldark, une série télévisée britannique diffusée pour la première fois en 2019 et qui adapte les romans éponymes de Winston Graham. Dans ces 8 derniers épisodes qui se déroulent à la fin du XVIIIe siècle entre les Cornouailles et Londres, Ross Poldark et sa femme Demelza vont affronter de nouvelles épreuves qui pourraient une nouvelle fois compromettre leur couple en aidant les époux Despard.

J’ai également commencé à regarder la première saison de La Chronique des Bridgerton, une série télévisée américaine diffusée pour la première fois en 2020 et qui adapte les romans éponymes de Julia Quinn. Dans ces premiers épisodes qui se déroulent sous la Régence anglaise, en 1813 à Londres, l’histoire se concentre sur Daphné Bridgerton lors de sa première saison mondaine et Simon  Basset, Duc de Hastings qui s’entendent pour faire croire à un amour naissant afin de permettre à la jeune femme un mariage avec le meilleur parti possible et au jeune homme un célibat paisible, loin des assauts répétés des jeunes débutantes et de leurs mères prêtes à tout pour les marier. Une romance « historique » très légère racontée par la voix off de Lady Whistledown et de sa chronique de potins et s’ancrant dans une Régence anglaise bien éloignée de la réalité historique!

Semaine 2 du Mois Anglais:

En ce début de semaine, j’ai lu, en e-book, deux romances historiques de Martha Waters: Les caprices de lady Violet (éd. J’ai lu, coll. Régency, 2021, 314 pages) et Chamailleries amoureuses (éd. J’ai lu, coll. Regency, 2022, 376 pages), les deux histoires se déroulant dans le même cercle d’amis, sous la régence anglaise, en 1817. Dans la première, l’histoire se focalise sur le mariage de Lady Violet et de Lord Audley James, respectivement âgée de 23 ans et 28 ans et qui après une énième dispute, ne se parlent plus depuis 4 ans. Et s’ils étaient pourtant toujours amoureux l’un de l’autre? Puis dans la seconde parue récemment, l’histoire se focalise sur un autre duo « ennemies to lovers » déjà présent dans le tome précédent, la jeune veuve, Lady Diana et Lord Jérémy Willingham, vicomte libertin, respectivement âgée de 23 ans et 28 ans et qui ne cessent de se chamailler. Un bon voire très bon moment de lecture léger et rigolo avec cette bande d’amis! J’espère qu’il y aura des suites avec la troisième amie du trio, Lady Emily, avec le frère aîné de Diana, Lord Penvale ou le frère aîné de James, West.

Côté série, je continue de regarder La Chronique des Bridgerton en finissant la saison 1 et en enchaînant avec la saison 2 qui se focalise cette fois sur un trio amoureux en mettant en scène le fils aîné de la famille Bridgerton, Lord Anthony, vicomte et qui a décidé de se ranger en se mariant avec une débutante de la nouvelle saison mondaine pour produire un héritier. Il jette son dévolu sur Edwina Sharma, récemment revenue des Indes britanniques avec sa mère et sa sœur aînée Kate qui va contrarier les plans du vicomte.

  • 6 juin 2022/Cosy Mystery: (Roman cosy mystery) le tome 7 de Son espionne royale, Son espionne royale et l’héritier australien de Rhys Bowen (éd. Robert Laffont, 2021, 363 pages), un cosy mystery se déroulant cette fois, en mars 1934, dans le Comté du Kent, en Angleterre.
  • 7 juin 2022/Mitford Sisters: (Roman policier) le tome 1 des Sœurs Mitford enquêtent, L’assassin du train de Jessica Fellowes (éd. du Masque, coll. Le livre de Poche, 2019, 496 pages), un roman policier qui se passe dans les années 20 en Angleterre et qui s’inspire de faits réels et de personnages ayant existé comme le meurtre non élucidé de Florence Nithinghale Shore et la famille Mitford.
  • 8 juin 2022/Kids/Young Adult: (BD jeunesse) le tome 1 d’Hilda et le troll de Luke Pearson (éd. Casterman, rééd. 2019, auparavant publié en 2013 aux éd. Nobrow), une BD jeunesse à partir de 6/7 ans, le texte étant en lettres majuscules et racontant l’histoire d’une fille aventurière et débordant d’imagination d’environ 10 ans aux cheveux bleus et coiffée d’un béret noir, Hilda qui vit dans les contrées lointaines avec sa mère et son animal de compagnie, Brindille et qui croise un jour la route d’un troll de pierre. Un bon moment de lecture qui nous plonge dans le folklore scandinave/norvégien!
  • 9 juin 2022/A favourite book
  • 10 juin 2022/Indoor
  • 11 juin 2022/Somerset Maugham (Roman adulte) La passe dangereuse de Somerset Maugham (éd. 10/18, rééd. 2019, 183 pages), court roman psychologique paru pour la première fois en 1925 avec l’histoire d’un couple, Kitty et Walter Lane dans les années 20.
  • 12 juin 2022/Food n’drinks: des Chelsea Buns

En fin de semaine, je lis le tome 3 des Thés Meurtriers d’Oxford, Flagrant délice de H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2022, 299 pages), un cosy mystery gourmand dans lequel je retrouve avec plaisir Gemma Rose qui va chercher à innocenter son ami Seth d’un crime tout en essayant de recruter un chef pâtissier pour son salon de thé et de se dépatouiller sentimentalement, prise dans un triangle amoureux avec le médecin Lincoln et l’inspecteur Devlin. Sans oublier l’espiègle petite chatte Muesli et les vieilles chouettes! Encore un bon moment de lecture! 

Je lis également La passe dangereuse de Somerset Maugham (éd. 10/18, rééd. 2019, 183 pages), court roman psychologique et commence jusqu’au chapitre 5 (46 pages lues) Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton (éd. Sonatine, 2019, 540 pages), un roman policier fantastique, un homme amnésique tentant de découvrir l’identité du meurtrier d’une certaine Anna.

Dimanche après-midi, je fais des Chelsea buns en suivant la recette prise à la fin du tome 3 des Thés Meurtriers d’Oxford. Dans la réalisation, je suis plus proche des « talents cuisiniers » de Cassie que de la mère de Gemma. C’était bon même si ma pâte ne s’est pas levée comme il aurait fallu. La prochaine fois, j’espère la réussir mieux et je ferai des bouts moins épais.

Semaine 3 du Mois Anglais:

Ce lundi 13 juin 2022, je continue à lire Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton. Pour le moment, je tente de comprendre ce qu’il se passe comme le héros, ce que je lis ne correspondant pas totalement au résumé de la quatrième de couverture. Que se passe-t-il donc à Blackheath House?

Côté série, j’ai commencé à regarder Dowton Abbey, une série télévisée britannique diffusée pour la première fois entre 2010 et 2016 (6 saisons) avec les deux premières saisons dans laquelle nous suivons la vie quotidienne de la famille Crawley, de la haute aristocratie anglaise et de leurs domestiques de 1912, après le naufrage du Titanic puis pendant la 1ère Guerre Mondiale. Il y est question des changements progressifs dans la société anglaise venant chambouler l’existence de chacun.

  • 13 juin 2022/Short stories
  • 14 juin 2022/Garden: (Roman jeunesse et adaptations en BD jeunesse et album jeunesse) Le Jardin secret de Frances H. Burnett, un classique de la littérature jeunesse anglaise paru pour la première fois en 1911.
  • 15 juin 2022/Art
  • 16 juin 2022/Elizabeth J.Howard
  • (Cosy Mystery) le tome 7 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman (éd. Robert Laffont, coll. La Bête Noire, 2021, 354 pages), un cosy mystery se déroulant à l’époque contemporaine dans la campagne anglaise du Yorkshire.
  • 17 juin 2022/Theatre: Roméo et Juliette de Pierre Coran et Charlotte Gastaut, d’après William Shakespeare (éd. Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 2018), un album jeunesse pour les 6/9 ans selon l’éditeur.
  • 18 juin 2022/Biography/Essay: Ada ou la beauté des nombres de Catherine Dufour (éd. Fayard, 2019, 247 pages), une biographie consacrée à Ada Lovelace, pionnière de l’informatique et que j’avais repérée chez Tiphanya.
  • 19 juin 2022/Food n’drinks

En fin de semaine, je lis, en e-book, les deux premiers tomes d’une nouvelle série livresque cosy mystery se déroulant sous la Régence anglaise avec Une enquête de Beatrice Hyde-Clare de Lynn Messina: Une insolente curiosité (éd. Les Escales, 2022, 347 pages) et Une scandaleuse supercherie (éd. Les Escales, 2022, 329 pages). Dans le premier tome, Beatrice Hyde-Clare, une orpheline non-mariée de 26 ans décide d’enquêter avec le Duc de Kesgrave, âgé de 32 ans, sur la mort de Monsieur Otley, un des invités à la partie de campagne organisé chez les Skeffington. Puis dans le deuxième tome, la jeune femme s’associe de nouveau avec le duc pour enquêter sur le meurtre d’un dandy qui s’est écroulé raide mort à ses pieds. Un très bon moment de lecture en compagnie du duo Béatrice/Damien, un duo attachant et piquant! Hâte de lire le tome 3, Une infâme trahison qui paraîtra en octobre 2022. Il existe déjà 10 tomes en VO.

Dimanche soir, je continue de lire Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton jusqu’au chapitre 20, en apprenant un peu plus comme le héros principal.

Semaine 4 du Mois Anglais:

En début de semaine, je laisse de côté mon roman en cours, m’étant aperçue que j’avais des livres à rendre à la médiathèque au plus le tard le 21 juin 2022. Je lis par exemple Le ciel de Darjeeling de Nicole Vosseler (éd. Archipoche, 2020, 519 pages), une romance historique se déroulant entre la Grèce, l’Angleterre et les Indes britanniques et qui avait été choisi comme lecture commune dans le cadres des Étapes Indiennes 2022.

Je passe, mardi après-midi, à la médiathèque pour emprunter de nouveaux livres en vue du RAT de ce week-end: le tome 1 de Nellie & Phileas, détectives globe-trotters, Le crime de Whitechapel de Roseline Pendule (éd. Gulf stream éditeur, 2022, 152 pages), un roman jeunesse à partir de 9 ans et Notting Hill with Love… Actually d’Ali McNamara (éd. Bragelonne, coll. Milady Romance, 2013, 526 pages), un roman feel-good repéré chez Fondant et continue de regarder Dowton Abbey avec des épisodes de la saison 2.

  • 20 juin 2022/Margaret Kennedy
  • 21 juin 2022/Meeting India (Romance historique) Le ciel de Darjeeling de Nicole Vosseler (éd. Archipoche, 2020, 519 pages), en LC pour les Étapes Indiennes avec Hilde, Blandine et Lily le 30 juin 2022
  • 22 juin 2022/Awesome cover (Superbe couverture): dans les dernières nouveautés qui ont rejoint nos bibliothèques: Princesse Sara, Aventures d’une petite écolière anglaise de Frances Hodgson Burnett et Nathalie Novi (éd. Albin Michel Jeunesse, 2021, 96 pages), un roman jeunesse magnifiquement illustré par Nathalie Novi et qui avait été choisi pour la journée « Littérature jeunesse » par Les papiers de Mrs Turner.
  • 23 juin 2022/Seaside (Bord de mer)
  • 24 juin 2022/In English
  • 25 juin 2022/Bloomsbury
  • 26 juin 2022/Food n’drinks

Jeudi, je reprends ma lecture des Sept Morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton jusqu’au chapitre 54 et le finirai pendant le RAT du 24 au 26 juin 2022. Pour cette fin de semaine, je fais vendredi matin mon billet de suivi.

Semaine 5 du Mois Anglais:

Mardi, je commence à lire, en e-book, le tome 4 des Thés Meurtriers d’Oxford, Point de glas sage d’H.Y. Hanna (éd. Autoédition, 2022, 312 pages), un cosy mystery paru le 27 juin 2022 et dans lequel Gemma assiste au décès de Dame Clare E alors qu’elle participe, avec sa petite chatte tigrée Muesli, à l’exposition féline de la fête du village (crise cardiaque ou meurtre?).

  • 27 juin 2022/Village
  • 28 juin 2022/Radclyffe Hall: Sous influences de Radclyffe Hall (éd. Autrement, 2009, 391 pages), un roman paru pour la première fois en 1924
  • 29 juin 2022/Booklovers
  • 30 juin 2022/Favorite place

Petit bilan de cette édition du Mois Anglais: Pas autant de lectures que je l’aurai voulu (et surtout chroniqué) mais de chouettes romances historiques et cosy mystery. J’ai également noté des livres qui viendront ma très (trop) grande LAL. Encore merci aux coorganisatrices et à l’année prochaine of course!

Au fil des pages avec le tome 2 de Dans la tête de Sherlock Holmes

Pour la lecture commune du 30 mars 2022 de la Quinzaine British Mysteries avec Blandine, Nathalie et Hilde, j’ai lu, dans les temps, le tome 2 de Dans la tête de Sherlock Holmes, L’Affaire du Ticket Scandaleux de Cyril Liéron et Benoît Dahan, d’après Sir Arthur Conan Doyle (éd. Ankama, 2021), une BD jeunesse à partir de 13 ans. Avec retard, voici mon avis sur cette lecture.

Après avoir relu le premier tome, j’ai enchaîné avec le deuxième tome qui vient clore l’enquête de Sherlock Holmes accompagné du Dr. Watson qui concerne de mystérieux tickets pour assister à un spectacle chinois de magie, celui du magicien Wu-Jing. L’histoire reprend, après un bref résumé, là où s’était arrêté abruptement le tome 1. Sherlock Holmes et le Dr. Watson se rendent dans une imprimerie afin d’en apprendre plus sur les mystérieux tickets de spectacle. Ils arrivent à obtenir un ticket pour assister à une représentation qui a lieu le soir même et décident de solliciter l’aide de Mycroft, le frère de Sherlock. Arriveront-ils à déjouer le complot qui se trame cette fois dans les hautes sphères du pouvoir britannique?

Graphiquement, ce second tome est tout aussi réussi que le précédent, avec ce fil rouge à suivre qui parfois se brise mais qui est très vite réparé par Sherlock Holmes, des jeux de transparence pour le lecteur nous permettant de vérifier la pertinence des indices et déductions du détective à la mémoire infaillible et au cerveau toujours en ébullition… Il y est question de la colonisation britannique en Inde, de la guerre de l’opium, du racisme à l’égard des Chinois… Une conclusion à la hauteur du premier tome et que j’ai trouvé malheureusement plus réaliste que cynique (ne dit-on pas que l’Histoire bégaie)! J’ai déjà vu qu’un troisième tome est prévu avec une nouvelle enquête pour Sherlock Holmes.

Pour d’autres avis sur cette BD jeunesse: Blandine, Nathalie, Hilde et Pativore.

Participation #5 Challenge British Mysteries 2022 de Hilde et Lou #LC

Participation #5 Challenge 2022 en classiques de Blandine et Nathalie #Adaptation en BD

Participation #28 Challenge Le tour du monde en 80 livres de Bidib #France

« Older posts

© 2022 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑