Étiquette : Vésubie (Page 1 of 2)

Balade hivernale au Boréon

Cascade du Boréon

Ce 7 mars 2020, nous montons au Boréon en passant devant la cascade et le lac encore en partie glacée. Puis nous nous garons sur le parking en face du chalet d’accueil du Parc Alpha, la route pour monter au parking supérieur du Boréon étant fermé l’hiver.

Puis nous suivons le sentier enneigé en direction du Parc Alpha et aménagé pour les piétons et les personnes en raquettes. A côté, passent des skieurs de fond.

Le mélange de neige et de glace offre de jolies observations. Nous nous arrêtons souvent pour jouer avec la neige et faire un peu de luge. Il y a une légère couche de poudreuse de quelques jours. Nous continuons encore un peu.

Lac du Boréon

Puis nous redescendons jusqu’au lac du Boréon et sa fine couche glacée. Cela fait du bien d’être un peu plus au soleil, à la différence de la balade dans les sous-bois.

Balade vers la Madone de Fenestre

Ce 14 juillet 2019, les orages n’étant prévus qu’en début de soirée, voire en toute fin d’après-midi, nous montons dans la Vallée de la Vésubie et empruntons une grande partie de la D94 en direction du Sanctuaire de la Madone de Fenestre. Après un pont, nous nous garons pour pique-niquer. Par rapport au littoral niçois, la température a bien chuté malgré un ciel ensoleillé, à peine 21 degrés. En face de nous, nous apercevons un sentier et en contrebas la balise n°350 qui permet de monter à pied jusqu’au refuge de la Madone de Fenestre, ce que nous avions déjà fait en mars 2007 avec alors un sol encore très enneigé.

Orchidée

Centaurée jacée

Le sentier est fleuri de tous les côtés: chardons, joubarbes à toile d’araignées, fraises des bois,  orchidées et autres fleurs habituelles à cette altitude… C’est un festival de couleurs sous nos yeux, malgré de nombreux troncs d’arbres qui jonchent ici et là les abords du sentier ou sur les bords de la rivière en contrebas.

Le sentier passe de temps en temps sous des parties plus arborées d’où se font entendre de nombreux chants d’oiseaux. Au loin, les rochers semblent être un endroit idéal pour les marmottes mais nous n’en verrons point. Nous ne sommes pas encore assez haut, sans doute.

Zygène de la filipendule

Zygène turquoise

Beaucoup de papillons volètent de fleur en fleur: des zygènes de la filipendule et une zygène turquoise également. Nous marchons un petit moment, nous arrêtant de temps en temps pour ramasser des fraises des bois, celles les plus en hauteur, les renards étant présents dans le Parc du Mercantour. Mais déjà les premières gouttes de pluie tombent et nous rebroussons chemin pour regagner notre voiture.

Mise à jour du 3 août 2021: Suite au passage de la tempête Alex, la route pour monter à la Madone de Fenestre était encore fermée le 1er août 2021.

Fête des châtaignes à la Bolline-Valdeblore

Ce 21 octobre 2018, nous nous rendons à la Bolline-Valdeblore pour la fête des châtaignes. Il y a déjà beaucoup de monde. Il est bien compliqué de traverser le village avec la voiture et de trouver une place pour se garer. A la sortie du village, nous arrivons enfin à avoir une place.

Nous remontons vers le pont et les premiers stands. Nous étions déjà venus en 2015. Nous retrouvons des stands similaires: vente de poules pondeuses, de miel et bien sûr de châtaignes et autres produits régionaux. Pour les plus jeunes, il est possible de faire un petit tour en poney.

Nous nous rapprochons de la place centrale où la foule afflue pour la dégustation gratuite de châtaignes grillées et de vin chaud. Une fois servis, nous restons sur la place de la Poste le temps d’une animation musicale folklorique, des musiciens et des danseurs de chants locaux. Puis nous continuons de remonter la rue principale pour atteindre une autre place, cette fois sous les sons de tambours et fifres (petites flûtes en bois). Nous nous arrêtons à quelques stands pour acheter crèmes de marrons et châtaignes fraîches. Il est alors temps de rentrer et de profiter des teintes automnales du trajet de retour.

Balade dans la forêt de Turini

Ce 19 octobre 2018, nous montons au Col de Turini en passant par Lantosque et la Bollène-Vésubie. Après avoir garé la voiture sur une des places de parking du col (stationnement interdit du 30 novembre au 30 avril de chaque année), nous nous dirigeons vers la balise n°184. Le sentier permet de gagner la Baisse de Patronel.

Après une petite montée le long d’un large sentier sous les chants des oiseaux, nous arrivons au niveau de la balise n°32 et tournons à gauche, ce qui permet de gagner les balises n° 33 puis plus tard n°181. En face de nous, cachés dans la végétation, se trouvent les murs d’une ancienne maison ou peut-être  d’un ancien hôtel-restaurant.

Au sol, de nombreux troncs d’arbres ont été coupés et rassemblés, la forêt de Turini étant exploitée pour son bois, notamment des épicéas et des sapins. Sur le sentier, nous passons également à côté de plusieurs tables de pique-nique. L’une d’elles fut bien agréable pour une petite pause goûter. Nous ne sommes pas les seuls, une mésange noire grignotant des baies d’un sorbier des oiseleurs au-dessus de nos têtes. Nous poursuivons notre balade en évitant d’écraser par endroits les nombreux champignons, de taille et de forme variées,  mais que nous ne cueillons pas, ignorant s’ils sont comestibles ou non. Puis nous retournons à notre voiture. Pour le trajet de retour, nous ne redescendons pas par la vallée de la Vésubie mais par la D21 en passant par Peïra Cava et Lucéram.

Balade dans le vallon de Fenestre

Ce 23 septembre 2018, nous montons à la Madone de Fenestre pour une première balade automnale de la saison. Nous nous garons sur le parking donnant accès à la vacherie de la Madone (balise n°359), à 1.870 mètres d’altitude.

Nous passons devant la vacherie et prenons le sentier du GR52, à droite, en direction des lacs de Prals qui passe par le vallon de Ponset. A chaque pas, des sauterelles et des criquets sautent tout autour de nous. Il y a également de nombreux framboisiers.

A la balise n°367, nous prenons le sentier de droite jusqu’à arriver à la hauteur d’un petit troupeau de vaches. Elles se laissent facilement approcher, malgré la présence d’un veau. Elles se dirigent vers un coin ombragé et nous faisons de même, tout près d’un petit ruisseau. Nous faisons une petite pause très agréable, à l’abri des nombreux randonneurs de tout âge. Puis nous redescendons jusqu’à la balise n°367 et prenons, cette fois, le sentier de gauche et longeons un autre cours d’eau. Puis nous faisons demi-tour pour retourner à notre voiture.

Mise à jour du 3 août 2021: Suite au passage de la tempête Alex, la route pour monter à la Madone de Fenestre était encore fermée le 1er août 2021.

« Older posts

© 2021 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑