Étiquette : urban fantasy (Page 1 of 3)

Point lecture hebdomadaire 2023 #50

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures), la plupart de Noël.

Nos lectures du 11 au 17 décembre 2023:

Des lectures jeunesse:

Nous avons lu les chapitres 11 à 17 de nos deux livres de l’Avent: Le concours du Père Noël de Maxime Gillio et Benedetta Capriotti (éd. Auzou, septembre 2023, 196 pages), un roman jeunesse à partir de 6/7 ans et Comment Winston a sauvé Noël d’Alex T. Smith (éd. Casterman Jeunesse, octobre 2023,  176 pages), un album jeunesse pour les 6/10 ans.

  • (BD jeunesse) Mortelle Adèle, J’apocalypse grave! de Mr Tan et Diane Le Feyer (T20)

Mon mini lutin a lu le tome 20 de Mortelle Adèle, J’apocalypse grave! de Mr. Tan et Diane Le Feyer (éd. Mr Tan & Co, octobre 2023, 88 pages), une BD jeunesse à partir de 8 ans qu’il a découvert dans la case 14 de son calendrier de Noël. Un très bon moment de lecture pour mon mini lutin qui s’est empressé de l’apporter à l’école pour le lire à la récréation avec ses copains de classe!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Nouvelle/Romance de Noël) Noël… quelle galère! d’Alicia Garnier

Après l’avoir repérée chez Carole qui l’a beaucoup aimée, j’ai lu, en e-book, Noël… quelle galère! d’Alicia Garnier (éd. Autoédition, novembre 2022, 65 pages), une romance contemporaine de Noël sous forme de nouvelle. Cela fait 7 ans que Holly Snyder et Reed Ward ont commencé à travailler au sein de la société Rikke Land, à New York. A quelques jours de Noël, les deux se retrouvent bloquer, à cause d’une tempête de neige ayant entraîné une coupure de courant, au 16e étage, celui de la comptabilité. Holly est, en effet, cheffe du service comptabilité depuis peu et n’apprécie guère les fêtes de fin d’année, synonyme de surcharge de travail et encore moins son collègue de travail, Reed, responsable du service test et à qui elle a réclamé les derniers chiffres. J’ai apprécié le style plein de pep’s de l’autrice et les joutes verbales entre Holly et Reed, leurs chamailleries se transformant au fil des pages en une jolie attirance (qui prend son temps pour arriver). Un bon moment de lecture, ayant apprécié de découvrir le point de vue de Reed dans les derniers chapitres, relançant ainsi l’intérêt de l’intrigue, même s’il est très étonnant que les deux aient attendu aussi longtemps pour s’avouer leurs sentiments!

  • (Roman d’urban fantasy) Les Tribulations d’une pâtissière, Ragnarök & Destinées: Landon de Bones Vercetti (T8)

J’ai lu, en e-book, le tome 4 du spin-off des Tribulations d’une pâtissière, Ragnarök & Destinées: Landon de Bones Vercetti (éd. Autoédition, 2023, 233 pages), un roman d’urban fantasy avant tout sous les points de vue de Landon et Savannah et qui clôt la saga des Tribulations d’une pâtissière, tous les protagonistes se rendant en Russie, dans les décombres de l’ancien territoire de Baba Yaga, cette dernière ayant décidé de rester loin des affrontements à venir en devenant une aubergiste itinérante et engageant Landon, désespéré et sans meute après avoir affronté son père Erwann. Face à la menace du Ragnarök et du Dieu Loup prêt à anéantir la Terre, de nouveaux surnaturels prêtent main forte à Lola et ses alliés comme les chats sorciers. Il est aussi temps pour Landon de décider de sa destinée, que ce soit vis-à-vis de son père et de la meute des Highlands ou de Savannah, son amie d’enfance, une Bonnet Rouge à qui il n’a plus parlé depuis 5. Encore un bon moment de lecture, même s’il sonne la fin des Tribulations d’une pâtissière!

  • (Roman policier historique de Noël) La fiancée de Noël d’Anne Perry

J’ai lu La fiancée de Noël d’Anne Perry (éd. 10/18, novembre 2023, 192 pages), un court roman policier historique de Noël en vue d’une lecture commune avec Isabelle et Syl, Hilde nous accompagnant avec un autre roman policier britannique. Nous retrouvons ici deux personnages secondaires de la série William Monk que je n’ai pas encore lu avec Scuff, le fils adoptif de Monk, étudiant en médecine et qui vit dans la clinique gratuite de son mentor, le Dr. Crowe. Après avoir assisté à une altercation violente entre Ellie, une jeune femme aisée qu’il a soignée plusieurs mois auparavant et son fiancé, le Dr. Crowe décide d’enquêter sur une escroquerie à l’assurance après un incendie dans l’entrepôt détenu par le père de la jeune femme et qui a causé le décès du veilleur de nuit tandis que Scuff recueille une jeune orpheline Mattie, enfant des rues de cinq ans et qui lui offre un chaton en remerciement de soins reçus. Un moment de lecture plaisant malgré des longueurs et qui fait la part belle aux bons sentiments! J’en reparle très vite pour notre LC.

  • (Romance contemporaine de Noël) Notre fabuleuse désastreuse Christmas Party d’Émilie Parizot

J’ai déjà lu la seconde lecture commune pour le challenge Il était 11 fois Noël: Notre fabuleuse désastreuse Christmas Party d’Émilie Parizot (éd. Hugo Poche, octobre 2023, 300 pages), une romance contemporaine de Noël. En ce 3 novembre, Samuel Barvissi, le patron loufoque et fan incontesté de Noël de la société Warm Me Up commercialisant des doudounes hors de prix charge son assistante de direction, Blair Miller de la décoration des locaux de l’entreprise mais aussi et surtout d’assister Sonny Harvey, un organisateur d’événements, engagé pour la soirée d’entreprise de Noël, une grandiose Christmas Party du 20 décembre. Les deux arriveront-ils à s’entendre et à satisfaire les demandes exubérantes de Samuel?  Un très bon moment de lecture qui est pour le moment la romance de Noël que j’ai préférée cette année! J’en reparlerai très vite lors du RAT post-Noël pour la LC.

 

 

 

 

Point lecture hebdomadaire 2023 #42

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) et qui sont encore pour la plupart halloweenesques.

Nos lectures du 16 au 22 octobre 2023:

Des lectures jeunesse:

Cela faisait longtemps que mon mini sorcier ne s’était pas plongé dans autant de nouvelles lectures. Peut-être le fait que les vacances aient commencé plus tôt en raison de la fermeture des écoles vendredi en raison de l’alerte rouge pluie-inondations y a contribué et que le samedi précédent nous étions allés à la médiathèque.

  • (Roman jeunesse illustré) Mortina, Les Vacances au lac Mystère de Barbara Cantini (T4)

J’ai lu le tome 4 de Mortina, Les Vacances au lac Mystère de Barbara Cantini (éd. Albin Michel Jeunesse, octobre 2020, 50 pages), un un roman jeunesse illustré (premières lectures) à partir de 6 ans, Mortina et sa famille de la villa Décadente étant invitées en vacances pour le solstice d’été chez Tante Mégère, la sœur de Tante Trépassée et mère du cousin Dilbert, à la villa Falbala sur les rives du lac Mystère qui est sur le point d’être mis aux enchères, faute d’héritier connu. Encore un bon moment de lecture avec cette histoire rigolote, à l’ambiance gothique et qui finit comme à chaque fois sur une chouette morale! Un tome 5, Une effroyable surprise est paru le 2 octobre 2023.

  • (Album jeunesse) Ça déménage! de Fred Paronuzzi et Marianne Barcilon

Nous avons lu Ça déménage! de Fred Paronuzzi et Marianne Barcilon (éd. Kaléidoscope, diff. L’école des loisirs, septembre 2019, 40 pages), un album jeunesse à partir de 3/4 ans et au format à l’italienne. Au beau milieu de la nuit, Marcel, le père chauve-souris se réveille en décidant qu’il est temps de déménager afin de trouver un meilleur cadre de vie. Mais l’herbe est-elle plus verte ailleurs? Une histoire toute rigolote avec cette famille de chauve-souris qui désespère, de rencontre en rencontre, à trouver un endroit pour vivre! Les illustrations de Marianne Barcilon au trait si reconnaissable sont toujours aussi douces, mignonnes et pleines d’espièglerie.

  • (Album jeunesse) Dessine-moi une histoire d’Olivier Dupin et Geneviève Després

Nous avons lu Dessine-moi une histoire d’Olivier Dupin et Geneviève Després (éd. Mijade, octobre 2019, 32 pages), un album jeunesse à partir de 4/5 ans. Tous les soirs, Marceline, une petite fille, adore se replonger dans la lecture de ses contes préférés. Mais un soir, les personnages principaux lui font comprendre qu’ils en ont assez de revivre encore et encore les mêmes aventures, comme par exemple le Petit Chaperon rouge qui ne veut plus se faire dévorer par le Grand Méchant Loup. Quelle nouvelle histoire la petite fille va-t-elle leur inventer? Mais cela va-t-il plaire aux grands méchants des contes? Un bon moment de lecture rigolo avec cet album jeunesse qui fait la part belle à l’imagination enfantine et la créativité artistique!

  • (Album jeunesse) Peureux toi-même! de Seth Meyers et Rob Sayegh Jr.

Nous avons lu et relu Peureux toi-même! de Seth Meyers et Rob Sayegh Jr. (éd. Kimane, août 2022, 40 pages), un album jeunesse à partir de 4 ans. Un ours a tellement peur de tout qu’il a même peur de se regarder dans un miroir pour se brosser les dents tandis que son seul ami, un lapin, n’a peur de rien. Un jour, le lapin entraîne l’ours dans une aventure dans laquelle tout élément lui paraît un obstacle infranchissable: une rivière trop profonde, une forêt bien trop dense ou bien encore un pont trop délabré. Et si finalement reconnaître sa peur serait la preuve d’un grand courage? Il y est ainsi question d’amitié, de peur, de courage et d’entraide. Un très bon moment de lecture joliment illustré et même un coup de cœur pour mon mini sorcier!

  • (Album jeunesse) Le plat du loup plat de Michel Van Zeveren

Nous avons lu Le plat du loup plat de Michel Van Zeveren (éd. L’école des loisirs, coll. Pastel, mars 2021, 40 pages), un album jeunesse à partir de 3/4 ans que j’avais repéré chez Bidib et qui avait aussi bien plu à Mélissande. C’est bien connu, les loups n’existent plus que dans les livres. A force de passer de page en page, un loup est devenu tout plat et est bien affamé. Pourra-t-il se rassasier en mangeant 3 petits cochons croisés dans une forêt hivernale? Nous retrouvons avec plaisir l’humour et le coup de crayon de Michel Van Zeveren. Un très bon moment de lecture rigolo avec ce conte détourné avec 2 petits cochons bien inconscients, malgré les mises en garde du plus jeune et face à un loup bien rusé!

  • (Album jeunesse) Gromislav, le géant qui couvait la Terre de Carole Trébor et Tristan Gion

Nous avons lu Gromislav, le géant qui couvait la Terre de Carole Trébor et Tristan Gion (éd. Aleph Editions, août 2019, 48 pages), un album jeunesse à partir de 6 ans selon l’éditeur mais je dirai pour les plus grands, à partir de 9/10 ans autour de la mythologie slave. Gromislav est un géant au caractère bien différent de ses frères, amoureux des oiseaux et protecteur de la Nature. Lorsqu’avec ses frères, il est chassé par les Dieux sur une nouvelle planète, la Terre, ses frères recommencent à tout détruire et concoctent une vengeance avec un démon. Grosmilav parviendra-t-il à déjouer leur plan et protéger leur nouvelle planète? Un bon moment de lecture avec ce mythe de cosmogonie à la portée écologique!

  • (Album jeunesse) La vérité sur l’affaire des trois petits cochons de Jon Scieszka et Lane Smith

Nous avons lu La vérité sur l’affaire des trois petits cochons de Jon Scieszka et Lane Smith (éd. Nathan, septembre 1991, 32 pages), un album jeunesse à partir de 5 ans. En effet, mon mini sorcier l’a étudié à l’école sous forme de tapuscrit en noir et blanc et m’avait demandé de voir s’il y avait un exemplaire à notre médiathèque. Il s’agit d’une réécriture loufoque du conte des Trois petits cochons sous le point de vue du loup qui donne une interview exclusif à la Gazette du Loup. Et dire que le loup ne voulait au départ que du sucre pour faire un gâteau à sa vieille grand-mère! Tout en mauvaise foi, il se justifie en disant qu’il était enrhumé et que c’était un malheureux concours de circonstance, les événements s’étant enchaînés sans qu’il ne puisse arrêter l’inévitable et dévorer les trois petits cochons. Un innocent aurait-il être envoyer à tort en prison? Un bon voire très bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) La soupe Lepron de Giovanna Zoboli et Mariachiara Di Giorgio

Nous avons lu La soupe Lepron de Giovanna Zoboli et Mariachiara Di Giorgio (éd. Les fourmis rouges, novembre 2022, 48 pages), un album jeunesse aux jolies illustrations vintage, à partir de 4 ans selon l’éditeur et qui aborde à travers l’histoire d’un lièvre, Monsieur Lepron qui industrialise sa production de soupe, face à sa notoriété de plus en plus grande, en oubliant de vivre simplement, auprès de sa famille, tellement il devient obnubilé par la gestion de son usine et le profit. Un bon moment de lecture avec cet album jeunesse qui aborde non sans humour le capitalisme et le bonheur simple!

Des lectures ados/YA:

J’ai lu le premier tome de deux séries de mangas que j’avais envie de découvrir, depuis un moment et que je conseillerai plutôt pour un lectorat adolescent; les 2 ayant été mis au rayon adulte de ma médiathèque. Ne connaissant pas grand chose en manga, je sais juste qu’ils sont classés en Seinen c’est-à-dire pour un lectorat plutôt de jeunes hommes adultes même si les avis positifs que j’ai pu lire viennent de blogueuses.

  • (Manga Seinen) L’Atelier des Sorciers de Kamome Shirahama (T1)

J’ai lu le tome 1 de L’Atelier des Sorciers de Kamome Shirahama (éd. Pika, coll. Pika Seinen, mars 2018, 208 pages), un manga Seinen à partir de 13 ans se déroulant dans un univers de fantasy médiévale avec l’histoire initiatique de Coco, une jeune couturière comme sa mère, orpheline de père qui après avoir découvert que la véritable nature de la magie, lance par mégarde un sortilège interdit et est initié, à la magie, par un jeune sorcier, Kieffrey. Même si elle est humaine, parviendra-t-elle à devenir une véritable sorcière comme les 3 autres apprenties sorcières de Kieffrey, Agathe, Trice et Tetia? Un bon voire très bon moment de lecture tant au niveau de l’intrigue que des illustrations et avec une jeune héroïne attachante et pleine d’exubérance enfantine en découvrant la magie! Je lirai volontiers la suite. Un tome 12 paraîtra le 15 novembre 2023.

  • (Manga Seinen) Les Carnets de l’Apothicaire de Natsu Hyuuga et Itsuki Nanao (T1)

J’ai lu le tome 1 des Carnets de l’Apothicaire de Natsu Hyuuga et Itsuki Nanao (éd. Ki-oon, janvier 2021, 178 pages), un manga Seinen à partir de 15 ans avec l’histoire de Mao Mao qui a été formée, dès son plus jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs et qui, à  17 ans, a été enlevée pour devenir servante dans le quartier des femmes du Palais Impérial. Elle ne tente de passer inaperçue parmi les servantes, dames de compagnie et concubines de l’Empereur. Mais lorsque des princes nouveaux-nés meurent mystérieusement, elle ne peut rester sans agir et est repérer par le mystérieux et androgyne Jinshi qui la fait devenir goûteuse pour l’une des favorites de l’Empereur. Ce manga est plus adulte que le précédent lu malgré le jeune âge de l’héroïne, très mature et perspicace qui aurait pu être plus âgée, surtout au regard du comportement dérangeant de Jinshi. L’intrigue fait de nombreux sauts dans le temps, au fil des chapitres et des enquêtes menées par Mao Mao. Un bon moment de lecture! J’ai également apprécié les illustrations et lirai volontiers la suite. Un tome 12 paraîtra le 16 novembre 2023.

Des lectures adulte:

  • (Romance cosy mystery) Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une perfide performance de Lynn Messina (T5)

Dès le jour de sa parution, j’ai lu en e-book, le tome 5 d’Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, Une perfide performance de Lynn Messina (éd. Les Escales, octobre 2023, 392 pages), une romance cosy mystery reprenant le lendemain des évènements du tome précédent. Désormais fiancée à Damien Matloc, Duc de Kesgrave, Beatrice entend bien l’épouser le plus rapidement possible, quoiqu’en dise son entourage, chacun ayant une raison de vouloir retarder les noces, au grand dam des deux fiancés. La jeune femme se voit confier une enquête par Melle Brougham, son ennemie jurée. Mais ne devrait-elle pas se méfier? C’est avec un grand plaisir que je retrouve ce duo très attachant et toujours aussi complice. Encore un très bon moment de lecture! Il me reste à patienter plusieurs mois pour la parution du tome suivant.

  • (Romance d’urban fantasy) Démons de cendre, L’ange perdu de Laura Black (T4)

J’ai lu le tome 4 de Démons de cendre, L’ange perdu de Laura Black (éd. Autoédition, octobre 2023, 520 pages), qui reprend la suite de l’intrigue principale en se focalisant sur la romance entre Ophée Shaeman, la plus jeune des sœurs qui a été enlevée enceinte et Hunter Lucifer. L’enquête principale se poursuit et n’a pas livré tous ses secrets. Encore un très bon moment de lecture plein d’actions, de rebondissements entre alliances et trahisons! Peut-être que tout sera révélé dans le tome 5? Je suppose que la romance sera entre le frère aîné des quintuplés, Trey. J’ai déjà quelques idées sur sa rencontre avec Autumn, une sorcière qui avait réussi fuir dans le tome 3 avec des enfants enlevés.

  • (Romance surnaturelle/d’urban fantasy) Créatures, gourmandises et contretemps: Cerbère, cookie et autres cataclysmes de Darcy Mulligan (T3)

J’ai lu en e-book le tome 3 de la trilogie Créatures, gourmandises et contretemps, Cerbère, cookie et autres cataclysmes de Darcy Mulligan (éd. Autoédition, octobre 2023, 442 pages), une romance surnaturelle/d’urban fantasy qui revient un an en arrière par rapport au tome précédent pour reprendre là où s’était arrêté le tome 2, en se concentrant sur la 3e nouvelle sœur, Andy qui a été tuée par sa petite amie, Deliah une charmeuse qui est entretemps devenue la fiancée de Félix dans le tome 2 et qui, en arrivant aux Enfers, a été forcée à devenir la nouvelle épouse du Dieu des Enfers, Hard et surveillée par l’un des trois cerbères, Khaos. Il me tardait de découvrir la suite des aventures des nouvelles Parques, deux d’entre elles, Emery et Hortense étant poursuivies par les hydres et plus particulièrement du sort incertain de Félix à l’issue du tome 2. L’intrigue est toujours aussi plaisante et rigolote avec de nombreux rebondissements au sein des Enfers et de la transmission des pouvoirs des vieilles Parques.

Point lecture hebdomadaire 2023 #39

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures) qui rentrent presque toutes dans le cadre du Challenge Halloween 2023 qui a commencé depuis le 23 septembre dernier.

Nos lectures du 25 septembre au 1er octobre 2023:

Des lectures jeunesse:

Mon mini vampire a voulu lire, presque tous les soirs, les 3 albums jeunesse de la série de « Noé et la baleine » de Benji Davies. Nous avons également relu Au bois dormant de Karen Jameson et Marc Boutavant, même s’il fait encore bien trop chaud pour la saison et que l’automne tarde à venir cette année.

  • (Roman jeunesse) Manu et Nono, Les fleurs et la planche de Catharina Valckx

Mon mini vampire a lu mercredi Manu et Nono, Les fleurs et la planche de Catharina Valckx (éd. L’école des loisirs, coll. Moucheron, 2021, rééd. 2023), un roman jeunesse à partir de 6/7 ans regroupant 4 histoires, même si nous l’avions reçu dans l’abonnement Kilimax 2022/2023 en février dernier. Il a eu une nette préférence pour « Le bonheur », les deux oiseaux offrant un cadeau à leur amie Ursule. Un moment de lecture tendre et rigolo! Et clin d’œil au challenge Halloween, la pauvre Ursule se retrouvant emmaillotée par de longs bandages comme une momie, après avoir été blessée par un fer à cheval.

  • (Roman jeunesse) Les quatre filles du Docteur March de Louisa May Alcott et illustré par Thomas Gilbert

J’ai relu pour une lecture commune le 30 septembre 2023 avec Nathalie et Isabelle Les quatre filles du Docteur March de Louisa May Alcott et illustré par Thomas Gilbert (éd. L’école des loisirs, coll. Illustres classiques, novembre 2019, 208 pages), un roman jeunesse pour les 8/11 ans selon l’éditeur et qui est une version traduite et abrégée par Malika Ferdjoukh du texte originel, Little Women paru pour la première fois aux États-Unis en 1868 pour le premier volume. Un bon moment de lecture plein de bons sentiments, parfois un peu trop moralisateur, avec ce roman d’apprentissage aux personnages attachants et qui donne envie de connaître la suite de la vie des 4 sœurs March et de Laurie, l’histoire s’arrêtant sur les fiançailles de Meg! Une prochaine LC avec Isabelle d’ici Noël pour le volume 2 est d’ores et déjà prévue, son édition s’arrêtant également au même endroit que la mienne. Une lecture idéale pour Noël même si j’ai repéré un passage halloweenesque avec une des pièces de théâtre écrite par Jo au début du roman!

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Roman d’urban fantasy) Les Tribulations d’une pâtissière, Sortilèges et descendance: Donald de Bones Vercetti (T7)

J’ai lu, en e-book, le tome 3 du spin-off des Tribulations d’une pâtissière,Sortilèges et descendance: Donald de Bones Vercetti (éd. Autoédition, octobre 2023, 223 pages), un roman d’urban fantasy qui se déroule dans le même temps que le tome précédent tout en allant plus loin à travers le couple de Cambridge, la louve répudiée par Erwann 15 ans auparavant, cette dernière ayant pris pour compagnon Donald Payot, héritier d’une redoutable et puissante famille de sorciers. Le couple vit désormais dans un vignoble près de Bordeaux et contre toute attente, Cambridge est enceinte. Mais une série de meurtres de femmes enceintes vient perturber leur quotidien. Le fils de Baba Yaga serait-il le coupable alors que la dernière fois où on avait trouvé sa trace était en Irlande?

L’autrice prend son temps pour installer la grossesse du couple et faire revenir l’intrigue là où on s’était arrêté avec Callum, ce qui était assez frustrant. On arrive vite à la fin en laissant des personnages, dans un état incertain, face à la redoutable Baba Yaga. Le prochain spin-off sera-t-il le début de nouveaux affrontements que Lola et ses amis avaient réussi à contenir jusque-là? Peut-être avec cette fois le couple qui se dessine entre Landon et Savannah? J’ai apprécié une nouvelle fois retrouvé l’univers des Tribulations d’une pâtissière même si l’humour est moins présent, si ce n’est dans la (non-)relation toujours aussi tumultueuse entre Erwann et Yaëlle. J’ai été étonnée par Donald qui n’apparaissait pas vraiment sous un bon jour dans les précédents tomes. À quand la suite?

Ma lecture en cours:

(Romance historique) Héros malgré eux, La belle des hautes terres de Betina Krahn (T2)

J’ai commencé à lire jusqu’au chapitre 5 (page 59) le tome 2 de Héros malgré eux, La belle des hautes terres de Betina Krahn (éd. J’ai lu pour elle (n° 13884), coll. Aventures & Passions, août 2023, 384 pages), une romance historique se déroulant en Angleterre en 1883. Barclay Howard vient d’être désigné tuteur de son jeune cousin de 6 ans par le testament de son grand-père. Après lui être venu en aide à deux reprises et sur l’idée de son meilleur ami Rafe, il engage Norah Capshaw comme préceptrice. J’ai apprécié leur rencontre improbable lors d’une conférence sur l’amour libre et les droits des femmes où ils sont tous les deux arrêtés par la police, la conférence étant interdite car contraire aux bonnes mœurs. Cela présage-t-il d’un slowburn avec le trope « ennemies to lovers » comme je l’apprécie, même si le duo apparaît convenu entre un homme riche, au physique de grand méchant et qui se prend pour un chevalier blanc du type « Ivanhoé » et une jeune femme écossaise, pauvre, orpheline et dont la vie semble en danger? J’espère apprécier autant ce tome que le précédent.

Point lecture hebdomadaire 2023 #37

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures).

Nos lectures du 11 au 17 septembre 2023:

Des lectures jeunesse:

  • (Album jeunesse) Les Quiquoi et l’étrange sorcière tombée du ciel de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (T2)

Nous avons lu et relu le tome 2 des Quiquoi, Les Quiquoi et l’étrange sorcière tombée du ciel de Laurent Rivelaygue et Olivier Tallec (éd. Actes Sud Junior, 2017), une BD jeunesse à partir de 6 ans, au format à l’italienne et proche d’un album illustré. Nous retrouvons avec plaisir la bande d’amis qui vient en aide à une sorcière tombée du ciel, ce qui n’est pas sans danger. La jeune sorcière maîtrise mal ses sortilèges et transforme Mixo en courgette. Encore un bon moment de lecture en compagnie de cette bande d’amis toujours aussi loufoque! J’en reparlerai bientôt pour le challenge Halloween.

  • (BD jeunesse/Roman graphique) La longue marche des dindes de Léonie Bischoff, d’après Kathleen Karr

J’ai lu La longue marche des dindes de Léonie Bischoff, d’après Kathleen Karr (éd. Rue des Sèvres, septembre 2022, 144 pages), un roman graphique jeunesse à partir de 9/10 ans, joliment illustré et adoptant en BD le roman éponyme de Kathleen Karr paru pour la première fois aux États-Unis en 1998. Dans le Missouri, à l’été 1860, après avoir été diplômé d’office par Miss Rogers, sa bienveillante maîtresse d’école, Simon Green, un jeune orphelin de 15 ans décide d’écouter son conseil et de déployer ses ailes en acheminant jusqu’à Denver, dans le Colorado, à pieds et avec l’aide de Mr. Peece,  1.000 dindons. Un long périple de plus de mille kilomètres l’attend, fait d’espoir en un avenir meilleur, de rencontres inattendues et de dangers.

Il y est ainsi question de quête initiatique, de confiance en soi, d’esclavagisme, de la condition de la femme, du génocide des Amérindiens (ici les Potawatomis au Kansas), l’analphabétisme, la pauvreté, l’amitié, l’entraide, les dures conditions de vie des fermiers, d’ouverture aux autres, de deuil, d’abandon… Un très bon moment de lecture jeunesse avec ce long périple plein de bons sentiments, optimiste et bienveillant, même si des thèmes douloureux sont abordés, atténués par les dessins de Léonie Bischoff et en compagnie d’un groupe hétéroclite soudé, solidaire, humaniste et attachant au cœur de l’Ouest américain!

Des lectures adulte:

  • (Romance historique) Les Cousins Garland, Le Stratagème de Primrose d’Emily Larkin (T1)

J’ai lu Les Cousins Garland, Le Stratagème de Primrose d’Emily Larkin (éd. J’ai lu, coll. Aventures & Passions, septembre 2023, 384 pages), une romance historique avec un soupçon de fantastique, la jeune femme ayant le don de téléportation. Désormais duc à 29 ans, Oliver Dasenby est revenu depuis peu à Londres, après avoir été capitaine de cavalarie aux Indes. Il retrouve sa famille, son oncle Reginald et son cousin Ninian ainsi que son ami d’enfance, Rhodes Garland, veuf depuis un an et sa sœur, Primrose, âgée de 27 ans avec qui les chamailleries ont continué. Mais son nouveau titre attise les convoitises, que ce soit des jeunes filles prêtes à se marier à tout prix ou d’une mystérieuse personne attentant à sa vie. En s’associant avec Primrose, Oliver parviendra-t-il à démasquer le coupable lors d’une partie de campagne organisé par les époux Cheevers?

Outre la romance « friends to lovers » pleine de piques verbales (et allitérations) entre Primrose et Oliver, l’intrigue se fait autour de deux enquêtes, l’une touchant les prétendantes d’Oliver et celle s’en prenant à sa personne. Une lecture plaisante mais convenue, la touche fantastique (de style gaslamp fantasy) n’apportant finalement peu de choses à l’intrigue! Deux autres tomes n’ont pas encore été traduits en français et concernent les deux sœurs cadettes de Primrose.

  • (Roman historique) Les mauvaises épouses de Zoé Brisby

Repéré quelques mois après sa parution, j’ai lu Les mauvaises épouses de Zoé Brisby (éd. Albin Michel, mars 2023, 336 pages), un roman historique se déroulant entre 1952 et 1953, en pleine Guerre Froide et maccarthysme, sur la base militaire fictive d’Artemisia Lane, dans le désert du Nevada, à quelques kilomètres du site des essais nucléaires et de la toute nouvelle petite ville de Las Vegas. Nous y suivons, Summer Porter qui la dévouée et introvertie épouse d’Edward, le chef du Département scientifique de la base NST et qui voit sa vie bouleversée par l’arrivée d’une nouvelle voisine, Charlie. Cette soif de liberté leur sera-t-elle salvatrice?

Le duo Summer et Charlie m’a d’ailleurs fait penser à Thelma et Louise, film réalisé par Ridley Scott en 1991 avec dans les rôles-titre Geena Davies (Thelma) et Susan Sarandon (Louise). Il y est ainsi question de la condition de la femme américaine dans les années 50, d’inégalités Homme/Femme, d’émancipation féminine, de soif de liberté, de mariage, de maternité, d’homosexualité, de sororité, d’adultère, de violences conjugales, du poids des apparences et du statut social… Un bon voire très bon moment de lecture avec ce roman historique dramatique, à l’écriture fluide, aux courts chapitres rythmés et qui se termine sur une fin ouverte abrupte!

  • (Romance historique) La société secrète, À la poursuite d’un fantôme d’Anna Bradley (T2)

J’ai lu le tome 2 de La société secrète, À la poursuite d’un fantôme d’Anna Bradley (éd. J’ai lu – pour elle, coll. Aventures & Passions, décembre 2022, 374 pages), une romance historique se concentrant sur la deuxième femme qui s’est retrouvée, fillette, sous la protection de Lady Clifford, Cecilia Gilchrist. Celle-ci se voit confier la mission d’enquêter sur le marquis de Darlington en se faisant engager comme femme de chambre. A-t-il réellement assassiné son épouse? Et qui peut bien être derrière la Dame blanche qui hante le domaine du marquis? J’ai apprécié cette romance qui reprend les codes du roman gothique. Un bon voire très bon moment de lecture avec ce tome 2, mon préféré pour le moment de cette série livresque! J’en reparlerai bientôt pour le challenge Halloween.

  • (Romance historique) La société secrète, Un si lourd secret d’Anna Bradley (T3)

Puis j’ai continué avec le tome 3 de La société secrète, Un si lourd secret d’Anna Bradley (éd. J’ai lu – pour elle, coll. Aventures & Passions, janvier 2023, 371 pages), une romance historique se concentrant sur la troisième femme, Georgiana Harley qui est amenée à enquêter, sur la demande de la duchesse Jane, le sœur cadette de Benedict, sur la disparition 6 ans auparavant d’une jeune femme. Le comte, débauché notoire de 32 ans, vient bien malgré elle se mêler de son enquête afin de protéger sa sœur Jane, victime d’une rumeur d’infidélité et son neveu. Derrière la romance, il y est question de la condition de la femme mariée sous l’ère victorienne et de violences intrafamiliales. Un bon moment de lecture!

Il me restera à lire le tome 4 sur 5, Les disparues de King’s Place (éd. J’ai lu – pour elle, coll. Aventures & Passions, juillet 2023, 371 pages) avec la dernière des 4 amies, Emma, le 5e et dernier tome consacré à Daniel, l’homme de confiance de Lady Clifford n’étant pas encore paru en français.

Ma lecture en cours:

(Romance d’urban fantasy) Faerendell, Le prince maudit de Jocabel C. Caballero (T1)

J’ai commencé à lire, en e-book, jusqu’au chapitre 7 (57 pages lues) le tome 1 de Faerendell, Le prince maudit de Jocabel C. Caballero (éd. Autoédition, septembre 2023, 472 pages), une romance paranormale/d’urban fantasy chez les Faës.  À la mort de son père, le prince héritier de la Cour des Lumières, Valérian Brywraek retrouve à Chicago, Meredith, la seule héritière de la Reine des Sombres, Nessa Olafir qui l’avait maudit 23 ans auparavant, lorsqu’il avait 16 ans, trois fois en l’obligeant à aimer et protéger son héritière. La jeune femme de 28 ans est bouleversée lorsqu’elle comprend que celle qu’elle croyait être sa mère n’était que sa nourrice qui lui a caché sa véritable identité. Certes, elle savait qu’elle était mi-fae mi-humaine mais pas qu’elle était la princesse héritière de la Cour des Sombres, fiancée, par sa vraie mère, à Valérian et que de ce mariage arrangé tendant à unifier les deux cours en une seule Grande Cour dépendait le destin du royaume de Faerendell.

L’autrice étend une nouvelle fois son univers d’Alpha Priors et Dragon Soul puisque nous retrouvons ici Meredith, la barman que nous avions découvert dans le tome 2 d’Alpha Priors, La sorcière bannie, aux côtés de Nolween Dunne, une sorcière purificatrice et de Keith, le métamorphe léopard et agent du Bureau des Affaires Surnaturelles de Chicago. Pour le moment, je passe un bon moment de lecture avec l’arrivée à Faerendell de Meredith qui doit à tout prix retrouver le traité passé il y a 23 ans par sa mère et l’ancien roi afin de retrouver sa liberté tout en se protégeant des intrigues et complots des courtisans au vu de sa nature bien trop humaine. Peut-elle se fier à Dina, sa dame de compagnie, une pixie de la Cour des Lumières ou à Carther, chef de sa garde royale, appartenant à la Cour des Sombres et ami très proche de Valérian?

Point lecture hebdomadaire 2023 #18

En ce début de semaine, voici notre point lecture hebdomadaire avec un retour sur nos lectures de la semaine dernière (mais pas nos relectures).

Nos lectures du 1er au 7 mai 2023:

Des lectures jeunesse:

  • (Roman premières lectures) Le poussin perdu d’après Rob Scotton

Mon mini lutin a lu dans la collection « Je lis avec Splat », Le poussin perdu d’après Rob Scotton (éd. Nathan Jeunesse, 2020, 39 pages), un roman première lectures (CP, niveau 2) à partir de 6 ans. C’est au tour de Splat, aidé de son ami Harry Souris, de s’occuper des 12 œufs de sa classe. Mais ces derniers sont sur le point d’éclore. Arrivera-t-il à tous les ramener le lendemain dans sa classe? Un bon moment de lecture rigolo pour apprendre à lire!

  • (Album jeunesse) L’escargot de Minu Kim

Nous avons lu, sur les conseils de l’une des bibliothécaires, L’escargot de Minu Kim (éd. L’école des loisirs, 2022), un album jeunesse à partir de 2/3 ans. Sur sa draisienne, un petit garçon voudrait bien suivre son frère aîné et ses amis qui sont partis se promener à vélo. Mais très vite, il les perd de vue, fait une mauvaise chute et aperçoit un escargot. Et si prendre son temps comme l’escargot était la voie à suivre plutôt que d’aller toujours plus vite, quitte à passer à côté de la nature qui l’entoure? Les illustrations en noir et blanc avec une touche de rouge renforcent alors l’émerveillement du petit garçon à la fin de l’histoire.  Un bon moment de lecture!

  • (Album jeunesse) Le loir à la théière d’Anahita Ettehadi et Juliette Lagrange

Nous avons également lu Le loir à la théière d’Anahita Ettehadi et Juliette Lagrange (éd. Sarbacane, 2022, 40 pages), un album jeunesse joliment illustré et à partir de 3 ans. Séparé de ses parents et perdu dans la forêt après un incendie au cours d’un soir d’automne, Lewis un petit loir collectionnant les marrons tente de les retrouver. Arrivera-t-il à se débrouiller tout seul ?  Il y est question de courage, de persévérance et de famille. Les illustrations à l’aquarelle de Juliette Lagrange (illustratrice que nous connaissions déjà avec la chouette Hulotte) sont  douces et poétiques, plongeant le petit loir dans l’immensité de la forêt. Un bon moment de lecture!

  • (Documentaire jeunesse) Professeur Astrocat voyage au cœur du corps humain de Dominic Walliman et Ben Newman

Nous avons lu plusieurs pages de Professeur Astrocat voyage au cœur du corps humain de Dominic Walliman et Ben Newman (éd. Gallimard Jeunesse, 2018, 65 pages), un documentaire jeunesse magnifiquement illustré et à partir de 7 ans. Nous en apprenons ainsi plus sur le corps humain: le système nerveux, le cerveau ou bien encore le système immunitaire… Ce documentaire est aussi bien réussi et instructif que celui que nous avions déjà lu de cette collection au sujet des mers et océans.

Des lectures adulte:

Parmi les romans adultes que j’ai lus cette semaine, je ne parlerai dans ce billet que de certains.

  • (Romance contemporaine) Contre cœurs de Laurie Pyren

J’ai lu, en e-book, Contre cœurs de Laurie Pyren (éd. Autoédition, 2023, 344 pages), une romance contemporaine se déroulant entre Cancún et Pinson-Les Flots. Après avoir gagné ex-aequo le gros lot de la course aux œufs de Pâques de Pinson-Les Flots (un voyage à Cancún et la somme de 10.000 euros à partager), Océane et Lucas  sont obligé de partager leur quotidien alors qu’ils ne se supportent pas. Derrière la romance, il y est question d’estime de soi, de choix de vie, de résilience, Océane ayant à cœur de monter sa propre entreprise artisanale et Lucas de respecter une promesse vieille de 10 ans faite à son frère cadet. Un bon moment de lecture avec cette romance ennemis to lovers pétillante et pas si légère que ça!

  • (Romance historique) Rivalités, Rendez-vous sous le cerisier de Kate Bateman (T3)

J’ai lu le tome 3 de Rivalités, Rendez-vous sous le cerisier de Kate Bateman (éd. J’ai lu, 2023, 320 pages), une romance historique se déroulant en 1815 entre deux familles de la haute aristocratie anglaise rivales depuis plusieurs siècles, les Montgomery et les Davies mais dont les derniers descendants qui se connaissent depuis l’enfance pourraient mettre un terme à cette rivalité. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé cette série livresque et j’étais curieuse de découvrir la romance entre Morgan Davies et Harriet Montgomery dont on avait un petit aperçu dans les tomes précédents. Depuis l’enfance, ils ne cessent de se lancer des défis jusqu’au dernier plus sensuel, Harriet mettant au défi le capitaine Morgan de revenir vivant de la guerre contre Bonaparte, le prix étant 3 baisers. Leur attirance est indéniable et toute mignonne. Leur romance slow burn prend son temps, chacun des deux pensant que son amour est à sens unique. Un bon voire très bon moment de lecture! Un prochain tome est prévu et je me demande sur laquelle des Montgomery le dernier frère Davies va jeter son dévolu au vu des dernières déclarations des deux vieilles tantes farfelues.

  • (Cosy mystery) Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, De fâcheuses fiançailles de Lynn Messina (T4)

J’ai lu, en e-book, le tome 4 d’Une enquête de Beatrice Hyde-Clare, De fâcheuses fiançailles de Lynn Messina (éd. Les Escales, 2023, 363 pages), un cosy mystery se déroulant sous la Régence anglaise sous fond de romance historique et qui reprend quelques instants après les fiançailles entre Beatrice Hyde-Clare et Damien Matloc, le duc de Kesgrave. Afin de gérer la situation au mieux, la jeune femme ne voit rien d’autre que de mener une nouvelle enquête pour le compte de la comtesse d’Abercrombrie qui la touche intimement puisqu’il s’agit d’en savoir plus sur le décès de ses parents survenus 20 ans auparavant. Encore un très bon moment de lecture avec ce tome qui permet à Beatrice Hyde-Clare d’en apprendre plus sur ses parents et de se préparer à sa manière à se marier!

  • (Romance d’urban fantasy) Sorus, L’Ordre des gardiens de Céline E. Nicolas (T1)

J’ai lu, en e-book, le premier tome de la duologie Sorus, L’Ordre des gardiens de Céline E. Nicolas (éd. Autoédition, 2022, 431 pages), une romance d’urban fantasy qui se déroule dans un monde où les humains ont quasiment exterminé toutes les créatures surnaturelles. Deux sœurs sorcières âgées de plus de 300 ans, Nyris et Celestia tente de survivre loin de la Cour des Miracles et de l’Ordre de Sorus. Mais un jour, Nyris est privée de ses pouvoirs et rendue humaine par la sorcière à la tête de la Cour des Miracles. Pour récupérer ses pouvoirs, elle intègre l’unité d’élite de l’Ordre de Sorus avec à sa tête le redoutable Keythan qui a voué sa vie à anéantir tous les « monstres » comme elle. J’ai apprécié l’univers magique imaginé par l’autrice et la quête de la sorcière pour regagner ses pouvoirs. Les personnages principaux étaient quand même très caricaturaux au départ puis sont devenus plus nuancés au fil des pages, en particulier Keythan qui aux côtés de Nyris remet en question ses convictions et croyances à l’égard des créatures surnaturelles.  Un bon voire très bon moment de lecture!

  • (Romance d’urban fantasy) Sorus, Le Prince des Ombres de Céline E. Nicolas (T2)

J’ai enchaîné avec le second tome de la duologie Sorus, Le Prince des Ombres de Céline E. Nicolas (éd. Autoédition, 2023, 354 pages), une romance d’urban fantasy qui reprend là où s’était arrêté le tome précédent mais cette fois avec la romance plus sombre entre Célestia, la sœur cadette de Nyris qui a le pouvoir de lire l’avenir et Dorkhan, un mage noir. Célestia a bien l’intention de s’émanciper de sa sœur qui ne cesse de l’infantiliser et d’échapper à la prophétie funèbre qui la poursuit depuis qu’elle est toute petite. Il y est ainsi question de quête de soi, de complots, d’acceptation de soi, de rédemption et de vivre ensemble. Un bon voire très bon moment de lecture également avec ce tome que j’ai préféré au précédent!

  • (Romantasy) Gyara, Alyrane, Le réveil de l’équilibre de Galli May (T1)

J’ai lu, en e-book, le premier tome de la trilogie Gyara, Alyrane, Le réveil de l’équilibre de Galli May (éd. Autoédition, 2022, 384 pages), une romantasy dans laquelle le monde magique est divisé entre les descendants humains des Alyriniens et Noctr, suite à une malédiction ayant eu lieu 300 ans auparavant. En récupérant un morceau de la Table d’Anis, un artefact puissant susceptible de rétablir l’équilibre pour le compte de l’empereur Makel, le Général Daryl Arguin recueille une jeune femme amnésique. Cette dernière ne se souvient de rien, ni de son nom ni de son histoire. Lorsqu’un premier souvenir la submerge, elle sait désormais que sa vie est en danger. Il y est question de malédiction, de prophétie, d’intrigues politiques, de magie, de quête de soi, de traîtrise… L’intrigue est addictive, les personnages sont complexes et tout en nuances, tout en gris, leur passé se dévoilant petit à petit. Un triangle amoureux se dessine en arrière plan même si j’ai une préférence pour Daryl torturé par les actes de passé et sa loyauté mal placée. Un très bon moment de lecture! J’ai d’ailleurs enchaîné en commençant le tome 2, Gyara, Amenis, L’équilibre fragile (éd. Autoédition, 2022, 493 pages).

« Older posts

© 2024 JOJO EN HERBE

Theme by Anders NorenUp ↑